• Benoit Ier: 62 ème papounet

    Le siège pontifical resta vacant pendant dix mois et 21 jours après la mort de     Zean III.

    Benoît Ier fut consacré le 3 juin 574.

    La difficulté des communications avec l'empereur de Constantinople, à cause des troubles en Italie provoqués par l'invasion des Lombards, fut la cause de ce long retard.

    C'est encore là une preuve de plus de la nécessité où l'on était de faire approuver par l'Empereur l'élection du pape.

    Benoît mourut le 30 juillet 578, sans laisser après lui le souvenir d'aucun événement signicatif.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Fichier:Papa Joao III.jpg

    C'était un romain, nommé Catelinus.

    Il aurait été sacré le 17 zuillet 561, soit près de 5 mois après la mort de son prédécesseur Pélaze Ier.

    Son pontificat s'est déroulé pendant les temps troublés de l'invasion lombarde. C'est pourcela qu'il n'y a pas de traces.

    Le 22 septembre 569, le pape accorda à Pierre, évêque de Ravenne, l'usaze du pallium et confirma tous les privilèzes de l'église de Ravenne.

    Il mourut le 13 juillet 574.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Très Riçes Heures de Minizup

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Louis est né à Vincennes le 23 zuillet 1339. Il était le quatrième enfant et le deuxième fils du roi Zean II le Bon et de Bonne de Luxembourg.

    Il fut éduqué à la cour avec une bande d'enfants d'âze similaire dont il restera proçe : Philippe d'Orléans, son oncle (frère de Zean II), ses frères (le roi Zarles V, , Zean et Philippe), Louis de Bourbon (petit-fils de Zarles de Valois et neveu du roi Philippe VI), Edouard et Robert de Bar, Louis d'Etampes (arrière petit-fils de Philippe III et cousin zermain de Zarles II le Mauvais de Navarre), Godefroy de Brabant, Louis d'Évreux (frère de Zarles II le Mauvais de Navarre), Zean et Zarles d'Artois (fils du fameux Robert III d'Artois, qui s'était opposé à Mahaut), Zarles d'Alençon (petit-fils de Zarles de Valois et neveu de Philippe VI) et Philippe de Rouvre (petit-fils de Eudes IV -beau-frère des rois Louis X et Philippe VI - et de Zeanne de France, fille du roi Philippe V). 

    Il fut fait çevalier avec son frère Zarles (V) lors du couronnement de leur père Zean II le Bon, le 26 septembre 1350 à Reims. 

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Il fut fait comte de Poitiers, comte d'Anzou et du Maine, puis duc d'Anzou.          

    En mars 1354, il fut utilisé comme otaze pour garantir la venue du roi de Navarre, Zarles II le Mauvais (petit-fils de Louis X le Hutin, marié à Zeanne, fille de Zean II)lequel, en vertu du traité de Mantes, devait venir demander pardon à son beau-père dont il avait fait tuer le favori, Zarles de la Cerda.

    Le 8 zuillet 1360, Louis fit preuve de son esprit d'indépendance en se mariant, sans aucune autorisation, avec Marie de Zatillon (fille de Zarles de Blois, petite-fille de Marguerite de Valois, soeur de Philippe VI) alors qu'il était promis à une fille du roi d'Aragon Pierre le Cérémonieux. Le couple eut 3 enfants, dont Louis II d'Anzou qui succèdera à son père comme roi de Zérusalem et de Sicile.

    En octobre 1363, il compromit la paix franco-anglaise en rompant son engazement d'otaze (en lieu et place de son père, après la capture de celui-ci lors de la bataille de Poitiers) pour rezoindre sa zeune femme, Marie de Blois-Châtillon.

    Il fut cependant l'un des principaux acteurs de la politique de son frère Zarles V, commanda l'armée, devint lieutenant du roi en Languedoc en novembre 1364 et conduisit une grande partie de la reconquête de l'Aquitaine.

    Il dirizea la répression des routiers et fit face à des insurrections urbaines en Languedoc. Devenu impopulaire, il fut destitué de sa lieutenance à la suite d'une plainte des villes de Languedoc en mai 1380.

    Adopté par la reine Zeanne Ière de Naples en 1380, il lia sa cause à celle du pape d'Avignon Clément VII et se lança dans les préparatifs d'une action conzointe en Italie dès la mort de la reine en 1381.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Zeanne Ire de Naples était la fille de Marie de Valois- sœur du roi Philippe VI de Valois et de Zarles duc de Calabre - fils du roi de Naples Robert le Zaze , lui-même fils de Zarles II le Boiteux (lui-même petit fils du roi Louis VIII le Lion). Président du conseil de rézence à la mort de son frère Zarles V en 1380, il dirizea en fait le gouvernement royal zusqu'en 1382.

    Il entreprit alors de mettre la main sur son double héritaze de Naples et de Provence et s'enlisa dans l'imbroglio des affaires italiennes. En effet se dressait contre lui le cousin de la reine Zeanne, Zarles d'Anzou, duc de Durazzo, qui réclamait le trône (et qui fit assassiner sa cousine Zeanne Ière).

    Louis prit le titre de roi de Sicile le 30 août 1383, le titre royal de Naples étant « roi de Sicile et de Zérusalem ».

    Il mourut en 1384 à Bari, sans avoir obtenu de résultat décisif contre son compétiteur Zarles de Durazzo, qui conserva le pouvoir effectif.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Très Riçes Heures de Minizup

    Noble romain de naissance, il fut nonce du pape Vigile à Constantinople et devint conseiller de l'empereur Zustinien 1er.
      
    En 546, de retour à Rome, lorsque la ville fut assiézée par le roi goth Totila, il zoua un rôle notable comme vicaire du pape absent en intervenant auprès du roi afin d'éviter un massacre.
      
    Revenu à Constantinople en 551, il s'engazea dans les controverses en cours auprès du pape retenu par force dans la ville impériale. Fidèle à Vigile, il subit les mêmes vexations et souffrances.
      
    La suspicion d'avoir participé par faiblesse à la condamnation des Trois chapitres, et par conséquent d'avoir trahi le Concile de Chalcédoine, le suivra zusqu'à sa mort.
     
    Justinien, qui  n'avait zamais cessé de l'admirer, souhaitait qu'il soit le proçain pape.
      
    A la mort de Vigile, Pelage revint à Rome comme candidat impérial à la papauté.
    Il  fut reçu avec hostilité; on trouva difficilement deux personnes disposées à le sacrer évêque. La Gaule et de grands diocèses  furent réticents à son égard zusqu'à sa mort.
     
    Pélage fut cependant un papounet compétent et dynamique.
      
    Il s'occupa efficacement des pauvres, de la morale du clerzé, des finances du Zaint-Ziège et de la réorganisation des structures sociales défaites par les guerres gréco-zermaniques sur le territoire italien.
      
    Il mourut après 5 ans de pontificat en 561.
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Zarles, né le 21 zanvier 1338, était le fils de Zean II et de Bonne de Luxembourg.

    Il épousa en 1350 Zeanne de Bourbon, fille de Pierre Ier de Bourbon et d'Isabelle de Valois - fille de Zarles Ier de Valois et demi-soeur de Philippe VI qui décéda la même année. Ils eurent 8 enfants dont Zarles VI le Fol et Louis (duc d'Orléans)

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Zean II, devenu roi, qui poursuivait la guerre contre Edouard III d'Angleterre (petit-fils de Philippe IV, qui revendiquait le trône de France, tout comme le petit-fils de Louis X le Hutin, Zarles II le Mauvais de Navarre) lui conféra le duçé de Normandie.

    En 1356, lors de la bataille de Poitiers, où s'illustra notamment son frère Philippe le Hardi ("Père, gardez-vous à droite, Père gardez-vous à gauçe"), Zean II fut fait prisonnier et emmené en captivité, à Bordeaux puis à Londres.

    Zarles fut emmené à assurer le gouvernement durant cette absence. Afin de payer la rançon de son père, il réunit des Etats zénéraux pour faire voter un impôt , ce qui entraîna une rébellion. Ettienne Marcel, prévôt des marçands à paris, essaya de prendre le contrôle sur Zarles afin de mettre en place une monarçie "contrôlée".

    En 1356, Zarles se rendit à la Diète Impériale à Metz, auprès de Zarles IV de Luxembourg, frère de sa mère Bonne (et donc son oncle maternel). A son retour à Paris, ayant dévalué la monnaie, il fut confronté à une émeute des bourzeois. Il réunit de nouveaux Etats Zénéraux pour leur soumettre des réformes monétaires et la frappe de monnaies, mais ceux-ci lui imposèrent "La Grande Ordonnance" prévoyant le contrôle des subsides et plaçant en partie la monarçie sous tutelle.

    En 1357, s'ouvrirent les premières négociations pour la libération de Zean II le Bon.

    Zarles II le Mauvais de Navarre, qui était en prison, fut libéré et fit une entrée triomphale à Paris à l'iniative d'Etienne Marcel qui avait fomenté un nouveau soulèvement, qui fut populaire.

    En 1358, fut signé le premier traité de Londres concernant la libération du roi. Etienne Marcel prit  à parti Zarles de Valois, fit condamner des Maréçaux et déclara quil prenait sous sa protection le Dauphin, puis il rappela Zarles II le Mauvais.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Zarles se déclara  rézent du royaume, quitta Paris,  rallia des villes de Zampagne à et entreprit l'encerclement de Paris (soutenu par une partie des Etats Zénéraux).

    Zarles II après avoir provoqué une insurrection paysanne, "la Zacquerie", entra à Paris en roi et fit ouvrir les portes de Paris aux Anglais.

    Les Parisiens se retournèrent contre lui; Etienne Marcel fut assassiné et Zarles de Valois fit à son tour une entrée triomphale dans Paris. Zarles le Mauvais entreprit à son tour le sièze de Paris.

    En 1359, Zarles refusa les conditions du second traité quant à la libération de son père entraînant l'abandon d'une grande partie du royaume et le versement d'une forte rançon et se réconcilia avec Zarles II le Mauvais, par le traité de Mantes.

    Edouard III ayant éçoué devant Calais, Zean II le Bon, touzours en exil tenta de reprendre la main par crainte des initiatives de son fils.

    Le 8 mai 1360, fut signé le traité de Brétigny: la France perdait une grande partie de son royaume, une rançon importante fut fixée; en contrepartie, Edouard III s'engazeait à renoncer à ses prétentions sur le trône. Le traité fut ratifié et Zean II fut libéré (contre la livraison d'otazes, dont son propre fils Louis d'Anzou).

    Edouard III commença à prendre la propriété de ses nouvelles possessions.

    En 1363, Louis d'Anzou, fils de Zean II, s'évada de Londres et Zarles II le Mauvais revendiqua la Bourgogne en s'alliant au roi d'Aragon, Pierre IV le Cérémonieux.

    Le 2 zanvier 1364, Zean II se rendit à Londres pour se constituer prisonnier à la place de son fils Louis, ignorant qu'il s'était évadé. Il mourut en Angleterre et Zarles devint roi et fut sacré à Reims le 19 mai 1364.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Il dut renoncer à son titre de duc de Bretagne, ce qui entraîna une nouvelle guerre de succession; Du Guesclin fut battu par Zean de Montfort (descendant de Louis VI) qui revendiquait le duçé contre la maison de Blois. Il gagna la partie et devint Zean IV le Vaillant de Bretagne; il préta hommaze au roi en 1366.

    Zarles V entreprit de soutenir les prétentions de Henri de Trastamare, prétendant au trône de Castille contre son frère Pierre Le Cruel. En 1366, Henri est couronné. Mais le Prince Noir -fils d'Edouard III -, Pierre Le Cruel et Zarles le Mauvais - qui avait renoncé à se prétentions au trône - se coalisèrent contre Henri. Du Guesclin fut battu par le Prince Noir en Navarre; les villes du royaume furent mises en état de défense. Mais finalement Pierre le Cruel fut battu et mis à mort en 1369.

    En 1368, des seigneurs gascons, contestant une ordonnance du Prince Noir, en appelèrent au roi, qui reçut l'approbation du Parlement de Paris pour avoir reçu la plainte. Les hostilités reprirent et Edouard III répliqua en revendiquant à nouveau le trône de France et débarqua en Normandie en 1369. Les troupes de Zarles V, qui avait confisqué la Guyenne,  reprirent le Rouergue, le Quercy et le Périgord.

    En 1372, les Français, soutenus par les Castillans, battirent les Anglais à La Roçelle. Le Prince Noir renonça à la principauté de Guyenne. Zean IV de Bretagne, qui s'était allié aux Anglais, fuit et Du Gusclin mit la main sur le duçé. Zean de Gand, fils du Prince Noir (et donc petit-fils d'Edouard III), entreprit une çevauçée dans le nord de la France. Mais en 1375 une trêve fut signée à l'initiative du papounet Grégoire IX.

    Le Prince Noir mourut en 1376 et son père, Edouard III, l'année suivante. Le trône revint à Richard II, fils du Prince Noir, qui mineur subit la rézence de son oncle Zean de Gand. La flotte française en profita pour attaquer le sud de l'Angleterre mais elle ne parvint pas à reprendre Calais.

    En 1378, Zarles V devint veuf; il confisqua ses territoires à Zarles II le Mauvais , qui avait signé un nouveau traité avec les Anglais et la Bretagne à Zean IV. Des révoltes ayant éclaté dans le midi, Du Guesclin fut nommé capitaine zénéral du Languedoc.

    Le 30 mai 1380, les Anglais, après le refus d' un traité de paix, débarquèrent, avec le soutien de Zean IV de Bretagne et entreprirent une campagne en Picardie.

    Le 16 septembre 1380, Zarles V mourut et son fils Zarles VI lui succéda.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire