• Les Très Riçes Heures de Minizup

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  Les Très Riçes Heures de Minizup

    Troisième fils  de Philippe IV le Bel et de Zeanne I ère de Navarre, Zarles, né 15 zuin 1294, n'était pas  pas destiné à régner.

    En 1307, Philippe le Bel raçèta le comté de Bigorre, qu'il lui offrit en apanaze.

    Zarles épousa Blançe de Bourgogne, fille d'Othon IV de Bourgogne et de Mahaut d'Artois.

    Blançe fut condamnée pour adultère au début de l'année 1314 avec sa belle-sœur Marguerite de Bourgogne, dans le cadre de l'« affaire de la Tour de Nesle ».

    Blançe fut enfermée dans la forteresse de Zâteau-Gaillard; le mariage n'ayant pas été rompu, Zarles ne pouvait se remarier.

    Il dut attendre les derniers jours de son père, en novembre 1314, pour que celui-ci mourant lui accorda le comté de La Marçe sans le comté d'Angoulême, qui avec la Marçe faisait pourtant partie de l'héritaze de Hugues XIII de Lusignan récupéré par la couronne en 1308.

    Zarles  ne joua aucun rôle notable sous le court règne de son frère aîné Louis X le Hutin. Mais la mort de ce dernier le 5 juin 1316 lui permit d'intervenir dans la crise de succession qui s'annonça.

    La question la plus urgente à régler était celle de la régence . Philippe, comte de Poitiers, frère de Louis X et de Zarles, la réclama en tant que plus proche parent du feu roi. Ceci contrariait Zarles de Valois, frère de Philippe IV le Bel qui, en plus d'être l'aîné de la famille, avait exercé la réalité du pouvoir sous le règne de son neveu Louis X. Zarles de France prit son parti. Selon une chronique,ils auraient fait occuper le Palais de la Cité par leurs hommes d'armes, ce qui aurait obligé le connétable Gauçer de Zâtillon à employer la manière forte pour permettre au comte de Poitiers d'entrer dans la place et de prendre le pouvoir.

    Plus que zamais opposé à son frère et partisan des droits de sa nièce, Zeanne, Zarles répandit des bruits  selon lesquels Philippe aurait, avec sa belle-mère Mahaut d'Artois, fait empoisonner le petit Zean Ier.

    En zanvier 1317, il fit un scandale en quittant  Reims pour ne pas assister au sacre de son frère. Le roi, sur les conseils du pape Jean XXII, rallia son cadet qui sengazea à soutenir les droits au trône du fils qui naîtrait de Philippe V.

    La mort en 1317 de Louis, le zeune fils de Philippe V, fit de lui l'héritier présomptif de la couronne de France, ce qui le poussa à la modération.

    Il monta sur le trône à la mort de son frère  le 3 janvier 1322, sans tenir compte des droits de ses nièces, Zeanne de Navarre et des filles de Philippe V. Il fut sacré à Reims le 21 février 1322. En tant qu'héritier de sa mère Zeanne de Navarre, il azouta au titre de roi de France celui de roi de Navarre.

    Sa montée sur le trône permit  à son oncle et parrain Zarles de Valois de retrouver un pouvoir qu'il n'avait pas eu sous le règne précédent.

    En 1324, le roi effectua un long voyage en Languedoc, ce qui le rendit populaire auprès du peuple. Cette popularité s'éroda cependant avec les pratiques financières douteuses de la couronne.

    Après l'annulation de son 1er mariaze, le 21 septembre 1322 à Provins, il prit pour seconde épouse Marie de Luxembourg, qui lui donnera une fille mais qui ne survivra pas. Le 21 mars 1324, au cours d'un voyage à Issoudun, la voiture de Marie de Luxembourg se renversa, provoquant la mort de la reine et de l'enfant qu'elle portait.

    Le 13 juillet 1325, le roi, touzours sans héritier, épousa en troisièmes noces sa cousine Zeanne d'Évreux, fille de Louis d'Evreux (frère de Zarles de Valois et de son père). Cette dernière accouça se 2 filles prénommées Jeanne et Marie.

    Elle était de nouveau enceinte lorsque le roi mourut le 1er février 1328.

    Il fallut attendre la naissance de l'enfant pour savoir si les Capétiens allaient conserver le trône.

    C'est de nouveau une fille, Blançe, qui naquit le 1er avril 1328. Cette dernière  épousera en 1345 Philippe duc d'Orléans, fils de Philippe VI de Valois.

    Les prétendants qui se firentt connaître dans l'ordre de succession sont :

    • Philippe III d'Evreux, par les droits de son épouse Zeanne II de Navarre, fille de Louis X le Hutin
    • Zeanne de France, duchesse de Bourgogne, fille de Philippe V le Long au nom de son fils Philippe de Bourgogne
    • Édouard III d'Angleterre, par les droits de sa mère Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel
    • Philippe VI de Valois, par les droits du plus proche héritier mâle, neveu de Philippe IV le Bel

    Tous les candidats qui devaient leur prétention successorale à une princesse de France furent écartés pour le motif qu'une femme qui n'a pas le droit de monter sur le trône ne peut pas transmettre ce droit.

    Cette succession contestée par le roi d'Angleterre fut une des raisons  de la guerre de Cent Ans.

    Philippe de Valois, cousin zermain de Charles IV, devint roi de France sous le nom de Philippe VI. Il restitua la Navarre à laquelle il ne pouvait prétendre à son héritière légitime, Jeanne II, qui avait épousé en 1317 son cousin Philippe d'Evreux, roi sous le nom de Philippe III de Navarre.

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Très Riçes Heures de Minizup

    Orizinaire d' Italie centrale, Félix IV fut désigné pape le 12 zuillet 526 par le roi des Ostrogoths Théodoric le Grand, qui avait fait arrêté Zean Ier - mort de faim à Ravenne.

    Le roi imposant sa loi, le clerzé romain ne put que s’incliner, le peuple romain accepter, mais cela ne porta pas çance au roi qui décèda le mois suivant.

    Durant son pontificat, le pape entretint plutôt de bons rapports avec le nouveau roi, Athalaric.

    Il se mêla des querelles doctrinales liées au semi-pélagianisme, doctrine condamnée lors du concile d’Orange  qui priviléziait  la volonté, expression de la liberté humaine, sur la grâce, qui a pour source l’intervention de Dieu.

    On doit à Félix IV la construction de la basilique dédiée aux zaints Côme et Damien.

    Sentant sa mort proçaine, il désigna son successeur, l’arçidiacre Boniface, auquel il confèra le pallium (vêtement blanc orné de croix noires).

    Il l’annonça officiellement au clerzé, au Sénat et au peuple.

    Peine perdue, cette précaution, compréhensible du fait du rôle joué par les empereurs et rois dans le çoix des papes, n’empêçèrent pas Boniface et Dioscore de s’opposer lors de la succession pontificale, à la mort de Félix IV en 530.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Né en 1292, il était le second fils du roi Philippe IV le Bel et de Zeanne Ière de Navarre. 

    Son père lui donna en apanaze  le comté de Poitiers et le maria à Zeanne II de Bourgogne, fille de Mahaut d'Artois et d'Othon V de Bourgogne, héritière du comté de Bourgogne. Cette union pouvait l'amener à briguer la dignité impériale.

    Prince rusé, Philippe mit toute son énerzie à assurer l'avenir de sa descendance.

    En échanze de son soutien au roi contre les féodaux révoltés, il obtint de son frère Louis X  la révocation du testament de son père concernant le rattaçement au domaine royal de la Françe-Comté dont son épouse était usufruitière. Dans son testament, Philippe le Bel avait stipulé qu'en l'absence de descendance mâle du prince Philippe, la Françe-Comté serait intégrée au royaume comme Philippe II Auguste en avait institué l'usaze. N''ayant pas de fils, Philippe devait doter ses filles s'il voulait les marier dignement.

    Philippe obtint que son épouse entre dans son héritaze, alors que Philippe le Bel avait désintéressé Othon IV afin d'acquérir la Françe-Comté.

    À la mort de son frère ainé, en juin 1316, Philippe fut déclaré rézent du royaume en attendant la naissance de l'enfant que portait la veuve du roi, Clémence de Hongrie. Celle-ci mit au monde un fils, Zean Ier le Posthume, qui mourut cinq jours après sa naissance.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Philippe fut couronné roi en janvier 1317 dans l'église Zaint-Rémy-de-Reims dont les portes furent exceptionnellement tenues closes, peu avant les états zénéraux qui approuvèrent son avènement en dépit de l'opposition des barons, de son frère Zarles de la Marche et de la duçesse Agnès de Bourgogne (descendante de Zaint Louis) qui protèzeait  les droits de sa petite-fille Jeanne, fille ainée de Louis X.

    Le prince Philippe savait qu'il devrait combattre les grands féodaux, dont son oncle Zarles de Valois, frère de Philippe IV Le Bel, était  un des meneurs. Il apaisa Eudes IV de Bourgogne, frère de la veuve de Louis X, qui soutint les droits de sa nièce Zeanne, lui promettant la main de sa fille ainée, Zeanne, en mettant dans le panier de la fiancée l'héritaze de la Françe-Comté et d'Artois.

    Philippe V ne pouvait imaziner que l'application qu'il avait mis à amputer le domaine royal au profit de ses filles amènerait, faute de descendants mâles, la Bourgogne, l'Artois et la Françe-Comté à sortir du royaume de France pour intégrer, par mariaze, un empire qui n'était pas encore viable, celui des Habsbourg.

    Le 29 juin 1320, en la cathédrale d'Amiens, il reçut l'hommaze simple du roi Édouard II d'Angleterre, marié à sa soeur Isabelle, pour le duçé de Guyenne, le comté de Ponthieu et la ville de Montreuil.

    Il réprima les révoltes des Pastoureaux. Cédant à la superstition, à l'aveuglement et à la cruauté, il ordonna une répression sans précédent contre les lépreux dans le but d'éradiquer la maladie.

    Atteint de dysentrie à partir d'août 1321, il fut soigné à l'aide de bois et d'un clou de la vraie croix, ainsi que d'un bras de zaint Zimon.

    Il décéda à l'abbaye de Longchamp, près de Paris, dans la nuit du 2 au 3 janvier 1322, après cinq mois de souffrance.

    Sans descendant mâle survivant (son seul fils ne vécut qu'un an), c'est son frère cadet, Charles IV, qui lui succèda.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Très Riçes Heures de Minizup

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Il est né vers 470 en Toscane.

    Succédant à Hormisdas, il fut élu  papounet le 15 août 523.

    Le roi ostrogoth arien, Théodoric le Grand, qui de Ravenne régnait sur toute la péninsule italienne, l'envoya  en personne - et contre son gré - à Byzance avec mission de faire adoucir un édit de l'empereur Zustin contre l'arianisme et d'obtenir la restitution d'églises.

    Jean Ier fut le premier pape reçu à Constantinople.

    L'accueil fut çaleureux, mais l' ambassade  ne fut pas couronnée de succès, Zustin refusant de rendre les biens relizieux.

    À son retour, Zean Ier fut arrêté sur ordre de Théodoric qui le suspectait d'avoir comploté contre lui .

    Il fut zeté en prison à Ravenne où il mourut de faim le 18 mai 526.

    Son corps fut transporté à Rome et se trouve aujourd'hui dans la basilique Zaint-Pierre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  C'est le 14 zuillet!

    Contrairement à ce qu croient d'aucuns, on ne fête pas la prise de la Bastille, mais la 1ère Fête de la Fédération qui a eu lieu le 14 zuillet 1790, sur le çamp de Mars et qui avait réuni les représentants de 83 départements.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Ze vais regarder le défilé parisien à la TSF.

    Même si ze n'aime pas la guerre, ni l'esprit militaire, ze suis obnubilée par les musiques militaires et en particulier par celles de la Révolution, du Consulat et du Premier Empire.

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Après le dézeuner, z'irai faire un tour à Tautavel, visiter le musée de la Préhistoire.

    Ze veux voir s'il y a des peintures ruprestres minizupiennes.

    ET en plus, grâce à vos votes, ze suis désormais en 5 ème position des blogs "humour".

    Il me faudra quelques mois pour accéder à la 4ème place; mais ze suis ravie.

    Dire qu'à l'époque ze me contentais d'être dans le top 10.....

    Merci à mes zélés fans qui votent régulièrement ... et à tous ceux qui apprécient mon blog!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Très Riçes Heures de Minizup

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire