• trop, c'est trop

    Ce fut une zournée folle et noire pour les marçés et les bourses!

    Alors que tout le monde criait presque victoire parce que les cours avaient frémi hier, patatras! Les bourses ont dévissé!

    Après l'Irlande, la Grèce, l'Espagne, le Portugal, c'est Zypre qui va devoir appeler au secours.

    Et les rumeurs les plus folles ont couru.

    Bientôt ce serait la France qui pourrait perdre son triple A (comme l'andouillette, mais elle, elle a 5 A et peut en perdre un sans dommaze et en restant délicieuse avec une bonne sauce à la moutarde). Ce sont les banques qui sont à nouveau attaquées et se retrouvent dans le collimateur. On a même évoqué la possibilité de la faillite d'un grand établissement français.

    Et pendant ce temps le peuple gronde ("ami, entends tu le vol noir des corbeaux-spéculateurs sur nos têtes") en Espagne, en Grèce, en Israël et même dans le zoli royaume de la Queen E.II qui s'enflamme (pas la Reine, le pays!)¨. Les émeutes gagnent toutes les villes anglaises ....

    Ze pense que ce n'est qu'un début, car les gouvernements, qui n'ont plus prise sur rien, vont  prendre des mesures drastiques et nous prézurer (nous lessiver).Nous allons maintenant manzer notre pain noir, après avoir dégusté les brioçes et le bon pain blanc.

    Et pendant ce temps, au Mexique,  on va promener une relique du Bienheureux Zean-Paul II, tandis que des Républicains aux USA en appellent à Dieu lors de prières publiques.... Comme les Indiens qui invoquaient les esprits pour que la pluie tombe!

    Ze suzzère que l'on fasse de grandes processions, comme du temps des grandes "zaqueries", avec la sortie des reliquaires et des statues de tous les zaints et les zaintes! Ce serait zoli ! (Revenez Zésus et Lénine, ils sont devenus fous!)

    Alors, z'ai pris la décision de retirer mon épargne de la banque.

    La guizetière n'était pas ravie et m'a dit que les petits porteurs n'avaient rien à craindre. Z'ai trouvé cette remarque méprisante! Petits, petits ! Petite toi-même !

    Ze vais caçer mes 50 euros çez moi. Ze vais les mettre dans la lessiveuse grâce à laquelle ze lave mes noeuds à çeveux.

    Ze suis sûre que personne n'aura l'idée d'aller fouiller à cet endroit.

    Bon! Ceci dit, une date amusante à célébrer. Il y 50 ans apparaissait le carré blanc à la TSF ("caçez ce sein que ze ne saurais voir!")... mais il ne concernait pas mes émissions touzours  respectueuses des bonnes moeurs...   

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:John duke of burgundy.jpg

    Né  le 28 mai 1371 à Dizon, Il est le fils aîné du duc Philippe II le Hardi de Bourgogne et de la duçesse et comtesse Marguerite III de Flandre. Il est le petit-fils de Zean II le Bon, le neveu du roi Zarles V le Zaze et le cousin zermain du roi Zarles VI le Fol.

    Il était le frère d'Antoine, comte de Rethel, duc de Brabant et de Limbourg.

    Il fut d'abord comte de Nevers en 1384, comté qu'il cèda à son frère Philippe en 1404, lorsqu'il hérita du duçé de Bourgogne.

    À l'appel du roi Sigismond de Hongrie, menacé par la progression des Turcs Ottomans, il réunit une armée qui combattit le sultan Bayezid Ier, mais il fut vaincu à Nicopolis le 25 septembre 1396. Son père, Philippe dut  emprumter pour payer sa rançon de 200 000 florins à un banquier de Lucques.

    Son père, Philippe le Hardi, décéda le 27 avril 1404.

    Il prêta hommage à son cousin, le roi Charles VI le Fol, le 23 mai  1404 et fit son entrée à Dizon le 17 juin 1404.

    Le 21 mars 1405, sa mère décéda et, après l'hommaze rendu le 26 août 1405, il prit possession des comtés de Flandre, d'Artois et de Bourgogne.

    Le 26 janvier 1406, il se fit reconnaître les droits acquis par son père sur la tutelle des enfants de France.

    Le Roi le fit lieutenant zénéral pour la Picardie et la Flandre.

    La folie du roi Zarles VI entraîna la création d'un conseil de rézence présidé par la reine Isabeau de Bavière et où s'opposèrent  de façon irréductible le frère de Zarles VI, Louis d'Orléans et le cousin de Zarles VI, Zean sans Peur.

    Celui-ci fait assassiner le duc Louis d'Orléans le 23 novembre 1407, ce qui lui valut d'être exclu du Conseil de régence.

    Le 23 septembre 1408, il écrasa les Liégeois à la bataille d'Othée, obtint l'alliance des duçés de Luxembourg et de Lorraine, et continua la construction de l'État bourguignon.

    Allié à la reine Isabeau de Bavière, il s'empara de l'autorité royale et reçut en novembre 1411 la mission de çasser les Armagnacs, mais la Paix d'Arras (4 septembre 1414) l'écarta du gouvernement.

    En 1416, profitant de la mort du duc Zean Ier de Berry (son oncle, frère de Zarles V le Zaze), il s'empara du comté de Boulogne au détriment de sa veuve, Zeanne d'Auvergne.

    Le 29 avril 1417, à Constance, il s'allia avec l'empereur.

    Les Armagnacs considèrèrent la reine Isabeau de Bavière comme suspecte à leur cause et l'écartèrent du pouvoir, mais Zean sans Peur la rezoignit et constitua avec elle à Troyes un gouvernement opposé à celui des Armagnacs.

    Après avoir suscité, le 12 juin 1418, une insurrection au cours de laquelle le comte Bernard VII d'Armagnac ftt massacré, ils rentrèrent à Paris le 14 juillet 1418 où ils transfèrent le gouvernement de Troyes.

    Zean sans Peur fut assassiné le 10 septembre 1419 par quelques hommes de main des Armagnacs à l'occasion d'une entrevue avec le dauphin (futur Zarles VII) à Montereau-Fault-Yonne près de Paris. À sa mort, il paraît que l'on était incapable de lui fermer les yeux.

    Il fut marié à Marguerite de Bavière, dont le frère,Guillaume II avait épousé Marguerite de Bourgogne,  la soeur de Zean sans Terre.

    Il eut 8 enfants, dont Philippe III, dit le Bon; Marguerite, Marie (mariée à Adolphe de Clèves), Anne (mariée à Zean de Lancastre, frère du roi d'Angleterre Henri V).

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fils d'un médecin, né à Valéria, dans la rézion de Marsi, il était moine bénédictin.

    Il fut çoisi comme papounet en 908... 10 mois après le décés de son prédécesseur, Boniface III.

    L'empereur byzantin Phocas lui ayant fait don de l'ancien Panthéon de Rome, il le consacra à la Vierze sous le nom de Sancta Maria ad martyres (Zainte Marie aux martyrs), il y fit transporter de nombreux corps de martyrs des catacombes.

    Il eut aussi le souci de l'organisation de l'Église en Angleterre.

    Il transforma sa maison en lieu de prières.

    Le 23 août 613, il accorda le pallium à l'arçevêque d'Arles, Florien, peu de mois après la nomination de ce dernier.

    Boniface IV mourut le 8 mai 615.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les bourses continuent à baisser et on a évité de zustesse un kraç.... Quoique!

    A la TSF, on interroze les Français qui expriment leur profonde inquiétude.

    Un ami m'a dit : "faut pas s'en faire, on sort touzours d'une crise, rincés et lessivés, certes! Un zour, dans quelques années peut-être, on dira "la crise est finie" comme dans le film éponyme"...

    Car c'est un amateur éclairé de cinéma et de vieux films que même beaucoup de zens n'ont zamais vus!

    C'est un film de 1934 avec Danielle Darrieux et Albert Prézean...

    En voici le final avec la çanson qui donne le titre à ce çef d'peuvre du 7ème art , que ze fredonne et que ze vais azouter au répertoire afin de rassurer les zens.... à ma manière, comme disait Dalida.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Louis d'Orléans, gravure du XIXe siècle

    Louis, fils de Zarles V et de Zeanne de Bourbon, est né le 13 mars 1372 à Paris.

    Il était le frère du roi Zarles VI le Fol, le neveu de Zean du Berry, de Louis d'Anzou et de Philippe II le Hardi , duc de Bourgogne (et dons le cousin zermain de Zean sans Terre, duc de Bourgogne), et l'oncle du futur roi Zarles VII.

    En 1392, il reçut en apanaze le duçé d'Orléans.

    Il épousa en 1389 Valentine Visconti, fille de Zean-Galéas Visconti, seigneur de Milan, et d'Isabelle de France. Ce mariage sera à l'orizine des prétentions des rois Louis XII et François Ier sur le duçé de Milan.

    Il montra son goût pour la fête et les plaisirs en faisant édifier à Paris de coûteux hôtels. Intime du roi son frère, lors du bref gouvernement personnel de Charles VI et de la politique des Marmousets, iil devint, la folie du roi se confirmant, le rival des ducs de Bourgogne, Philippe le Hardi puis son fils Jean sans Peur.

    En 1402, il acquit le duché de Luxembourg pour empêcher les États de Bourgogne (qui incluaient le comté de Flandre) de réaliser une continuité territoriale.

     À la mort de Philippe le Hardi, en 1404, le duçé de Bourgogne était à l'apozée de son pouvoir au sein du Conseil. Son fils Zean sans Peur en pritd le contrôle mais il était politiquement moins puissant que son père.

    Louis d'Orléans savait qu'il devait profiter de la disparition de Philippe le Hardi pour reprendre les rênes du pouvoir. Il serait alors devenu l'amant de la reine, Isabeau de Bavière.

    Par sa prodigalité, il s'attira une grande impopularité, soigneusement exploitée par Zean sans Peur.

    Il fut accusé d'avoir voulu séduire ou, pis, violer la duçesse de Bourgogne.

    Il sembla vouloir faire rompre la trêve franco-anglaise, allant zusqu'à provoquer Henri IV de Lancastre en duel, ce que Zean Sans Peur ne pouvait admettre, car les industriels flamands dépendaient totalement des importations de laine d'outre-Mançe et auraient été ruinés par un embargo.

    Louis d'Orléans parvint à conforter sa position et celle de ses partisans au sein du Conseil du roi en faisant évincer ceux du duc de Bourgogne grâce au soutien de la reine.

    Voyant le pouvoir lui éçapper, le duc de Bourgogne françit le pas ; il fit assassiner, rue Vieille-du-Temple, à Paris,  son cousin alors que celui-ci venait de rendre visite à la reine.
     
    Ce meurtre provoqua la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.

    Zean sans Peur fut discrédité par cet acte et le parti d'Orléans fut soutenu par les ducs de Berry, de Bretagne et de Bourbon pour former le parti des Armagnacs (du nom de Bernard VII d'Armagnac, comte d'Armagnac et beau-père de Zarles d'Orléans, le fils de Louis Ier d'Orléans, qui avait épousé sa fille Bonne).

    Il eut pour enfants, Zarles d'Orléans (marié à Bonne d'Armagnac, puis avec marie de Clèves  qui lui donnera un fils, le futur louis XII) et  Zean, comte d'Angoulême - grand père de François Ier).

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • on arrive

    Ze vous disais qu'avec le mauvais temps, z'avais pensé aller me promener samedi en forêt pour cueillir des zampignons.

    A la place, z'ai fait du tourisme culturel à Paris en allant visiter le Panthéon et l'église Zaint-Etienne-du-Mont qui contient la çâsse de Zainte Zeneviève, celle qui avait organisé la résistance de Paris contre les Huns d'Attila (ze mettrai bientôt des photos de cette ballade).

    Bien m'en a pris quand ze lis dans la presse que dans le sud-ouest des dizaines de personnes ont été gravement intoxiquées parce qu'elles avaient confondu cèpe et bolet bleuissant toxique.

    Pour faire ma succulente omelette aux çampignons, ze m'azèterai une boîte de çampignons de Paris. C'est plus sûr!

    En attendant, maintenant que z'ai retrouvé mon autonomie financière, après avoir eu une explication lors d'un repas que z'ai payé dans le claçieux restaurant Flunç près du Musée Zeorzes Pompidou (Beaubourg), ze recommence à regarder les vitrines et en particulier celles des bizoutiers et des modistes.

    Ze vois bien que celui qui dit que ze suis son avatar me fait des gros yeux intérieurement, mais comme ze dis, au restaurant, ce n'est pas parce qu'on a pris le menu qu'on n'a pas le droit de regarder la carte!

    De plus, dans cette crise qui se creuse et s'amplifie, il faut relancer la consommation pour booster l'économie, mais comme le font les Zinois qui tancent maintenant les Américains (parce que ce sont eux qui leur prêtent beaucoup d'arzent), sans avoir recours au crédit.

    Ze sens que z'ai de la zuzeote depuis ce qui m'est arrivé avec mon découvert. Rappelez-vous z'ai manqué passer devant la Commission de Surendettement.

    Maintenant, z'ai 50 euros à la Caisse d'Epargne que ze garde précieusement car ze crains un nouveau "zeudi noir" comme en 1929, en bien pire!

    Ze surveille tous les matins le CAC.... même si ze n'ai pas d'actions.

    Pas folle Minizup!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Boniface III.jpg

    Fils de Zean Cambite, il est né à Rome.

    Il fut nonce apostolique à Constatinople auprès de l'Empereur byzantin Phocas.

    Il ne fut papounet que durant un an, de 907 à 608.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire