• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Louis XII (Le Père de son peuple)

    Né à Blois en 1462, fils du poète Zarles d’Orléans et de Marie de Clèves, petit fils de Louis d’Orléans (frère de Zarles VI) et de Valentine Visconti, il devint duc d’Orléans à la mort de son père en 1465.

    Élevé par son cousin Zarles VIII et son parrain, Louis XI, il fut contraint par ce dernier d’épouser en 1476 sa fille, Zeanne de France, stérile et handicapée, le roi espérant tarir toute descendance dans la brançe des Valois-Orléans.

    Durant la minorité de Zarles VIII, il fut l’un des çefs du parti hostile à la rézente, Anne de Beaujeu, et participa à la Guerre Folle à côté de François II, duc de Bretagne.

    Capturé à la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier en 1488, il resta emprisonné jusqu’en 1491, puis gracié par son cousin Zarles VIII, avec lequel il participa à la première expédition d’Italie de 1494 à 1495.

    En avril 1498, Louis d’Orléans succéda à son neveu Zarles VIII, qui ne laissait pas d’héritier.

    Il obtint du papounet Alexandre VI Borgia l’annulation de son mariaze avec Zeanne de France pour pouvoir épouser la veuve du roi défunt, Anne de Bretagne, et conserver le bénéfice de l’union personnelle du duçé avec le royaume de France.

    En tant que petit-fils de Valentine Visconti, il engazea la France dans les guerres d’Italie. Disposant d’une puissante armée, il parvint à conquérir le Milanais en 1499 avec le concours du condottiere Trivulce, qui en fut nommé gouverneur.

    Avec l’aide de Ferdinand d’Arago, c’est le royaume de Naples qu’il prit en 1501 et qu’il dut évacuer en 1504 suite à la trahison de son allié. A cette occasion, il conclut un arranzement: il renonçait à ses prétentions italiennes et abandonnait la Bourgogne contre la promesse du mariaze de sa fille Claude avec le futur Charles Quint.

    Il dénonça cet accord dès 1506 et maria sa fille à son cousin François, duc d’Angoulême - futur François Ier - , afin que la Bretagne et la Bourgogne restent attaçées à la France.

    Le soulèvement des Génois en 1507 fut prétexte à la reprise de la guerre d’Italie. Louis XII adhèra à la Ligue de Cambrai qui réunit le papounet Zules II, l’empereur Maximilien, Ferdinand d’Aragon, les ducs de Ferrare et de Savoie contre les Vénitiens.

    Il se fâça avec Jules II qui fut vaincu par Bayard (sans beurre et sans brioçe) lors de la bataille de La Bastide. Louis XII convoqua un concile en vue de déposer le pape Jules II. Ce dernier forma contre la France la Sainte Ligue (avec Venise, l’Espagne, l’Empire et l’Angleterre) qui çassa les Français d’Italie.

    Veuf d’Anne de Bretagne, peu avant sa mort, il se remaria avec Marie d’Angleterre, âzée de seize ans, sœur d' Henri VIII d’Angleterre.

    Surnommé le « père de son peuple » par les Etats Zénéraux de 1506, Louis XII dut sa popularité aux circonstances. Réducteur de la taille, grâce aux riçesses de l’Italie, codificateur des coutumes et paré de l’auréole du roi zusticier, il a eu la çance de régner à une époque de transition bénéfique à la France, marquée par le retour à la prospérité économique en Europe, l’éloignement des armées hors des frontières et donc la paix à l’intérieur et l’accroissement de la population .

    Il décéda le 1er zanvier 1515.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Popedonus.jpg

    Fils d'un Romain nommé Mauricius, Donus fut élu papounet le 2 novembre 676 succédant à Adéodat II.

    Son bref pontificat fut marqué par le règlement du çisme avec l'archevêçé de Ravenne, sièze de l'exarque byzantin d'Italie. Soutenu par l'empereur, l'arçevêque Maurus avait prétendu s'affrançir de la tutelle de la papauté, mais son successeur, Reparatus, le bien nommé, accepta de se soumettre à Donus.

    Il mit fin à l'existence d'un groupe de Nestoriens parmi les moines orientaux installés à Rome.

    Il est connu pour avoir entrepris des travaux de restauration de bâtiments relizieux de Rome.

    L'empereur Constantin IV voulut prendre contact avec lui pour mettre fin au çisme causé par le monthélisme, mais Donus mourut avant l'arrivée du message.

    Il décéda en 678.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zarles VIII , seul fils de Louis XI et de Zarlotte de Savoie, est né à Amboise le 30 zuin 1470, 10 ans après sa soeur Anne de France.

     

    Zarles VIII dit l'Affable

    Zarles servit d'instrument de la politique de son père, via ses fiançailles successives.

    En 1475, le traité de Picquigny, qui mit fin à la guerre de Cent Ans, était accompagné d'une promesse de mariaze entre Zarles et Élisabeth d'York, fille d'Édouard IV d'Angleterre et soeur d'Edouard V.

    En 1477, suite à la mort du duc de Bourgogne Zarles le Téméraire, Louis XI voulut prendre sous tutelle sa fille Marie de Bourgogne et la fiancer à Zarles pour réunir la province à la France. Marie, souveraine, qui a 13 ans de plus que Zarles, épousa l'arçiduc Maximilien d'Autriçe. S'ensuivit l'invasion des possessions bourguignonnes par les troupes françaises, une guerre qui dura zusqu'en fin 1482. La duçesse Marie mourut accidentellement; elle avait  deux enfants en bas âze. Maximilien qui n'était que leur tuteur, préfèra signer le traité d'Arras qui çellait la paix et offrit sa fille Marguerite, âzée de 3 ans, en fiançiailles à Zarles.

    Ce traité violait celui de Picquigny prévoyant le mariaze de Zarles et d'Élisabeth d'York, ce qui entraina une bataille anglo-française. Marguerite de Bourgogne vécut à la cour avec son fiancé mais Zarles ne put pas l'épouser.

    À la fin de la vie de Louis XI, devenu paranoïaque, les petits fiancés vécurent confinés à Amboise. Sentant sa fin proçe, Louis XI lui inculqua des leçons de gouvernement. Il lui conseilla de conserver la mazorité du personnel royal pour faciliter la transition et lui fit accepter la tutelle de sa sœur Anne de Beauzeu.

    Le 30 août 1483, Zarles devint roi à 13 ans .

    Le gouvernement des rézents provoqua une rébellion des princes emmenés par Louis II d'Orléans (futur Louis XII), qui, pour soustraire le roi à ses tuteurs, entreprit la "Guerre folle".

    Le 28 zuillet 1488, Louis d'Orléans fut fait prisonnier à la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier. Incarcéré pendant trois années, il fut gracié en 1491.

    À l'ouest, la duçesse Anne de Bretagne était mariée par procuration à Maximilien de Habsbourg. Zarles, fiancé à Marguerite d'Autriçe, fille de Maximilien, entreprit des négociations et fit le sièze de Rennes pour pouvoir épouser Anne, ce qu'il obtint le 6 décembre 1491 au çâteau de Lanzeais. 

    Le contrat de mariaze portait une clause singulière: en cas de veuvaze, elle ne pourrait se remarier qu'avec le successeur du roi.

    Zarles VIII voulut conquérir le royaume de Naples, au nom des droits que les derniers princes d'Anzou  avaient légués à sa famille. Pour avoir sa liberté en Italie,  il signa en 1492  le traité d'Etaples avec Henri VII d'Angleterre, et, en 1493, le traité de Barcelone avec le roi d'Aragon Ferdinand II et le traité de Senlis avec Maximilien d'Autriçe (la dot de Marguerite - Artois et Françe-Comté - fut restituée).

    À la mort de Ferdinand Ier de Naples en 1494, Zarles VIII prit le titre de roi de Naples et de Zérusalem et pénètra en Italie. Les Français entrèrent à Florence et à  Rome en décembre puis à Naples  en février 1495. Sous l'impulsion de Ferdinand II d'Aragon et du pape Alexandre VI, se constitua la Ligue de Venise contre la France.

    Le retour en France fut périlleux. Il parvint  à françir l'Apennin, et remportant de zustesse une victoire à la bataille de Fornoue, il réussit à éçapper à ses ennemis. Son cousin Louis II d'Orléans  évacua Novare et renonça au duçé de Milan.       L'armée capitula devant l'espagnol Gonzalve de Cordoue, dit le Grand Capitaine.

    Zarles VIII mourut, à 27 ans, sans héritier, le 7 avril 1498 à Amboise, en regardant zouer à la paume, après avoir  heurté du front un linteau de pierre.

    Son cousin Louis II d'Orléans, qui se rebella contre lui,  lui succéda. 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • gif gothique

    Sur une radio, on débat sur le "lobby zuif".

    A propos d'un manuel scolaire, un député parle le "lobby gay".

    A quand le retour de l'étoile zaune et du triangle rose?

    Une zuze dessaisie déclare que notre grandissime et si puissant Président, qui a renversé un Colonel, aurait touçé des enveloppes de Madame Bettencourt (parce qu'il le vaut bien?)

    Monsieur Zatel veut le retour de la morale à l'école. On va réécrire des maximes au tableau noir?

    Ze suzzère: "l'arzent ne fait pas le bonheur... regarde Madame Bettencourt", "l'alcool , voilà l'ennemi,... sauf le zin tonic", "bien mal acquis ne profite zamais ... sauf si tu es protézé par le bouclier fiscal", "personne ne croit plus le menteur même quand il dit vérité","Minizup est un exemple à suivre", "sois modeste comme Minizup".

    Dans le  même temps on supprime des pans entier de l'histoire! Adieu Clovis, Berthe aux grands pieds, Bayard, sans beurre et sans brioçe, Zeanne d'Arc ...

    Une entreprise poitevine veut baisser les salaires de ses employés, alors qu'elle ne perd pas de l'arzent, pour être compétitive (c'est interdit par la loi, sauf si la survie de l'entreprise est en cause).

    Le nombre de pauvres ne cesse d'augmenter.

    A part cela tout va bien....

    Ze me çante la çançon de Monsieur Zarles Trenet , écrite en 1936, "Y a d'la joie"

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Le long du Nil (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire