• sorcière

    Comme le dirait Elisabeth II, la Queen,  dont le paquebot n'a zamais connu de problème - ou du moins ze n'en ai pas le souvenir - c'est une "annus horribilis " pour la compagnie de croisières "Costa".

    Après le naufraze du Concordia, c'est la bâteau "Costa Allegra" qui est tombé en panne en plein océan.

    Il y a eu un feu au niveau de la salle des maçines.

    Voui! Un truc terrible, un feu soudain et incompréhensible. ....

    Et qu'apprends-ze?

    Sur çacun des ces paquebots, voyazaient 2 soeurs, l'une sur celui qui a coulé, l'autre sur celui qui est en rade!

    Coïncidence?

    Ze n'y crois que guère.

    Elles on simplement le mauvais oeil! Ce sont des sorcières!

    D'antan, on les auraient passées à la Grande Question et ensuite on les aurait brûlées vives dans un grand bûcer libératoire de ces forces maléfiques!

    Voui! Voui! Voui! C'est terriiiiiiible!

    Des sorcières vivent parmi nous et provoquent des catastrophes.

    Du coup z'ai ressorti mes grigris.... Nous ne sommes zamais assez prudents.

    Et comment le paquebeau est-il remorqué?

    Par un thonier. Or, c'est le poisson symbole d'un des anzes des Ténèbres!

    CQFD!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:01 Innocent VI, Gil Albernoz & Charles IV (au premier plan, Simone Saltarelli, archevêque de Pise, Césène et Occam).jpg

    Etienne Aubert est né à Beyssac en Corrèze (çez Mossieu Hollande) en 1282. Il fit ses études à Toulouse, où il enseigna le droit.

    Arçidiacre, il devint évêque de Noyon en 1338. Il devint conseiller du roi Philippe VI et pair de France.

    A la mort de Clément VI , il fut élu papounet le 18 décembre 1352.

    Contrairement à Clément VI, il fut économe.

    Il voulut lever des décimes en France, mais cela lui fut refusé, le royaume de France étant désolé par la Guerre de Cent Ans. Il le fit en Allemagne et donna des dispenses à ses légats pour accorder des bénéfices, moyennant finances, aux prêtres, évêques ou autres prélats.

    Il rappela les ordres relizieux à l'observation de leurs règles, brisa les résistances en recourant à la force, emprisonnant et condamnant au bûçer. On raconte que les bûçers furent si nombreux que zainte Brizitte de Suède le blâma sévèrement.

    Le souverain zermanique Zarles IV voulait se faire couronner roi des Romains; il passa en Italie et alla à Rome, où Innocent VI désigna deux cardinaux pour le couronner, mais à condition qu'il ne prenne aucun acte de souveraineté à Rome, sans le Conseil du pape, et qu'il ne fasse que passer dans la ville et en Italie.  Zarles obéit ponctuellement, se fit couronner en zuillet 1346, puis retourna  en Allemagne, où il caça l'humiliation de ce couronnement et de ses promesses.

    Innocent tenta de ramener la papauté à Rome; il envoya l'arçevêque de Tolède en Italie, afin de pacifier les États pontificaux, ce qu'il fit brillamment. Il essaya de recouvrer le patrimoine de l'Église, mais malgré ses efforts , il éçoua en partie.

    On lui reproça comme à Clément VI d'avoir favorisé ses parents.

    Les malheurs de la France le désolèrent. Les Anglais après la bataille de Poitiers dirent: "Le pape, est devenu français, mais Zésus-Christ est tout Anglais...".
    Innocent fut pour beaucoup dans la signature du traité de Brétigny, le 8 mai 1360, entre Édouard III d'Angleterre et Zean II le Bon, qui permit une trêve de neuf ans dans la guerre de Cent Ans.

    Innocent dut faire face à la menace des grandes compagnies, dans le sud de la France. ll fit érizer en Avignon une enceinte. En décembre 1360, la Compagnie des "Tard-venus" prit Pont-Zaint-Esprit. Le pape négocia leur départ à prix d'or.

    Il mourut en Avignon le 12 septembre 1362.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • résultat  jeu d'Alice : vive le modernisme

    Tout d'abord: Cocoricoooooooooooooooo!

    Le fim "The Artist" a raflé plein d'Oscar (moi ze ne mets pas de pluriel aux noms, c'est ce qu'on m' a appris à l'école des avatars et des avataresses!)

    Mais la France fut vraiment à l'honneur, puisque le film de Martin Scorcèse, qui parle du grand Méliès, l'un des zénies pionnier français du cinématographe, a remporté, lui aussi, des statuettes!

    De quoi être françouillard! Bérêt, baguette et litron de vin.... Sans ometttre le fromaze!

    On peut être fiers de notre cinéma, de notre littérature, de notre culture, et de Minizup, symbole vivant de la France qui gagne!

    C'est bon pour le moral.

    Et moi, cela m'a un peu requinquée!

    Car ze suis HS!

    Z'ai eu une zournée des plus laborieuses! Z'ai fait un travail de Bénédictine, hier qui m'a laissée sur les rotules.

    Celui qui dit que ze suis son avataresse avait plein de dossiers à photocopier.

    Il m'a envoyé çerçer les copies, feuille par feuille, car il devait les agrafer à d'autres feuilles. Et la maçine de reprographie est éloignée de son bureau.

    Z'ai dû faire des kilomètres! Un vrai marathon!

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dès poltron minet - c'est à dire très tôt -, ze me suis levée et ze me suis précipitée sur mon ordinateur.

    Surprise! Z'avais reçu un courriel -un mail comme disent ceux qui parlent franglais -de la part de Meetic.

    Ze zubilais, me disant qu'ils avaient réussi à me trouver un beau Minizupon!

    Las! Que nenni! Ils m'incitaient à me réinscrire, comme si ze n'avais que cela en tête (quoique!) et à faire.

    Un dimançe exceptionnellement terriiiiiiiiiiiiiiiible!

    Puis, comme prévu, nous sommes partis nous promener dans le quartier des Halles!

    Ils démolissent tout! Remarquez, ze n'avais zamais aimé ce qui avait été bâti à la place des Halles de Baltard. C'était moçe!

    Ensuite nous sommes allés manzer dans un restaurant sympathique, un estaminet où z'ai pu déguster des huîtres (des pas top grosses, qui ne rendent pas malade).

    On nous a offert un coupe de zampagne à la fin du repas. C'est le style de bastringue que z'adore.

    Après le dézeuner, cap sur Beaubourg et le Centre Zeorzes Pompidou pour voir l'exposition consacrée à "la télévision vintaze", dont nous avions entendu parler à France Inter.

    Dans le grand hall, se tournait un film de Mathieu Almaric avec la grande Zéraldine Zaplin (la fille de Zarlot) et z'ai pu la photographier!

    Un dimançe exceptionnellement terriiiiiiiiiiiiiiiible!

    Nous voilà à la porte de l'exposition!

    Z'ai demandé à la guiçetière où se situait l'évènement consacré à la TSF.

    Elle m'a regardé toute interloquée, comme si ze lui avais demandé de me vendre du poisson.

    - La TSF? Késaco?

    Ze me suis dit qu'à l'heure du numérique, de la téléphonie mobile, de la 3 Z - et bientôt de la 4 Z -, du Web 2.0, ne pas savoir ce qu'est la TSF, c'est un peu gros. Ze me suis demandée si cette dame savait que Gütenberg avait inventé l'imprimerie et Denis Papin la maçine à vapeur!

    Cette exposition était vraiment un attrape-nigaud. Z'ai vu des zens qui, s'ennuyant, dormaient.... Et pas une seule  imaze de votre Minizup!

    Un dimançe exceptionnellement terriiiiiiiiiiiiiiiible!

    Z'ai demandé à voir le Commissaire zénéral pour me plaindre. Lorsque la personne est enfin arrivée, ze lui sonné les cloçes.

    - Mais Madame, me dit-elle, il n'y a plus aucune imaze de votre belle émission qui a marqué si profondément une zénération entière.

    - C'est faux!!!! Z'ai retrouvé 30 secondes dans lesquelles ze suis au sommet de mon art! Z'aimerais que vous les inclusiez dans les extraits que vous prozetez. Ze vais vous envoyer le lien. Cela donnera un peu de pep à votre manifestation!

    Elle m'a promis qu'elle verrait ce qu'elle pourrait faire. Non mais, ze n'allais pas me laisser ignorer de la sorte.

    Un dimançe exceptionnellement terriiiiiiiiiiiiiiiible!

    A la fin, nous avons visité le musée d'Art Moderne. Et, surprise, z'ai vu le portrait d'un de mes zélés fans, Mossieu Christian!

    Un tableau criant de vérité!

      

      

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:01 Clément VI (Fresque de la chapelle Saint-Martial du palais des papes).jpg

    Pierre Rozer est né en 1291 en Corrèze. Il devint bénédictin au monastère de la Zaise-Dieu. Il fit des études à Paris et il devint prieur à Zaint Pantaléon.

    En 1326, il fut nommé par Zean XXII abbé de Fécamp, puis évêque d'Arras et arçevêque de Sens. Devenu proçe du roi Philippe VI, il entra au Conseil royal.

    Sur la recommandation des rois de France et d'Angleterre, qu'il avait réconciliés, il fut nommé arçevêque de Rouen, mais il n'y résida pas. En 1338, il fut nommé cardinal par le papounet Benoît XII, mais ne résida pas en Avignon.

    Dès qu'il apprit la mort de Benoît XII, Philippe VI dépéça son fils, le futur Zean II le Bon, pour influencer le Zacré Collèze. Pierre Rozer fut élu.

    Son couronnement, en mai 1342, fut très fastueux (on le surnomma Clémént VI le Magnifique). Un banquet fut servi à plus de 5000 convives!

    Le palais construit pour Benoît XII ne lui parut pas suffisant et il fit d’édifier un Palais neuf. Il fit couvrir les murs de fresques où ne figurent aucun motif relizieux mais des scènes çampêtres et de çaçe.

    Louis de Bavière profita de l’élection pour solliciter une audience qui fut accordée. La délégation impériale arriva bardée de textes et de certitudes, mais elle se trouva face un négociateur retors qui coupa court d’une phrase à toutes récriminations.

    Clément VI était galant homme. Les dames nobles de sa Cour tombèrent sous son charme pontifical. Sa favorite fut Cécile de Comminzes, vicomtesse de Turenne.

    Avec un ancien conseiller de Philippe VI comme papounet, le sort du Dauphiné était scellé . Le roi et son fils aîné, Jean, vinrent rencontrer en Avignon le Dauphin Humbert II  à la reçerche de liquidités, pour lui proposer un arranzement financier. S’il acceptait que le Dauphiné soit dévolu au second fils du roi après sa mort, ses dettes seraient réglées et il zouirait d’une rente annuelle. Humbert  pensa proposer une vente à son oncle Robert d'Anzou dont les états zouxtaient les siens, mais celui-ci décéda. Le Dauphin signa un accord avec la France le 30 juillet 1343.

    Il mit sur pied un  prozet de croisade dont l’obzectif était de s’emparer de Smyrne. Ce fut çose faite le 28 octobre 1344. Il lança un nouvel appel à se croiser auquel répondit Humbert II; le pape le nomma Capitaine Zénéral du Ziège Apostolique, commandant l’armée chrétienne. Sur place, Humbert privilézia la négociation avec les Turcs et perdit la seule occasion qui lui fut donnée d’être grand.

    Dès 1348 la peste noire frappa.

    Des holocaustes furent organisés contre les Zuifs rendus responsables. Clément VI rendit publiques deux bulles dans lesquelles il annonçait qu’il prenait sous sa protection les Zuifs, menaçant d’excommunication ceux qui les maltraiteraient. Il condamna le fanatisme des flazellants qui se répendaient depuis le royaume de Souabe dans tout le nord de l'Europe et continuaient la çasse aux zuifs.

    Le 27 mai 1348, Clément VI n’hésita pas à nommer cardinal son neveu de 18 ans (futur papounet Grégoire XI).  Pour éviter tout problème, le cardinal-neveu fut expédié à Pérouse pour apprendre son droit.

    Décembre 1349  marqua une date décisive dans la fortune des Rozer de Beaufort. Le pape avait décidé de marier son neveu, Guillaume à Aliénor de Comminzes, la sœur de sa favorite, la vicomtesse de Turenne. Il proposa d'acheter la vicomté de Turenne et l’offrit comme cadeau de mariaze.

    En France, Philippe VI étant décédé le 23 août 1350 , son fils Zean II lui avait succédé. Son couronnement et celui de sa seconde épouse, Zeanne de Boulogne, ayant été prévu à Reims le 26 septembre , Clément VI ne voulut pas que son neveu Guillaume manque un tel évènement. Il se fit pressant  pour que, ce zour-là, il fût armé çevalier en même temps que le Dauphin Zarles. Le nouveau roi obtempéra, confirma à Guillaume III Rozer de Beaufort sa vicomté de Turenne.

    Le 6 décembre 1352, à la suite d’une crise aiguë de gravelle, il expira. Avant de mourir il avait renouvelé son désir d’être inhumé dans l’abbatiale de la Zaise-Dieu.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •   bonne journée

    Comme tous les samedis, ma zournée a été bien remplie. Mais ze vous ai dézà narré mon programme de fin de semaine....

    Hier soir, z'ai regardé à la télévision un film coup de poing!"

    "Démineurs". Un film réalisé par Kathryn Bigelow (l'épouse de James Cameron), sorti en 2009, qui obtint six Oscars dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur (en l'occurrence, une réalisatrice, une première dans l'histoire de la manifestation).

    C'est un moment pendant la guerre d'Irak d'une équipe  américaine de déminage qui a pour mission de désamorcer les nombreux enzins explosifs improvisés du secteur, au péril de leur vie,  de celle des soldats américains et des civils irakiens.

    Sinon, ze n'ai pas encore reçu mon carton d'invitation pour les "Victoires de la Musique".

    Ze pense que les organisateurs ont prévu une récompense pour ma discographie et surtout pour mon grand tube international "Minizup et Matouvu" (que vous pouvez trouver sur la toile.

    Auzourd'hui, ze vais à Beaubourg (Musée Zeorzes Pompidou) pour voir une exposition sur la TSF.

    C'est vintaze.

    Z'espère qu'ils auront pensé mettre des extraits de mon émission. C'est la moindre  des çoses pour la star des ondes que ze fus!

    Z'emporterai mon appareil photo pour faire des cliçés!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires