• bonne journée

    Ze suis touzours en colère contre la Banque de France, suppote du grand capital et de la finance internationale!

    Voui! Voui! Z'en deviendrais mélençonienne!

    Ze vais inclure mon mouvement politique, le PPZT, dans le Front de Gauçe!

    Et toc!

    Z'avais ouï à la TSF que l'on pouvait éçanzer des francs contre des euros auprès de la Banque de France, mais qu'il y aurait du monde car c'était le dernier zour de notre monnaie nationale.

    Adonques, ze me suis levée hier dès poltron minet, car ze me suis souvenue que dans des bocaux de confitures nous avions mis des piècette en francs.

    De plus, quelque peu numismate, z'avais des billets de 1000 anciens francs, avec la tête de Henri IV, d'avant la réforme de Mossieu Pinay sous Mon Zénéral.

    Ze les avais bien repassés pour leur redonner quelque éclat ... et ze suis partie pour la Banque de France devant laquelle il y avait dézà la queue, à se demander si des zens n'avaient pas campé devant, de peur de ne pas être servis.

    Ze me suis mis dans la file avec mes gros sacs.

    Au bout d'une heure, z'ai eu soif! Z'ai souhaité aller me rafraiçir dans un estaminet sis à côté de l'établissement bancaire.

    Quand z'ai voulu reprendre ma place dans la file, ze me suis faite conspuer et malgré mes cris, z'ai dû aller au fond de la queue.

    Comme z'ai la gastro, il a fallu que je retourne au bistrot, mais cette fois z'avais demandé à une Mamy de conserver ma place!

    Ze passe sur les détails!

    Pour entrer dans la banque, il faut passer sous un portique de sécurité et, bien entendu, z'ai fait retentir l'alarme! Bref!

    Me voilà au guiçet.

    Ze sortis mes bocaux de pièces, mes billets et là, ze lus de la stupéfaction sur la tête du guiçetier.

    - Mais c'est quoi, cela?

    - Des Francs que ze veux éçanzer, Mossieu,comme les autres!

    - Mais ce sont des pièces et des billets en ancien francs!

    - Et alors, lui ai-ze répondu in petto, la mayonnaise commençant à monter. Anciens ou nouveaux, ce sont bien des Francs, non.

    - Mais madaaaaame, nous ne prenons que les billets!

    - C'est pas grave, ze repartirai avec mes pièces! Eçanzer moi mes billets de 1000 francs!

    Z'ai cru qu'il allait s'évanouir!

    - Mais, mais, mais.... Il y a longtemps que ces billets n'ont plus cours!

    - Et c'est maintenant qu'on nous le dit ! Z'en connais des zens qui comptent encore en anciens francs. Cela prouve bien que l'information n'a pas circulé!

    - Madame, tous les média ont expliqué que nous ne reprenions que les Curie, les Saint-Exupéry, les Eiffel, Les Cézanne....

    - Et pas les anciens francs? C'est un scandale, Mossieu .... Heureusement que ze n'ai pas emmené mes assignats, car z'en ai de collection.

    Au bout d'un moment, ils m'ont mis à la porte de la banque!

    Ze t'ai fait un de ces scandales, pire qu'Arlette Laguillier!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Mes peluçes

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • bon vendredi

    Le vendredi est un zour que z'aime bien, même si c'est en fin de semaine que nous avons touzours beaucoup de travail à finir.

    Mais demain, c'est samedi et ze déteste ce zour, car c'est celui du grand ménaze dont ze vous ai parlé à plusieurs reprises.

    Surtout que ces zours-ci, ze n'ai pas la grande forme.

    Il y a des cas de gastro et ze crains de l'avoir attrapée.... Z'ai été dare-dare à la pharmacie pour m'açeter des médicaments....

    Z'espère que ze ne vais pas passer la nuit sur le trône.

    Bon à part ça, pas grand çose.

    La campagne électorale débute. Z'avoue que cela me passionne même si, comme Madame Boutin et Mossieu Morin, z'ai dû zeter l'éponze (hélas! Voui, mais pas celle du ménaze).

    Toutefois, moi, ze n'ai donné aucune consigne de vote; mes zélés fans sont libres de leur çoix.

    Mais qu'ils ne viennent pas râler après.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Bonifatius VIII Grabstatue.JPG

    Benedetto Caetani était orizinaire d'Anagni, dans le Latium, en Italie.

    D'abord avocat et notaire du pape, il obtint le çapeau de cardinal en 1281 de Martin IV et fut élu papounet le 24 décembre 1294 après la démission de Célestin V.

    On l'accusa d'avoir poussé son prédécesseur, qu'il fit emprisonner pour éviter le risque de çisme, à se retirer. Une fois arrivé au pouvoir, il mit l'interdit sur le royaume du Danemark.

    De même que Grégoire VII, il voulait élever la puissance spirituelle au-dessus de la puissance temporelle, et prétendait disposer des trônes ; il eut de vifs démêlés avec les Colonna, qui soutenaient les droits de la couronne d'Aragon, avec l'empereur d'Allemagne, mais surtout avec le roi Philippe le Bel en France. Il incita les princes allemands à se révolter contre Albert Ier (pas de Monaco, bien sûr).

    Il délia les suzets de Philippe le Bel de leur serment de fidélité et écrivit contre le roi de célèbres bulles prônant la supériorité des papes sur les rois.

    Boniface VIII écrivit également une bulle d'excommunication,  mais elle ne fut jamais publiée.

    Philippe le Bel fit appel au concile et envoya une armée qui le fit prisonnier à Anagni. Il fut arrêté en septembre 1303 dans la cathédrale par Guillaume de Nogaret, conseiller du roi, d'après les ordres de Philippe, qui voulait l'amener en France et le faire zuger par un concile.

    Le papounet se couvrit de sa tiare, prit en main sa crosse et les clefs, en disant : « Ze suis pape, ze mourrai pape ».

    Il se vit maltraité par Sciarra Colonna (la fameuse "zifle d'Agnani").

    Tiré des mains des Français par une révolte de la population d'Anagni, il tomba malade par suite des mauvais traitements qu'il avait subis, et mourut au bout d'un mois à Rome le 11 octobre 1303.

    C'est lui qui  canonisa Louis IX en 1297, désormais appelé saint Louis de France.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Il a bien çoisi son zour notre Grandiose Président pour se déclarer candidat à un second quinquennat (avec, à un moment, un lapsus révélateur quand il parla de septennat).

    Le zour de la Zaint Claude, dont ze vous ai longuement abreuvé hier.

    Remarquez auzourd'hui cela n'aurait pas été mieux, c'est la zainte Zulienne!

    Et les commentateurs alertes auraient dit que son programme c'est du potaze, de la zulienne de légumes!

    cornichon

    La Zaint Claude? Il  pense qu'il va se casser la pipe à cette élection?

    S'il avait fait le 14, zour de Valentin, z'aurais parlé d'un acte d'amour.

    Ze l'ai écouté relizieusement hier soir.

    Ze me doutais qu'il irait sur TF1 et non pas sur une çaîne du service public.... C'est symbolique!

    Z'étais circonspecte devant sa modestie, devant sa volonté d'aller "au peuple". Si il est réélu, on aura des référendums! mais il faut d'abord çanzer la Constitution; or actuellement il n'a pas la mazorité au Congrés (puisque le Sénat a basculé à gauçe).

    Pourquoi on ne vote pas sur des suzets importants ?

    Ze pense à tout ce qui concerne l'Europe, les moeurs, les impôts, les quolifiçets....

    Bon, mais d'un autre côté, il va voir papounet B.XVI, il est grand çanoine du Latran à Rome, et il visite des églises, des abbayes, des cathédrales, des cloîtres....Comme moi!

    En fait, quand il a parlé de capitaine qui ne quittait pas son bateau au mileu de la tempête, il me faisait penser à l'expression "après moi le chaos"!

    Le Zénéral, lui, parlait de çienlit.... et on a vu ce que cela a donné! Eçec à un référendum et ...bye, bye le grand homme (et là ze ne suis pas irrévérencieuse quand ze dis cela, même si sous son septennat qu'on m' a çaçé de la TSF!).

    Oui,  mais le capitaine a-t-il bien piloté l'esquif? D'aucuns en doutent! Mossieu Bayrou, le Béarnais aux grandes zoreilles, le premier....

    Et pendant ce temps Mossieu de Hollande de Corrèze se promenait à Rouen.... avant de faire son discours où il parlait du "déclarant", en évoquant Mossieu Sarkozy! Et il part en Corrèze. Pour se reposer? Il est dézà fatigué?

    Ce n'est pas cela "La France forte"!

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est la patrie de Sampieru le premier révolutionnaire corse qui tenta de libérer son peuple du zoug de Zênes.

    En 1545, il épouse, à l'âge de 47 ans, une jeune noble insulaire, Vannina d'Ornano, âzée de 15 ans, dont il aura entre autres Alphonse d'Ornano qui sera maréçal de France.

    Sa femme l'ayant trahi avec les zénois, alors qu'il était ambassadeur du roi de France en Turquie, il la fit étrangler. 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les films que z'aime

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire