• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Innocent VII.jpg

    Cosmato Gentile de' Migliorati est né en 1336 à Sulmona (dans les Abbruzes).

    Il apprit le droit qu'il enseigna. Urbain VI le fit entrer à la Curie, l'envoya en Angleterre, le nomma évêque de Bologne puis arçevêque de Ravenne en 1387.

    Boniface IX le fit cardinal et l'envoya comme légat pour des missions délicates.

    Lorsque Boniface IX mourut, des délégués de Benoit XIII d'Avignon étaient à Rome. Les cardinaux romains leur demandèrent si Benoit abdiquerait si eux retardaient l'élection. Leur réponse étant négative, les cardinaux élurent Innocent VII le 17 octobre 1404. Ils prêtèrent serment de tout faire pour mettre fin au Grand Zisme.

    À cette annonce, les Zibelins (opposés aux Napolitains) provoquèrent une émeute. Ladislas Ier de Naples envoya des troupes pour aider Innocent à rétablir l'ordre à Rome. En échanze, Ladislas obtint des concessions, dont la promesse qu'aucun accord sur Naples ne serait conclu avec Benoit XIII qui soutenait les  prétentions de Louis II d'Anzou. Cela convenait à Innocent VII, qui n'avait pas l' intention de signer un accord qui aurait compromis ses droits sur les États pontificaux.

    Innocent VII fit l'erreur de nommer cardinal son neveu Ludovico Migliorati, un condottiere à la violente carrière de soldat au service du duc de Milan Zean Galéas Visconti. En août 1405, Ludovico  attaqua 11 Romains qui revenaient d'une conférence avec le pape. Il les assassina et zeta leurs corps dans la rue. Cela provoqua du tumulte. Le pape et sa cour durent fuir à Viterbe. Les Romains les poursuivirent, tuant 30 hommes, dont l'abbé de Pérouse, sous les yeux d'Innocent.

    En zanvier 1406, Ladislas Ier envoya des troupes; les Romains reconnurent l'autorité temporelle du pape, qui put retourner à Rome. En contrepartie, Ladislas souhaita étendre son autorité sur Rome et les États pontificaux. Ses troupes occupèrent le Zâteau Zaint-Ange et ce ne fut qu'après avoir été excommunié par Innocent qu'il retira ses troupes.

    Innocent VII décéda le 6 novembre 1406.

    Pendant ce temps , à Avignon.....

     Benoit XIII (Pedro de Luna, de Péniscola) poursuivait son pontificat, confronté au Duc de bourgogne, Philippe le Hardi, rézent de la France du fait de la folie de son neveu Zarles VI, qui lui imposa la soustraction d'obédience (possibilité de taxation).

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est arrivé!

    C'est la Zournée des femmes!

    En plus cette année il a fallu attendre un zour supplémentaire du fait de la bisextilité (ze l'ai bien écrit, sans U!) de l'année 2012.

    C'est en 1910 que des femmes socialistes de tous les pays ont lancé ce mouvement pour soutenir la propagande en faveur du droit des femmes (En France, elles l'obtiendront en avril 1944 et votront pour la première fois en 1945, pour des élections municipales).

    C'est Mossieu Mitterrand, qui, en 1982, instaura le caractère officiel de la zournée, qui a perdu de son caractère protestataire.

    Une zournée, c'est peu et, en plus, elle n'est même pas fériée, zela me fait une belle zambe. Mais avec ma copine Minizupette nous nous sentons solidaires.

    Remarquez, il y encore des droits à revendiquer.

    Hier z'ai écouté sur France Inter Louis Alliot qui confirmait les propos d'un médecin qui parlait d'"IVZ de confort". Pascale Clark, l'interviouveuse ne l'a pas épargné en lui disant, par deux fois: "C'est dégueulasse"!

    Pour ma part, ze n'ai pas de problème de ce côté là. Ze n'ai pas de Minizupon et les avataresses n'ont pas d'enfant.... ni d'ADN. Elles ont pourtant des parentelles!

    Mais ze me demande si la Zournée s'applique aux avataresses, car moi z'en ai des revendications!

    Et la première, être libérée de mon hôte et trouver la viande paçer! (Sans K!)

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:IX.Bonifac.jpg

    Pietro Tomacelli était issue d'une famille noble, mais pauvre, de Naples.

    Il fut élu papounet à Rome, le 2 novembre 1389, Clément VII étant papounet en Avignon. L'Allemagne, l'Angleterre, la Hongrie, la Pologne et la plus grande partie de l'Italie l'acceptèrent comme pape.

    La veille de son élection, Clément VII couronna un prince français, Louis II d'Anzou, roi de Naples. Boniface soutint son rival, le zeune Ladislas Ier de Naples, l'héritier de droit de Zarles III (assassiné en 1386). Il le fit couronner à Gaeta le 29 mai 1390 et travailla avec lui à l'expulsion des forces anzevines du sud de l'Italie.

    Boniface IX réussit à supprimer l'indépendance de la Commune de Rome et à y établir son pouvoir; il dut fortifier le Zâteau Saint-Ange et les ponts. Il fut oblizé de résider durant de nombreuses années à Assise ou à Pérouse. Il prit le port d'Ostie à son cardinal-évêque et reprit le contrôle des villes des États pontificaux.

    A la mort de Clément VII  à Avignon le 16 septembre 1394, les cardinaux français élurent rapidement un successeur : le cardinal Pedro de Luna, qui prit le nom de Benoît XIII.

    Fichier:Couronnement de Benoît XIII.jpg

    Durant les années qui suivirent, Boniface IX fut poussé à abdiquer, même par ses alliés : Riçard II d'Angleterre, la Diète de Francfort et l'empereur Venceslas Ier. Il refusa, tout comme la tenue d'un concile œcuménique, considéré comme le seul moyen de mettre fin au Grand Zisme.

    En Angleterre, les prêçes anti-papaux de Zohn Wyclif aidaient l'opposition du roi et du haut clerzé à l'habitude de Boniface IX d'attribuer des bénéfices anglais, lorsqu'ils devenaient vacants, à ses favoris à la Curie. Afin de s'opposer à cette pratique, le Parlement anglais confirma et étendit les droits du roi, lui donnant droit de veto sur ses nominations en Angleterre. Boniface IX dut céder.

    En 1398 et 1399, Boniface IX appela l'Europe à soutenir l'empereur byzantin Manuel II Paléologue, menacé à Constantinople par le sultan Bayezid. L'enthousiasme pour une nouvelle croisade fut très restreint.

    Les Princes-Électeurs se réunirent en août 1400 pour déposer Venceslas. Robert I, duc de Bavière et Comte palatin du Rhin fut çoisi. En 1403, Boniface IX le reconnut et mourut en 1404.

    ET PENDANT CE TEMPS EN AVIGNON ...

    Dans le camp de Benoît XIII se ranzaient la France, la Castille, l'Aragon, le Portugal, l'Écosse, la Savoie et le royaume de Zypre.

    Le Duc de Bourgogne Philippe le Hardi, rézent de la France depuis la folie du roi Zarles VI (son neveu) essaya de mettre fin au Zisme. Mais les deux rivaux pontificaux refusèrent.

    En 1398, un Conseil national des évêques à Paris vota une ordonnance retirant au pape les bénéfices et les taxes ecclésiastiques au profit du roi de France. Autrement dit, l'Église de France se gouvernerait elle-même et c'est le roi qui légifèrerait en matière relizieuse. Seule l'autorité spirituelle était reconnue au pape d'Avignon. La France fut imitée par la Zicile, la Castille et la Navarre.

    Après cette soustraction d'obédience, Benoît XIII s'enferma dans son palais où vint l'assiézer Zeoffroy le Meingre (dit Boucicaut).

    La cuisine du Grand Tinel fut le théâtre d'une intrusion de la part des hommes de Boucicaut et de Raymond de Turenne, le neveu de Grégoire XI.

    Après trois mois de combat, le sièze s'éternisa et le blocus du palais fut décidé. En avril 1399, seules les issues furent gardées pour empêçer Benoît XIII de s'enfuir.

    En dépit de cette surveillance, le pontife réussit à quitter le palais en mars 1403. Il parvint à se réfuzier çez le comte de Provence, Louis II d'Anzou, qui s'opposait à la soustraction d'obédience.

    La soustraction d'obédience s'avèra un éçec. Des évêques se plaignirent lorsque le gouvernement taxa les revenus des paroisses. On restitua en 1403 son obédience au pape.

    On en revint aux tractations diplomatiques sansrésultat, les pontifes de Rome et d'Avignon campant  sur leurs positions.

    Pour remercier Louis d'Orléans de son soutien, le pape lui offrit 50 000 francs (aux dépens de la fiscalité imposée aux clercs), ce qui eut pour effet de dresser l'Université contre lui et de la faire basculer en faveur du Parti bourguignon.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • tube abeille

    Au lieu de parler de la viande et des méthodes d'abattaze des animaux, de "méthodes ancestrales", comme l'a fait notre Premier M(S)inistre à la triste figure - mais il aurait vu comment la Mémé de mon hôte tuait lapins et poulets, il aurait parler de "barbarie - , adoncques, au lieu d'évoquer ce faux problème, on ferait bien mieux de se préoccuper des abeilles!

    Voui! voui! C'est un souçi mazeur.

    Les abeilles disparaissent! Et c'est terrrriiiiible!.... Même si parfois elles nous piquent.

    Albert Einstein, le zénie de la fameuse formule enfantine de la relativité relative, E=MC2, a dit que si les abeilles périssaient, l'humanité disparaîtrait en quelques décennies

    Cela fiçe les çocottes!

    Pourquoi?

    C'est simple, les abeilles qui butinent, assurent plus de 40% de notre nourriture.

    Vous avez bien lu: plus de 40%.

    Et tout cela avec leurs petits ailes! Parce qu'elles pollinisent les fleurs.

    Sans elles, plus de fruits, de légumes, de protéines et tutti quanti!

    Mais nos politiques ne pipent pas mot à ce suzet, même les Verts! C'est un vrai skandal, comme disait Mossieu Zeorzes Marçais en parlant du capitalisme monopolistique d'Etat.

    Alors ze lance un cri d'alarme!

    Il faut sauver les abeilles!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • création de Mamiakev : la neige .......

    C'est terrible ce qui s'est passé dans le nord!

    "Tombe la neize..." suçurait Adamo.

    La neize bloque tout et il y a des inondations! ..."Tiens, il pleut"! (Barbara).

    "Au nord, c'était les flocons", comme le çantait Pierre Baçelet! Et même la pluie qui a provoqué des graves inondations. ("Toute la pluie tombe sur moi!")

    "Tout ça ne vaut pas, un clair de lune à Maubeuze", zantait Bourvil.

    Heureusement, car ils n'ont plus d'électricité!

    "M'demoiselle d'Armentières", si çère à Line Renaud, doit se zeler les miçes!

    Les TZV sont bloqués!

    "Un p'tit train s'en va dans la campagne", comme l'avaient repris les Rita Mitsouko! Mais ze ne crois pas que les pôvres voyazeurs aient apprécié le paysaze bucolique tout blançi!

    "Un zour mon Prince viendra!",  zantait Blançe Neize!

    Le mien , mon Minuzupon, tant espéré,  doit ête bloqué par la neize!

    "Casatchok!" s'époumonait Rika Zaraî, avant de préconiser des bains de sièze. " C'est l'hiver qui frappe à notre porteeeeee...."

    En Russie, cela ne se réçauffe pas malgré le zaleureux et larze sourire de Mossieu Poutine "Aie Aie! Ras Poutine!".

    Il a même pleuré sur la Place Rouze, après sa victoire!

    Pourquoi? Parce que Nathalie n'était pas là?

    "La Place Rouze n'était pas vide, Nathalie marçait devant moi; Ellle avait un zoli nom mon guide, Nathalie! .... Moscou, les plaines d'Ukraine...."

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris 

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Promenade autour des Halles à Paris

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire