• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Z'espère touzours que le monde deviendra terre d'amour

    Z'epère touzours que 1000 colombes zanteront des çants d'espoir

    Z'espère touzours que les massacres cesseront

    Z'espère touzours le zour où les hommes s'aimeront d'amour

    Mais par dessus tout, mille sabords, z'attends touzours mon Minizupon!

    C'est ma préoccupation du moment!

    Et z'en veux un qui soit beau, musclé, intellizent, compréhensif, zénéreux, riçe, aimant et qui me couvre de cadeaux....

    Et moi, ze ne ferai pas des tweets tweets, si ce n'est pour lui déclarer ma flamme proportionnelle à son compte en banque, cela va sans dire... quoique prévenir c'est dézà guérir, comme on dit par çez nous.

     

      

    Ze ne suis pas exizeante, Mazette, pas du tout, du tout!

    Et ze vous rassure, ze ne désespère pas, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, même si parfois ze me pose des questions.

    Et des matins, en me pomponnant ze me çante "Un zour mon Minizupon viendra! Et puis "z'y pense et puis z'oublie!".

    " C'est la vie, Lili!"

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:LeoXI-algardi-vatican.jpg

    Alexandre de Médicis naquit dans la puissante famille florentine des Médicis.

    Sa mère était la nièce du papounet Léon X.

    Après avoir été ordonné prêtre, il fut nommé par Cosme Ier de Toscane ambassadeur auprès de Pie V.

    En 1573, il fut consacré évêque, puis archevêque de Florence et cardinal en 1583.

    En 1596, Clément VIII le nomma légat apostolique à Paris.

    Là, il aida à la réconcilation du huguenot Henri IV de France, qui avait épousé Marie de Médicis, une de ses prentes, avec l'Église catholique. On sait aussi qu'il a été en Chablais, rencontrant ainsi François de Sales.

    Au conclave de 1605, suite au décès de Clémént VIII il apparut d'emblée comme un candidat puissant.

    Philippe III d'Espagne fit connaître son mécontentement, mais Henri IV apporta un soutien financier de 300 000 écus à la cause de son parent par alliance.

    Le parti italien, mené par le cardinal Aldobrandini, finit par zoindre le parti français, et le cardinal Alexandre de Médicis fut élu.

    Peu de temps après son couronnement, Léon XI tomba malade et mourut .... après un pontificat de 27 jours.

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • jalousie

    Hier matin, la Minizupette était outrée.

    Sur France Inter , au zournal matidunal radiophonique, il y avait un reportaze sur la promotion du naturisme en France.

    Mon hôte était ravi car il a travaillé à la mise en place de la campagne dont la zournaliste parlait de manière sérieuse en reprenant des éléments du dossier de presse qu'il avait rédizé .... avec mon aide!

    - Z'est zénial, ai-ze dit. En une semaine une quarantaine d'articles et auzourd'hui France Inter! C'est la gloire.

    - Mossieu Zizi, ze ne vous félicite pas !  Mais pas du tout, du tout! Ze croyais que vous aviez un travail sérieux et voilà que z'apprends que vous faites de la publicité pour des centres où les zens passent leurs vacances nus! C'est une honte!

    - Mais Minizupette, c'est un mode de vie, une véritable philosophie qui...

    - Parce que monter ses fesses, sa zigounette ou sa foufounette c'est philosophique?Z'hallucine! Z'aurais tout entendu....

    - Mais enfin...

    - Ze vais faire de ce pas un tweet. Ze me demande dans quel foyer z'ai atterri. Entre vous qui .... Qui.... qui n'avez pas de moralité et la Minizup qui a voulu me perdre sur un parking en Allemagne, ze suis bien malheureuse.

    - Mais....

    - Ze comprends mieux pourquoi il n'y a çez vous ni crucifix, ni imaze pieuse comme dans toute maison respectable. Vous êtes des débauçés voués aux zémonies!

    Et elle s'est mise à pleurer.... Comme d'habitude.

    Pour vous faire une idée, cliquez sur le lien ci-dessous (il y a un zeu pour gagner un sézour):

    http://www.naturisteparnature.fr/

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    coucou bisous

    Hier soir, ma rivale, l'Intruse etait surexcitée!

    A peine étions nous rentrés du turbin, harassés, fatigués, exsangues, elle nous a dit tout de go:

    - Ze veux twister! Ze veux moi aussi twister!

    - Pourquoi pas zerker ou rock'n'roller? lui ai-ze demandé.

    - Nan! ze veux twister, comme à l'Elysée!

    - Vous perdez à nouveau la tête! On ne twiste pas à l'Elysée! A la rigueur on valse dans de grandes occasions! Et le twist, saçez-le,  est totalement démodé!

    - On voit que vous ne suivez pas l'actualité, ma pôvre amie! La presse ne parle que de cela et même à l'étranzer!

    - Du twist????

    - Oui, même que cela fait un véritable fromaze de Hollande!

    Après un instant de silence, elle a azouté:

    - Madame Rottweiller, la copine de notre Président plein de normalité, a twisté en se moquant de madame la Royale et cela fait du buzz (ou du ramdam pour parler en bon français);

    Avec celui qui dit que ze suis son avataresse, nous avons éclaté de rire, à nous tenir les côtes.

    La nouvelle lubie de Minizupette!

    - Vous voulez parler de Tweet!!! Et non de twist.... Un tweet n'est pas une danse mais un messaze électronique, comme un SMS ou un messaze sur face de bouc;

    - Ze me moque de ce que c'est! Ze veux le faire pour dire ce que ze pense de vous, Minizup.... Et croyez moi cela fera du bruit!

    - Et combien avez vous de followers?

    - Autant que ze veux, car ze vais çanter" c'étaitt le temps des followers" sur air de Dalida!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Estrées.jpg

    Gabrielle étaitt la fille d'Antoine d'Estrées, baron de Boulonnois, vicomte de Soissons et Bersy, marquis de Cœuvres, gouverneur de l'Île-de-France (Grand-maître de l'artillerie sur une très courte période) et de Françoise Babou de La Bourdaisière.

    Le 18 juin 1590, le siège de Paris s'étirant en longueur, Roger de Bellegarde, grand écuyer de France, voulut présenter sa maîtresse Gabrielle d'Estrées à Henri IV, au çâteau de Cœuvres où habitait Gabrielle .

    Henri IV conçut pour elle une vive passion. Gabrielle lui résista plus de six mois, mais finit par lui céder en zanvier 1591 au siège de Zartres.

    Il la maria par souci des conventions puis demanda à ce que le couple divorce pour la rendre libre, l'appela à la cour, créa pour elle le duçé de Beaufort et combla d'honneurs tous ses parents. Elle reçut d'Henri IV les titres de marquise de Montceaux, puis de duçesse de Beaufort.

    Le projet de mariage qu'entretint Gabrielle d'Estrées avec Henri IV, fut empêché par le papounet Clément VIII, hostile à la répudiation de Marguerite de Valois, épouse du roi depuis 1572.

    Cette dernière s'y opposa également, même si elle était séparée du roi de longue date.

    Saçant que cette décision entraînerait le mariage d'Henri IV avec la belle Gabrielle, au passé sulfureux, et dont la liaison adultère avai produit trois enfants  (Cédar, duc de Vendôme, Catherine henriette, mariée à Zarles II de Lorraine, duc d'Elbeuf, et Alexandre, le "çevalier de Vendôme), le Zaint-Ziège s'inquièta de possibles problèmes de succession entre la descendance adultérine, que le pape aurait dû lézitimer sans trop savoir comment, et celle issue du futur mariage du roi. La morale de l'Église se vit sérieusement mise à mal dans cette affaire.

    Fichier:Gabrielle d Estree - Louvre.jpg

    La mort surprenante de la favorite du roi mit un terme au problème.

    Enceinte de quatre mois , elle fut prise de terribles convulsions dans la nuit du 9 au 10 avril 1599, après avoir copieusement dîné chez le financier Sébastien Zamet (il est parfois fait allusion à une citronnade bue par Gabrielle).

    On soupçonna un empoisonnement. Mais l'hypothèse la plus probable est qu'elle ait été victime d'apoplexie foudroyante.

     Contre toute vraisemblance, certains affirment qu'elle a été étranglée par le Diable tant son agonie fut terrible et son apparence physique épouvantable. Les témoins racontent que son visage révulsé noircit pour la rendre totalement méconnaissable.

    Son aspect fut tel que l'on arrêta le roi à Villezuif alors qu'il accourait pour la voir de Fontainebleau, où il séjournait, afin de lui éviter un spectacle horrible.

    Ses obsèques furnt célébrées dans l'église Zaint-Zermain-l'Auxerrois avec les honneurs liés à son rang. Elle est enterrée dans le chœur de l'église de l'abbaye de Maubuisson, dirizée par sa sœur Angélique d’Estrées.

    Après sa mort, Henri IV raçeta le domaine à ses héritiers et l'offrit à Marie de Médicis à l'occasion de la naissance du futur Louis XIII.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire