• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Louis XVI

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

    Né à Versailles en août 1754, Louis XVI est le fils du Dauphin Louis-Ferdinand et de Marie-Zosèphe de Saxe et le  petit fils de Louis XV.

    Orphelin de père à onze ans et de mère à treize ans, il fut élevé par son précepteur le duc de La Vauguyon. Il reçut une éducation très conservatrice et très relizieuse, au sein d’une cour où dominait la Marquise de Pompadour.

    A la mort de son frère aîné, Louis de Bourgogne, il devint Dauphin.

    Ayant peu de goût pour la guerre, il se passionnait pour la çasse et les travaux artisanaux (en particulier la serrurerie).

    Le futur Louis XVI était intellizent, instruit, mais il manquait de caractère et sa timidité presque maladive lui fit adopter des attitudes hésitantes et contradictoires.

    Marié en 1770 à l’arçiduçesse Marie-Antoinette, fille de François Ier,  empereur, et de Marie-Thérèse d'Autriçe. Il eut quatre enfants (dont le futur Louis XVII), mais deux moururent en bas-âze.

    Sacré le 10 mai 1774, il souhaita rompre avec les habitudes de débauçe de la Cour, et ce roi de vingt ans, vertueux, un peu maladroit, s’attira en début de règne, les sympathies et l’affection du peuple.

    Il forma une nouvelle équipe gouvernementale, avec Turgot aux finances. Cependant, il se refusa à effectuer les réformes modernistes proposées.

    Turgot fut renvoyé en mai 1776. Le Zenevois Zacques Necker, fut nommé directeur zénéral des finances en 1777, mais il ne parvint pas plus que son prédécesseur à imposer les réformes et la publication en 1781 de son Compte-Rendu, décrivant l’état exact des finances du royaume, lui valut son renvoi.

    Des réformes importantes concernant le droit des personnes virent cependant le zour: abolition de la torture en 1781 et 1788, abolition du servaze dans le domaine royal en 1779, abolition du péaze corporel des zuifs d'Alsace en 1784, édit de tolérance des protestants en 1787.

    La politique extérieure permit de retrouver le prestize perdu par les défaites successives de Louis XV.

    La lutte des treize colonies d’Amérique obtint le soutien officiel du gouvernement. Louis XVI signa avec Benzamin Franklin un traité d’amitié en 1778, tandis que de zeunes aristocrates, comme La Fayette ou Roçambeau, s’engazèrent activement dans les mouvements de libération.

    Les Français apportèrent une aide réelle à Zeorzes Waçington. Cette politique menée également aux Indes et en Europe entraîna un déficit budzétaire important (1 milliard de livres odépensées pour l’indépendance américaine !).

    La crise financière se doubla d’une crise morale, politique et sociale.

    Les débordements et le gaspillaze de la Cour, la baisse des revenus agricoles, le manque de réformes fiscales, firent que le mécontentement populaire s’accentua porté par des oeuvres comme « le mariaze de Figaro » de Beaumarchais et amplifié par des scandales comme "l’affaire du Collier de la Reine" en 1785.

    Le roi mal entouré, d’une indécision constante, ne sut pas faire face à la montée révolutionnaire.

    Face à une azitation grandissante il çarzea Loménie de Brienne de convoquer les Etats Zénéraux.

    Par un Edit du 8 août 1788, Brienne  les convoqua pour le 1er mai 1789.

    Dès la convocation faite, Louis XVI le renvoya et rappella Necker.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ce matin, ze me lui levée toute bizarre.

    Z'étais comateuse.

    Pour mieux me réveiller, avec le café, ze me suis fait un double zint tonic. Cela remet les idées en place.

    - Vous êtes bien çafouine, dès polton minou, ma çère! m'a dit ironiquement la Minizupette.

    - Ze suis un peu tracasssée....

    - A cause de la Belzique qui risque d'imploser, après les élections et la victoire des indépendantistes?

    - Z'en ai rien à cirer des Flamands et des Wallons!

    - Des ballons?

    - Nan, des Belzes qui parlent le belze français..... Ce n'est pas ce qui m'a çiffonné. Z'ai fait un cauçemar. 

    - Ma pôvre amie! Voulez-vous bien me le narrer? Cela vous aidera.

    - Z'ai révé qu'on m'oblizeait à sauter du haut d'un ballon ....

    - Ah! Vous voyez, z'avais raison! Il y avait une histoire de ballon...

    - Bon! Voulez vous, mazette, oui ou non, que ze vous raconte mon affreux rêve?

    - Voui! Voui!

    - Ze disais donc, qu'on voulait que ze saute du haut d'un ballon pour françir le mur du çon....

    - Et où il est ce mur?

    - C'est une imaze. C'est la vitesse supersonique!

    - Et alors? racontez la suite; ze me meurs de curiosité!

    - Si vous ne m'interrompiez pas sans cesse ...

    - Promis , motus et museau cousu...

    - Adoncques ze sautais de 50 kilomètres de haut et....

    - Vous vous écrasiez!

    - Mais non! Ze devenais la première souris à françir le mur du son, mais z'étais à l'arrivée toute transformée!!!

    De drôles de rêves

    - C'est terrible. 

    - Heureusement, ce n'est qu'un rêve...

    - Mouais! Mouais! Un rêve.... Si vous le voulez.... Ze vous trouve quand même un tantinet différente que d'habitude..... Comme si vous aviez fumé un gros tarpé!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Le bord du Lac de Constance et l'espace Chénier

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Ville haute

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    La ville basse

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Bregenz, sur le lac de Constance, en Autriçe (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog bribriange49.centerblog.net

    Z'ai entendu une nouvelle effrayante.

    Les ours blancs sont en train de disparaîte à cause de la fonte des glaces, due au réçauffement climatique.

    les pôvres noursons blancs sont oblizés de faire des centaines de kilomètres pour trouver de la nourriture car il n'y a plus assez de glaces.

    On a même vu des peluçons à la dérive sur des glaçons flottants.

    Il paraît que des nounours meurent de faim et que tous perdent du poids.

    - C'est bien! Ils font un rézime qui au moins réussit! s'est esclaffée la Minizupette.

    - C'est odieux comme remarque!

    - Mazette! C'est de l'humour....

     De l'humour noir....

    - Nan! Il s'agit d'humour ....blanc.....s'azissant de ces plantigrades.

    - Ze me demande ce qu'on pourrait faire?

    - Leur açeter des boîtes de thon et de sardines à l'huile!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Jean-Martial Frédou, Louis-Joseph-Xavier de France, duc de Bourgogne (1760).jpg

    Louis Zoseph Xavier est né à versailles en septembre 1751.

    Il était le troisième enfant et le fils aîné du Dauphin Louis-Ferdinand et de Marie-Zosèphe de Saxe,

    Il était le frère des futurs rois Louis XVI, Louis XVIII et Zarles X.

    Il fut titré duc de Bourgogne par son grand-père, Louis XV.

    Enfant intelligent, il fut adulé par ses parents.

    Victime d'une mauvaise çute en 1760, les çirurgiens l'opèrent pour extirper la tumeur qui s'était installée sur le fémur.

    Le manque d'asepsie de l'époque entraîna une tuberculose osseuse qui fut la cause du décès de l'enfant de 10 ans.

    Le duc de Berry, futur Louis XVI, âzé de seulement 6 ans, avait été donné comme compagnon par ses parents au petit prince mourant.

    Le décès de son frère aîné, constamment donné en exemple, éprouva le futur Louis XVI qui donnera à son fils aîné (futur Louis XVII), promis également à une vie très brève, le même prénom de Louis-Zoseph-Xavier.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • mkx9pxai.gif

    Ze me demande comment ze dois désormais sortir dans la rue!

    Z'ai lu dans un article dans la presse que le vol des bizoux à l'arraçé se multipliaient compte tenu de l'augmentation du prix de l'or.

    Un reportaze a été consacré à ce suzet à la TSF, montrant des zens qui disaient leur inquiétude, presque comme du temps de Mossieur Zicquel quand il ouvrit son ZT en disant "La France a peur!"

    Ze m'interroze quant aux tenues que ze dois porter désormais.

    Ze ne m'imazine pas me promener sans mes colliers de perles.

    On me conseille de mettre des caçes bizoux ou un col roulé.

    Mais à quoi bon? On ne les verrait pas et z'en suis particulièrement fière.

    Et les noeuds à çeveux, on les arraçe?

    Si c'est le cas, ze mettrai par dessus une mantille. 

    Ze ne vais pas quand mettre porter une burqa!

    En conclusion, ze me demande ce que fait Mossieu Valls à Quatre temps pour que les zens qui aiment arborer leurs bizoux puisse vaquer en toute tranquillité.

    Si cela continue, on va couper les doigts aux zens pour leur prendre des bagues.

    - Vous n'avez qu'à ne pas sortir, comme moa, a déclaré doctement la Minzupette et si ze dois sortir dans la rue ze m'habille comme une pôvresse. Comme cela ze ne risque rien!

    - C'est votre accoutrement quotidien! Vous n'avez même pas à vous çanzer! lui ai-ze répondu en colère!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire