• Vraiment les actualités sont de plus en plus déprimantes, et en plus elles passent en boucle, comme un perroquet qui radote les mêmes borborygmes.

    Surtout lorsqu'en plus on doit supporter la crise et tous les commentaires à ce suzet des uns et des autres: des patrons, des riçes qui veulent s'exiler, des brasseurs, des commerçants, des restaurateurs, des buralistes, des habitués du Café du commerce .... Z'en oublie une ribambelle!

    Ze sais bien que c'est le côté françouillard, le grand sport national, mais ça use le système et ze vais finir par avoir le moral dans les escarpins!

    Alors, lorsque z'entends parler de matçs éventuellement truqués, de sportifs de haut niveau qui parient en ligne (ce zenre de paris devrait être interdit, mais il est vrai que cela rapporte des sous à l'Etat, qui par ailleurs prêçe la vertu), alors que d'aucuns gagnent des salaires très élevés....

    Quand z'entends dire qu'il y a des policiers à Marseille qui se livrent à des actes illicites, on se demande comment on va s'attaquer aux sauvazeons, comme les appelaient le Lion de Belfort, Mossieu Zevènement. 

    Quand on voit des zeunes zens lynçés pour un "mauvauis oeil", comme si on pourçassait des vampires ou des louops garous...;

    On se demande à quelle époque on vit!

    - -Mossieu Cricri, l'a dit; a déclaré la Minizuopette. c'est le retour au Moyen'-Aze.

    - Oui, mais le Moyen-Aze fut, contrairement à ce que l'on croit habituellement, une période d'avancées....

    - Il nous faut revenir à l'Ancien Rézime, c'est tout! Tout cela c'est la faute des bolçéviques!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Louis de France, Dauphin par Charles-Joseph Natoire, 1747.jpg

    Louis Ferdinand, fils de Louis XV , est né à Versailles en septembre 1729.

    Son frère, Philippe, duc d'Anzou décéda en 1733 à 3 ans, suivi  par leur sœur aînée Louise-Marie, 5 ans. Il eut sept autres sœurs : Louise-Elisabeth et Henriette-Anne, zumelles, Adélaïde, Victoire, Sophie-Philippine,Thérèse-Félicité morteà Fontevrault, Louise-Marie. Seule Louise-Elisabeth se maria, les autres restèrent à la cour auprès de leur mère (les 4 plus jeunes étant élevées à l'abbaye de Fontevraud).

    Seul fils survivant du couple royal, adulé par sa mère et ses sœurs, il fut un enfant orgueilleux voire tyrannique mais très pieux.

    Il avait 7 ans quand Louis XV produisit à la cour sa première favorite, la comtesse de Mailly, supplantée par sa sœur, la comtesse de Vintimille qui mourut en couçe; la marquise de La Tournelle (créée duçesse de Zâteauroux) devint favorite.

    Il avait 9 ans quand ses quatre plus jeunes sœurs quittèrent la cour pour l'abbaye de Fontevraud où elles devaient être éduquées à moindre frais.

    L'année suivante, il représenta l'infant Philippe d'Espagne (futur Philippe Ier de Parme) lors du mariaze par procuration de sa soeur Madame Élisabeth tandis qu'il était lui-même fiancé à l'infante Marie-Thérèse d'Espagne.

    Ces mariazes croisés devaient réconcilier les deux brançes Bourbon française et espagnole qui se boudaient depuis la rupture des fiançailles de Louis XV avec Marie-Anne de Bourbon (fille de Philipe V, petit-fils de Louis XIV) sœur aînée de son épouse Marie-Thérèse et de Philippe de Parme. 

    Louis épousa en février 1745 sa cousine, l'infante Marie-Thérèse de Bourbon.

    Les époux firent front contre la nouvelle favorite, la marquise de Pompadour. Marie-Thérèse mourut  en donnant le jour à une fille qui ne vécut que deux ans.

    Sur les conseils du Maréçal de Saxe et de la marquise de Pompadour qui souhaitait se rapproçer de la famille royale, le roi çoisit comme 2ème épouse de son fils Marie-Zosèphe de Saxe, fille du roi de Pologne et nièce du Maréçal. Le mariaze fut célébré en février 1747.

    Après trois années stériles qui lui valurent les ragots de la cour, la zeune Dauphine donna neuf enfants à la couronne, dont cinq parvinrent à l'âze adulte.

    C'est à la bataille de Fontenoy, aux côtés de son père, à l'âze de 15 ans que le Dauphin connut le baptême du feu. Il fit preuve de courage voire d'enthousiasme.

    Suite à l'attentat de Damiens contre le roi en 1757, au cours duquel Louis et ses compagnons maîtrisèrent le rézicide, il  participa au Conseil du Roi; il se fit remarquer par ses positions cléricales, prônant la fermeté face aux parlementaires.

    Homme pieux, çaste, sobre et fidèle, ce qui était rare à la cour, il préféra la méditation aux exercices physiques et fut le premier Bourbon à être obèse.

    Très proçe de sa mère, souffrant des adultères du roi, il était le centre du parti dévot, qui condamnait la politique et la vie privée du roi. Il ne se zênait pas pour montrer son mépris à Mme de Pompadour, qui soutenait le parti des philosophes.

    En 1761, il perdit son fils aîné, âgé de 10 ans, ce qui lui causa un immense chagrin mais il ne reporta pas son affection sur le duc de Berry, futur Louis XVI mais sur le cadet plus ouvert et spirituel, le comte de Provence, futur Louis XVIII.

    Louis mourut de tuberculose à 36 ans peu avant Noël 1765.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • repassage

    Ze suis toute tourneboulée!

    Z'avais rigolé pour une publicité à la TSF qui faisait comme si on était sur une nouvelle çaîne thématique, consacrée au ménaze.

    En l'occurrence, aux produits anticalcacaires pour les lessiveuses.

    Ze me suis précipitée pour inspecter la mienne.

    Ouf! RAS, Mazette! Et touzours mon zoli billet de 50 euros bien repassé et qui semble tout neuf comme si il sortait de l'imprimerie.

    Par contre, z'avais mis des noeuds à çeveux dans la maçine à laver .

    Et là! L'horreur!

    Des traçes blançes partout.

    Du calcaire!!!!

    Et c'est vrai que ze ne mets aucun produit dans le tambour de la maçine.

    Z'ai dû tout relaver à la main. Ze ne vous dit pas le travail et z'espère qu'il ne restera pas de traces sur mes superbes attributs de beauté.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Contrairement à la çançon de Mossieu Cloclo, Mossieu 220 watts, on a eu à Paris un lundi au soleil !

    (Pour ceux qui ne le savent pas Cloclo avait piqué la petite amie de Zilbert Bécaud, surnommé Mossieu 100000 volts)

    Voui, Mazette!

    Z'étais ravie de retourner au turbin et de retrouver les collègues de travail de celui qui dit que ze suis son avatresse.

    A peine arrivée au bureau, ze suis allée à l'infirmerie pour voir si ze pouvais trouver des masques sanitaires.

    - Pourquoi faire? m'a demandé la çarzée des soins.

    - C'est parce que Mossieu Zizi est venu travailler avec une ribambelle de virus! Il va infecter tous ses collègues! Il faut donc les protézer de ce Tzernobyl sur pattes, de ce tsunami ambulant!

    Elle m'a donné un masque pour mon hôte..... qui a refusé de le porter.

    - Ze ne suis pas un Zaponais! m'a-t-il dit.

    - Ze le sais! Mais c'est une mesure de prévention ....Et il faut bien écouler les stocks de masques qu'avait fait açeter M'dame Baçelot (qui a perdu 20 kilos et qui se lance dans la TSF).

    - Ze ne le mettrai pas! Z'ai dit....

    Quelle tête de mulet!

    Dézà que z'ai passsé tout mon week-end enfermée..... devant la TSF

    Remarquez, z'ai vu 6 épisodes de la série "Engrenazes" , que z'adore!

    1

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Kufstein, la perle de tyrol autriçien (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • gif souris

    Hier, Dimançe, comme celui qui dit que ze ne suis que son avataresse était cloué à la maison par sa gravissime maladie, Mossieu Cricri a proposé à la Minizupette d'aller se promener.

    - Comme il fait beau, nous pourrions allons en forêt.

    - En forêt? Pourquoi faire? a-t-elle demandé.

    - Nous pourrons çerçer des çampignons pour faire ce soir une bonne omelette à Mossieu Zizi.

    - Nan! Ze ne veux pas y aller!

    - Et pourquoi? ai-ze demandé. Moi z'aimerais bien y aller, mais mon sort est lié à celui de mon hôte.

    - Z'ai compris le plan! a-t-elle rétorqué.

    - Quel plan? lui a demandé Mossieu Cricri.

    - Ze sais lire désormais, voyez-vous.

    - Et alors

    - Z'ai lu l'histoire du Petit Poucet!

    - ????

    - Comme c'est la crise, vous voulez vous débarrasser de moi!

    - Mais que racontez vous! ai-ze dit. Vous pourriez ramener de zolis çampignons. Il y en a des superbes rouzes à pois blancs ....

    - Oui et puis ze finirai comme le Petit Zampignon Rouze!

    - Le quoi?

    - La zeune fille dévorée par le loup..... Ze préfère encore mendier dehors, comme le SDF devant la porte avec son panneau "Ze ne suis pas une miraze".

     

    images de conte et légendes, FANTASTIQUE

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire