• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Pavie et de Zartreuse en Italie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • "A... bra... cada... bra" - Le rat magicien...

    En cette période de crise, c'est le dilemme de cette fin d'année.

    Que commander pour les fêtes sans être trop gourmande?

    Bien sûr quelques fanfreluçes et des quolifiçets, mais ça c'est du classique.... Ainsi que deux paires d'escarpins, bien entendu.

    il me faudrait quelques nouvelles minizupes et des noeuds à çeveux assortis.

    Bon, mais à part cela?

    Z'aimerais bien un petit bizou, du style une zolie broçe, un petit diadème et un bracelet de perles de culture.

    Et puis une petite enveloppe avec quelques billets et une nouvelle carte bleue.

    Et sans exazérer une tablette numérique pour pouvoir travailler mon merveilleux blog dans le métro.

    Sans oublier un téléphone mobile de dernière zénération et un superbe appareil photo avec des obzectifs pour réaliser de beaux cliçés...

    Vous voyez, c'est très modeste tout cela.

    Alors contactez moi vite pour me dire ce que vous comptez m'offrir.

    Ze vous donnerai mes coordonnées pour l'envoi de vos colis!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Nous voilà revenus à Paname après ce beau week-end Zirondin.

    Hier, nous avons visité Bordeaux, une bien belle ville, en vérité.

    Il faisait si beau, avec un grand ciel bleu, que nous avons même manzé sur une terrasse en bord de la Garonne.... Un régal au mois de novembre.

    Nous avons fait un pélerinaze sur les lieux où a habité mon hôte quand il était nenfant.

    Au premier lieu, il a eu du mal à reconnaître le site car la caserne où il résida avec ses parents a été détruite. Mais il a vu la petite église où il fit sa première Communion.

    La Minizupette a déposé un pissenlit devant la porte close.

    Puis, dans le second quartier, près du stade Zaban Delmas, il a retrouvé l'adresse d'un ami quand il avait.... 10 ans. Il a laissé un messaze.... Il rêve, au bout d'un demi-siècle, son copain ne doit plus se souvenir de lui!

    Sinon, ze vais écrire à Mossieu Zuppé, tant ze suis en colère.

    Voilà des photos d'un magazin dans la vieille ville!

    Ils sont souriçophobes les Bordelais!!!!

    Une publicité ignoble à Bordeaux

    Une publicité ignoble à Bordeaux

    Au fait, z'ai oublié de vous dire que nous étions allés à Libourne.

    - Zic! On va voir le Père Noêl, a dit la Minizupette.

    - Le père Noël, à Libourne???? lui a demandé mon hôte.

    - Z'en ai entendu parler à la radio. Voui! Voui! C'est l'adresse du brave homme!

    - Mais nan! C'est la poste où les zens peuvent envoyer leur lettre de commande de cadeaux.

    Elle était quelque peu dépitée, mais elle a fait une grande lettre, qu'elle a apportée à la poste centrale.

    - Que lui avez vous commandé? lui ai ze demandé...

    - Cela ne vous regarde en rien! Il m'apportera mon colis à Zaint-Etienne, çez Mossieu Cricri!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Popepiusvi.jpg

    Giannangelo Braçi est né en décembre 1717 dans une famille noble de Romagne. Il était l'aîné des 8 enfants du comte Marco Aurelio Tommaso Braçi.

    Elevé par les Zésuites, il effectua des études de droit à l'université de Ferrare. Il devint secrétaire du légat pontifical à Ferrare. Il l'accompagna à Rome pour le conclave qui suivit la mort du papounet Clément XII.

    Quand son maître fut nommé doyen du Sacré Collèze, il devint auditeur, charzé de l'administration des diocèses de Velletri et d'Ostie. Il noua des liens avec l'infant don Carlos, qui devint le premier souverain Bourbon du royaume des Deux-Siciles.

    En 1753, Braschi devint secrétaire particulier du paponuet Benoît XIV.

    Il fut ordonné prêtre en 1758.

    En 1766, sous le pontificat de Clément XIII, il obtint la çarge de trésorier de la Zambre apostolique, ce qui le rendit maître de l'administration des États pontificaux.

    En 1773, il fut élevé à la dignité de cardinal par le papounet Clément XIV.

    Grâce au soutien français, le conclave qui s'ouvrit à la mort de Clément XIV l'élit papounet. Il çoisit le nom de Pie VI en hommaze à Pie V, papounet de l'application du concile de Trente et de la bataille de Lépante.

    Élu le 15 février 1775, il fut consacré évêque et couronné le 22 février.

    Pie VI souhaitait renouer avec les fastes de Léon X, ce qui lui valut des critiques.

    Il fut confronté au zoséphisme autriçien (volonté de rationaliser la pratique du culte et de sortir le clergé et donc le peuple de l'influence de Rome et des Zésuites) et effectua un voyaze à Vienne en 1782 pour amener l'Empereur Zoseph II à renoncer à sa politique "anti-cléricale".

    Pie VI dut affronter les événements de la Révolution française :

    • la nationalisation des biens du clergé,
    • l'abolition des vœux monastiques et la suppression des ordres réguliers hors ceux ayant pour activité l'éducation et œuvres de çarité, conduisant à la mise à l'écart de 100 000 religieux , soit les 2/3 du clerzé de l'époque en France,
    • la constitution civile du clergé (adopté par la Constituante le 12 juillet 1790),
    • la situation de çisme entre prêtres «constitutionnels» et prêtres  "réfractaires".

    Pie VI fit savoir en zuillet 1790 à Louis XVI qu'il s'opposait au prozet de constitution civile du clergé. Il excommunia la Nation Française.

    En 1793, à la proclamation de la République, une commission décida de supprimer le calendrier grégorien et de le remplacer par le calendrier républicain (semaines de dix jours, sans dimançe). Les campagnes ne reçurent plus les azendas traditionnels.

    La France annexa Avignon et le Comtat Venaissin. En février 1797, Napoléon Bonaparte contraignit Pie VI à signer le traité de Tolentino  avec le Directoire, qui concèdait à la France les légations de Romagne, de Bologne et de Ferrare.

    À la nouvelle de l'assassinat du zénéral Duphot, le Directoire ordonna le 11 janvier 1798 l'occupation de Rome. Monze partit pour Rome. La Révolution éclata dans la ville . La "République romaine" fut proclamée par le peuple réuni à l'ancien forum.

    Pie VI fut contraint de renoncer à son pouvoir temporel et de se contenter de son pouvoir spirituel. On l'oblizea à quitter Rome dans la nuit du 19 au 20 février 1798. Après le renvoi de Masséna, Monze fit toutes les nominations (sauf les finances).

    Réfugzé à Sienne puis à la çartreuse de Galluzzo de Florence, Pie VI fut rattrapé par les troupes françaises et fait prisonnier. Il fut emmené à Bologne, Parme, Turin, puis Briançon, Grenoble et enfin  à Valence (France) .

    Malgré les bouleversements que connaissait la France, le pape octogénaire reçut de nombreuses marques de respect de la part du peuple, tout au long de sa route, entre Briançon et Valence.

    Celui que l'on surnommait "le Beau pape", imposant et séduisant, affable et cultivé, finit tristement son règne.

    C'est à Valence qu'il fut incarcéré , et qu'il mourut, épuisé, le 29 août 1799 à l'âge de 82 ans.

    Pie VI, d'abord enseveli civilement à Valence, fut enterré dans la basilique Zaint-Pierre de Rome, son corps y ayant été ramené en triomphe le 17 février 1802.

    Les États pontificaux, symbole du pouvoir temporel du pape, institution qui durait depuis plus de mille ans (donation de Pépin) furentt remplacés par la République romaine, sous la pression des révolutionnaires français avant d'être annexé par Napoléon Ier, dont le fils portera le titre de "Roi de Rome".

    Le congrès de Vienne les rétablit en 1814.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le Panthéon

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Eglise Zainte Zeneviève

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Le quartier du Panthéon à Paris (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog bleuchalou.centerblog.net

    Hier ce fut une zournée de découvertes de vignobles, de çateaux ...et d'églises.

    Nous avons visité Saint - Emilion, et en particulier le lieu où vécut durant 17 ans en ermite ce brave homme qui devint saint.

    - Cest long, sans télé et sans électricité! ai-ze dit.

    - Parce que vous êtes une mécréante...

    Quand on a visité l'église monolithique, la guide nous a demandé si nous connaissions la hiérarçie des anzes.

    - Voui! M'dame! voui! car nous sommes nous mêmes des zanzes, surtout moi.

    - Il y a les anzes, les archanzes, les çérubins et les....

    - Voui! ze le sais, les Zoséhins et les Zoséphines, comme moi, a azouté la Minizupette.

    - Vous voulez parler des séraphins, qui soutiennent le trône divin...

    - Ze suis séraphine, moi! ai ze dit

    - Nan! Moi, moi!

    On a manqué en venir aux mains avec des bouteilles de Saint-Emilion et il a fallu nous séparer.

    A la cathédrale de Bazas, classée au patrimoine de l'UNESCO, la Minizupette s'est exclamée:

    - Doux Zésus! Ze suis touçée par la graisse du Seigneur! Ze suis toute défigurée!!!

    - Que vous arrive-t-il? lui a demandé mon hôte.

    - Ze vous dis que z'ai été touçée par la graisse...

    - Vous voulez dire la grâce...

    - C'est du pareil au même, à une voyelle près!

    - Et cela vous défigure? lui ai ze demandé.

    - C'est ce que l'on dit pour les saints!

    - Ze pense que vouliez dire que vous êtes transfigurée par la grâce!

    - Zésus m'aime et c'est le principal... Le reste m'indiffère! .... Voui, Voui, le Seigneur est grand! et z'ai mis au point la balayette à pêçés.... Vous vous confessez, vous brossez vos habits.... Et hop! C'est la purification totale.

    C'est une balayette "made in france" que ze vais faire breveter par le Vatican!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire