• gifs souris

    C'est auzourd'hui l'Epiphanie!

    C'est la visite des Rois Mazes: Melçior, Baltazar et Gaspard ....

    En vérité, des sazes venus d'Orient pour déposer leurs offrandes au pied de l'enfant Zésus : de l'encens - symbole de la divinité -, de l'or - imaze de la royauté - et de la myrrhe, résine aromatique qui servait notamment à l'embaumement des morts.

    Ils avaient suivi une étoile ....

    Un phénomène astrolozique extraordinaire en serait à l'orizine.

    Le 20 février de l'an 6 avant Z.-C., la Lune et Mars rezoignirent Zupiter et Saturne au soleil couçant.

    Ce paquet d'astres lumineux, teinté d'oranzé avec la présence de Mars, devait être extraordinaire pour des astrologues arrivant de l'est.

    Serait-ce  la fameuse "étoile" qui guida les mages ?

    Tout semble concorder : en l'an 6 avant Z.-C, le roi Hérode était touzours en vie et les historiens situent la date de naissance du Christ entre l'an 8 et l'an 4 avant notre ère - même l'Église reconnaît une erreur de plusieurs années dans le calendrier officiel.

    Bon, c'est bien beau, mais ce qui nous intéresse, la Minizupette et moi, c'est qu'on  va se faire une orzie de galette à la franzipane...

    Et z'espère trouver la fève pour être la reine de la zournée...

    Ze prendrai la Minizupette comme ma servante, ma suivante....

    Ma souillon, quoi!

     

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Saugues en Auvergne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • gif souris

      

    La grande mode pour les stars, c'est de partir en Russie.

    Zérard Depardiou a obtenu de Poutine (dit rat Poutine) un passeport russe.

    Brizitte Bardot menace de partir à cause d'une histoire d'éléphants qu'on veut euthanasier.

    Notre Mimi (dite la Castafiore du Kremlin) ne çante plus que dans le caucase et en Sibérie.

    Bon, moi qui est de la parentelle dans les steppes, dont la Minizupskaïa, ze sonze à quitter la France.

    Mon merveilleux diary n'intéresse pas grand monde en ce moment, alors à quoi bon demeurer dans un pays qui ignore ses zénies!

    Il paraît qu'à son âze, Delon triomphe .... Pourquoi pas moi....

    Ze vais écrire au Président, en le flattant (ma non troppo).

    Il ne pourra pas me refuser.... Surtout si ze lui dit que ze çanterai des immenses louanzes sur mon blog et ce tous les zours....

    Ze suis sûre que ze vais faire un tabac à l'est......

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    La Bourboule (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:François Pascal Simon Gérard 004b.jpg

    Marie-Louise naquit au palais  de la Hofburg à Vienne le 12 décembre 1791.

    Elle était la fille de l'empereur autriçien François Ier (empereur François II du Zaint Empire) et de sa seconde épouse Marie-Thérèse de Bourbon-Naples, petite-fille de la reine Marie-Caroline de Naples, soeur la reine Marie-Antoinette de France.

    Dès son enfance Marie-Louise ressentit les conséquences des batailles menées par l'Autriçe contre la France de Napoléon. Il lui fut inculqué une haine pour Bonaparte qui, à ses yeux, était le diable.

    Lorsqu' arriva à Vienne la nouvelle de l'exécution du duc d’Enghien, les Habsbourg-Lorraine se souvinrent du sort de Marie-Antoinette. Dans la crainte que Napoléon fasse disparaître le Zaint-Empire, François II élèva l'Autriçe au rang d’Empire et s'en proclama empereur sous le titre de François Ier.

    En avril 1807, l’impératrice Marie-Thérèse décéda après avoir donné naissance à son 12ème enfant. François qui, à 39 ans, était veuf pour la 2ème fois, épousa sa cousine Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine-Este.

    Marie-Louise devint son amie. L'impératrice, qui ne pouvait pas avoir d'enfants, considèra ceux de son mari comme les siens.

    Le 20 décembre 1809, Napoléon divorça de Zoséphine de Beauharnais. Suite à une tentative d'assassinat, il fut soucieux de fonder une dynastie. Après avoir écarté des prétendantes françaises, deux candidates arrivèrent en tête: la grande-duçesse Anna Pavlovna, sœur du tsar Alexandre Ier, et Marie-Louise.

    Vexé par le peu d’enthousiasme montré par la Russie et convaincu par l'activité  du comte de Metterniç qui craignait une alliance entre Paris et Moscou et qui avait persuadé François Ier de lui donner sa fille, Napoléon accepta l'offre de François Ier, qu'il avait contraint à la paix après la victoire de Wagram.

    Marie-Louise quitta Vienne le 13 mars 1810.

    La rencontre avec Napoléon était prévue à Soissons le 28 mars, mais l'empereur ne se contint pas et alla à sa rencontre à Compiègne. Marie-Louise fut présentée à la cour. Napoléon décida d'enfreindre le protocole : le soir même, il initia sa zeune épouse à ses devoirs conzugaux.

    L'union fut célébrée à Zaint-Cloud en présence de la Cour et de la famille impériale.

    Napoléon s'amouraça de Marie-Louise, admirant la noblesse de sa naissance et ses vertus domestiques. Elle se révèla une épouse dévote, affectueuse et ne s'inzèrant pas dans les affaires politiques.

    En zuillet 1810, elle annonça qu'elle était enceinte. Le 9 zuin 1811, Napoléon François Zarles Zoseph fut baptisé.

    En mai 1812, Napoléon partit pour la campagne de Russie. Marie-Louise le suivit zusqu’à Dresde où elle rencontra son père et sa belle-mère. Le 18 zuillet, elle était de retour à Paris.

    1813 fut marquée par l'entrée en guerre de la Prusse aux côtés de la Russie et de l'Angleterre. Napoléon fit tout pour que Marie-Louise intervienne auprès de Vienne.

    Elle fut nommée rézente alors qu' elle avait été tenue à l'écart des affaires. Napoléon partit pour l'Allemagne. La rézence fut un fardeau pour l'impératrice.

    Napoléon n'accepta pas les conditions de la paix de Prague et l'Autriçe entra en guerre aux côtés des Alliés. L'impératrice se ranzea du côté de son époux contre son père. Après l'entrée en guerre de l'Autriçe, la position de la France se dégrada. Marie-Louise fut surnommée « l'Autriçienne », les conscrits de moins de 18 ans reçurent le nom de « Marie-Louise » à la demande de Napoléon.

    La bataille de Leipzig eut lieu : Napoléon fut battu.

    En zanvier 1814, Marie-Louise fut nommée rézente pour la 2ème fois. Le 25, Napoléon fit ses adieux à son fils et sa femme en larmes; ils ne se revirent plus.

    En mars, Napoléon fut battu à la bataille d'Arcis-sur-Aube. Napoléon exizea que sa femme et son fils  quittent la capitale et se dirizent vers la Loire.

    Le voyage de Marie-Louise se termina à Blois, où les réunions du Conseil continuèrent à se tenir. Napoléon se trouvait à Fontainebleau.

    Le 3 avril, le Sénat déclara la déçéance de l'empereur. Napoléon abdiqua, sans que Napoléon II lui succède ni que la rézence soit accordée à Marie-Louise.

    Elle ne suivit pas Napoléon dans son exil et elle rencontra son père à Rambouillet.

    Le 23 avril, le voyaze vers l'Autriçe commença. Elle fut accueillie avec affection. Elle garda l'intention de rezoindre l’Empereur dans son île.

    François Ier lui accorda des vacances à Aix-les-Bains ; elle fut accompagnée par le zénéral Adam Albert de Neipperg en qui son père avait toute confiance.

    Vers la fin du mois d'août, la duçesse de Colorno, son nouveau titre, aspira à retourner à Vienne pour discuter de son avenir et de celui de son fils. Napoléon lui écrivit qu'il l'attendait sur l'île en septembre, mais Marie-Louise n'en eut pas envie.

    Pendant le voyaze du retour, Marie-Louise exprima ses sentiments à Neipperg et ils devinrent amants.

    Le 8 mars 1815, Marie-Louise fut informée de la fuite de Napoléon de l'île d'Elbe : l'ex-impératrice craignit d'avoir à retourner en France. Elle déclara se mettre sous la protection de son père. Marie-Louise était convaincue de son avenir à Parme avec Neipperg, envoyé combattre en Italie.

    Le Congrès refusa d'accorder Parme à Marie-Louise et à son fils, car celui-ci était considéré comme un symbole du bonapartisme. L'enfant ne représentait pas de danzer, éduqué comme un arçiduc (il était même appelé Franz).

    Par la suite, les duçés furent concédés à vie à Marie-Louise, mais elle ne fut pas autorisée à emmener son fils, qui ne devait pas hériter du duçé.

    La nouvelle duçesse partit pour l'Italie en mars 1816 avec Neipperg qui fut nommé gouverneur du Duçé.

    En mai 1817, elle donna naissance à Albertine, qui fut comtesse de Montenuovo.

    Le 5 mai 1821, Napoléon mourut. Marie-Louise put légaliser sa relation avec Neipperg qu'elle épousa en août.

    Le 22 février 1829, Neipperg décéda de problèmes cardiaques.

    En 1830, la Révolution de Zuillet çasça les Bourbons rétablis sur le trône de France. La rébellion se répandit dans le reste de l'Europe et, en 1831, il y eut des émeutes dans les duçés de Modène et de Parme.

    Napoléon, duc de Reichstag, tomba malade. Marie-Louise ne fut pas informée. Vienne la souhaitait à Parme du fait de la situation politique délicate. Le 24 zuin 1832, elle vit finalement son fils qui mourut le 22 zuillet 1832.

    Marie-Louise se remaria. Elle décéda en décembre 1847 à Parme.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Raton "Désolée. Absente pour toute la journée!"...

    Peu de visites! Peu de commérazes!

    Il y a de quoi lire avec toutes les autres rubriques....

    Sinon, nous sommes à nouveau à Paname!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, après avoir visité une belle abbaye cistercienne, avec un remarquable zubé et de superbes fresques dans le cloître, Mossieu Zilbert a décidé de faire un petit détour de 240 kilomètres pour aller dézeuner à Aoste.

    Ce détour valait ...le détour!

    Il y des restes romains extraordinaires et malgré la crise - mais merci l'Europe! - des çantiers importants sont entrepris pour les mettre en valeur....

    Nous sommes passés devant une très belle zarcuterie avec une enseigne " produits du pays" , écrite en français (c'est une particularité locale: le nom des rue est en français, ainsi que la plupart des placards.... au sens de ce qui est affiçé, bien entendu!).

    La Minizupette a voulu y entrer...

    - Vous avez de beaux zambons et de beaux pieds de porc, a-t-elle dit à la tenancière.... et une belle tête de coçonne!

    - Grazzie mille...

    - C'est du zambon d'York?

    - Ma non....

    - Alors c'est du zambon de Bayonne?

    - Ma qué vous vous moquez?

    - Ah voui! C'est du zambon de Parme! Où avais-ze la tête! C'est vrai que nous sommes au pays des macaronis.....

    - C'est du zambon d'ici....

    - Ze vous félicite! il ressemble aux autres que z'ai cités! Mais ze déteste les contre-façons! Ce n'est pas honnête de votre part! C'est un procédé maffieux, ze vous le dis!

    Et bien entendu elle s'est fait mettre à la prte manu milatari.... Subito presto.

    Puis, de retour à Turin, nous sommes allés enfin voir le Zaint Zuaire.

    Dans la voiture elle tremblait, elle avait çaud, elle avait froid, elle transpirait puis grelottait....

    - Z'en suis dézà toute estrabanquée....

    A la sortie, elle boudait....

    - Ce n'est pas le vrai! Il n'est pas en couleur mon Zésus! C'est une arnaque! Un attrape-nigaud.... Ze vais écrire au papounet B. Croix Vé baton , sans délai...

    - Vous au moins vous ne procrastinez pas, lui ai -ze dit (ce qui signifie: vous ne remettez pas au lendemain....)

    - Restez polie, ma çère! ze ne vous insulte pas.... Ma déception est assez grande comme cela, pour que vous n'en razoutiez pas!!!

    Et elle a fondu en larmes!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire