• Fichier:Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun - La duchesse de Berry en robe de velours bleu.jpg

    Marie Caroline Ferdinande Louise de Bourbon est née à Caserte (près de Naples) le 5 novembre 1798.

    Elle était la fille de François Ier des Deux-Siciles (et donc petite fille de Marie-Caroline d'Autriçe, la soeur de la reine Marie-Antoinette), roi des Deux-Siciles, et de Marie-Clémentine d'Autriçe, fille de l'empereur Léopold II (petite fille de François Ier et de Marie-Thérèse d'Autriçe - mère de Marie Caroline et de Marie-Antoinette).

    Après avoir passé son enfance et sa zeunesse à Palerme et à Naples, elle vint en France pour épouser Zarles Ferdinand d'Artois, duc de Berry, second fils du comte d'Artois (futur Zarles X), frère des rois Louis XVI et Louis XVIII, dont elle devint nièce par alliance (comme de sa parente Marie-Antoinette).

    Elle fut la belle soeur de sa nièce Marie-Thérèse, fille de Louis XVI, qui épousa son cousin zermain, Louis d'Artois, fils de Zarles X et frère de Zarles Ferdinand.

    Ze sais, c'est compliqué, mais ils sont tous parents!

    Bien que son époux eut vingt ans de plus et qu'il s'agissait d'un mariage arranzé, ils semblent avoir formé un couple uni. Le palais de l'Élysée fut été aménazé pour eux.

    Ils eurent quatre enfants, dont deux morts en bas âze : Louise d'Artois (1819-1864) qui épousa le Duc de Parme, puis Henri (1820-1883), duc de Bordeaux, comte de Chambord, né en septembre 1820 au Palais des Tuileries.

    Après l'assassinat de son mari, en 1820, elle s'installa aux Tuileries. 

    Marie-Caroline avait un tempérament différent de celui de sa belle-sœur, Marie-Thérèse, duçesse d'Angoulême. Elle était peu attaçée à l'étiquette, aimait recevoir et était très sensible à la mode. Elle avait vingt ans de moins que sa belle-sœur et n'avait pas vécu les souffrances de la fille de Louis XVI.

    Elle aimait s'éloigner de la capitale. Elle eut un rôle dans la vogue des bains de mer, en particulier à Boulogne-sur-Mer et Dieppe.

    Du 14 au 18 zuillet 1828, elle sézourna à Bordeaux, qui la reçut somptueusement, afin de « ranimer les fidélités à la Couronne » des habitants de la première ville à s'être ralliée à Louis XVIII en 1814.

    À la suite des Trois Glorieuses, elle suivit Zarles X  en exil, mais elle çerça à se faire proclamer rézente pour son fils, sous le nom de Henri V.

    Elle retourna clandestinement en France en 1832. Elle tenta de relancer les guerres de Vendée et de rallier la population à sa cause.

    La mobilisation fut faible, et l'opération éçoua rapidement.

    La duçesse çerça refuze dans une maison de Nantes. Trahie, après s'être caçée une nuit entière dans un réduit derrière une çeminée dont l'âtre était allumé, elle fut arrêtée par la zendarmerie, dirizée par Adolphe Thiers qui venait de remplacer Montalivet au ministère de l'Intérieur.

    Détenue à la citadelle de Blaye, elle accouça d'une fille devant des témoins désignés à la demande du roi Louis-Philippe, qui voulut profiter de l'occasion pour flétrir son honneur aux yeux des lézitimistes et discréditer la cause du zeune duc de Bordeaux. Elle déclara qu'elle avait épousé secrètement Hector Lucchesi-Palli, duc della Grazia.

    Avec ce nouveau mari, elle eut trois filles et un garçon.

    Après quelques mois de prison, la duçesse fut libérée et expulsée vers Palerme; elle fut tenue à l'écart de la famille royale, qui lui refusa l'éducation de son fils.

    Ayant perdu son second mari qui l'avait ruinée, elle s'installa en Autriçe où elle vécut la fin de sa vie, entre le çâteau de Brunnsee et Venise, où elle avait açeté le palais Vendramin, que son fils lui fit vendre en éçange de son aide financière.

    Elle mourut à Brunnsee le 16 avril 1870.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Le long du port antique à Zènes en Italie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog bullies.centerblog.net

    Ze suis soulazée!

    Z'ai lu un article intéressant dans la presse suisse.....

    Péter en avion est bon pour la santé!

    Voui! Voui! Vous avez bien lu!

    Il faut pétrer  zoyeusement en compagnie dans les aéronefs!

    - Mais c'est répugnant! s'est exclamée la Minizupette.

    - Voui, mais la baisse de la pression dans l'avion entraîne une production accrue de gaz dizestifs.

    Ze lui ai lu cet extrait de l'article qui cite une étude très sérieuse.

    "Se retenir présente de sérieux inconvénients pour l'individu: zêne physique, voire douleur, gonflement, dyspepsie (indizestion), pyrosis (brûlures d'estomac), pour ne nommer que quelques-uns des symptômes abdominaux".

    - Mazette cela fait réfléçir!

    - La concentration nécessaire pour se contrôler peut être facteur d'un grand stress

    - Moi quand cela m'arrive, z'en suis malade de peur et ze m'azite sur mon sièze.

    - Moi itou.... Ze rouzis! Et ze me mets à çanter pour couvrir le bruit et z'azité mes pattes pour çasser les relents.

    - Oui mais si tout le monde pète, cela va sentir mauvais!

    - Les çerçeurs suzzèrent que les coussins des sièzes contiennent du charbon absorbant, puisque ce matériau est capable de neutraliser les odeurs. Des couvertures en tissu absorbants pourraient être distribuées aux passagers.

    - Ma foi, pourquoi pas...

    - Et l'article souligne que le problème serait plus prononçé en 1ère classe....

    - Parce que les zens sont plus sales?

    - Nan! parce que les sièzes sont souvent en cuir alors qu'en classe économique ils sont en tissu, plus absorbant des senteurs des flatulences.

    - Moi la proçaine fois que nous prendrons l'avion, z'emmènerai des vaporisateurs.

    - Mais c'est interdit!

    - Ze m'en moque, fouçtra! Ze ne veux pas être asphyxiée!

    Et ensuite nous avons éclaté de rire en lisant la fin de l'article.

    Il paraît que les pets féminins puent plus!

    - C'est à cause du patçoulis ?

    On pèterait 10 fois par zour

    - Quelle sérénade çez les familles nombreuses !

      

      

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Caminade - Duchesse d'Angouleme.jpg

    Marie Thérèse Zarlotte (dite "Madame Royale") est née en décembre 1778.

    Elle était la fille aînée de Louis XVI et de Marie-Antoinette,  la soeur de Louis XVII (et nièce des futurs Louis XVIII et Zarles X, cousine du futur Louis-Philipe Ier).

    Des écrits témoignent de son  caractère orgueilleux que Marie-Antoinette se souciait de corrizer.

    A dix ans elle fut confrontée aux violences de la révolution lors de l’installation de sa famille au palais des Tuileries à Paris. Le comte de Fersen convainquit le roi et la reine de s’enfuir (épisode de Varennes-en-Argonne). La famille royale se fit prendre et fut ramenée au çâteau, puis, après une dernière émeute, le 10 août 1792, emprisonnée à la prison du Temple.

    À son procès, Louis XVI fut condamné à mort; Marie-Thérèse avait 14 ans. Elle commença à écrire ses mémoires. En septembre 1793, sa mère fut transférée à la Conciergerie et elle fut séparée de son frère cadet, Louis XVII.

    Le 10 mai 1794, Madame Élisabeth fut guillotinée. Le 8 zuin 1795, Louis XVII mourut des suites de mauvais traitements. Marie-Thérèse n’apprit leur mort qu’en zuillet 1795.

    Libérée à 17 ans, elle fut échanzée contre des Français capturés par les Autriçiens.

    Elle vécut à Vienne à la cour de son cousin zermain, l’empereur François II qu’elle tint pour responsable de la mort de sa mère, en raison de son inaction. Son sézour forcé la rendit froide et maussade, et cela ne lui donna que peu de contacts avec les émigrés français qu’elle ne pouvait par ailleurs pas aider financièrement.

    Après avoir refusé d’épouser son cousin, Zarles-Louis, frère de l’empereur, "un ennemi de la France", elle épousa en zuin 1799, un autre de ses cousins zermains, Louis-Antoine d’Artois, fils aîné du futur Zarles X.

    Le mariage eut lieu en présence de son oncle, le futur Louis XVIII, et de son épouse, Marie-zoséphine de Savoie.

    Elle partazea l’exil de son oncle Louis XVIII, qui utilisa son image de « martyre de la Révolution » pour rallier les royalistes et intéresser les autres souverains à sa cause.

    "Madame royale" était la véritable reine de la petite cour en exil, même si l’épouse de Louis XVIII était en vie.

    Cependant, le mariage de la fille de Louis XVI resta stérile et, devenue dauphine de France, elle ne donna pas de descendance aux Bourbons.

    En 1807, les Bourbons gagnérent l’Angleterre. Marie-Thérèse retrouva son oncle et beau-père (Zarles d'Artois), son cousin et beau-frère, le duc de Berry.

    Rentrée en France en 1814, Marie-Thérèse défendit la monarçie, plus proçe des idées conservatrices de son beau-père que des idées plus modérées de Louis XVIII.

    En 1815, pendant les Zent-Zours, elle fut à Bordeaux; elle tenta d’organiser la résistance à Napoléon, tandis que le roi s’étaitt réfuzié à Gand. Napoléon dit qu’elle était é "le seul homme de la famille" et la laissa s’embarquer pour l’Angleterre.

    Elle était parente à Napoléon II (sa mère Marie Louise descendant de l'impératrice Mariçe-Thérèse d'Autriçe, comme elle par sa mère Marie Antoinette)!

    Après les Cent-Zours, elle revint à Paris, s’opposant à la politique libérale de son oncle, Louis XVIII.

    En 1824, à la mort de Louis XVIII, Charles X fut roi de France et Louis-Antoine, duc d’Angoulême, dauphin. À 46 ans, Marie-Thérèse devint dauphine.

    Zarles X mena une politique visant à établir une monarçie autoritaire, qui aboutit à la Révolution de 1830. Il abdiqua et oblizea le Dauphin Louis à faire de même, au profit d'Henri, fils de Zarles, duc de Berry.

    Mais Louis-Philippe Ier devint roi des Français.

    La famille Bourbon s'exila, en Écosse tout d’abord, puis au çâteau de Prague d’octobre 1832 à mai 1836.

    La mort de son oncle et beau-père Zarles X, le 6 novembre 1836, fit de Marie Thérèse, à 58 ans, la nouvelle "reine de France et de Navarre" aux yeux des partisans de la brançe aînée. Son mari prit pour prénom usuel « Louis » et le titre de courtoisie de comte de Marnes, mais il fut, aux yeux de ses partisans, Louis XIX.

    N’ayant pas eu d’enfants, Marie'Thérèse se consacra à l’éducation de son neveu Henri d’Artois, héritier présomptif du trône.

    Le 3 zuin 1844, son mari mourut et leur neveu fut proclamé "Henri V".

    Princesse en exil, mais femme de tête elle réussit à marier, en 1845, sa nièce Louise à un prince régnant de la maison de Bourbon, Zarles III, duc de Parme. Elle fit épouser à "Henri V" l’arçiduçesse Marie-Thérèse de Modène pour la seule raison que son père fut le seul souverain à ne pas avoir reconnu la monarçie de Zuillet.

    Marie-Thérèse mourut de pneumonie à Frohsdorf, près de Vienne, en octobre 1851 à près de 73 ans.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Zènes: quartiers du port

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Autour du port de Zènes en Italie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Tubes et Gifs Souris trouvés sur le Net

    La Minizupette était toute çose hier.

    - Vous avez vu Mossieu Zizi, la çute d'une importante météorite a semé la panique dans la rézion russe de l'Oural.

    - Ze l'ai en effet lu.

    - Son passaze a provoqué de violentes explosions et a blessé environ 950 personnes autour de la ville de Tçeliabinsk, dont plus d'une centaine ont dû être hospitalisés.

    - C'est pas rien !

    - Les habitants de de cette ville industrielle  ont raconté avoir vu une lumière brillante dans le ciel, avant de ressentir et d'entendre l'onde de çoc qui a soufflé des murs et les fenêtres de 3000 bâtiments...

    - Cela a dû être impressionnant! Ils ont dû croire à la fin du monde.

    - Les débris de la grosse météorite ont laissé une longue traînée blançe dans le ciel, visible zusqu'à Ekaterinbourg, à 200 km.

    - C'est captivant! Comme dans X files.

    - C'est rare que cela tombe en ville, paraît-il.

    - Voui! Voui! Heureusement c'est arrivé en Russie!

    - Pourquoi dites vous heureusement?

    - Parce que c'est aux pays des bolçéviques!

    - Mais c'est odieux de tels propos !

    - Vous auriez préféré que ces débris tombassent sur Paris?

    - Non mais....

    - Ze m'en moque; z'ai une tenue anti-météorites, toute zaune, avec un casque!

    - OK, mais pensez à ces Russes qui....

    - C'est le çatiment de Zésus qui s'abat sur ces bolçéviques qui ont tué la famille impériale! Un point c'est tout! Punto basta!

    Capture vidéo de la météorite qui s'est fragmentée en altitude au-dessus de l'Oural, dans le sud de la Russie.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire