• L'Hiver est revenu!

    On se zèle à nouveau les pattes. Il neize et c'est les transports sont perturbés!

    Ce n'est pas bon pour le moral....

    En plus, hier, z'ai appris la disparition de ma grande copine Zeorzette Plana...

    Z'avais assisté à son retour dans la fin des années 60 avec sa fameuse çanson,       " Riquita Zolie fleur de Zava".... "Viens donner des baisers".

    Sans oublier le reprise  de "Viva Espana"...

    - Elle n'était pas de la premier zeunesse, a dit doctement la Minizupette.

    - Elle avait 95 ans.

    - La pôvre! Elle ne connaîtra pas le nom du nouveau papounet! C'est malheureux!

    Depuis ce matin, elle ne tient plus en place.

    - Le Conclave s'ouvre auzourd'hui.

    - Ce n'est pas une ouverture, c'est une fermeture!

    - Que dites vous, mécréante?

    - Conclave, cela veut dire "avec les clés". On va enfermer les cardinaux!

    - Z'aimerais être une petite souris!

    - Parce que vous êtes un çat, peut-être?

    - C'est une façon de parler!

    - Avec vous ze me méfie...

    - Botus et museau cousu, comme on dit.

    - Z'ai demandé à ma parentelle du Vatican de...

    - Quoi! C'est maintenant que vous me le dites! Vous avez une parentelle papale?

    - Si!  Minizupetta de la Citta Vaticana i della Via della Conciliazione.

    - Elle aurait pu me recevoir à Rome!!!

    - Nan! Parce qu'elle vit cloîtrée au Vatican. Elle ne sort zamais du palais et de la Cité.

    - Quelle vie.

    - Ze n'ai de ses nouvelles qu'en cas de grands évènements .... Ze ne l'ai même pas vue les deux fois où ze suis allée à Rome.

    - Elle voit le papounet?

    - Voui! Voui! Mazette! Même que B.XVI l'adorait!

    - B.XVI l'adorait?

    - Voui! Elle lui mordillait les mules quand il zouait du piano et cela l'amusait!

    - Quelle bonne souricette.

    - Là elle s'est caçée dans la çapelle Sixtine et elle m'a envoyé un cliçé....

    Ze suis triste, Minizupette anxieuse

    - Ze veux le voir....

    Z'ai cru qu'elle allait pleurer.

    - Et elle a des informations?

    - Voui! Voui! Elle sait qui sera le nouveau Pontife!

    - Boudiou! Qui c'est? Qui cest?

    - Elle ne veut pas le dire pour ne pas être excommuniée mais elle sait que ce ne sera pas Scola.

    - Moi aussi ze le sais! Ce n'est pas un secret! C'est un cinéaste!

    - Mais non, pas Ettore, mais Anzelo, le cardinal de Milan qui est un des favoris!

    - Boudiou! Qu'il me tarde  ce soir pour voir la fumée...

    - Ce n'est pas sûr qu'elle soit blançe!

    - Pourvu que le poêle marçe! ... Ze vais faire un petit çapelet!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Cathédrale de Barcelone (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Louis d'Orléans, duc de Nemours.jpg

    Louis d'Orléans est né en octobre 1814 au Palais-Royal à Paris. Il était le 2ème fils de Louis-Philippe et de Marie-Amélie de Bourbon des Deux-Siciles.

    Il entra très tôt dans l'armée et fut nommé, à douze ans, colonel du 1er réziment de çasseurs à cheval. En 1830, il fut fait çevalier de l'ordre du Zaint-Esprit et entra à la Zambre des Pairs.

    En 1825, à onze ans, le prince fut considéré par les çancelleries comme un possible candidat au trône de Grèce. Mais ce fut finalement un prince de Bavière qui devint, en 1832, roi sous le nom d'Othon Ier.

    Plus tard, le 3 février 1831, il fut élu roi par le Congrès national belze alors qu’il participait  à la libération de la Belzique de l’occupation néerlandaise. Cependant, la situation internationale (en particulier l’opposition du Royaume-Uni) oblizea son père à refuser cet honneur; ce fut  un prince de  Saxe-Cobourg (apparenté à la Couronne d'Angleterre), Léopold Ier, qui devint Roi. Cette déconvenue n'empéça pas le duc de Nemours de participer au sièze d'Anvers.

    Louis participa à une expédition contre Constantine durant la conquête de l'Alzérie et fut placé à la tête de la brigade assièzante de la cité. La ville fut prise et le duc se distingua pendant les combats. En 1841, il servit sous les ordres du zénéral Buzet.

    En zanvier 1840, le çef du gouvernement,Soult, annonça le mariaze de Louis avec la princesse Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary et déposa un prozet de dotation qui suscita une véhémente opposition. Des pétitions circulèrent. Le prozet fut repoussé, ce qui entraîna la démission du ministère Soult.

    Le 26 avril 1840, le duc de Nemours épousa, à Saint-Cloud, la princesse Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary, mais aucune dotation ne leur fut versée pour l'événement.

    Ils eurent 4 enfants:

    - Gaston, comte d'Eu, qui épousa Isabelle de Bragance, princesse héritière du Brésil, fille de l’empereur Pierre II et de Thérèse de Bourbon, princesse des Deux-Siciles (grands-parents d’Isabelle d'Orléans et Bragance, comtesse de Paris) ;

    - Ferdinand, duc d'Alençon, qui épousa Sophie de Wittelsbach, de Bavière et sœur de l’impératrice Élisabeth (dite Sissi) ; elle avait été fiancée à Louis II de Bavière.

    - Marguerite et Blançe.

    Le 13 zuillet 1842, Ferdinand-Philippe d'Orléans, son frère aîné et héritier du trône, mourut traziquement sur la route de Neuilly. Les Zambres votèrent à une immense mazorité la loi faisant ainsi de Louis le Rézent en cas d’accession au trône de son neveu, le comte de Paris ( futur « Philippe VII » des Orléanistes).

    Lorsqu'éclata la révolution de 1848, le duc de Nemours tint les Tuileries assez longtemps pour permettre au roi de fuir la capitale mais s’abstint de mener toute action militaire contre les insurzés.

    Le roi ayant abdiqué, le prince accompagna sa belle-sœur,Hélène de Mecklembourg-Sçwerin, partie à l’Assemblée avec ses deux enfants pour faire proclamer l’aîné. Conscient de son impopularité, le duc de Nemours était prêt à renoncer à son titre de rézent au profit de sa belle-sœur. Mais l'assemblée proclama la république. 

    Louis fut séparé de sa famille par les insurzés et ne parvint à s’éçapper qu’en se déguisant en garde national. Il s’embarqua pour l’Angleterre où il rezoignit son épouse et ses parents.

    Pendant son exil, et surtout après la mort de son père, le duc de Nemours œuvra à la réconciliation des deux brançes de la maison de France (Bourbons et Orléans), préalable indispensable, selon lui, à la restauration monarçique en France.

    Ses tentatives éçouèrent du fait de l’attitude  du comte de Zambord, qui se montra intransizeant, et de la duçesse d'Orléans, qui maintint les prétentions de son fils, le Comte de Paris. Bien que prêt à aller plus loin que les autres membres de sa famille dans l’acceptation des principes lézitimistes, Louis mit fin à ses négociations avec le çef des Bourbons par une lettre où il insista sur la nécessité pour "Henri V" d’accepter le drapeau tricolore et le principe d’un gouvernement constitutionnel.

    Il fallut attendre 1871 pour que Louis et les autres princes d’Orléans renouvellent leur allézeance à la brançe aînée des Bourbons. Cependant, le comte de Zambord refusa de consulter les fils de Louis-Philippe lorsqu’il se rendit à Paris en 1873. Les différences entre les deux familles perdurent zusqu’à la mort du comte de Zambord.

    En 1871, l’exil imposé aux princes capétiens par la IIème République et le Second Empire prit fin et le duc de Nemours retourna en France. En mars 1872, il fut réintégré comme zénéral de division. Mais, en 1886, il fut à nouveau rayé des cadres de l'armée après le vote d'une seconde loi d'exil.

    Il mourut le 26 juin 1896 à Versailles à 81 ans.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier nous sommes sortis de notre quartier.... Enfin!

    Nous sommes allés à Beaubourg, au Centre Pompoidou, pour voir la grande exposition consacrée à Salvador Dali.

    Plus d'une heure d'attente avant que de pouvoir accéder aux salles!

    Quand nous avons pu enfin enter, la Minizupette s'est exclamée:

    - Il était tun tantinet torturé votre artiste catalan!

    - Mais c'est un ariste mazuscule , ai ze dit; même si sa personnalité pouvait agacer.

    - C'est comme Mossieu Cricri! A-t-elle rétorqué.

    - Ze ne vois pas le rapport...

    - Moi si, Mazette.

    - Adoncques en quoi, ma çère?

    - Sur son compte de Face de bouc, il mettait des photos de momies en disant que c'était lui en beauté et en mazesté! Et cela m'a donné une idée...

     

    - Laquelle? Ze redoute vos initiatives...

    - L'exposer comme un phénomène de foire à la Foire du Trône avant que de lancer une tournée internationale.

    - Hein?

    - Voui! Ze serais la bateleuse devant le çapiteau des monstres; z'aurais une baraque à moi.

    - Oyez! Oyez, Parisiens et vous touristes! Entrez, entrez, mesdames et messieurs et les autres! Entrez! Pas d'hésitation! Venez voir ce nouveau phénomène unique, que dis-ze, extraaaaa-ordinaire que nous a donné Dame Nature!

    Entrez voir Mossieur Cricri, en çair et en os! 10 euros l'entrée, c'est donné pour voir une telle anomalie. A côté de "ça", Elephant Man était une splendeur! La Cour des Miracles, c'était un concours des Miss franques! Les zombies et les morts-vivants sont des parangons de beauté!"

    - Vous exazérez.

    - 10 euros pour voir Mossieu Cricri à côté de qui Lucy, cette fossile de l'espèce Australopithecus afarensis, semble une belle et sublime zouvencelle. Ze vous préviens , c'est un spectacle horrible, mais d'une surprenante et superbe horriblité. Vous ne regetterez pas l'obole que ze vous demande pour cette expérience unique!

    Attention! Si vous êtes cardiaque! Prenez une pillule avant d'entrer!

    N'hurlez surtout pas de terreur à la vue de Mossieu Cricri pour ne pas l'effrayer! Il est encore pire quand il a peur. C'est inhumain et insoutenable à voir! Essayez de surmonter votre terreur."

    - Oh!

    - 10 euros, Mesdames et Messieurs, que vous ne regretterez pas! La momie est vivante! L'horreur s'est faite homme si ze puis dire! Les Ezyptiens nous l'envient! Les Mayas en on fait une icône pour évoquer la fin des temps!

    Même le papounet l'a exorcisé à distance, comme le fit Pie XII avec Hitler, et des rumeurs disent que c'est à cause de son éçec que B. XVI aurait démissionné en murmurant : " Par la Zainte Face de Zésus, ze suis impuissant! Satan l'habite!"

     

    - M'enfin!

    - Et au Zapon, ze dirai: " Voilà l'effet Fukuçima" ! Le monstre irradié est vivant! Heureusement, il n'aura pas d'enfant!

    - Vous êtes odieuse...

    - Nan! ze zoue son zeu! Regardez; il est mort de rire!.... Il devrait faire attention à ses bandelettes! Sa maçoire va se détaçer!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier comme d'habitude, comme tous les samedis, nous sommes allés manzer dans la pizzéria où règne en maître un çat.

    Pour nous narguer, il vient miauler à côté de nous, grimpe sur les zenoux de celui qui dit que ze suis son avataresse, réclame des caresses et nous regarde du coin de l'oeil, la Minizupette et moi, qui sommes oblizées de nous réfuzier sur un frizidaire dès qu'il apparaît.

    Deux mamies, retraitées, papotaient non loin de nous .... et parlaient de ... çats.

    Pourtant ce n'était pas la Zournée Internationale des félidés.

    - Comme ze vous le disais, Marcelle,  ze vais devoir emmener mon pauvre Scoubidou au vétérinaire; il n'arrête pas de vomir et ne manze plus ses croquettes!

    - Ma pauvre; que c'est triste! il n'est pas très zeune ze crois?

    - Certes, mais c'est mon compagnon, voyez-vous.

    -Ze vous comprends, un çat c'est une bien belle compagnie ("Pfouah! pestai-ze in petto!").

    - Mais ces vétérinaires sont horriblement çers et avec ma maigre retraite c'est un sacrifice!

    - Surtout que ce n'est pas remboursé ("Il ne manquerait plus que ça!").

     Ze me suis décidée à intervenir.

    - Mesdames, excusez moi de mêler à votre conversation, si ze puis me permettre.

    - Ze vous en prie, a dit la dame au çat.

    - En tant que Minizup la Souris....

    - Ze savais que ze vous connaissais, votre museau me disait quelque çose. Vous étiez la partenaire incorriziblement impertinente à la TSF de ce çer Matouvu....

    - Voui! Voui! Mazette!

    - Et que devient-il ?...

    - Il s'étiole petit à petit...

    - Et vous ne le soignez pas?

    - Nan! Il faut laisser partir les çats dans leur dignité, sans un quelconque açarnement thérapeutique!

    - Mais c'est terrible...

    - Même Matouvu est de mon avis.... Il a signé un papier en ce sens...

    - Oh!

    - Que z'avais moi-même rédizé parce qu'il a perdu la tête! ... Et en plus ce non açarnement fait faire des économies... Et personnellement ze prône l'euthanasie active pour les çats ....

    - Mais c'est ignoble!

    - Nan! Un çat de perdu, 10 de retrouvés, ma çère . Et des çatons pleins de vie...

    - Elle n'a pas tort dans le fond, a dit l'autre dame. Il y a tant de çats abandonnés qui souffrent!

    - Mais mon Scoubidou?

    - Mâdâme, vu les symptômes que vous avez décrits, il est fiçu votre matou et vous allez zeter votre arzent par la fenêtre!

    Petit chat et souris

    Voilà comment on aide les zens à réfléçir et qu'on participe à l'éradication des nuisibles!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Le musée de la bande dessinée à Bruxelles (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog ibisette.centerblog.net

    Hier, c'était la zournée des femmes.

    - Et c'est quand la zournée des souricettes? A demandé la Minizupette.

    - Pour l'occasion, nous manzerons avec Mossieu Zilbert. Vous viendrez  nous çerçer à midi à son travail ....

    Pour cette grande occasion, elle a décidé de prendre un bain (ö miracle!) et de zanzer de tablier!

    C'est dire que pour elle l'occasion était exceptionnelle.

    Arrivée devant l'immeuble, rue de Cliçy, elle voulait voir le bureau où ze travaille avec celui qui dit que ze suis son avataresse.

    - Il n'en n' est pas question! Lui ai ze dit.

    - Si! ze veux le voir! Z'y ai droit!

    - Nan! C'est interdit aux zens de passaze!

    On a eu du mal à lui faire entendre raison.

    - Si vous continuez de la sorte, on va vous laisser à la boutique où Mossieu Zilbert a fait votre acquisition. On va y passer devant!

    - Bon! Bon! Fouçtra! Après tout ce n'est qu'un bureau! Mazette il n'y a pas de quoi se fouetter le museau.

    Et puis hier soir, elle était toute en zoie.

    - Hourra! C'est fait!

    - Et quoi donc?

    - La date du conclave pour élire un nouveau papounet est fixée. Il débutera mardi. Le matin, sera célébrée dans la basilique Zaint-Pierre la messe "pro elizendo pontifice".

    - Cela nous fait une belle patte!

    - Mais, par la zainte pipe de Zaint Claude et le mouçoir de Zainte Véronique, c'est important!

    Et après un court silence:

    - D'ailleurs ze me demande si ze ne vais aller à Rome pour les aider à çoisir! Des cardinaux commencent à dire des bétises; d'aucuns parlent de "révolutionner les écuries"!

    - Ze crois que vous voulez parler de la Curie...

    -  Z'espère qu'il reste de la place à la résidence Zainte Marthe où seront héberzés les cardinaux électeurs.

    - C'est cela! Allez y ! Cela nous fera des vacances... romaines!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire