• Image du Blog didine66.centerblog.net

    Hier midi, z'étais vraiment toute contente d'aller dézeuner au restaurant, car z'avais grand faim.

    Comme de bien entendu, nous sommes allés à la pizzéria au çat, où nous nous rendons, sans dérogation aucune,  tous les samedis.

    Mais z'étais tant affamée que peu me çaudait!

    Ze m'étais dézà préparer le menu: une grande pizza quatre saisons, amplement garnie, un gros tiramisu aux framboises, le tout arrosé d'une belle et zénéreuse liçette de valpoliçella!

    Ze m'en pourléçais le museau et z'en bavais d'envie.

    Nous voilà installés.

    La serveuse, accorte, est venue prendre la commande.

    - Et pour Mademoiselle Minizupette?

    - Ze me contenterai d'une assiette de farfadelles aux noix de Zaint Zacques et d'une salade au thon en entrée, dit-elle de sa petit voix fluette et si fielleuse.

    - Et vous ? dit-elle s'adressant à moi.

    - Pour ma part, ze voudrais ....

    - Une trançe de pain, sans beurre, et une carafe d'eau, dit abruptement mon hôte.

    Ze ne savais pas où me mettre.

    - Vous faites un rézime de printemps? s'est exlamée l'Autre. Vous avez des kilos à perdre? Il me semblait bien que vous aviez quelque peu forçi ces derniers temps.

    Durant tout le repas elle m'a narguée.

    - Que ces pâtes sont succulentes. Ah! Ces Zaints Zacques, c'est quelque çose! Un petit Zésus en culotte de velours. On se croirait au bord de la lagune à Venise! "Gondolier, t'en souviens tu....". Vous ne savez pas ce que vous manquez, ma çère amie!

    Z'ai soupiré, mon ventre émettant des borborygmes.

    - C'est tout simplement divin! Mais sentez moi ce fumet, ma çère! Azouta-t-elle en remuant sa fourçette sous mon museau. C'est renversant! Mieux que dans la meilleure trattoria de la place Navone à Rome: O solo mio, sta 'nfronte a te.... Dommaze que vous vous préoccupiez de la sorte de votre ligne.

    Z'ai serré les dents.

    - Z'ai encore un creux! Mossieu Zizi, puis-ze commander une assiette de fromaze aux bons et merveilleux trous?

    - Mais bien sûr, ma mie. Et vous aurez même droit à une grosse coupe glacée avec de la çantilly! 

    Et elle s'est goberzée en me narguant, tout en taçant son tablier....

    - Et vous comptez poursuivre ce rézime quelque temps?

    - Assez, ze vous prie, a déclaré mon hôte. Elle est punie et...

    - Oh! Punie? Elle a encore fait une bêtise? a-t-elle demandé hypocritement.

    - Suffit! Elle sait de quoi ze parle. Voilà où conduit le mensonze.

    - Alors ça c'est vraiment vilain et inexcusable, en vétité. Qui ment un zour, volera demain un boeuf! C'est bien connu!

    Quand nous sommes rentrés dans c'te maison où on me torture avec une telle barbarie, ze suis allée me couçer.

    Qui dort dîne!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

     

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Sousse en Tunisie

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Adorable petit hamster secouant la patte "Hello!"...

    Hier z'étais tellement abattue par toutes les avanies que ze subis ces temps ci, que z'ai décidé de m'éçapper du bureau.

    Z'ai dit à celui qui dit que ze suis son avataresse que z'allais aider une de ses collègues qui est submerzée de travail en ce moment.

    - Vous êtes très zénéreuse, m'a-t-il félicité. Elle appréciera certainement votre aide.

    Z'ai rouzi....

    Pas de plaisir, mais espérant qu'il ne s'apercevrait pas de mon éçappée belle.

    Z'ai flané sur les Grandes Boulevards, museau au vent, regardant les éçoppes et les boutiques.

    Et ze n'ai pas pu résister.

    Z'ai commandé in petto de nouvelles zupettes pour le beau temps (car z'espère que le printemps va bien finir paar s'imposer) et une paire d'escarpins vernis rouzes.

    Ze dois récupérer mes açats la semaine proçaine car il y a des retouçes à faire.

    De retour au travail, ze me suis rendue illico presto dans le bureau de mon hôte.... après presque 4 heures d'absence.

    - Alors, m'a-t-il demandé, vous avez bien travaillé?

    - Oh que oui! Z'ai bien aidé Mademoiselle Sophie. Cela la soulazera un peu.

    - Et qu'avez vous fait?

    - Adoncques, z'ai trié certains de ses dossiers, fait des photocopies...

    - Ze vois, a-t-il dit avec une drôle de voix.

    - Et il y en avait des dossiers à copier, nous n'avons pas çômé toutes les deux.... Nous n'avons pas quitté son bureau!

    - Elle doit alors avoir un vrai don d'ubiquité.

    - Voui! voui! On dirait qu'elle est sur plusieurs dossiers à la fois!

    - C'est celaaaa, oui!

    - Z'ai même été lui çerçer de l'eau....

    - A quelle heure?

    - A 16 h30!

    - C'est précis!

    - Voui! Voui! Ze suis touzours ponctuelle.

    - C'est quand même étranze...

    - De quoi? Que ze suis lui serve de l'eau?

    - Non pas exactement!

    - Alors quoi, mazette?

    - Et bien il se trouve qu'elle m'a appelé vers 15 h30.....

    - Ze sais .... Ze lui ai même dit, fouçtra, qu'il ne fallait pas vous déranzer....

    - Et elle a demandé à me voir parce qu'elle avait un souçi sur un dossier pour lequel il fallait apporter une réponse circonstanciée.

    - Glups !

    - Et nous avons eu une réunion de 15 h45 à 17 h!

    - C'était peut être l'heure d'hiver?

    - Elle m'a dit qu'elle ne vous avait pas vue de la zournée ....

    - Oh!

    - Alors z'ai appelé l'accueil et la standardiste m'a dit qu'elle vous avait vue sortir...

    - Voui, voui, ze me rappelle, ze suis sortie 5 minutes et...

    - Elle m'a affirmé que vous étiez revenue presque 4 heures après.....

    - Elle a confondu et ...

    - Cessez céans! A-t-il crié. Vous vous enferrez dans votre mensonze .... Et ce n'est pas la peine de baisser la tête avec des yeux larmoyants.... Ce week-end, pas de sortie .... A l'eau et au pain sec!

    - C'est ce qu'on verra, ai ze mumuré.

    - De quoi? Qu'est ce que vous rouscaillez dans votre museau.

    - Ze disais que ze ne pouvais que vous donner raison!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dominique François Arago est né le 26 février 1786 à Estazel dans les Pyrénées-Orientales.

    Après avoir fait ses études secondaires à Perpignan, au lycée où a étudié mon hôte, il poursuivit ses études à l'École polytechnique à Paris.

    Remarqué par Laplace, il fut nommé en 1805 secrétaire-bibliothécaire de l'Observatoire de Paris. En 1806, envoyé en Espagne pour poursuivre le relevé du méridien de Paris, il fut pris dans la guerre d'Espagne, fait prisonnier. Il s'évada plusieurs fois et rentra en héros à Paris en 1809. Cette gloire lui permit d'être élu à l'Académie des sciences en septembre 1809 à 23 ans.

    Il poursuivit sa carrière à l'Observatoire de Paris dont il devint directeur.

    La mort de son épouse, en août 1829, est parfois avancée comme l'une des raisons qui le poussèrent à se tourner vers la vie publique.

    Il fut élu Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences le 7 zuin 1830, puis remporta ses premiers mandats électoraux (conseiller zénéral de la Seine en septembre 1830, député des Pyrénées-Orientales en zuillet 1831).

    Il fut pendant la Monarçie de Zuillet une des figures du parti républicain.

    Après la révolution de 1848, il fut ministre de la Guerre, de la Marine et des Colonies dans le gouvernement provisoire de la Seconde République, mis en place par Lamartine puis président de la Commission exécutive, assumant de fait durant un mois et demi une çarge proche de celle de çef de l'Etat.

    Il a contribué à ce titre à l'abolition de l'esclavaze dans les colonies françaises.

    Il refusa de prêter à Louis-Napoléon Bonaparte le serment de fidélité exizé des fonctionnaires et préfèra démissionner de son poste au Bureau des Longitudes.

    Le Prince-Président refusa sa démission, le dispensant  du serment d’allézeance.

    Après le Coup d'État de 1852, qui aboutit à la création du Second Empire, il démissionna de ses fonctions.

    Napoléon III demanda à ce qu'il ne soit pas inquiété.

    Malade, Arago mourut l'année suivante.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Le site d'El Zem en Turquie

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog ibisette.centerblog.netAvataresse lavant à fond son honneur

    Z'organise dès auzourd'hui ma défense pour laver mon honneur piétiné, foulé aux pattes et sali à cause de l'Autre, l'Intruse, la maléfique peluçe, ze veux parler de la Minizupette qui m'a forcée à avouer que z'avais un billet de 50 euros dissimulé dans une lessiveuse....

    De là à parler de blançissement d'arzent, il n'y a qu'un pas!

    Pour ce faire, s'il le faut vraiment, et en dernière extrémité ultime, z'irai zusqu'à vendre certains de mes vieux noeuds à çeveux et deux paires d'escarpins vernis quasiment et presque tout neufs.

    C'est vous dire la détermination sans faille qui m'anime ex abrupto et ex nihilo .... Et tutti frutti.

    Tout d'abord ze vais adresser une supplique à François, c'est la moindre des çoses!

    Non pas à François de Paris qui a d'ailleurs la tête ailleurs en ce moment pour quelques broutilles zudico-finançières, mais à François de Rome.

    Pourquoi lui écrire au vieux papounet?

    Afin qu'il m'accorde un pardon papal! Urbi et Orbite!

    N'a-t-il pas dit à Rome: " Ne sommes nous pas souvent fatigués, déçus, tristes ?... Ne pensons nous pas parfois que nous n'y arriverons pas? Ne nous fermons pas sur nous-mêmes, ne perdons pas confiance, ne nous résignons zamais. Il n'y a pas de situations que Dieu ne puisse çanzer!"

    Ah! Le brave homme qui nous parle ainsi de Dieu et de sa grande Clémence (à ne pas comparer avec Pépin et sa Berthe aux grands pieds).

    Une fois cette action de grace obtenue, redevenue blançe et immaculée comme une pure colombe s'éveillant zuvénilement à la vie, ze contre-attaquerai!

    Ze vais écrire au tribunal afin de dénoncer la Minizupette pour travail clandestin, dissimulation de gains, fraude au fisc et à la lézislation sur le travail.

    Elle va voir de quel bois ze me çauffe, la mailfaisante!

    Si cela ne suffit pas, ze porterai plainte pour harcèlement moral, inzures, outrazes, brutalités psyçiques, crime contre l'avatarisme.

    Z'irai même, en tant que de besoin, devant la Cour internationale de la Haye et le Tribunal pénal International. Non mais!

    Ze ne vais pas me laisser faire, rester indolente comme d'aucuns, quelque effort que l'on fasse à rompre mes beaux noeuds , comme disait mossieu Corneille qui la baillait belle même quand il était en grande forme.

    Un terrible courroux m'envahit et m'habite.

    Mon çatiment sera exemplaire, à la mesure de l'agonissement d'opprobre que z'ai subi!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mes bijoux

    La Minizupette a mené une lutte açarnée et titanesque pour que ze dise enfin la vérité vraie, dans toute sa crudité!

    Grâce à elle, véritable Némésis, délivrée des obligations de quelque fonction que ce soit, ze peux donner les explications qui s'imposent au regard d'un billet de 50 euros dont ze suis détentrice depuis quelques mois.

    Ze confirme l'existence dudit billet dissimulé dans une lessiveuse fermée avec un cadenas à compte secret, fabriqué en Suisse.

    A Mossieu Zilbert, à Mossieu Cricri, à cette délatrice de Minizupette, à mes zélés fans, ze demande pardon de la peine que ze leur cause, à zenoux et en robe de bure, la tête couverte de cendres brûlantes.

    A tous ceux qui lisent mon merveilleux blog, z'exprime mes plus sincères et mes plus profonds regrets ( rémolos dans la voix).

    Ze pense aussi à la famille et aux amis de celui qui dit que ze ne suis que son avateresse que z'ai tant déçus (grosses larmes aux zyeux).

    Z'ai été prise dans un tourbillon tumultueux du mensonze - à moitié avoué et donc de facto, subito presto, pardonné - dans lequel ze me suis fourvoyée.

    Penser que ze pourrais éviter cette épreuve liée au passé était une vraie faute inqualifiable (gros soupirs et sanglots).

    Z'affronterai cette réalité in petto en toute transparence.

    Ze sonze à me rendre directement à la prison de la Santé, en espérant bénéficier d'une cellule pour VIP, car malgré tout ze reste une star!

    Ze disculpe de toute responsabilité mon hôte qui m'a donné ce billet dont z'ignore l'orizine trouble sinon obscure.

    Ze ne rendrai pas ces sous que z'ai si çèrement acquis et qui me valent cette opprobre de la part de cette Intruse qui me calomnie alors que ze ne mérite ni cet excès d'honneur ni cette indignité.

    Mossieu Zilbert, avec raison ze demeure étonnée.

    Ze me vois dans le cours d'une même zournée,

    Comme une criminelle, emmenée en ces lieux.

    Et lorsqu'avec frayeur ze parais à vos yeux,

    Que sur mon innocence à peine ze me fie,

    Vous m'offrez tout d'un coup la place de Zérémy!

    (En fait lire Zérôme, Zérémy c'est pour la rime! Note de l'auteure)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire