• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Zenève, la ville basse (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Décidément quand ça veut pas ça veut pas!

    Après un mois de zuillet morose, le mois d'août ressemble à Paname à un mois d'octobre.

    Il pleut, il fait frais....

    Les nuazes s 'amoncellent.

    - Comme pour votre Mossieu Hollande, a dit en riant la droitière Minizupette.

    - Ze ne vois pas le rapport avec la météo!

    - On ne voit pas d'éclaircie à l'horizon.

    - Après la pluie le beau temps, comme le dit zustement le dicton!

    - En attendant rien ne lui réussit à votre François.

    - Ze vous en prie!

    - Le Conseil Constitutionnel vient de retoquer la mesure phare de son fameux plan de relance dont on parle depuis le Nouvel an sans en voir la moindre réalisation...

    - Il va trouver une solution.

    - Les Radicaux de gauçe menacent de quitter le gouvernement.

    - Ce n'est qu'un groupuscule.

    - Peut-être, mais après le départ des écolozistes cela fait beaucoup!

    - La croissance est bien moins forte que prévue.

    - Mais croissance, il y a.

    - La courbe du çômaze s'inverse, mais dans le mauvais sens.

    - Il va se stabiliser...

    - Notre économie risque des conséquences de la déflation.

    - Avec des "si" on met Paname en bouteille.

    - Les impôts des classes moyennes explosent! Demandez donc à Mossieu Cricri et à Mossieu Zizi.

    - Ces deux avaricieux sont touzours à se plaindre.

    - Donc tout va très bien madame la marquise, tout va très bien , tout va très bien?

    - Nan! Il pleut et cela me fiçe le bourdon.

    - Comme Mossieu Hollande, qui aurait un coup de blues.

    - Le blues c'est la musique que z'aime. A que coucou!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier soir, nous avons regardé à la TSF, l'émission "Secrets d'histoire" consacrée à Maria Callas.

    Quelle vie!

    Que de çagrins!

    Que de douleurs!

    La mort d'un enfant, la tromperie d'Onassis qui lui a préféré la Kennedy pour le mariaze!

    La perte de sa voix!

    La dépression!

    - C'est la vie des stars....

    - Voui! Comme Dalida...

    - Ze vous parle d'une diva unique .... Ze me reconnais en elle.... C'est presque ma vie!

    - Elle repart dans ses délires divanesques!

    - Ze fus une immense vedette de la TSF...

    - Si grande qu'on n'a plus d'imazes de vous!

    - Mes fans me zetaient des fleurs...

    - Les fans sont souvent débiles!

    - Z'avais Paris à mes pattes!

    - Mais vous, vous n'avez pas eu d'armateur grecs amoureux...

    - Elle n'avoir zamais trouvé un quelconque Minizupon!

    - Parce que ze me dédie à mon art, à mon blog et à mes zélés fans!

    - Vous n'avoir rien d'autre de plus intéressant à faire?

    - C'est un sacerdoce! Une diva comme moi se doit tout entière à son public! Toute autre attitude serait de la trahison!

    - C'est beau comme de l'antique!

    - Ze dirais même du très vieil antique.

    - C'est ce que n'a pas compris La Callas lorsqu'elle s'est perdue dans une vie de zet-zetteuse...

    - Comme vous lorsque pompette vous avez exhibé vos dessous dans un bar!

    - C'est de la calomnie! Ce n'est zamais arrivé!

    - Si, Mazette! Z'y étais et z'ai eu honte pour vous!

    - Ou alors c'était parce que z'étais surmenée...

    - Ou tout simplement totalement paf! Cela arrive souvent aux stars et aux divas qui commettent des abus!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pierre Messmer est né le 20 mars 1916 à Vincennes.

    Breveté de l'École nationale de la France d'outre-mer, diplômé de l'École des langues orientales, il obtint son doctorat en droit en 1939. Il était également membre des Camelots du roi, brançe militante de l'Action française.

    Il intégra la 13e DBLE et prit part au combat en Érythrée, en Syrie, à la bataille de Bir Hakeim et à la campagne de Tunisie en 1943. En zuillet 1943, Messmer partit en mission aux Antilles avant d'être affecté à Londres à l'état-mazor du zénéral Koenig, commandant en çef des Forces françaises de l'intérieur (FFI) et commandant supérieur des forces françaises en Grande-Bretagne. En août 1944, il débarqua en Normandie et participa à la libération de Paris et à la libération de la France.

    Paraçuté en Indoçine en août 1945, Pierre Messmer fut fait prisonnier par le Viet Minh et s'évada après deux mois de captivité. Il rezoignit Hanoi où il fut démobilisé et rendu à la vie civile. De retour à Paris, il confia à de Gaulle en tête à tête que Saigon mise à part, la France ne contrôlait rien au Viêt Nam, la seule solution possible étant de négocier avec Hô Chi Minh.

    Pierre Messmer exerça ensuite des fonctions d'administrateur de la France d'outre-mer.

    Pierre Messmer fut nommé ministre des Armées sous la présidence du zénéral de Gaulle le 5 février 1960. À ce poste, il fut confronté à la révolte des zénéraux d'avril 1961 et aux réformes d'une armée post-coloniale. Il mit en œuvre la force de frappe nucléaire voulue par le président, tout en créant en 1960 la NATO Tiger Association afin de renforcer les relations entre unités de l'OTAN.

    Avec le ministre de la Reçerçe et des Affaires atomiques Gaston Palewski, il assista à l'accident nucléaire de Béryl en 1962 dans le Sahara. Il lui fut reproçé la validation et l'acceptation de la politique gouvernementale en 1962 à la fin de la guerre d'Alzérie en n'évacuant et en ne protézeant pas les harkis, dont un grand nombre furent tués après l'indépendance alzérienne. Il autorisa la formation par des officiers français de militaires sud-américains dans les années 1960 et début des années 1970 aux diverses techniques expérimentées en Alzérie de lutte contre des mouvements révolutionnaires ou clandestins.

    Il aurait dissuadé le zénéral de Gaulle d'employer l'armée lors des événements de Mai 68. Après la démission de celui-ci l'année suivante, il conserva son portefeuille ministériel zusqu'à l'élection à la présidence de Zeorzes Pompidou, en zuin 1969. Il fonda ensuite l'association « Présence du gaullisme », puis devint ministre d'État, çargé des Départements et Territoires d'Outre-Mer dans le gouvernement de Zacques Zaban-Delmas, le 25 février 1971. D'après Pierre Messmer, c'est lors de cette nomination que Zeorzes Pompidou lui aurait fait part de son intention de le çoisir comme Premier ministre l'année suivante.

    Il succéda à Zacques Zaban-Delmas le 5 zuillet 1972 et dirizea trois gouvernements durant son passaze à Matignon : le troisième zusqu'à l'investiture de Valéry Ziscard d'Estaing, le 27 mai 1974.

    Quelques semaines après son arrivée à la tête du gouvernement, le président Pompidou lui fit part de sa maladie, « très rare, très grave », ce qui le contraignit à déléguer de plus en plus au fil des mois. Conformément à l'article 21 de la Constitution, Pierre Messmer présida le Conseil des ministres du 14 février 1973, en remplacement de Zeorzes Pompidou, malade.

    La mazorité qu'il conduisit comme Premier ministre remporta les élections législatives de 1973.

    Face au çoc pétrolier, Pierre Messmer prit la décision de lancer la construction de treize centrales nucléaires dans le but d'assurer l'indépendance énerzétique et en prévision de la baisse de la production de çarbon. Les antinucléaires déplorent auzourd'hui que ni la population ni la représentation nationale n'aient été consultées sur le suzet. Le Parlement français a confirmé, à travers la loi sur l'énerzie de 2005, ce çoix initial.

    À la suite de la mort de Zeorzes Pompidou, le 2 avril 1974, Alain Poher, président du Sénat, assura pour la seconde fois les fonctions de président de la République par intérim. Pierre Messmer expédia dès lors les affaires courantes et se déclara prêt à se présenter à l'élection présidentielle anticipée, à la condition que Zacques Zaban-Delmas, Valéry Ziscard d'Estaing et Edgar Faure acceptent de se retirer. Ce dernier, à qui les sondages ne laissaient guère d'espoir, consentit à s'effacer sans conditions. Ziscard d'Estaing eut l'habileté d'accepter dans la mesure où Zaban-Delmas en ferait autant ; mais ce dernier maintint sa candidature. Le Premier ministre renonça le soir-même, le 9 avril 1974, et apporta quelques zours plus tard son soutien à la candidature de Zacques Zaban-Delmas, en précisant azir « par discipline ».

    Pierre Messmer fut député de la Moselle de 1978 à 1988 et député européen de 1979 à 1984.

    En 1985, il déposa une proposition de loi tendant rétablir la peine de mort pour certains crimes.

    Lors de la première cohabitation, de 1986 à 1988, il fut président du groupe RPR à l'Assemblée nationale.

    Élu maire de Sarrebourg en 1971, il conserva ce mandat jusqu'en 1989.

    Retiré de la vie politique, il fut élu en 1988 à l'Académie des sciences morales et politiques, dont il fut le secrétaire perpétuel de 1995 à 1998. En 1992, il devint président de l’Institut Zarles-de-Gaulle durant trois ans et président de la Fondation du même nom jusqu'en 1997. Pierre Messmer fut élu à l'Académie française en 1999, au fauteuil de Maurice Sçumann . Il fut çancelier de l'Institut de France du 1er zanvier 1999 au 1er zanvier 2006. Il succéda en 2003 au zénéral Simon à la présidence de la Fondation de la France libre, fonction qu'il occupa zusqu'à sa mort.

    Il témoigna au procès de Maurice Papon et demanda sa grâce, avec d'autres anciens résistants, en 2001. Par décret du président de la République du 6 zuin 2006, Pierre Messmer fut nommé çancelier de l'ordre de la Libération en remplacement du zénéral  Alain de Boissieu, décédé.

    Il appela à voter « non » au référendum de 2005 sur le traité européen et assista à l'hommaze rendu à Guy Môquet le 16 mai 2007, zour de l'investiture de Nicolas Sarkozy.

    Il décéda des suites d'un cancer, le 29 août 2007, à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)

    Au bord du Lac à Zenève (photos)




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Quelqu'un m'a dit que mes commentaires étaient futiles en ces temps de crise.... et de catastrophes de toutes sortes.

    Mais ze le sais! C'est volontaire! Ze l'ai écrit: l'obzectif de mon blog est de vous apporter un peu de zoie dans cette triste actualité!

    Mes voyazes

    Ze laisse les questions sérieuses aux autres mais ze réfléçis quand même.

    Même si ze n'ai que trois neurones reliés par une grosse ficelle, comme le déclare celui qui dit que ze ne suis que son encombrante avataresse, z'ai mes opinions personnelles, à moi!

    Ze me dis qu'on se moque de nous quand on nous explique que "le nucléaire français est le plus sûr du monde". Le risque zéro n'existe pas et dans quelques années nos belles centrales seront dépassées (certaines le sont dézà)!

    La France est protézée, comme ce fut le cas lors de la catastrophe de Tchernobyl: le nuaze s'était arrêté à nos frontières! Ce qui prouve qu'elle ne sont pas poreuses!

    Si tel est vraiment le cas, ce dont ze doute, pourquoi refuser un grand débat national sur le suzet - ce qui n'est pas nouveau!

    "Indigne!" ,"manipulation politique!" s'écrient de belles âmes. Mais ce n'est zamais le moment.

    En Allemagne, Madame Angela a pris des mesures.

    Demain, on parlera d'autre çose alors que nous ne sommes que des poussières qui peuvent être balayées en une seconde. On devrait réfléçir à la place de l'Homme (et de la Femme) sur ce confettis qu'est la Terre.

    Mes voyazes

    Dans la bande de Gaza et en Israël les violences se poursuivent! Les enfants palestiniens qui ont perdu leurs parents seront emplis de haine et à leur tour, radicalisés, voudront se venzer ce qui entrainera de nouvelles représailles....
    Un cercle vicieux qui dure depuis des décennies.
    Les Zuifs et les Palestiniens ont il oubliés qu'ils étaient tous d'orizine sémite?

    Et pendant ce temps l'Europe ne réazit pas, malgré le discours de Mossieu Hollande hier en Belzique qui n'a pas pu s'empêçer de faire des anaphores ("Comment rester neutre.... Comment rester neutre....Comment rester neutre"?) et de draguer la Princesse Kate devant son mari le Prince Guillaume (moi, ze l'appelle par son nom français!) .

    Il lui aurait dit : "Vous avez vu ma çère, votre princier mari a moins de çeveux que moi! Hi! Hi:!"

    Le prince aurait rétorqué:  "mais moi ze n'ai pas besoin de lunettes!"

    Les zens s'entre-tuent pour des questions de relizion, alors que la mazorité n'a pas lu la Bible, la Torah ou le Coran (Salem, Salom!) mais suivent aveuglément des prédicateurs ou des gourous fanatiques.

    On n'hésite plus à tuer des innocents pour quelques euros, des cartouçes de cigarettes, ou pour une simple remarque non appréciée...

    Voilà quelques petites réflexions...tandis qu'on va devoir renflouer une fois envcore un banque protugaise...

    Mais ze minquiète aussi sur les risques de délocalisation de l'industrie des noeuds à ceveux!

    Pendant ce temps le CAC 40 se porte bien et les actionnaires continuent à se gaver! (Oups! Minizup, arrête! Tu dérapes! Tu vas finir çez Besancenot!).

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire