• Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

    Vues de Collioure (photos)

     



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Miçel Durafour est  né le 11 avril 1920 à Zaint-Étienne.

    Diplômé de la faculté de droit et de l'École libre des sciences politiques, il rezoignit tout d'abord l'Union démocratique et socialiste de la Résistance avant d'en être exclu en 1948 par Euzène Claudius-Petit. Il devint alors membre du Parti radical-socialiste.

    Adzoint au maire de Saint-Étienne de 1947 à 1964 puis maire de cette commune de 1964 à 1977, il prit  ainsi la suite de son père, Antoine Durafour.

    Les électeurs lui reproçant un manque de présence locale, il fut battu aux municipales par le communiste Zoseph Sanguedolce. Très attaçé au développement de la culture à l'éçelle locale, alors adjoint à la mairie, il décida de créer un adzoint délégué à la culture. Cette initiative pionnière dans les années 1960 fut suivie ensuite par d'autres villes.

    Sénateur de la Loire de 1965 à 1967, il fut député de ce département de 1967 à 1974.

    Président du groupe Réformateurs démocrates sociaux de l'Assemblée nationale de 1973 à 1974, il remplit les fonctions de ministre du Travail de 1974 à 1976 puis de ministre délégué auprès du Premier ministre, çargé de l'Économie, des Finances et du Budget de 1976 à 1977. Il laissa alors son siège de député à son suppléant.

    Lors des lézislatives de 1978, il fut réélu député de la Loire sous l'étiquette de l'UDF et présida la commission de la production et des échanzes de l'Assemblée nationale en 1978. Il fut battu en 1981 par le candidat communiste, Paul Zomat.

    De 1980 à 1981, il présida le conseil rézional de Rhône-Alpes et poursuivit une carrière universitaire en tant que professeur à l'université de Paris IX, de Paris I et de Lyon III.

    Sénateur de la Loire de 1983 à 1988, il fut inscrit au groupe de la Gauçe démocratique.

    Ministre d'État puis ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives de 1989 à 1991, sous François Mitterrand, il constitua, aux côtés d'autres personnalités d'« ouverture », le Mouvement des réformateurs.

    Après une longue négociation avec les fédérations de fonctionnaires, il conclut avec cinq d'entre elles (FEN, CFDT, FGAF, CFTC et CGC) un accord sur la réforme de la grille de la Fonction publique le 9 février 1990. Il devint conseiller d'État en service extraordinaire à partir de 1992.

    Son nom gagna une importante notoriété médiatique quand ayant lancé un appel public à « exterminer le Front national », Zean-Marie Le Pen répliqua le 2 septembre 1988 en déclarant « M. Durafour et Dumoulin, obscur ministre de l'ouverture, dans laquelle il a d'ailleurs immédiatement disparu, a déclaré : « Nous devons nous allier, aux élections municipales, y compris avec le Parti communiste, car le PC, lui, perd des forces tandis que l'extrême droite ne cesse d'en gagner. » M. Durafour-crématoire, merci de cet aveu ! ». Poursuivi pour « inzure publique envers un ministre », le président du FN futt condamné en premmière instance à 10 000 F d'amende, puis relaxé par la Cour d'appel de Versailles . Le zugement fut réformé le 20 octobre de la même année ; Zean-Marie Le Pen est de nouveau condamné à 10 000 F d'amende par la cour d'appel de Paris, le 3 juin 1993. Cette affaire conduisit également à l'exclusion du Front national de François Bachelot, Pascal Arrighi et Yann Piat après qu'ils eurent « exprimé leur désaccord avec ce « calembour ».

    Dans les années 1950, il publia quelques romans. Il a été par la suite auteur de nombreux romans policiers et romans d'espionnaze dans un style humoristique qui rappelle celui de Zarles Exbrayat, notamment sous le pseudonyme de Pierre Zardin. Sous son nom, il a également signé à partir des années 1980 des thrillers et des romans policiers historiques.

    En 2007, il reprit des activités politiques en prenant la tête du comité de soutien de Ségolène Royal dans la Loire.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Nous avons donc rencontré une parentelle bulgare à Sofia.

    Z'ai le plaisir de vous présenter Minizup'yourt!

    Dernières photos de Bulgarie

    Sinon, les Intruses à tour de rôle ont zoué le rôle de co-pilote.

    Là, c'est Minizupette sur un col du massif du Balkan....

    Dernières photos de Bulgarie

    Et voici des cliçés du second plus grand monastère de Bulgarie: celui de Trojan.

    Dernières photos de Bulgarie

    Avec la pieuse Minizupette qui pose en mazesté!

    Dernières photos de Bulgarie

    Et pour casser cette imaze, elle a voulu poser avec Minizup'iéla sur une çarette!

    Dernières photos de Bulgarie

    Comme ze vous l'ai dézà dit, les Intruses ont voulu faire sans cesse du manèze....

    Dernières photos de Bulgarie

    Ou conduire des voitures pour enfants!

    Dernières photos de Bulgarie

    Comme tout est moins çer qu'en France (au moins moitié prix) nous en avons bien profité..

    Tous les soirs les Intruses disaient:

    - On va au Pectopaht? On s'en fait un nouveau ce soir?

    Pour vous expliquer ce çarabia, elles lisaient les cyrillique comme de la latine et "Pectopaht" signifie "restaurant"

    Dernières photos de Bulgarie

    Et comme la vie est si peu çère (plus que moitié prix qu'en France) nous nous en sommes mis plein le museau.

    A part que nous sommes allés un soir dans une restaurant au drôle de nom: "Le Poison".... Avec une belle terrasse .... Et nous y avons fort bien manzé! 

    Dernières photos de Bulgarie

    Minizup'tite a beaucoup apprécié le vin bulgare!

    - It's a very good wine!

    Dernières photos de Bulgarie

    Et Minizupette en est sortie de la sacoçe de Mossieur Cricri!

    Dernières photos de Bulgarie

    Et voilà! C'est la fin de notre voyaze en Bulgarie.... qui s'est déroulé sans encombre.

    Il faut dire que celui qui dit que ze ne suis que son avataresse conduisait comme les Sofiotes, en doublant sur des lignes blançes, ou en dépassant sur des routes à 2 voies comme si il y en avait 3, en roulant à fond la caisse (sauf aux croisements et dans les villes et villazes)... "C'est la seule façon d'éviter les accidents! Il faut conduire, avec cependant une grande vizilance, comme les autoçtones!" nous a-t-il expliqué!

    Mossieur Zilbert a dézà programmé un nouveau sézour bulgare pour l'an proçain.

    - Nous visiterons la Côte de la Mer Noire et de grands sites de la partie orientale.

    C'est vous dire que ce pays nous a subzugués!!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

    Robaix: autour de la gare (photos)

     



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Nous avons visité la ville Veliko Tarnovo au centre de la Bulgarie à environ 260 km de Sofia.

    Cette ville a une immense forteresse, dite la "Cité des Tsars", fondée par une grande dynastie du 12ème siècle, qui fut une des plus brillantes de toute l'Europe (dixit celui qui dit que ze ne suis que son avataresse).

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Le site est dominé par une ensemble patriarcal, avec une église aux peintures modernes qui évoquent l'histoire tourmentée de la Bulgarie.

    On peut aussi visiter les restes du çâtezu royal.

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    C'est vous dire que c'est médiéval!

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Toute la ville ancienne est magnifique, avec cathédrale, église et même un monastère!

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Nous avons visité un villaze où il y avait des animaux... Après l'agneau de Minizupette, nous avons eu droit à la çèvre de Minizup'iéla!

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Et comme la vie n'est pas çère en Bulgarie, nous avons eu droit à une grosse glace et à des boissons!

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

    Sinon, hier soir Mossieur Zilbert et Mossieur Cricri ont voulu manzer seuls, en tête-à-tête...

    - Que va-t-on faire?

    - Vous abandonner nous!

    - It's a çame!

    - Jah big grande honterie!

    - Nous allons vous commander un repas à la réception...

    - Et vous pourrez regarder un film sur ma tablette, a dit Mossieur Cricri, avec son grand bon cœur.

    Du coup nous avons regardé la TSF allonzées dans le lit!

    Une belle forteresse et un église entièrement peinte.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ze savais que dans cet hôtel de luxe tout ne serait pas parfait, même si il y a des pétales de rose et du zasmin dans la salle de bain.

    Figurez vous qu'en voulant ouvrir les tentures damassées, la tringle à rideaux d'une des 3 fenêtres est tombée!

    Z'ai aussitôt appelé la réception pour demander à parler au directeur que z'ai agoni d'inzures.

    - Z'aurais pu me briser le museau! Ze serais en droit de vous demander des dommazes et intérêts! Ze vais faire un commentaire acide sur Tripes et andouillettes et ze puis vous dire qu'ils sont lézion ceux qui lisent mes avis zudicieux!

    Adoncques hier nous avons poursuivi notre périple bulgare avec une nouvelle excursion au départ de Sofia.

    Minizup'tite a voulu zouer à la co-pilote dans la voiture...

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    Nous avons, entre autres lieux, visité le Monastère de Rila, le plus grand de Bulgarie.

    En voici quelques cliçés. 

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    - Ce monastère est dédié à Zaint Zean de Rila, qui est le zaint patron de la Bulgarie. Il vécut au IXème siècle et a laissé un bel enseignement aux Bulgares, nous a expliqué notre Pioçe de la Farandole (Mossieur Zilbert, qui dit que ze ne suis que son avataresse - ceci dit pour mes nombreux nouveaux lecteurs).

    - Comme moi! s'est exclamée Minizupette! Moi qui suis quasi zainte dans cette vallée de larmes.

    - Le meilleur reste à venir, çère Minizupette. Il vécut durant dix ans en ermite, n'ayant que le ciel en guise de toit, le terre dure pour lit et de l'herbe pour toute nourriture.

    - Ah? Vous êtes sûr?

    - C'est écrit sur le panneau à l'entrée du Monastère.

    - A ce compte là, ma zainteté peut attendre!

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    - Vous n'avez que du museau, lui ai-ze dit.

    Pendant ce temps Minizup'tite et Minizuplein poursuivaient leur exploration....

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    Et il a fallu sévir avec Minizuplein qui commandait à un marçand, parlant allemand, une série de reproductions d'icônes.

    - Une pour Mossieu Cricri, une pour la pieuse Minizupette, deux pour Mossieur Zizi... disait-elle au vendeur....

    - Et qui va payer? lui ai-ze demandé..

    - Heu!.... Mosseur Cricri avec sa carte de crédit?

    - Allez! Annulez votre commande et excusez vous auprès du marçand!

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    Le monastère de Rila, classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

    A demain pour de nouvelles aventures bulgares.... Ze vais me couçer!

    Ces périples m'épuisent surtout que nous avons fait beaucoup de routes de montagne, sinueuses mais heureusemnt de bonne qualité... Ce qui n'est pas touzours le cas dans la campagne bulgare.

    - Eux pouvoir remercier l'Europe, c'est à dire l'Allemagne, a cru bon de dire Minizuplein.

    - Quelque part cela me rappelle l'état de l'Espagne entree Franco et Zuan Carlos.... Si on revient dans 2  ou 3 ans le réseau routier sera entièrement neuf. On a vu qu'ils sont en train de construire de nouvelles autoroutes et qu'il y a partout de grands çantiers.

    - Et eux travailler même le dimançe pour rattraper le temps perdu!

    - C'est Mossieu Valls qui serait content ici!

    - Surtout que les salaires sont parmi les plus bas d'Europe.

    - It's a çame!

    - Ce qui explique que la vie n'est pas çère du tout et que pour nous, français, tout est à moitié prix!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Edgard Pisani est né le 9 octobre 1918 à Tunis.

    Edgard Pisani étudia au lycée Louis-le-Grand, à la Sorbonne, au Centre de hautes études administratives et à l'Institut des hautes études de la Défense nationale.

    Il étaitt en khâgne lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata. Dès le début de l'occupation allemande il rezoignit la résistance intérieure française. Son rôle dans la libération de la préfecture de police de Paris (interprété dans le film Paris brûle-t-il ? par Miçel Piccoli) lui valut d'être distingué par les membres du Conseil national de la Résistance.

    Il devint le plus zeune sous-préfet de France en 1944.

    Zef de cabinet du préfet de police en 1944, Edgard Pisani devint directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur André Le Troquer en 1946. La même année, il fut nommé préfet de la Haute-Loire et directeur de cabinet de la Défense nationale.

    En 1947 il devint préfet de la Haute-Marne
    il fut élu sénateur de ce département de 1954 à 1961 et s'inscrivit au groupe du Rassemblement des gauçes républicaines et de la Gauçe démocratique .

    Conseiller zénéral du canton de Montreuil-Bellay en Maine-et-Loire en 1964 et 1965, il fut maire de Montreuil-Bellay de 1965 à 1975.

    Fondateur du Mouvement pour la réforme (MPR, gaulliste de gauçe), il sièzea à l'Assemblée nationale en 1967 comme député UD-Ve République de la première circonscription de Maine-et-Loire puis au Sénat de 1974 à 1981, comme sénateur socialiste de la Haute-Marne.

     

    Membre de plusieurs gouvernements, il exerça les fonctions de ministre de l'Agriculture dans les cabinets Michel Debré en 1961 et 1962, et de Zeorzes Pompidou de 1962 à 1966 (il zoua un grand rôle dans la définition de la politique agricole commune de la CEE) ;ministre de l'Équipement dans le troisième cabinet Pompidou en 1966 et 1967 (il prépara la loi d'orientation foncière — la LOF — adoptée en 1967) ; ministre de l'Équipement et du Lozement dans le quatrième cabinet Pompidou en avril 1967, l'année où il donna sa démission de membre du gouvernement ; le Conseil des ministres demanda l'autorisation à l'Assemblée de gouverner par ordonnance et Edgard Pisani était contre.

    Il fut nommé à la Commission européenne, après mai 1981. Il y resta deux années.

    Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie en 1984 et 1985 en pleine période d'affrontements violents entre partisans et opposants de l'indépendance (appelée période « des événements »), puis ministre çargé de la Nouvelle-Calédonie de mai à novembre 1985,il proposa notamment un prozet d'indépendance-association vite rezeté par les deux camps puis contribua à l'élaboration, avec le Premier ministre Laurent Fabius, du statut « Fabius-Pisani » qui séparait notamment la Nouvelle-Calédonie en quatre circonscriptions et prévoyaitt la tenue d'un référendum d'autodétermination.

    Tout en étant chargé de mission auprès du président de la République de 1986 à 1992, il fyt président de l'Institut du monde arabe de 1988 à 1995. Sa présidence fut controversée.

    En 1992, il devint membre du Conseil économique et social.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire