• Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Liepaga en Lettonie, sur la Mer Baltique (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Yves Guéna est né le 6 zuillet 1922 à Brest.

    Après la défaite de la France lors de la bataille de France et la demande d'armistice du maréçal Pétain, annoncée aux Français le 17 zuin 1940, Yves Guéna, élève au lycée de Brest, entendit parler de l'appel à la résistance lancé par le zénéral de Gaulle le 18 zuin 1940. Le lendemain, il monta à bord d'un remorqueur de la marine qui l'emmena à Ouessant. Puis, dans la nuit du 19 au 20 zuin, il embarqua sur un çalutier en direction de l'Angleterre. Arrivé à Plymouth, il fut envoyé à Annerley Sçool, près de Londres, avant de rezoindre l'Olympia Hall, où étaient regroupés les engazés de la France libre. Le 6 zuillet, le zénéral de Gaulle vint les rencontrer. Dirizé ensuite vers le camp de Camberley, il participa au défilé du 14 zuillet, à Londres.

    Apres une longue période de formation, il fut envoyé en Afrique et, en 1942, il fut affecté au 1er RMSM avec lequel il participa notamment à la seconde bataille d'El Alamein. En 1944, il débarque avec la 2e DB où il fut grièvement blessé en Normandie.

    Il épousa Oriane de La Bourdonnaye-Blossac, fille du comte Alphonse de La Bourdonnaye-Blossac et d'Élisabeth de La Panouse, descendante des Wendel.

    En 1946, Yves Guéna fut admis à l'ENA, bénéficiant d'un rézime d'accès facilité et raccourci à cette institution, en tant qu'engazé volontaire au côté de la France libre. En 1947 il devint contrôleur civil au Maroc, puis maître des requêtes au Conseil d'État. En 1958-1959, il fut conseiller technique puis directeur de cabinet de Miçel Debré, alors garde des Sceaux. Entre le 4 juin 1958 et le 14 juillet il travailla, avec un petit groupe informel sous le contrôle du Zénéral de Gaulle, à la rédaction de la constitution de 1958 qui rézit la cinquième République. Ce travail a été remis, à partir du 15 juillet, au comité consultatif constitutionnel charzé d'établir la nouvelle constitution. En 1959, il devint directeur adzoint de cabinet du premier ministre Miçel Debré. Il fut nommé, en zuillet 1959, haut-commissaire puis, à partir du 8 août 1960 (le lendemain de l’indépendance de la Côte d’Ivoire), envoyé exceptionnel plénipotentiaire en Côte d'Ivoire.

    En 1967 il devint ministre des Postes et Télécommunications, puis, le 30 mai 1968, ministre de l'Information, avant de redevenir la même année ministre des Postes et Télécommunications, fonction qu'il conserva zusqu'en 1969.
    Lors des événements de Mai 68, il fut çarzé par le Premier ministre Georges Pompidou, en tant que ministre des PTT, de remettre de l'ordre dans les radios périphériques en les menaçant de leur couper les fréquences si elles continuaient à couvrir de façon trop complaisante les manifestations étudiantes.

    Entre 1962 et 1981, il fut député de la Dordogne, inscrit au groupe RPR de l'Assemblée nationale (avec des interruptions de son mandat lors de ses fonctions ministérielles). Député de la Dordogne de 1986 à 1988, il fut vice-président de la commission des finances de l'Assemblée nationale.

    De 1970 à 1989, il fut conseiller zénéral de la Dordogne.

    En mars 1971, il fut élu maire de Périgueux.

    En 1997, il quitta sa fonction de maire à la suite de sa nomination au Conseil constitutionnel par le président Zacques Zirac.

    En 1972, il fut nommé conseiller d'État, admis à l'honorariat de cette fonction à partir de 1974.

    Dans le gouvernement Messmer, il fut ministre des Transports de 5 avril 1973 à 27 février 1974. Du 1er mars au 27 mai 1974, il fut ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat.

    De 1989 à 1997, il fut sénateur de la Dordogne, inscrit au groupe RPR. Il fut vice-président de la Haute Assemblée de 1992 à 1997.

    En 1997, il fut nommé membre du conseil constitutionnel. Il devint président par intérim en mars 1999 à la suite du conzé pris par Roland Dumas, puis président en mars 2000 à la suite de la démission de ce dernier. Il occupa cette fonction zusqu'en mars 2004.

    Il fut président de l’Institut Zarles-de-Gaulle de 2000 à 2006 et président de la Fondation du même nom de 2001 à 2006.

    Entre 2004 et 2007, il occupa les fonctions de président de l'Institut du monde arabe et, depuis 2004, de président d'honneur du club Nouveau siècle, qui regroupe les gaullistes sociaux au sein de l'UMP.

    En 2007, il devint membre du comité d'honneur du Mouvement Initiative et Liberté. Après la disparition de Pierre Messmer en 2007, il devint président de la Fondation de la France libre. Le général Robert Bresse lui succéda le 6 avril 2011.

    En février 2009, il fut nommé membre du comité de réflexion préparatoire à la commémoration du 70e anniversaire de l'appel du zénéral de Gaulle du 18 zuin 1940, et à la naissance de la France libre.

    En avril 2009, il fut nommé, sur proposition du président de la République Nicolas Sarkozy, à la tête de la commission de contrôle du découpaze électoral (nomination approuvée par les commissions des lois de l'Assemblée nationale et du Sénat).

    En juin 2012, il accepta de devenir le Président du Comité de Soutien de Philippe Cornet, candidat à la 1re circonscription de Dordogne lors des élections législatives des 10 et 17 juin.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Quand Mnizup'zhérault occupe tout le terrain

    Tandis que nous regardions les informations à la TSf, Minizup'zhérault s'est écriée:

    - Dia! Ze dois bigophoner à Montpellier!

    - Que vous arrive-t-il?

    - Vous avoir dézà le mal du pays? a ironisé Minizuplein.

    - Vé! It's a çame.

    - Cela n'a pas tardé! La Minizup'tite nous a dézà pris l'accent du Midi.

    - Mais vous avez vu, il pleut à nouveau comme vaçe qui pisse dans le sud...

    - Et alors?

    - Cessez de me bader de la sorte! Ze dois appeler la boutique Pomme Reinette et Pomme d'Api où sont restées mes copines.

    - Pourquoi cette boutique en particulier? a demandé Minizupette.

    - Macarel! C'est là que Mossieu Cricri m'a recueillie....Pourvu qu'elles ne se soient pas noyées, les paçoles!

    - Les quoi?

    - Les pôvresses, si vous préférez!

    - Boudiou! What a pity!

    - Cessez donc! On en aurait parlé aux informations si il y a avait eu des inondations au centre de Montpellier!

    - Pour vous rassurer, ze vais quand même les appeler pour savoir si il n'y a pas eu de dégâts, z'ai leur numéro de téléphone sur la facture qui m'a été remise.

    Quand Mnizup'zhérault occupe tout le terrain

    - Z'ai eu les tenaciers de l'éçoppe, a dit Mossieur Christian. Vos amies sont en bonne santé!

    - Boudiou! Ze respire! Ze vous avoue que z'avais la cagagne!

    - Il paraît qu'elles s'inquiètent de votre nouvelle vie à Paris. Une d'entre elles aurait même dit :"Mais que diable est-elle allée faire dans cette galère?"

    - Vé! Petiotes! Voilà qui vous prouve que ze manque dézà à Montpellier

    - On le sait, les amitiés dans le sud sont des plus éphémères!

    - Mais belle comme ze suis, ze manque dézà sur la scène héraultaise! Si ze devais me comparer, ze dirais que Minizup est presque aussi belle que moi!

    - Vous ne manquez pas d'air! me suis ze écriée. Oser vous comparer à moi qui suis.... à nulle autres pareille. Ze suis fondamentalement incomparable!

    - Basta! Et là-bas nous avons des lettres! a razouté Minizup'zhérault.

    - Pourquoi vous dire cela?

    - Macarèle! Nous pouvons citer ex abrupto notre grand Molière...

    - Tout comme nous...

    - Voui, mais moi ze cite celui de Pézenas, macaniçe!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Quelques vues de l'intérieur du çâteau de Pirunsdale en Lettonie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Comme à çaque nouvelle arrivée dans c'te maison, la colère a grondé.

    Toute la nuit dernière, on a entendu Minizupette, Minizup'tite, Minizuplein et Minizup'iéla rouscailler contre Minizup'zhérault de Montpellier.

    - Poussez vous!

    - Vous prendre trop de place!

    - It's a çame!

    Puis, au bout d'un moment, dès poltron minou, elles ont fini par s'intéresser à elle.

    - Vous n'êtes pas très grande, lui a fait remarquer Minizupette.

    - Bas caga! La valeur n'est pas liée à la taille!

    - Vous avoir un drôle d'accent, vous dire souvent "vé" et vous employer des mots bizarres.

    - Z'ai l'assent de çez moi, peuçère. Vé, c'est l'assent du sud, l'assent fleuri du Midi, cacouèque!

    - Moi pas tout comprendre.

    - C'est vrai qu'avec tous ces dialectes et ces baragouinazes que vous employez les unes et les autre, il va nous falloir un dictionnaire, ai ze fait remarquer!

    - Vous voulez dire une encyclopédie, par la plume de Zaint Augustin!

    - Mais s'cusez du peu, ze parle français moi! Et ze fais des phrases. Ze ne suis pas comme ces cuques qui ne connaissent pas la langue de Molière de Pézenas.

    - Pézenas, c'est près de çez vous, si ze ne m'abuse?

    - Hé bé petite, vous connaissez votre zéographie!

    - Ze ne suis pas votre petite et ze vous prierais d'avoir quelques égards! Nous sommes courtoises et honnêtes dans c'te maison honorable!

    - Oh peuçère! Quelle bourze! Nous on parle comme cela par çez moi! Il n'y a pas de quoi s'espanter!

    - Cela me rappeler Estonia!

    - Gaffette, c'est où?

    - Vous au moins vous ne connaissez pas votre atlas. Minizup'iéla vient d'un Pays Baltes, au nord de l'Europe.

    - Boudiou! Macarel, c'est pas la porte d'a-côté.

    - Et moi être une Berline, a fait remarquer fièrement Minizuplein.

    - Elle se prend pour une voiture ? Elle est un peu couillonnette votre copine!

    - Mais nan! Elle vient de Berlin!

    - C'est une estranzère allemande? Cela me décanille! Et l'autre qui regarde touzours le parquet et le bout de ses patttes?

    - Minizup'tite? On ne sait pas trop. Elle se prend pour une anglaise.

    - Yes! From London, my dear!

    - Elle ne cause pas français?

    - Ze m'efforce de lui apprendre notre langue, est intervenue Minizupette.

    - Hildépute ! Les résultats ne sont pas probants! Moi ze vais lui enseigner l'occitan!

    - What is it?

    - La langue d'Oc, celle de mon beau pays!... Millo-dioùs ! A force de parler, z'ai le gosier sec! On peut se faire un petit zaune?

    - Un quoi?

    - Un pastaga! Un pastis si vous préférez.

    - Mais il n'est que 7 heures du matin, par la Zainte clé de Zaint pierre.

    - Il n' y a pas d'heure pour les braves! Et vous, Minizupette, vous nous récitez la liste des zaints à tout propos? C'est çoquant! Vous me semblez être un mascladis de grenouille de bénitier et de fanatique intégriste.

    - Elle commence à me plaire! me suis ze exclamée. Minizup'zhérault, ici on ne boit pas de pastis mais plutôt du zin tonic. 

    - Du Muscat de Lunel?

    - Nan! Du Muscat de Rivesaltes! Mon hôte est d'orizine catalane du côté paternel et sa famille habite là-bas...

    - Et il a fait son service militaire çez vous à Montpellier...

    - Et ze suis contre la consommation d'alcool dès le matin, a azouté mon hôte.

    - Noundidiou! Ze suis tombée çez des intégriste, çez des Mormons!

    - Vous verrez vous vous plairez bien ici, et au moment des repas vous aurez droit à une liçette de vin.

    - Bé! ze suis piat contente et ze demande à voir!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire