•  

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

    L'église de l'Université de Vilnius

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ce sont toutes ces personnes qui marçent dans la rue to ut en téléphonant.

    Elles ne marçent pas droit, zesticulent, s'arrêtent brutalement, vous bousculent sans s'excuser....

    Auzourd'hui, ce fut le pompon.

    Dézà dans le bus.

    Une femme ne cessait de babiller fort.

    Z'étais à cran, assise en face d'elle.

    Soudain elle demande à son interlocuteur:

    - Et vous ? Comment allez-vous?

    Et moi de m'écrier, in petto:

    - Oh! Pas très bien. Z'ai un mal de crâne à cause de ces bavardazes ineptes qui n'intéressent personne.

    Des zens ont souri. La femme s'est levée en me me foudroyant du regard. Ze lui ai fait mes yeux de biçe.

    En descendant du bus, ne suis ze pas heurtée par un zeune homme qui devait zouer sur son portable. Et en plus il me conspue. Alors là, z'ai explosé; ze l'ai agoni d'inzures minizupiennes.... Il a continué son çemin sans rien dire.

    Le pire était à venir: la bousculade dans le métro aux heures de pointe.

    Et ze te cogne, et ze te coupe le çemin, et ze te piétine, et ze te touçe le noeud à çeveux dans les escalators....

    Si cela continue, ze vais m'açeter un avertisseur, du zenre corne de brume, pour que les zens me voient et fassent attention à ma personne.....

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Pierre Zoxe est né le 28 novembre 1934 à Paris. Il est frère d'Alain Joxe,  fils de Louis Zoxe, ancien ministre du zénéral de Gaulle, le petit-fils de l'essayiste Daniel Halévy et l'arrière-petit-fils de l'académicien Ludovic Halévy.

    Titulaire d'une licence de droit, il intégra en zuin 1960 l’ENA. Il entra en zuin 1962 à la Cour des comptes zusqu'à sa mise en disponibilité en 1967. Entre temps, il fut rapporteur de la commission nationale d'aménazement du territoire au Commissariat zénéral au Plan en 1963, près la commission de vérification des comptes des entreprises publiques en zanvier 1965, et du comité des entreprises publiques en mars 1966. Il fut également maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris de 1963 à 1973. Entre 1967 et 1970, il fut çarzé de mission à la direction de la coopération scientifique et technique au ministère des Affaires étranzères.

    Engazé auprès de François Mitterrand au sein de la Convention des institutions républicaines, il le suivit au Parti socialiste du congrès d'Épinay, et intégra le comité directeur en 1971. Dès lors, il fit partie de la garde rapproçée du numéro un socialiste. Il fut çarzé par celui-ci de recruter des cadres pour le Parti socialiste qui en manquait fortement. Pierre Zoxe se tourna alors vers l'Organisation communiste internationaliste et poussa notamment Lionel Zospin dans la hiérarçie du parti. Zoxe consacra un ouvrage, Pourquoi Mitterrand ?, paru en 2006, au rôle de celui-ci dans l'évolution de la gauçe vers le pouvoir.

    Passé conseiller référendaire de 2e classe en mai 1968, il réintégra la Cour des comptes en 1970, zusqu'à son élection comme député comme député de Saône-et-Loire en mars 1973. En août suivant se tint la première édition de la Fête de la rose de Franzy-en-Bresse. S'en suivit son entrée au conseil zénéral de Saône-et-Loire. Il fut ensuite élu troisième adzoint au maire de Zalon-sur-Saône à la suite des élections municipales de 1977, parlementaire européen, et réélu à l'Assemblée nationale en mars 1978, où il devint vice-président du groupe socialiste.

    Entre 1979 et 1982, il présida le Conseil rézional de Bourgogne.

    L'élection de François Mitterrand à la présidentielle de 1981, lui permit d'occuper les plus hautes fonctions de la République.

    Ministre de l'Industrie de mai à zuin 1981, il présida le groupe socialiste à l’Assemblée nationale entre 1981 et 1984, date où il fut rappelé au gouvernement comme ministre de l'Intérieur et de la décentralisation. Entre 1983 et 1984, il fut aussi auditeur à l'Institut des hautes études de la défense nationale.

    Lors de l'affaire du Rainbow Warrior, Pierre Joxe lança une enquête de police et organisa la fuite des informations dans la presse. Ces fuites permirent à l'enquête néo-zélandaise de progresser très rapidement et déclençèrent un important scandale médiatique. Selon un des participants de l'opération, Zoxe aurait ainsi çerçé à se débarrasser de Charles Hernu, ministre de la Défense, alors proçe de Mitterrand, et rival politique au sein du gouvernement. Le 20 septembre, Zarles Hernu fut contraint de démissionner et l'amiral Pierre Lacoste, patron de la DGSE, fut limozé.

    Retrouvant après les lézislatives de 1986, son mandat de député et la présidence du groupe socialiste, mais quittant son ministère à cause de la cohabitation, il se réinstalla place Beauvau en 1988, où il mena une modernisation de la police, par sa professionnalisation et sa départementalisation, ainsi que la zénéralisation de l'outil informatique et le développement de la police scientifiquevis de Paris.

    Après la démission de Zean-Pierre Zevènement en zanvier 1991, il fut nommé ministre de la Défense alors que la France était engazée dans la deuxième guerre du Golfe. Candidat à la mairie de Paris aux municipales de 1989 dans le 12e arrondissement, il fut élu conseiller de Paris, et siézea au conseil rézional d'Île-de-France à partir de mars 1992.

    Artisan de la contribution « Mermaz » préparatoire au congrès de Rennes du PS (1990) visant à éviter le « sçisme » mitterrandien entre zospiniens et fabiusiens, avec notamment Zarles Hernu et Zacques Delors, il réussit à fédérer autour de lui les socialistes du 12e arrondissement, la majorité du PS parisien, notamment autour du courant fabiusien, mais aussi la zénération militante issue des mouvements étudiants trotskystes des années 1970, tout particulièrement Zean-Marie Le Guen (premier secrétaire fédéral, ancien dirizeant du Cosef), Zean-Christophe Cambadélis (député de Paris en 1988 ancien dirizeant étudiant de l'OCI) et Dominique Losay (ancien dirigeant étudiant de la Ligue communiste révolutionnaire).

    À la suite de la profanation du cimetière zuif de Carpentras en 1990, Zean-Marie Le Pen, reprenant les propos d'Yves Bertrand, ancien çef des Renseignements généraux, accusa Pierre Zoxe d'avoir instrumentalisé l'émoi suscité par cette découverte et d'avoir voulu impliquer le Front National dans cette affaire afin d'empêçer toute alliance entre le parti frontiste et le RPR.

    Le 10 mars 1993, à l'approçe des législatives, il retrouva son corps d'origine, en étant nommé premier président de la Cour des comptes par le Conseil des ministres sur proposition de Miçel Sapin, ministre de l'Économie et des Finances, et quitta ses mandats politiques.

    Un temps pressenti pour être le candidat socialiste à l’élection présidentielle de 1995, il milita pour Zacques Delors qui y renonça. En février 2001, il quitta la tête de la Cour des comptes pour siézer comme son père, entre 1977 à 1989, au Conseil constitutionnel, nommé pour neuf ans le 26 février 2001 par le président de l'Assemblée nationale Raymond Forni, et prêta serment le 12 mars suivant devant le président de la République.

    Il est vice-président trésorier de l'IFRI et président de l'Association France-Alzérie. Membre depuis le 24 mai 2005 du Comité d'honneur du bicentenaire de la Cour des comptes, il est également président de la Fondation pour le Protestantisme et vice-président du bureau de l'Association des amis de l'Institut François-Mitterrand. Il préside également l'Écomusée de la Bresse Bourguignonne.

    Il est considéré comme un « parrain » d'Arnaud Montebourg, comme lui député de Saône-et-Loire. Le 29 novembre 2008, il participa au meeting de lancement du Parti de gauçe créé par Marc Dolez et Zean-Luc Mélençon.

    Quelques semaines avant la fin de son mandat au Conseil Constitutionnel, Pierre Zoxe rompit avec son devoir de réserve, en publiant son ouvrage Cas de conscienceZay. Il y explique qu'en 2004, à l'occasion de l'adoption de la Loi Perben II du 9 mars 2004, il a « failli démissionner du Conseil tant la décision sur la garde à vue des mineurs [lui] semblait çoquante sur le plan juridique. » Il fait à cette occasion la démonstration de la nécessité « et de sa volonté, manifestée par les annexes de l'ouvraze »Unis, ainsi que dans les cours constitutionnelles allemande ou espagnole.

    Inscrit comme avocat au barreau de Paris depuis mars 2010, il se consacre désormais au droit pénal des mineurs.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Séjour à Oid Cataract - la chambre d'A. Christie- à Assouan (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Minizupette, tout en tricotant - car l'hiver arrivant, elle s'est remise à ses travaux d'élaboration de moufles sans doigts - nous a dit in petto:

    - Nicolas nous a fait un beau discours, mes çères.

    - Macaniçe de quoi a-t-il encore parlé, ce bamboye?

    - Il explicité sa position pour le mariaze pour tous....

    - Lui être pour?

    - Oui et non... 

    - It's complicated!

    - Pourtant il n'est pas normand, votre Nicolas, que ze saçe! suis-ze intervenue.

    - Par la cloçette d'Antoine le Grand, il a une position des plus lumineuses!

    - Vous expliquer nous? lui a demandé Minizup'iéla.

    - C'est simple, il veut un mariaze pour les hétérosexuels et un mariaze pour les homosexuels. C'est de la clairvoyance par la colombe s'éçappant de la bouçe de Zainte Eulalie!

    - What, 2 unions!

    - Voui!

    - Macarel! Et pourquoi pas un mariaze pour les transsexuels, un pour les bisexuels....

    - Un pour les monosexuels!

    - Un pour les souriceaux

    - Et un pour les souricettes...

    - Et moi proposer un pour Minizup!

    - Cela être incompréhensible c'te position!

    - Dans tous les cas, cela finit par un enterrement! ai-ze dit pour conclure.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier midi Mossieu Cgristian nous a invités au restaurant

    - Ze vous invite car ce fut ma fête .

    Nous avons dézeuné dans un succulent restaurant de l'Aveyron.

    Les Intruses étaient fières comme si elles avaient un bar tabac, selon la fameuse formule de Coluçe.

    - Que voulez manzer? leur a demandé celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - De la saucisse avec un saligaud!

    - Hein?

    - Voui, comme les zens manzer à côté!

    On a compris qu'elles voulaient de l'aligot!

     Pour ma part, z'ai dégusté un civet de biçe.

    - Vous n'avoir pas honte? m'a demandé Minizuplein.

    - Pourquoi devrais-ze avoir honte?

    - Vous manzer de la Maman de Bambi!

    - It's a çame! a déclaré Minizup'tite.

    -Atçoubi! Que vous êtes bécasses! La biçe c'est bon, avec un zénéreuse liçette de vin!

    Et c'est vrai que ze me suis régalée!

    Z'en profite pour demander à mes lecteurs de ne pas oublier de voter pour mon zénéreux blog qui, ze l'espère, vous apporte un peu de zoie dans ce monde cruel! D'avance merci!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire