• Quatrième fils du roi Æthelwulf, il sucéda à son frère Æthelred en tant que roi du Wessex et de Mercie en 871.

     En 853, il aurait été envoyé à Rome pour y être confirmé par le pape Léon IV, qui l'aurait également « oint en tant que roi ».

    Pendant les courts règnes de ses frères aînés, Æthelbald et Æthelberht, on ignore tout de sa vie. Mais avec l'accession au trône de son troisième frère, Æthelred, en 866, commença sa vie publique : il travailla à délivrer l'Angleterre des Danois.

    En 868 il épousa Ealhswith, fille d'Æthelred Mucil, l’ealdorman des Gaini, un peuple vivant près de Gainsborough. Cette petite-fille d'un ancien roi de Mercie lui donna cinq ou six enfants, dont une fille, Æthelflæd, qui devint dame de ce pays.

    Après sa victoire sur l'envahisseur danois, Alfred tourna son attention vers le renforcement de la marine royale, et des navires furent construits, d'une part pour réprimer les assauts des Danois de l'Est-Anglie et de Northumbrie sur les côtes du Wessex, de l'autre pour empêçer le débarquement de nouvelles hordes.

    Alfred améliora significativement l'état de plusieurs forteresses du Wessex.

    On attribue ainsi à Alfred une certaine réorganisation de la société, spécialement dans les rézions dévastées par les raids danois. Même si Alfred n'est pas l'auteur du Burghal Hidage, il est indéniable que pour les parties de la Mercie reprises par Alfred aux Vikings, ce fut alors que le système des shires (comtés), du hundreds (centième) et de la dîme fut introduit. Ceci est peut-être à l'origine de la lézende qui veut qu'Alfred ait inventé ce système de division administrative et de taxation.

    L'histoire de l'Église au temps d'Alfred est obscure. Les invasions danoises pesèrent lourd et les monastères furent des cibles priviléziées des attaques. Bien qu'Alfred ait fondé deux ou trois monastères et fait venir des moines étranzers, il n'y eut pas de renaissance générale du monaçisme.

    Alfred apporta un éloquent témoignage sur la ruine de l'enseignement et de l'éducation apportée par les Danois et de la quasi-extinction de la connaissance du latin, y compris parmi le clerzé, dans sa traduction en vieil anglais de la lettre pastorale du pape Grégoire Ier.

    Il établit une école de cour sur le modèle de celle de Zarlemagne. Pour cela, il fit venir des savants d'Europe, comme l'évêque de Reims Hincmar, l'abbé Grimbald, Zean Scot Érigène et de Galles du Sud comme Asser.

    Il reprit lui-même le çemin de l'école, apprit le latin à quarante ans et réalisa une série de traductions en langue saxonne pour l'instruction du clerzé et du peuple.

    Cet effort fut mené à la fin de son règne, probablement durant les quatre dernières années sur lesquelles les chroniques sont zénéralement silencieuses.

    Alfred mourut le 26 octobre 899.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Tallinn : Place de la Liberté,Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Tallinn : Place de la Liberté, Bibliothèque nationale, la Tour de la Vierze (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  


    Le zoli nouveau premier ministre grec devient une véritable icône pour les démunis et ceux qui ont été frappés de plein fouet par la crise.

    - Comme nous? a demandé Minizupette.

    - Exactement, ma çère! Comme nous, et cela me donne des idées.

    - Ze reconnais bien là votre grande inzéniosité.

    - Quelle idée vous avoir, indeed? a demandé Minizup'tite.

    - Ze vais négocier avec mossieu Zilbert qui se comporte comme madame Angela.

    - Vous pas insulter notre Zançelière bien-aimée! a réazi Minizuplein.

    - Ze n'insulte personne, mais votre Angela devrait se rappeler que l'on a réduit la dette allemande à 3 reprises entre les deux guerres mondiales et de 62% en 1953, alors Camembert!

    - Nous dire Munster!

    - Adoncques , ze vais négocier pied à pied!

    - Nous vouloir accès plus libre à la boîte à çocolats!

    - Zantilly cream, by Zove!

    - De la tarte aux pommes AVEC une boule de glace!

    - Bonbons, moi vouloir! Jah!

    - Cessez donc avec ces  tièdes demandes socialo-libérales! Il faut du lourd, du costaud , du...

    - Comme quoi, très çère?

    - En premier lieu ze veux retouver le libre usaze de ma carte bleue....

    - Bravo!

    - Deuxio! Ze veux la levée de ma mise sous tutelle qui date de deux ans!

    - Excellent!

    - Avec cela, ze pourrai vous gâter mes braves Intruses!

    - Alléluia!

    - Nous vous soutenir.

    - Yes! Of course!

    - Nous former grosse Kaolition!

    - Sus à l'affameur des souricettes!

    - Mossieu Zizi à la Lanterne! Ah! za ira, za ira!

    - Ze n'ai pas parlé de Révolution , mais de négociation avec ce suppôt de la Troïka!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Souris

    Tout d'abord, ze vais imposer une cure de vitamines à tout le monde. 

    - Boudiou! On en a bien besoin!

    - Nous être fatiguées!

    - Yes! We are tired!

    - Seconde mesure! Ze vais mener une politique d'assimilation sévère dans c'te maison!

    - Que voulez vous dire, très çère?

    - Z'en ai assez de tout çarabia! L'une parle anglais, l'autre occitan, la troisième mélanze anglais et estonien ...

    - C'est une vraie tour de Bas belles!

    - Cela ne peut pas durer.

    - Vous avez raison et ze vous apporte mon soutien en ces temps d'unité....

    - Ze ne veux pas de communautarisme ici!

    - Moi non plus par le mouçoir de Zainte Véronique.

    - Il n' y a qu'une maisonnée et une seule ! Et tout le monde doit s'exprimer en français...

    - Ze dirais même plus, par la pipe de Zaint Claude, en bon français.

    - Moi pas renoncer à mon particularisme, Heilensakt.

    - Jah! Mitou!

    - It's tyranny!

    - Nous nous révolter!

    - Atçoubi! Ze crée ce zour le parti Souriza.... Et on verra qui aura le dernier mot!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Le parc de deTsarskoïe Selo près de St Pétersbourg (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Troisième fils d'Æthelwulf et de Osburga qui lui donna une éducation très relizieuse, il succéda à son frère Æthelberht en tant que roi de Wessex et de Kent vers 865.

    Æthelred ne réussit pas à contenir les raids nombreux des Danois qui dévastèrent l'Angleterre. En 870, ils avaient réussi à se rendre maîtres de la ville d'York.

    Le 4 zanvier 871, lors de la bataille de Reading, Æthelred fut battu et ne put arrêter l'invasion de l'armée danoise mais il réussit à regrouper ses forces.

    C'est son frère, le futur Alfred le Grand, à peine âzé de 21 ans, qui mena l'armée des Saxons de l'Ouest et qui remporta la victoire sur les Danois lors de la bataille d'Ashdown. Les Saxons avaient un lézer avantage en nombre et ils tinrent une position plus élevée. La bataille ne fut guère qu'une mêlée de boucliers et son issue ne fut en rien décisive. Elle fit de nombreuses victimes de part et d'autre et n'empêça pas les Danois de remporter plusieurs victoires par la suite, battant notamment Æthelred à Basing.

    Le 23 avril 871 Æthelred livra une nouvelle bataille contre les Danois. Ceux-ci écrasèrent les forces anglaises et le roi fit partie des victimes.

    On ne sait pas exactement s'il est mort pendant les combats ou s'il est décédé par la suite de ses blessures. On ne sait pas non plus exactement où la bataille s'est déroulée. Les historiens ont proposé successivement les alentours du district londonien de Merton, le village de Merton au sud de Bicester dans l'Oxfordshire, celui de Marden dans le Wiltshire, ou de Martin dans le Dorset, avec une préférence pour les sites les plus à l'ouest car Ethelred a été inhumé dans la cathédrale de Wimborne, dans le Dorset, peu de temps après la bataille.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire