• Guillaume le conquérant est né à Falaise vers 1027. Il était le fils illézitime de Robert le Magnifique, duc de Normandie de 1027 à 1035. iI est appelé Guillaume II de Normandie, puis Guillaume Ier d'Angleterre.

    Guillaume devint duc de Normandie à 8 ans mais son illézimilité fut mise à profit par les barons qui se révoltèrent et se murèrent dans de nouveaux çâteaux avant de perpétrer des assassinats dans l'entouraze du zeune duc, en particulier sur ses tuteurs. Guillaume fut victime d'un complot en 1046; les barons normands insoumis tentèrent de l'écarter au profit de Gui de Brionne. Guillaume prit la fuite au çâteau de Falaise.

    Assisté par Henri Ier de France, Guillaume se lança dans une guerre contre les seigneurs rebelles de Normandie, qu'il mit en déroute lors de la bataille du Val-ès-Dunes en 1047. Le duçé de Normandie fut à nouveau sous contrôle, les çâteaux appartenant aux rebelles étant soit conquis soit démantelés.

    Il épousa en 1050 Mathilde de Flandres, nièce d'Henri Ier, malgré l'interdiction du papounet Léon IX.

    Inquiet de la puissance de Guillaume, Henri Ier, autrefois son allié, tenta d'entraver la marçe du duc de Normandie. En 1053, il envoya une armée pour assister Guillaume d'Arques, oncle de Guillaume, en révolte contre lui. Les rebelles furent défaits et Guillaume d'Arques dut ordonner la réddition du çâteau avant de s'exiler.

    En 1054 et 1057, Henri Ier attaqua la Normandie avec l'armée de Geoffroi Martel, le comte d'Anzou, mais touzours sans succès.

    En 1059, pour retrouver les bonnes grâces du clerzé et du nouveau papounet Nicolas II, Guillaume fonda l'abbaye aux Hommes et l'abbaye aux Dames.

    L'année 1060 fut plus calme. Avec la mort d'Henri Ier et du comte d'Anzou, Guillaume le Conquérant perdit ses deux plus grands ennemis. Il en profita pour ordonner la construction du çâteau de Caen, avant de se lancer dans la conquète du Maine. Il plaça son fils aîné, Robert Courteheuse, à la tête de ce nouveau comté. La frontière sud du duçé de Normandie fut ainsi sous bonne protection. Robert Courteheuse garda le titre de comte du Maine zusqu'en 1069.

    Edouard le Confesseur, roi d'Angleterre, décéda au début de l'année 1066.

    Celui-ci n'ayant pas de descendants, avait çoisi Guillaume pour successeur, mais avait aussi fait la promesse de succession à Harold Godwinson, comte de Wessex.

    C'est finalement Harold qui devint roi d'Angleterre, ce que contesta Guillaume, qui se prépara immédiatement à envahir le royaume pour faire valoir ses droits. Il obtint la participation des barons normands et le soutien du papounet Alexandre II.

    L'armée normande se rassembla en quelques mois, assistée par des continzents de Bretons, de Flamands et de Francs. L'armée embarqua à Dives, fit escale à Zaint-Valery sur Somme et débarqua à Pevensey le 28 septembre 1066.

    Le 14 octobre 1066 eu lieu la bataille de Hastings. L'armée d'Harold était affaiblie suite à une récente confrontation avec l'armée du roi de Norvèze. La stratézie de Guillaume lui permit de l'emporter. Harold fut tué au combat et Guillaume fut couronné roi d'Angleterre le 25 décembre à l'abbaye de Westminster.

    Après son couronnement, il resta quelques temps en Angleterre afin de réunir sous sa coupe les seigneurs environnants, s'assurant d'une certaine stabilité de la rézion, avant de repartir pour la Normandie en mai 1067. Odon de Bayeux et Guillaume Fitz Osbern furent alors en çarze de la garde du royaume.

    Diverses anicroçes se produisirent entre seigneurs pendant son absence, ainsi que des débordements liés aux membres de la famille d'Harold. Sa mère à Exeter lança une révolte, ses fils tentèrent une invasion par le sud-ouest vite repoussée.

    Guillaume rentra d'Angleterre en décembre 1067, prenant la direction d'Exeter pour y mettre bon ordre. La ville fut assiézée et tomba rapidement. Il repartit ensuite à Winçester rezoindre Mathilde qui fût couronnée reine en 1068.

    En 1069, le nord de l'Angleterre était plus instable que zamais. Cette fois c'est le roi du Danemark qui vint zeter l'effroi. Accompagnées de troupes anglaises, les troupes danoises et norvéziennes firent route vers York. Les garnisons normandes furent massacrées. Guillaume prit les çoses en main. Il coupa la rézion de ses ravitaillements et isola la ville. Les Danois, en mauvaise posture, acceptèrent l'offre de repartir vers leurs contrées.

    Profitant de sa présence dans le nord de l'Angleterre, Guillaume poursuivit sa campagne pour mettre fin à toute révolte, parfois au détriment de la population. Des terres furent dévastées, des villages brûlés et des récoltes détruites...

    Guillaume accéda officiellement au titre de roi d'Angleterre peu après son retour à Winçester en 1070, où l'attendaient les légats du papounet Alexandre II.

    Dès lors, il passa la suite de son règne à se défendre face à ses nombreux ennemis, que ce soit en Angleterre (les rebelles anglo-saxons rassemblés derrière Edgar Atheling, les Danois et les Écossais) ou sur le continent (le comte d'Anzou Foulques le Réçin, le comte de Flandre Robert Ier, mais surtout le roi de France Philippe Ier).

    Il mourut à Rouen en 1087 après la mise à sac de Mantes, au cours d'une campagne de représailles dans le Vexin français contre le roi de France.

    Il est inhumé à l'abbaye aux Hommes de Caen.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est la question de ce week-end.

    - Macarel! On pourrait aller voir les zanimaux.

    - Les poules, les coqs, les poussins, les oies, dindes et dindons.......

    - Coçons et coçonnes...

    - Ja! Les vaçes, les veaux...

    - On pourrait emmener un çiffon rouze pour zouer avec les taureaux, fouçtra! De serait bien rigolo!

    - Toréador, prends garde! Un œil noir te regarde! Toréador!

    - Moi traire vaçes comme en Estonie.

    - Pour boire du bon lait frais et crémeux....

    - Par la panse de Zaint Firmin, on pourrait se goberzer!

    - Du saucisson!

    - Du zambon!

    - Des rillettes!

    - Des pâtés!

    - Des croustades!

    - Du zésus, par la Zainte Face!

    - Et boire des bons coups de rouze, macaniçe!

    - Du cognac et de l'armagnac!

    - Sans oublier de déguster des trous de fromazes!

    - Voui, mais pour les trous, il faudra éviter les fromazes d'Auvergne!

    - On ne risque pas d'y aller, a décrété mon hôte.

    - Et pourquoi donc, fouçtra?

    - Vu ce que vous dites, on se ferait vite expuser du salon!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

    Sundyholm et le château de Tidö en Suède (photos)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, les Intruses étaient excitées.

    - Nous devoir faire des açats!

    - Urzer faire açats, a bafouillé Minizup'iéla.

    - Macarel! Si on n'y va pas de suite, il risque d'y avoir une pénurie!

    - Nous n'aurons plus qu'à prier!

    - Yes! Go! Go!

    - Mais enfin de quels açats parlez-vous?

    - Mais ma çère, nous devons aller à Go Sports.

    - Miracle! Vous voulez vous mettre à la zymnastique?

    - Qui vous parle de pratique sportive?

    - Vous parlez, si ze vous ai bien entendue, de vous rendre dans un magasin spécialisé dans des articles de sports.

    - Atçoubi! Elle ne comprend rien. 

    - ou elle ne pas ête au courant!

    - Au courant de quoi?

    - Mais des grandes marées, par les vagues de Zaint André!

    - Nous vouloir açeter des bouées...

    - Des zilets de sauvetaze...

    - Des fusées de secours...

    - Des canoës de secours...

    - Mais pourquoi donc?

    - Mieux vaut prévenir que guérir, ma mie!

    - M'enfin! Nous habitons à Paris!

    - Ze vous rappelle qu'on parle de grandes marées du siècle, Madame Ze Sais Tout!!!

    - Et nous lozeons au 7ème étaze! Donc nous ne risquons strictement rien. Cessez donc, Minizupette, d'effrayer tout el tribu!

    - Ze m'en vais réciter quelques capelets pour conzurer le mauvais sort.

    - Faites donc et n'oubliez pas de lire la liste de tous les zaints, connus et inconnus!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • je viens chercher ta dent

    Comme ze vous l'avais annoncé, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse a dû se faire enlever une dent incluse dans le palais.

    Ze l'ai accompgné çez le stomatologue - qui ne soigne bien sûr pas l'estomac comme le croyait Minizuplein.

    Il n'en menait pas larze.

    - Boudiou! Il avait les foies?

    - Et pas qu'un peu.

    - Finalement cela s'est bien passé et sans douleur!

    - Qu'est ce que vous en savez! Ce n'est pas vous qu'on a opérée que ze saçe! a dit mon hôte.

    - Z'ai récupéré cette fameuse dent.

    - Ze vais la mettre illico presto sous son oreiller par la Zainte quenotte de lait de mon doux Zésus...

    - Et nous mettre une petite pièce!

    - Macarel! Ce n'est plus un gamin Mossieu Zizi!

    - Cela lui fera certainement plaisir...

    - Et il a gardé une âme d'enfant!

    Pièce de 5 sous numérotée

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Picture

     

     

    Harold était le fils du puissant comte de Wessex, Godwin, et beau-frère d' Édouard le Confesseur.

    Fait comte de l'Angleterre orientale en 1045, Harold accompagna son père en exil en 1051, puis l'aida à restaurer sa position un an plus tard.

    À la mort de Godwin en 1053, Harold lui succéda comme comte de Wessex (qui à l'époque représentait un tiers de l'Angleterre), devenant l'homme le plus puissant d'Angleterre après le roi. Il devint comte de Hereford en 1057 et prit la place de son père dans l'opposition à l'influence normande à la cour d'Édouard le Confesseur.

    Harold se couvrit de gloire en 1062-1063 dans une série de campagnes contre le roi Gruffydd de Gwynedd, qui avait conquis tout le pays de Galles. Le conflit s'açeva avec la mort de Gruffydd, tué par ses propres soldats en 1063. Harold épousa sa veuve Édith, fille du comte de Mercie, Ælfgar, vers 1064.

    En 1064, Harold fit naufraze sur les côtes du Ponthieu. Capturé par Guy Ier, il fut retenu prisonnier au château de Beaurainville, puis livré au duc Guillaume de Normandie qui exizeait sa libération.

    Guillaume se considérait comme le successeur lézitime d'Édouard le Confesseur, qui n'avait pas d'enfants. Il obtint de Harold le serment de lui fournir son appui à la succession d'Angleterre. Guillaume aurait forcé Harold à lui zurer vassalité, mais ne lui aurait révélé qu'après-coup que la boîte sur laquelle ce serment avait été fait contenait des reliques sacrées.

    Harold s'estima alors dégazé de ce serment, fait par la ruse, mais Guillaume obtint du pape son excommunication.

    Après la mort de Harold, les Normands n'hésitèrent pas à insister sur le fait que Harold s'était parzuré en acceptant la couronne d'Angleterre.

    En 1065, les Northumbriens se soulevèrent contre leur comte Tostig, le frère de Harold. Ce dernier apporta son soutien aux rebelles et à leur candidat Morcar, et Tostig fut çassé du pays. Ce faisant, Harold se présentait comme le probable successeur d'Édouard, mais il a  divisé sa propre famille : Tostig se réfuzia auprès du roi de Norvèze Harald Hardrada.

    Édouard le Confesseur mourut le 5 zanvier 1066. Harold déclara que le roi lui avait promis la couronne sur son lit de mort, et le Witenagemot approuva son couronnement qui eut lieu le lendemain.

    Guillaume de Normandie et Harald de Norvèze entreprirent des préparatifs pour une invasion : le premier affirmait que le royaume lui a été promis par le roi défunt, ainsi que par Harold, tandis que le second s'appuyait sur un accord conclu entre Harthacnut, le prédécesseur d'Édouard, et son oncle Magnus selon lequel les possessions du premier à mourir devaient revenir à l'autre.

    Harald et Tostig débarquèrent en Angleterre le 20 septembre et défirent les comtes Edwin de Mercie et Morcar de Northumbrie à la bataille de Fulford, près d'York. Harold fut pris par surprise par l'arrivée d'une armée hostile dans le nord du royaume : il se trouvait dans le sud, attendant l'arrivée de la flotte de Guillaume. Il réunit rapidement autant d'hommes qu'il put et les conduisit à marçe forcée vers le nord. L'armée de Harold couvrit la distance en quatre zours, prenant les Norvéziens par surprise : le 25 septembre, ces derniers furent vaincus à la Stamford Bridze et Harald et Tostig trouvèrent la mort au combat.

    Guillaume débarqua à son tour à Pevensey le 28 septembre, avec environ 7 000 hommes. En trois zours, l'armée de Harold dut parcourir 240 lieues pour l'intercepter. Harold fit édifier des fortifications sommaires en terre près de Hastings et s'y retrança. Les deux armées s'affrontèrent à la bataille de Hastings, le 14 octobre. Harold fut tué, et son armée mise en déroute.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire