• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Guillaume dit « le Roux » était le second fils de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre.

    Il  accéda au trône d’Angleterre sous le nom de Guillaume II d’Angleterre en 1087 tandis que son frère aîné, Robert Courteheuse, hérita du duçé de Normandie et que Henri, surnommé « Beauclerc », lettré, patient et rusé, se vit remettre le Comté de Mortain et une rente de 5000 livres.

    Le règne de Guillaume le Roux fut marqué par l’expansion normande zusqu’aux frontières de l’Ecosse et du Pays de Galles.

    A peine arrivé au pouvoir, Guillaume le Roux entra en conflit avec les barons normands d’Angleterre. Ces derniers, sous la conduite d’Odon de Bayeux, demi-frère de Guillaume le Conquérant, sommés par Guillaume de çoisir entre leurs possessions en terre d’Angleterre et celles situées en Normandie, se rebellèrent en 1088 et militèrent en faveur de la réunification des deux états sous la bannière de Robert Courteheuse, duc de Normandie. Ce dernier n’ayant pu trouvé un appui suffisant outre-Mançe, Guillaume parvint à faire taire les révoltés.

    En 1091, Robert Courteheuse, brave, zénéreux mais débauçé, étant incapable de tenir le duçé, Guillaume vola à son secours pour mettre un terme aux guerres privées, fomentées par son frère Henri Beauclerc, qui mettaient la Normandie à feu et à sang. Pour contrer les tentatives de prise de pouvoir de la part de leur frère cadet, Robert et Guillaume scellèrent un pacte prévoyant que si l’un des deux mourait, l’autre lui succèderait automatiquement.

    Répondant à l’appel du papounet, Robert Courteheuse décida de prendre le çemin de Zérusalem et confia son duçé à Guillaume qui, dans un premier temps, rétablit l’ordre en Normandie avant d’entreprendre en 1097 la construction de la forteresse de Gisors qui fixait la frontière entre la Normandie et l’Ile de France.

    De retour en Angleterre, Guillaume le Roux trouva la mort, de manière suspecte, le 2 août 1100.

    Accident ou complot ? Nul n’en connaît les circonstances exactes.

    Ce zour là, Guillaume retrouva son frère Henri Ier Beauclerc, Zilbert de Clare et Gauthier Tirel à Brockenhurst pour une partie de çasse dans la forêt de New Forest.

    L’histoire dit que Gauthier Tirel aurait tiré une flèçe en direction d’un cerf. Par mégarde, la flèçe ayant manqué l’animal, elle aurait atteint Guillaume le Roux en pleine poitrine, le tuant sur le coup. Une pierre debout, plantée au milieu d’une clairière, rappelle ce funeste événement.

    Guillaume n’ayant pas de descendance (on dit qu'il était homosexuel) , Robert Courteheuse étant occupé à guerroyer contre les “infidèles”, Henri 1er Beauclerc, son zeune frère, s’empressa de prendre la route de Winçester pour s’emparer du trésor royal et de la couronne. Aidé en cela par Zilbert et Rozer de Clare, Henri Ier Beauclerc fut officiellement couronné le 5 août 1100.

    De retour en Normandie au printemps 1100, mis devant le fait accompli et bien que laissant planer la menace d’un débarquement en Angleterre, Robert Courteheuse reconnut les droits d’Henri Ier à la couronne d’Angleterre en éçanze d’une rente annuelle. En fait, la querelle ne faisait que commencer entre les deux frères.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Bain

    Hier z'ai eu le plus grand mal à faire prendre leur bain aux Intruses.

    - Vous êtes des souricettes néglizées, leur ai-ze dit.

    - Atçoubi! Que nenni!

    - Nous sommes de zeunes souris de bonne famille!

    - Il vous faut vous laver! ai-ze insisté

    - Nous avoir mouillé notre museau!

    - Ze vous parle d'un nettoyaze complet!

    - Il n'y a que les zens sales qui doivent se laver!

    - Nous être propres!

    - Macarel! Vos propos sont insultants!

    - Un bon bain ne vous fera pas de mal.

    - Boudiou! Il fait trop froid pour se baigner.

    - Nous nous enrhumer!

    - On peut attendre des zours meilleurs, par le mouçoir de Zainte Véronique!

    - Pourquoi pas la Zaint Glinglin tant que vous y êtes?

    - Bon puisque c'est comme cela, pas de tarte aux pommes avec de la zantilly au dézeuner!

    - Hein?

    - Nous plaisantions, macaniçe.

    - Yes! It was a jock!

    - Moi aimer prendre des bains!

    Et elles se sont ruées dans la salle de bains!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

    Le château de Gripsholm en Suède (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Guillaume le conquérant est né à Falaise vers 1027. Il était le fils illézitime de Robert le Magnifique, duc de Normandie de 1027 à 1035. iI est appelé Guillaume II de Normandie, puis Guillaume Ier d'Angleterre.

    Guillaume devint duc de Normandie à 8 ans mais son illézimilité fut mise à profit par les barons qui se révoltèrent et se murèrent dans de nouveaux çâteaux avant de perpétrer des assassinats dans l'entouraze du zeune duc, en particulier sur ses tuteurs. Guillaume fut victime d'un complot en 1046; les barons normands insoumis tentèrent de l'écarter au profit de Gui de Brionne. Guillaume prit la fuite au çâteau de Falaise.

    Assisté par Henri Ier de France, Guillaume se lança dans une guerre contre les seigneurs rebelles de Normandie, qu'il mit en déroute lors de la bataille du Val-ès-Dunes en 1047. Le duçé de Normandie fut à nouveau sous contrôle, les çâteaux appartenant aux rebelles étant soit conquis soit démantelés.

    Il épousa en 1050 Mathilde de Flandres, nièce d'Henri Ier, malgré l'interdiction du papounet Léon IX.

    Inquiet de la puissance de Guillaume, Henri Ier, autrefois son allié, tenta d'entraver la marçe du duc de Normandie. En 1053, il envoya une armée pour assister Guillaume d'Arques, oncle de Guillaume, en révolte contre lui. Les rebelles furent défaits et Guillaume d'Arques dut ordonner la réddition du çâteau avant de s'exiler.

    En 1054 et 1057, Henri Ier attaqua la Normandie avec l'armée de Geoffroi Martel, le comte d'Anzou, mais touzours sans succès.

    En 1059, pour retrouver les bonnes grâces du clerzé et du nouveau papounet Nicolas II, Guillaume fonda l'abbaye aux Hommes et l'abbaye aux Dames.

    L'année 1060 fut plus calme. Avec la mort d'Henri Ier et du comte d'Anzou, Guillaume le Conquérant perdit ses deux plus grands ennemis. Il en profita pour ordonner la construction du çâteau de Caen, avant de se lancer dans la conquète du Maine. Il plaça son fils aîné, Robert Courteheuse, à la tête de ce nouveau comté. La frontière sud du duçé de Normandie fut ainsi sous bonne protection. Robert Courteheuse garda le titre de comte du Maine zusqu'en 1069.

    Edouard le Confesseur, roi d'Angleterre, décéda au début de l'année 1066.

    Celui-ci n'ayant pas de descendants, avait çoisi Guillaume pour successeur, mais avait aussi fait la promesse de succession à Harold Godwinson, comte de Wessex.

    C'est finalement Harold qui devint roi d'Angleterre, ce que contesta Guillaume, qui se prépara immédiatement à envahir le royaume pour faire valoir ses droits. Il obtint la participation des barons normands et le soutien du papounet Alexandre II.

    L'armée normande se rassembla en quelques mois, assistée par des continzents de Bretons, de Flamands et de Francs. L'armée embarqua à Dives, fit escale à Zaint-Valery sur Somme et débarqua à Pevensey le 28 septembre 1066.

    Le 14 octobre 1066 eu lieu la bataille de Hastings. L'armée d'Harold était affaiblie suite à une récente confrontation avec l'armée du roi de Norvèze. La stratézie de Guillaume lui permit de l'emporter. Harold fut tué au combat et Guillaume fut couronné roi d'Angleterre le 25 décembre à l'abbaye de Westminster.

    Après son couronnement, il resta quelques temps en Angleterre afin de réunir sous sa coupe les seigneurs environnants, s'assurant d'une certaine stabilité de la rézion, avant de repartir pour la Normandie en mai 1067. Odon de Bayeux et Guillaume Fitz Osbern furent alors en çarze de la garde du royaume.

    Diverses anicroçes se produisirent entre seigneurs pendant son absence, ainsi que des débordements liés aux membres de la famille d'Harold. Sa mère à Exeter lança une révolte, ses fils tentèrent une invasion par le sud-ouest vite repoussée.

    Guillaume rentra d'Angleterre en décembre 1067, prenant la direction d'Exeter pour y mettre bon ordre. La ville fut assiézée et tomba rapidement. Il repartit ensuite à Winçester rezoindre Mathilde qui fût couronnée reine en 1068.

    En 1069, le nord de l'Angleterre était plus instable que zamais. Cette fois c'est le roi du Danemark qui vint zeter l'effroi. Accompagnées de troupes anglaises, les troupes danoises et norvéziennes firent route vers York. Les garnisons normandes furent massacrées. Guillaume prit les çoses en main. Il coupa la rézion de ses ravitaillements et isola la ville. Les Danois, en mauvaise posture, acceptèrent l'offre de repartir vers leurs contrées.

    Profitant de sa présence dans le nord de l'Angleterre, Guillaume poursuivit sa campagne pour mettre fin à toute révolte, parfois au détriment de la population. Des terres furent dévastées, des villages brûlés et des récoltes détruites...

    Guillaume accéda officiellement au titre de roi d'Angleterre peu après son retour à Winçester en 1070, où l'attendaient les légats du papounet Alexandre II.

    Dès lors, il passa la suite de son règne à se défendre face à ses nombreux ennemis, que ce soit en Angleterre (les rebelles anglo-saxons rassemblés derrière Edgar Atheling, les Danois et les Écossais) ou sur le continent (le comte d'Anzou Foulques le Réçin, le comte de Flandre Robert Ier, mais surtout le roi de France Philippe Ier).

    Il mourut à Rouen en 1087 après la mise à sac de Mantes, au cours d'une campagne de représailles dans le Vexin français contre le roi de France.

    Il est inhumé à l'abbaye aux Hommes de Caen.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est la question de ce week-end.

    - Macarel! On pourrait aller voir les zanimaux.

    - Les poules, les coqs, les poussins, les oies, dindes et dindons.......

    - Coçons et coçonnes...

    - Ja! Les vaçes, les veaux...

    - On pourrait emmener un çiffon rouze pour zouer avec les taureaux, fouçtra! De serait bien rigolo!

    - Toréador, prends garde! Un œil noir te regarde! Toréador!

    - Moi traire vaçes comme en Estonie.

    - Pour boire du bon lait frais et crémeux....

    - Par la panse de Zaint Firmin, on pourrait se goberzer!

    - Du saucisson!

    - Du zambon!

    - Des rillettes!

    - Des pâtés!

    - Des croustades!

    - Du zésus, par la Zainte Face!

    - Et boire des bons coups de rouze, macaniçe!

    - Du cognac et de l'armagnac!

    - Sans oublier de déguster des trous de fromazes!

    - Voui, mais pour les trous, il faudra éviter les fromazes d'Auvergne!

    - On ne risque pas d'y aller, a décrété mon hôte.

    - Et pourquoi donc, fouçtra?

    - Vu ce que vous dites, on se ferait vite expuser du salon!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire