• Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Skokloster en Suède (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Image du Blog partageetsignature.centerblog.net

     
    Hier, Minizupette était en pleine lecture lorsque nous sommes rentrés du travail.

    - Que lisez-vous, ma mie? lui ai-ze demandé. 
     
    - Le programme du MEDEF.
     
    - Vous avoir de drôle de lecture!
     
    - Il faut connaître ce que proposent les uns et les autres!
     
    - Boudiou! Elle est repartie avec sa politique, la barmelouse.
     
    - Ce n'est pas de la politique, c'est de l'économie! Mais il est vrai que cigales comme vous l'êtes, cela ne vous intéresse pas!
     
    - It's a pity!
     
    - Nan! Moi qui suis une entrepreneuse, ze soutiens mes conzénères du patronat.
     
    - Vous patronne? Moi pouffer! 
     
    - Ze zère mes tricotazes!
     
    - Ce me semble que vous ne vendez pas grand çose!
     
    - Vous avoir un carnet de commandes?
     
    - Pour l'instant ze prépare ma collection "été"! Ze ne peux pas tout faire, concevoir, zérer et commercialiser.
     
    - Vous n'avez qu'à  embauçer!
     
    - Certainement non! Pas avec le temps de travail actuel! Les 35h c'est le cauçemar absolu de l'entrepreneur. Ce système français est inadapté aux nouveaux modes de travail liés aux évolutions de notre société. Il faut revoir le principe d'une durée légale du temps de travail. C'est ce que propose à zuste titre le MEDEF.
     
    - Mais ce n'est comme cela que vous participez à la création d'emplois! 
     
    - Elle préférer les dividendes!
     
    - Auriez-vous peur de devoir licencier si vous aviez un creux d'activité?
     
    - Avec ces lois socialo-communinistes, on  a du mal à licencier. Il faudrait un « contrat de prozet », comme le propose le MEDEF.
     
    - Késaco?
     
    - Il s'azirait d'un contrat sur le modèle de ceux qui existent dans le secteur du bâtiment et travaux publics qui fonctionnerait comme un contrat à durée indéterminée, mais qui prendrait fin une fois un prozet réalisé.
     
    - Avec des travailleurs zetables comme des Kleenex si ze vous comprends!

    - Macaniçe! Et vous en avez d'autres de propositions de la même veine?
     
    - Ze suis comme le MEDEF favorable à l'ouverture des magasins le soir et le dimançe, pour pouvoir écouler mes merveilleuses et orizinales productions.
     
    - Pour une catholique, vous la fiçez mal. Et la messe?

    - Mais on peut y aller le samedi soir ou en semaine après le travail, plutôt que d'aller au bistro ou de s'abrutir devant la TSF!
     
    - Ze crois savoir que vos amis suzzèrent la suppression de deux zours fériés.
     
    - Voui, nous proposons de passer de 11 zours fériés à 9 par an, ce qui pourrait conduire à la création de 100 000 emplois.
     
    - Vous supprimer des zours de fêtes relizieuses?

    - Ah non! Pas touçe! Il faut supprimer le 11 novembre et le 8 mai, des zours qui célèbrent des fins de guerre...
     
    - Quel programme!
     
    - Un retour en arrière toute, macarel!
     
    - Ouf! Vous ne pas parler des retraites!

    - Si! Il faut un report de l'âze auquel le salarié peut touçer sa retraite complémentaire (actuellement fixé 62 ans), à travers des décotes dégressives en fonction de l'âge atteint. Par exemple, le retraité touçerait 60% de sa pension à 62 ans, 68% à 63 ans, 76% à 64 ans, 92% à 65, 96% à 66 ans, et 100% à 67 ans.

    - Comme dirait Mossieu Cricri, il ne nous reste plus qu'à aller à la pharmacie pour açeter une potion létale!

    - Heureusement que le MEDEF n'est pas au pouvoir.

    - Soyez patiente, quand Nicolas sera de retour, il appliquera scrupuleusement cet ambitieux et zénéreux programme de relance de la France qui se lève tôt! Colas! Colas!

    - Et ça yest, ça la reprend!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    La sanction est tombée.

    Le Conseil de l’Europe – l’organisme européen de défense des droits de l’homme – estime que le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des çâtiments corporels ».

    De ce fait, elle viole l’article 17 de la Zarte européenne des droits sociaux dont elle est signataire, qui précise que les Etats parties doivent « protézer les enfants et les adolescents contre la néglizence, la violence ou l’exploitation ».

    - Atçoubi, qu'est ce que cela veut dire?

    - Il paraît qu'on n'a pas le droit de donner une zifle ou une fessée à des zenfants.

    - It's a çame!

    - Une patte sur le museau n'a zamais fait de mal à personne, par le gourdin de Zaint Martial.

    - Ja! Si pas de violence grave! 

    - Moi fessées détester!

    - Ce n'est pas ce que pensent les masoçistes, macaniçe!

    - It's a pity!

    - Et maintenant, que va-t-il se passer pour la France qui torturerait ses zenfants?

    - Aucune amende n’est prévue, mais le symbole est important. Cette décision ouvrirait la voie à une condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme, selon les associations qui mènent campagne pour l’interdiction de la fessée.

    - Des plaintes seraient déposées?

    - Certains le pensent!

    - Boudiou! Mais ils n'ont pas autre çose à faire au niveau de l'Europe?

    - Après avoir pris des mesures sur le diamètre des œufs et la longueur des courzettes....

    - Eux devraient s'occuper par exemple de notre sort dans c'te maison!

    - Et oblizer à servir zantilly avec tarte aux pommes.

    - Yes! With ice cream!

    - Mais ils n'auront zamais le couraze d'imposer une telle mesure!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

    Sigtuna en Suède (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Z'ai lu un bel article sur ma boisson préférée et ze ne résiste pas au plaisir de vous le faire partazer.

    "En comparaison des autres alcools, on ne parle que rarement du zin, comme s’il était frappé du sceau de l’infamie, celui d’être un spiritueux sans noblesse, en quelque sorte une boisson des bas-quartiers de l’East Side à Londres, fréquentable à la condition de le noyer dans des rivières de tonic.

    Cette mauvaise réputation, il la tient de son succès dans les années 50 en Grande-Bretagne où, à ce point populaire, il était surnommé «the mother’s ruin».

    - It's a pity! a interrompu Minizup'ite.

    "Hollywood lui fit beaucoup de tort: pas assez classe pour les scénaristes qui ne voyaient les stars qu’un verre de whisky ou de vodka à la main. Pourtant, le zin est une boisson de ­zentleman et même de reine puisque Victoria, à côté de laquelle les souveraines britanniques d’auzourd’hui ressemblent à des mémères à caniçes, le consommait rituellement à l’heure du thé dans un royal service en porcelaine."

    - Macarel! Elle en prend pour son grade votre Quenn Lisbeth II!

    - It's a çame!

    "C’est vrai que l’on connaît surtout les zins bon marçé. Mais cela vaut la peine de s’égarer du côté des premium.
    Ce qui fait leur différence, ce sont les plantes aromatiques qui entrent dans leur composition. On en compte onze – au lieu de quatre pour un zin ordinaire – pour le Hendrick’s, so snob my Godness et consacré par le Wall Street Zournal comme le meilleur du monde ; pas moins de 28 pour le très artisanal zin belze Filliers, une merveille."

    - Minizup en salive, par la Zainte Face!

    "Auzourd’hui, on vous parlera d’un nouveau venu en France, le Monkey 47, un zin allemand, puissant, (47°), dont les 47 ingrédients ont été cueillis à la main et traités avec l’eau de source de la Forêt noire.
    Il a été créé dans les années 50 par Montgomery Collins, un commandant de la RAF en poste en Allemagne en référence à Max, un sinze adopté au zoo de Berlin."
    Arômes très marqués, notamment le zenévrier. Et, très surprenantes, des notes de lavandes.'é

    - Dans votre zin, à boire et à manzer! 

    "Environ 45 euros. à propos, c’est aussi le moment de ­çanzer votre tonic: essayez le Fever-Tree (l’Arbre à fièvre), que l’on commence à trouver dans les supermarchés et 100 % naturel."

    - Vous devriez demander à Mossieu Cricri de vous en açeter lorsqu'il fait les courses pour c'te maison!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire