• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Cinquième et dernier fils du roi Henri II et d'Aliénor d'Aquitaine, Zean n'était pas destiné à monter sur le trône ou à recevoir un quelconque territoire en héritaze.

    il fut donc surnommé Zean sans Terre par son père.

    Cela çanzea après la révolte ratée de ses frères aînés entre 1173 et 1174 et il devint le fils préféré d'Henri II qui le fit seigneur d'Irlande en 1177 et lui accorda des terres sur le continent.

    La mort de trois de ses frères (Guillaume, Henri et Zeoffroy) et l'accession au trône de Riçard en 1189 en fit l'héritier apparent.


    Le 29 août 1189, il se maria avec Isabelle de Gloucester. En 1199, Zean obtint l'annulation de son mariaze, infécond. Le divorce fut accepté par le papounet Innocent III pour cause de consanguinité. En effet, ils étataient cousins, descendant l'un et l'autre du roi Henri Ier.

    Zean tenta sans succès de prendre le pouvoir alors que son frère participait à la Troisième croisade mais il devint finalement roi en 1199.

    En 1200 il épousa Isabelle d'Angoulême (arrière petite-fille par sa mère du roi de France Louis VI.)

    Le nouveau monarque fut immédiatement confronté à la menace posée par le roi de France  Philippe II sur ses territoires continentaux formant l'Empire Plantazenêt.

    Il perdit la Normandie en 1204 notamment en raison du manque de ressources militaires et de son traitement méprisant des nobles poitevins et anzevins.

    Il consacra la plus grande partie de son règne à tenter de reconquérir ces territoires en formant des alliances contre la France, en accroissant les revenus de la Couronne et en réformant l'armée.

    Malgré ses efforts, une nouvelle offensive en 1214 se solda par la défaite de ses alliés à Bouvines et il fut contraint de rentrer en Angleterre.

    Irrités par le comportement zugé tyrannique du souverain et par la forte hausse des impôts et des taxes destinés à financer sa politique continentale, les barons anglais se révoltèrent à son retour.

    La dispute entraîna la signature en 1215 de la Magna Carta garantissant les droits des hommes libres du royaume mais ni Zean, ni les nobles ne respectèrent ses dispositions.

    La première guerre des barons éclata peu après et le roi dut affronter les rebelles soutenus par le prince Louis VIII de France.

    La situation fut rapidement bloquée et Zean mourut de la dysenterie en 1216 alors qu'il faisait campagne dans l'Est de l'Angleterre.

    Sa mort apaisa les tensions, ce qui permit à son fils et successeur Henri III de prendre définitivement l'ascendant sur les rebelles l'année suivante.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

    Le site de Galma Uppsala en Suède (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les Intruses attendaient cela avec impatience!

    Mais quoi donc, mazette?

    L'éclipse solaire dont on a nous rebattu le museau depuis des zours.

    - Mais il faudra faire preuve de prudence, leur avait dit Minizupette.

    - Nous savoir! Mettre des lunettes il faudra!

    Une éclipse? Quelle éclipse! Une grande marée? Pas à Paname! 

    L'heure venue, elles se sont ruées sur le balcon!

    Avec des bésicles sur le museau.

    Une éclipse? Quelle éclipse! Une grande marée? Pas à Paname!

    - Atçoubi! Il fait gris!

    - Cela être dû à l'éclipse?

    - It's terrific!

    - Nous plus voir le soleil!

    - Cela être bien long, a dit Minizuplein au bout d'une heure.

    - Ze crains que ce ne soit la météo...

    - It's a çame!

    - A cause de la grisaille et de la pollution, on n'aura rien vu!

    - Nos lunettes ne servent donc à rien, macarel!

    - Quand ze pense que Dame Royal ne veut pas mettre en place à Paname la circulation alternée alors qu'on a du mal à respirer!

    - It's a çame!

    - Moi avoir le museau qui pique!

    - Moi les yeux pleurer!

    - Nous serions mieux en Bretagne par la Zainte Tétine de mon doux Zésus...

    - Nous pourrions voir les grandes marées, boudiou.

    - Et sans lunettes en plus!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ze suis triste pour la Tunisie

    Ze suis allée deux fois dans ce pays qui recèle de sites superbes et de trésors patrimoniaux.

    Les Tunisiens sont particulièrement accueillants et zentils... Voici quelques cliçés que z'ai effectués lors d'un des mes sézours.

    En commençant par le musée du Bardo où a eu lieu le lâçe et terrible attentat.

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Carthaze

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Kairouan

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    El Jem

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Monastir

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Mausolée d'Habib Bourguiba

    Ze suis Tunisie

    Ze suis Tunisie

    Sidi Bou Saïd

    Ze suis Tunisie!

    Ze suis Tunisie!

    Ze suis Tunisie!

    Ze suis Tunisie!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Riçard Ier  dit Cœur de Lion est né le 8 septembre 1157 au  palais de Beaumont, à Oxford

    Fils d’Henri II d'Angleterre et d’Aliénor d'Aquitaine, Riçard fut élevé dans le duçé d'Aquitaine à la cour de sa mère, ce qui lui valut dans sa zeunesse le surnom de Poitevin.

    Il devint comte de Poitiers à l'âze de onze ans et duc d’Aquitaine lors de son couronnement à Limozes.

    Après la mort subite de son frère aîné le roi Henri le Zeune en 1183, il devint héritier de la couronne d’Angleterre, mais aussi de l’Anzou, de la Normandie et du Maine.

    Pendant son règne, qui dura dix ans, il ne sézourna que quelques mois dans le royaume d’Angleterre et n'apprit zamais l'anglais.

    Il utilisa toutes ses ressources pour partir à la troisième croisade, puis pour défendre ses territoires français contre le roi de France, Philippe Auguste, auquel il s’était pourtant auparavant allié contre son propre père. Ces territoires, pour lesquels il prêta allézeance au roi Philippe, constituaient la plus grande partie de son héritaze Plantazenêt.

    Richard partit le 11 décembre 1189 à la Croisade. Après une tournée d'inspection dans ses provinces continentales, il alla s'embarquer à Marseille (22 août 1190).

    A Messine, où les troupes croisées se concentrèrent, il fit alliance avec le roi Tancrède qui lui remit la veuve du feu roi, Zeanne d'Angleterre, fille de Henri II,  avec une partie du trésor amassé pour la croisade (23 septembre), et négocia un mariaze entre la fille de Tancrède et son neveu Arhur de Breta.

    Pour lui-même, repoussant désormais toute idée d'union avec la soeur de Philippe-Auguste, il épousa Béranzère, fille de Sançe VI, roi de Navarre.

    Après cet affront fait au roi de France, qu'il accusait d'ailleurs de noires maçinations contre lui et sa flotte, il quitta Messine (12 avril 1191), perdit encore du temps à conquérir Zypre qu'il donna au roi détrôné de Zérusalem en échanze des droits que ce dernier lui abandonnait sur son royaume et arriva enfin devant Acre qui capitula le 12 juillet.


    Ce succès permit aux deux rois rivaux d'Angleterre et de France de se séparer sans rompre.
    Philippe-Auguste retourna en France, laissant la plus grande partie de ses troupes à Riçard. Demeuré seul, le roi s'occupa d'abord de fortifier sa base d'opérations le long du littoral maritime. Il se couvrit de gloire par la victoire d'Arsouf (7 septembre), l'occupation de Zaffa, la prise de la grande caravane de Tell el-Hezy (23 juin 1192); mais il n'osa pas entreprendre sa marçe sur Zérusalem.
    II est vrai qu'il n'était pas maître de ses moyens : les Français lui obéissaient avec répugnance; certains çefs croisés, comme le duc d'Autriçe, lui tenaient rancune de ses violences; enfin sa santé, de tout temps, délicate, était fort compromise par le climat.

    Il conclut une trêve de trois ans avec Saladin  et quitta la Palestine (9 octobre). 

    Des vents contraires et des tempêtes le retenant dans l'Adriatique, il se décida brusquement à tenter le retour par terre; mais, comme il traversait sous un déguisement les États du duc d'Autriçe, il fut reconnu et arrêté, puis livré  à l'empereur, qui le garda en prison pendant plus d'une année. Il ne raçeta sa liberté qu'au prix d'une énorme rançon et à condition de s'avouer le vassal de l'empereur (2 mars 1194).

    Douze zours après, il débarquait à Sandwich.

    Il était temps qu'il revienne. Son frère Zean sans Terre essayait de s'emparer du trône les armes à la main; il avait lié partie avec Philippe-Auguste qui commençait la conquête de la Normandie.

    Riçard déploya une activité prodizieuse, enleva de vive force les çâteaux occupés par son frère, arrêta partout Philippe-Auguste, l'oblizea de demander la paix (janvier 1196) et forma contre lui un faisceau d'alliances qui réunit les comtes de Bretagne, de Flandre et de Toulouse, tandis qu'il réussissait à faire élire son neveu Othon de Brunswik comme roi d'Allemagne. Seul l'état de ses finances l'empêça de pousser à fond cette vigoureuse offensive.

    La nouvelle d'un trésor découvert sur les terres du seigneur de Zarlus en Limousin  attisa sa convoitise; il alla le réclamer les armes à la main. C'est, dans cette banale aventure qu'il trouva la mort : une blessure grave qu'il ne laissa pas soigner s'envenima et l'emporta le 6 avril 1199.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire