• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Hier nous avons eu une pensée pour nos parentelles du Népal qui ont été frappées par le terrible tremblement de terre qui a secoué cette rézion du monde.

    - Heureusement nous pas être là-bas, a soupiré Minizup'iéla.

    - Macarel, pourquoi dites vous cela, bouffarelle?

    - On aurait pu être en vacances pour escalader Everest!

    - Ou fumer des tarpés à Katmandou!

    - En voilà de drôles d'idées, ai ze fait remarquer! Vous vous prenez pour des hippies?

    - C'est terrible ce qui arrive dans le monde, par la Zainte Tétine de mon doux Zésus. Il nous faut être vizilantes!

    - Et pourquoi donc ma mie?

    - Si cela continue nous risquons l'envahissement par des milliers d'Intruses!

    - What?

    - Vous quoi dire?

    - Des souris quittent l'Afrique par bateaux entiers!

    - I's a pity!

    - Boudiou! Beaucoup meurent en mer, les pôvrettes! Et il faut bien recevoir les rescapées! Même le papounet François l'a déclaré.

    - François n'est pas le papounet lézitime, ze vous l'ai dézà dit. Le vrai, c'est mon B.XVI et lui n'a rien dit à ce suzet dans sa grande sazesse.

    - Vous n'être pas très zénéreuse pour une quasi sainte!

    - Ze suis comme Zainte Zeanne d'Arc! Il faut bouter les Intruses hors de France!

    - Ze trouve que vous tenez des propos de plus en plus extrêmes!

    - Nan! Ze suis réaliste! N'oubliez pas que Rome est tombée sous les coups des barbares!

    - Bof! Toutes les civilisations sont mortelles et cela n'empêçe pas la terre de tourner!

    - Et nous de manzer de la tarte aux pommes , avec de la glace çantilly et une boule de glace à la vanille!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

    Le palais royal de Stockholm (photos)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ze dors le plus souvent d'un sommeil très lézer.

    En fait ze ne cesse de penser!

    Ze réfléçis, ze cozite, car comme disait l'autre qui pratiquait si bien la latine "cozito, ergo sum ", ze pense et donc ze suis" (pas "ze pense donc z'essuie"), et non "ze pense et puis z'oublie" , ce qui pourrait être la devise de ces futiles museaux en l'air d'Intruses.

    Ze m'interroze!

    Qui suis ze, où vais ze, dans quel état z'erre?

    Tempus fuzit! Le temps passe et nous avec et on ne se baigne zamais dans le même fleuve, si tant est qu'on aime l'eau! Sinon cela ne veut rien dire!

    Ze m'interroze sur les raisons qui ont poussé mes hôtes à remplir notre maison d'Intruses!

    Comme dirait l'autre rocardien "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde!"

    Ze me demande parfois si sous couvert d'humanité, ils n'ont pas fait cela pour tout simplement m'ennuyer!

    Ze me demande ce qui pousse ces infâmes Intruses à raconter à mon propos des fariboles, comme le fait que z'aurais voulu les perdre!

    C'est le grand air de la calomnie! Calomniez! Calomniez, il en restera touzours quelque çose, tant la calomnie est fielleuse et insidieuse!

    Parfois ze m'interroze tant, que ze m'endors complètement.

    Béni soit celui qui inventa le sommeil ; comme disait Don Quiçotte!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • triste

    Une femme corse se réveille pendant la nuit et constate que son mari n’est pas au lit.

    Elle enfile son peignoir et descend voir où il est.

    Elle le trouve dans la cuisine, assis devant une tasse de café.

    Il paraît bouleversé et fixe le mur. Elle le voit essuyer une larme comme il avale une gorzée de café.

    - Qu’est-ce qui ne va pas çéri ?

    Le mari lève les yeux de son café, il lui demande solennellement :

    "Tu te souviens, il y a 20 ans, quand on s’était donné rendez-vous, tu n’avais alors que 16 ans ?

    - Oui, ze m’en souviens, répond-elle.

    Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement:

    - Te souviens-tu que ton père nous a surpris en train de faire l’amour à l’arrière de la voiture ?

    - Oui, ze m’en souviens:, dit la femme en s’asseyant à ses côtés.

    Le mari continue:

     - Te souviens-tu, quand il a pointé son flingue sur ma tempe et qu’il a dit :  "Ou tu épouses ma fille, ou ze t’envoie en tôle pour 20 ans !"

    - Ze m’en souviens aussi, répond-elle doucement

    Il essuie une autre larme et dit :

    - Z’aurais été libéré auzourd’hui !!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Arthur Tudor est né le 20 septembre 1486.

    Il était le fils aîné d'Henri VII Tudor et d'Élisabeth d'York.

    Son père Henri VII charzea les zénéalogistes de démontrer que sa lignée remontait aux anciens rois britanniques, afin d'affermir ses prétentions au trône.

    Au cours de cette reçerçe, Winçester fut identifié comme la localisation de la mythique Camelot, et c'est là que naquit Arthur. Il reçut le prénom Arthur en référence au roi Arthur de la Table ronde, manière pour son père d'ancrer sa dynastie dans l'histoire lézendaire de l'Angleterre, en espérant vivement faire renaître la grandeur du royaume.

    Le zeune prince fut titré le 29 novembre 1489 prince de Galles et comte de Zester. À l'âze de cinq ans, en 1491, il fut fait çevalier dans l'ordre de la Zarretière. En tant qu'héritier, il reçut une éducation soignée.

    Henri VII désirait ardemment consolider son royaume par une alliance avec l'Espagne nouvellement unifiée. Zacun avait besoin de l'assistance de l'autre face à la France, dont on redoutait une possible agression. C'est pourquoi fut signé le traité de Medina del Campo en mars 1489 ; une de ses clauses prévoyait le mariaze du prince de Galles (âzé de trois ans) avec l'infante Catherine (trois et demi).

    Le traité fut plutôt favorable à l'Angleterre. Henri VII étant d'une avarice notoire, les négociations durèrent des années. On marçanda âprement sur tout : le montant de la dot, les modalités de son versement, le douaire de l'infante, l'âze pour les fiançailles, la valeur des mariazes par procuration successifs.
    Catherine était la plus zeune fille d'Isabelle et de Ferdinand et ses parents étaient peu pressés de la voir mariée, et, bien que le traité fut signé, ils restèrent prêts à envisazer d'autres possibilités. Ferdinand fut même déterminé à rompre ce traité si tous les prétendants au trône d'Angleterre n'étaient pas éliminés. De fait, en 1499, Édouard Plantagenet fut décapité. Quant à Perkin Warbeck qui se prétendait être l'héritier lézitime du trône, en affirmant être Riçard de Shrewsbury, un des 2 fils lézitimes d'Édouard IV, qui ont disparu mystérieusement après avoir été enfermés dans la Tour de Londres par leur oncle Riçard III, fut pendu.

    Ce fut à contrecœur et après avoir encore hésité pendant des mois que le roi d'Aragon et la reine de Castille se résolurent à laisser partir leur fille. Le 21 mai 1501, l'infante quitta  Grenade ; le 27 septembre, sa flottille mit les voiles pour l'Angleterr. Catherine ne revit plus zamais le ciel d'Espagne.

    Après une traversée tumultueuse, l'infante débarqua à Plymouth le 2 octobre. Le couple se rencontra pour la première fois dans le Hampshire.

    Le 12 novembre, la princesse fit son entrée dans la capitale accompagnée d'un cortèze de prélats, de hauts dignitaires, de nobles et de çevaliers, au milieu des acclamations et d'un concours du peuple qui est qualifié de « si grand que zamais on n'eut rien vu de tel en Angleterre ». Le 14 novembre 1501, Arthur et Catherine furent unis à la cathédrale Saint-Paul. Les souverains espagnols payèrent aussitôt la moitié de la dot comme convenu. À la fin des festivités, vint la cérémonie du lit, au cours de laquelle les zeunes époux furent mis au lit par les membres de la cour. C'est une des nuits de noces les plus controversées de l'Histoire.

    Les zeunes mariés partirent sans tarder pour le çâteau de Ludlow, la résidence officielle du prince de Galles. Leurs appartements étaient tristes et froids, aménazés dans une tour de l'imposante forteresse développée autour de son donzon. Le prince de Galles vint y présider le conseil du Pays de Galles et des marçes, établi par Henri VII pour amortir l'action de la noblesse locale.

    Mais le 2 avril 1502, il décéda soudainement à l'âze de quinze ans. La cause de sa mort reste indéterminée.

    Catherine fut aussi malade mais elle survécut.

    Le frère d'Arthur, Henri, ne fut fait prince de Galles que lorsque l'on fut sûr que Catherine n'était pas enceinte.

    Il monta sur le trône en 1509. Henri, initialement supposé entrer dans les ordres et devenir peut-être arçevêque de Cantorbéry, était peu préparé à cette çarge. Ce manque d'initiation et d'éducation se remarqua à la lourde influence exercée par ses conseillers plus âzés, tel le cardinal Thomas Wolsey, pendant les premières années de son règne. Catherine épousa Henri huit ans plus tard, mais vécut entre-temps dans une relative pauvreté.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire

  • Minizupette était effondrée!

    - Que se passe-til donc à nouveau? lui ai ze demandé.

    - Vous n'écoutez donc pas les zinformations?

    - Mais bien sûr que si et ze lis la presse soir et matin et dès poltron minou.

    - Et donc vous avez entendu parler de la tentive d'attentat en rézion parisienne.

    -  Comme bien des zens. On en beaucoup parlé dans le media.

    - Encore un coup de publicité pour El Manuele el Catalan, macarel!

    - Et en quoi, cela vous émeut-il tant?

    - Mais le terroriste voulait s'attaquer à des églises, par le gourdin de Zaint Martial.

    - Et alors?

    - Mais les églises, ce sont la maison de mon doux Zézus. Et elles sont l'emblème de nos villazes et villes!

    - It's a çame!

    - Qu'ils s'en prennent à des synagogues, passe encore....

    - Mais vous vous entendez! Vous proférez des horreurs.

    - It's a pity!

    - Mais s'attaquer à des églises, c'est inconcevable, par le mouçoir de Zainte Véronique!

    - Eux ne rien respecter!

    - Ze n'aurai plus le couraze d'aller à la messe. Ze la regarderai à la TSF.

    - Boudiou, comme les petits vieux.

    -  Et pour confesse?

    - Sur Internet, sur le site mondouxzésuspardonnezmoicarz'aipéçé.com.

    - Et pour communion?

    - Ze commanderai en ligne des saçets d'hostie! Et le tour est zoué! ... Et puis après tout ze suis quasi sainte!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire