• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    Sarcophages de Bernadotte (Charles XIV Jean de Suède) et de Désirée Clary

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    L'Eglise des Chevaliers, panthéon royal, à Stockholm (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le week-end touçe à sa fin.

    Nous avons eu un peu de pluie mais nous avons passé de bons moments...

    Hier nous sommes allés à Perpignan, car la mâman de celui qui dit que ze ne suis que son avataresse avait une démarçe administrative à effectuer.

    - Cela bizarre être. Des zens parler langue étranzère ici! Surtout des vieux.

    - Ils parlent catalan, c'est l'idiome local.

    - Perpignan pas être en France?

    - Si! Mais il existe une lanque ici, comme le basque, le breton , le corse ou l'occitan que pratique notre amie Minizup'zhérault.

    - Cela compliqué être! Nous en Estonie nous ne parler qu'estonien!

    Et ce matin, c'est le voyaze retour vers Paname.

    - Nous retrouver les autres!

    - Non! Elles ne rentrent que demain! 

    -Elles avoir de la çance! Un zour de vacances de plus!

    - Vous êtes sans cesse insatisfaite ma çère! Pensez à toutes ces souris qui ne partent zamais de çez elle!

    Mon hommaze à Riçard Anthony, idole des yé yé qui vient de nous quitter

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Riçard III d'Angleterre

    Riçard III est né le 2 octobre 1452 au çâteau de Fotheringhay, dans le Northamptonshire.

    Il était le frère cadet du roi Édouard IV, fils du duc d'York Riçard Plantazenêt et de son épouse Cécile Neville.

    Quand Edouard IV , qui avait battu Henri  VI, fut contraint de s'enfuir à la cour de Zarles le Téméraire, Riçard l'accompagna. Malgré son zeune âge, il zoua un rôle déterminant dans la reconquête du royaume par Édouard en 1471.

    Après ces événements, Édouard IV octroya à Riçard une partie des terres de Warwick, tué à Barnet, et le nomma Gardien des Marçes de l'Ouest. Ce ne fut que le premier d'une série d'offices auxquels fut nommé Riçard dans les années qui suivirent : intendant du duçé de Lancastre, çérif du Cumberland, gardien des forêts du Nord… Le duc de Gloucester se créa peu à peu un réseau d'influence dans le Nord de l'Angleterre, reprenant en partie les anciennes relations de Warwick, mais il s'attira également l'inimitié de plusieurs personnazes puissants de la rézion.

    En zuillet 1472, Riçard épousa Anne Neville. Azée de 16 ans, elle était dézà veuve du prince Édouard de Westminster, le fils d'Henri VI, tué à Tewkesbury. Ses tuteurs, Zeorze de Clarence (frère de Riçard) et sa femme Isabelle, fille aînée du comte de Warwick, s'étaient assuré sa garde et entendaient empêçer Anne de se marier. D'après The Crowland Chronicle Continuations, ils auraient emmené leur pupille à Londres déguisée en fille de cuisine. Toutefois, Riçard parvint à retrouver puis épouser l'héritière de Warwick. Ce mariaze lui permit de se présenter comme le détenteur lézitime des domaines de la famille Neville que lui a concédés le roi, et surtout d'hériter du réseau d'influence de celui qui avait été le noble le plus puissant du royaume, en cette époque de fin de la féodalité en Angleterre. Suite à cette union, les relations entre Clarence et Gloucester dézénèrent presque en guerre ouverte, et ce n'est qu'en 1475 qu'un compromis proposé par Édouard deux ans plus tôt fut finalement ratifié par le Parlement.

    En 1477, le duc de Clarence fut arrêté et incarcéré à la Tour de Londres : il aurait fomenté la mort du roi par sorcellerie. Zugé coupable par le Parlement, il fut exécuté le 18 février 1478.

    Richard et Anne passèrent le plus clair de leur temps dans le Nord, principalement à Barnard Castle, Sheriff Hutton et Middleham. C'est dans ce dernier çâteau que naquit leur seul enfant, Édouard.

    Édouard IV mourut le 9 avril 1483, à l'âge de 41 ans. Son fils aîné, Édouard, n'était âzé que de treize ans et se trouvz alors à Ludlow, dans le pays de Galles, auprès de son oncle maternel Lord Rivers. Son zeune âze rendit la mise en place d'une rézence obligatoire, mais sa nature est source de débats : les Woodville souhaitaient que le zeune Édouard soit immédiatement couronné, même s'il ne gouvernera le royaume qu'en nom zusqu'à sa majorité, tandis que Lord Hastings, çambellan du roi défunt, proposa de nommer le duc de Gloucester protecteur du royaume. Un compromis fut trouvé : Édouard serait couronné le 4 mai, mais Richard présiderait le conseil de minorité.

    Riçard apprit la mort de son frère vers le 15 avril. Il prit le çemin de Londres et arriva à Northampton le 29 avril. Là, il retrouva le duc de Buckingham Henry Stafford, ainsi que Lord Rivers, qui se rendit également à la capitale avec son pupille. Le lendemain matin, Rivers et d'autres membres importants de l'escorte d'Édouard furent mis aux arrêts par le duc de Buckingham. C'est ainsi que le zeune roi fit son entrée à Londres le 4 mai, flanqué des ducs de Gloucester et de Buckingham. Riçard fut officiellement nommé protecteur du royaume le 8 ou le 10 mai, tandis que le couronnement de son neveu, installé à la Tour de Londres, fut fixé au 24 juin. Buckingham fut récompensé de sa collaboration par l'octroi de nombreuses çarges au pays de Galles. Craignant pour sa sécurité, la reine-mère s'était enfermée à l'abbaye de Westminster avec ses autres enfants.

    Le 13 zuin, Riçard fit arrêter lors d'un conseil de régence Lord Hastings, Lord Stanley, l'archevêque et l'évêque d'Ely, accusés de trahison. Hastings fut aussitôt exécuté , tandis que les trois autres furent envoyés en prison, puis finalement graciés. Riçard fit encercler l'abbaye de Westminster et obtint que lui soit remis son autre neveu, Richard de Shrewsbury, envoyé rezoindre son frère à la Tour. Le couronnement futt à nouveau reporté. Les intentions de Riçard ne firent alors plus guère de doute, d'autant qu'il avaiy fait lever des troupes sur ses terres pour renforcer sa position. Plus aucun obstacle ne se dressa devant Richard, qui accepta la couronne et fut couronné le 6 juillet à Westminster.

    Le sort de ses neveux n'est pas connu avec certitude, mais il est probable qu'ils ont été assassinés dès l'été 1483 : Riçard, qui a vraisemblablement ordonné ces meurtres, ne pouvaitt guère se permettre de laisser survivre des rivaux potentiels.

    Peu après son couronnement, le nouveau Richard III entreprend un voyage de plusieurs semaines dans son royaume qui le conduit jusqu'à York à la fin de l'été. C'est pour lui l'occasion de dispenser de nombreux privilèges aux villes traversées, et de se forger une réputation de souverain généreux et juste[15]. Cependant, l'automne 1483 est marqué par plusieurs soulèvements contre lui, et notamment celui du duc de Buckingham. Beaucoup parmi les révoltés sont d'anciens fidèles d'Édouard IV, choqués par le sort réservé à ses fils. Leur champion est Henri Tudor, le dernier représentant de la lignée de Lancastre, réfugié à la cour de François II de Bretagne. Au mois d'octobre, Buckingham prend les armes contre Richard, tandis qu'Henri se prépare à débarquer sur la côte sud du pays, mais la rébellion tourne court : le duc est capturé et exécuté le 2 novembre, la flotte d'Henri est contrainte à faire demi-tour à cause d'un orage, et les autres meneurs s'enfuient de l'autre côté de la Manche. Malgré la clémence dont fait preuve Richard dans la répression, cette rébellion témoigne de son impuissance à rallier autour de sa personne les partisans traditionnels de la maison d'York[16]. Il est contraint à s'appuyer sur ses fidèles hommes du Nord pour gouverner, notamment les très impopulaires William Catesby, Richard Ratcliffe et Francis Lovell, stigmatisés dans le poème placardé sur les portes de la cathédrale Saint-Paul par William Collingbourne au mois de juillet 1484 

    si même les détracteurs de Richard s'accordent à dire qu'il gouverne avec énergie et compétence, il ne parvient pas à remplir les caisses du royaume, vidées par les expéditions écossaises de la fin du règne d'Édouard.

    Après quelques escarmouches, Richard signe une trêve avec le roi Jacques III d'Écosse en septembre. En effet, le principal objet de sa politique étrangère est l'élimination de la menace posée par Henri Tudor. Ainsi, il relance les activités de piraterie anglaises dans la Manche au début de l'année 1484, afin de contraindre le duc de Bretagne à lui livrer le prétendant lancastrien. François II accepte, mais Henri est prévenu et se réfugie en France en septembre, auprès de Pierre de Beaujeu et d'Anne de France, régents du royaume pour le jeune Charles VIII. De plus en plus de personnalités influentes désertent Richard et l'Angleterre pour le rejoindre.

    Le prince de Galles, Édouard de Middleham, meurt en mars ou avril 1484, à la grande douleur de ses parents. Sa mère Anne meurt à son tour le 16 mars 1485. La succession de Richard est ainsi gravement compromise, d'autant que la rumeur court qu'il aurait fait empoisonner sa femme afin d'épouser sa nièce Élisabeth, au point qu'il doit nier publiquement avoir eu cette intention

    Après plusieurs mois de préparatifs, Henri Tudor débarque au pays de Galles le 7 août. Richard apprend la nouvelle quatre jours plus tard, mobilise en hâte ses troupes et se porte à sa rencontre. Les deux armées se rencontrent le 22 août dans le Leicestershire, au sud du village de Market Bosworth. En dépit de son importance, la bataille de Bosworth est mal documentée, mais toutes les sources s'accordent à souligner la bravoure de Richard sur le terrain. Au sein de la mêlée, il conduit une charge directe contre Henri afin de l'éliminer. L'événement crucial est la trahison de Lord Stanley, jusqu'alors resté en retrait. Pris entre deux feux, Richard et sa garde rapprochée sont tués, et ses hommes se dispersent. Henri est proclamé roi le soir même sous le nom d'Henri VII : c'est la fin de la guerre des Deux-Roses et le début de la période Tudor. Le corps de Richard, dénudé, est emporté à Leicester pour y être exposé à la vue de tous, avant d'être inhumé dans une chapelle franciscaine. Quelques années plus tard, vers 1494 ou 1495, Henri VII lui fait ériger une tombe

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Minizup'iéla est ravie de son week-end en Roussillon.

    - Cela me rappeler Estonie! Ici au moins les zens savoir-vivre avoir! Apéritifs zénéreux!

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    Samedi soir, nous avons ripaillé avec Dame Zeanne et Mossieur Pépenne, des amis intimes de celui qui dit que ze ne suis que son avaterresse et qui font partie par ailleurs du cercle de mes zélés fans!

    Hier dimançe, nous avons manzé en Espagne avec la Mâman de mon hôte.

    Au retour, Minizup'iéla a voulu des photos avec le parterre de Dame Maguy (le surnom de la mère de Mossieu Zilbert) qui s'appelle Marguerite.

    - Un zoli prénom!

    - Voous appréciez , çère amie!  

    - Cela être en vérité beau zardin comme en Estonie, pas comme le vôtre qui est si tristounet, mamzelle Minizup!

    Z'ai accusé le coup sans rien dire! Mais ze puis vous dire que de telles réflexions provenant d'une Intruse d'un pays nordique, cela fait mal!

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    - Au moins ici belle pelouse et nains de zardins, comme moi aimer! Mossieur Zizi, vous féliciter votre si zentille Ema ( "maman" en estonien, note de l'auteure)!

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    Puis nous avons manzé dans un restaurant typique à Rivesaltes avec Dame Christine, la sœur de mon hôte, et son mari, Mossieu Antoine, un de mes fans, qui lui au moins vote tous les zours pour mon merveilleux blog ( un exemple à suivre!).

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    Minizup'iéla a voulu manzé à tous les rateliers.

    - Moi bien aimer la lotte aux morilles!

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    - Mais bien apprécier aussi filet de bœuf avec petits légumes!

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    Le tout arrosé, cela va sans dire,  d'un bon vin rouze de la cave de Rivesaltes, un "Arnaud de Villeneuve"!

    Un producteur présent dans l'estaminet, qui s'appelle " Le Braséro " - et que ze ne puis que recommander (publicité gracieuse offerte par l'auteure, sans la moindre contrepartie, ce qui est une honte, car z'aurais bien aimé que le tenancier m'offre au moins un dizestif)-, lui a fait plaisir en lui disant qu'il la çoisirait bien pour ézérie d'une éventuelle campagne de publicité!

    Un week-end d'agapes zénéreuses

    - Après Marilyn avec numéro 5 de Zanel, moi triompher avec vin du Roussillon, plus accessible à toutes les bourses! Moi devenir star internationale, en Estonie et en Zine! Moi vraiment aimer Rivesaltes et Roussillon!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Deux zeunes hommes fauçés sont en manque de bière.

    Le premier dit à l'autre :

     - Z'ai une idée. Puisque l'on a que 5 euros pour nous deux et que c'est trop peu pour aller dans les bars, on va aller açeter un hot-dog au coin de la rue...

    Le deuxième gars ne comprend pas bien la technique mais il laisse faire.

    Une fois la saucisse açetée, le premier tire le second dans le bar le plus proche.

    Là, ils commandent plusieurs verres qu'ils descendent promptement.

    Lorsque le barman arrive avec l'addition, le premier prend la saucisse, la glisse dans la braguette du second, et entreprend de sucer la saucisse !

    Le barman est furibond :

    - Tirez-vous de mon bar, espèces de dézénérés!

    Voyant que la technique a fonctionné dans le premier bar, les deux compères pénètrent dans un deuxième café le plus proche et répètent le scénario...

    Touzours avec le même succès.

    Quelques heures et quatre ou cinq bars plus tard, ils ne peuvent plus faire un pas tellement ils sont ivres, et ils s'écroulent sur un banc.

    Le premier dit au second :

    - Tu as vu ce qu'on peut faire avec une saucisse ?

    Et l'autre lui répond :

    - Quelle saucisse ? On l'a perdue après le premier bar...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    La cathédrale de Stockholm en Suède (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire