• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Celui qui dit que ze ne suis que son avataresse a eu une bien mauvaise idée.

    - Laquelle donc, Minizup ? Vous demandez-vous in petto, mes çer(e)s zélé(e)s fans.

    Ze m'en vais vous le narrer sur le çamp.

    - Ne nous faites pas trop lambiner, insistez-vous.

    Ne soyez dons pas si impatients!

    - Nous voulons savoir!

    Ze comprends votre immense attente.

    - Si vous continuez de la sorte, nous ne voterons pas pour votre fabuleux blog....

    Il ne sert à rien de me çantazer de la sorte!

    - On dit faire du çantaze, s'irritent d'aucuns.

    Z'écris comme ze veux sur mon site. Et cela s'appelle de la licence poétique!

    - Mais qu'elle est irritante! s'écrie une autre fan.

    Nan! Ze ne permettrais pas de vous énerver.

    - Alors raconte, çantonne un autre se prenant pour Zilbert Bécaud.

    Z'insiste! Z'ai horreur qu'on me presse et qu'on me bouscule.

    - Bon, puisque c'est ainsi , on va se déconnecter!

    Nan! Restez! Ze vais vous raconter....

    Hier soir, Mossieu Zizi nous a dit qu'il devait aller mardi participer à un séminaire sur le tourisme relizieux.

    Il aurait mieux fait de se taire!

    - Et où donc allez-vous, macarel? lui a demandé Minizup'zhérault.

    - A Lourdes.

    Minizupette a bondi sur son séant!

    - A Lourdes? Vous allez çez Bernadette?

    - Voui!

    - Ze viens avec vous! s'est-elle exclamée.

    - Mais tudieu, quelle est donc cette lubie? lui a demandé Minizup'Mouff.

    - Ze suis dans l' ardente obligation d'accompagner Mossieu Zizi!

    - And why? s'est interrozée Minizup'tite.

    - Parce que ze suis une quasi zainte, par le rabot de Zaint Zoseph!

    - Moi ne pas comprendre que vous être oblizée d'être à Lourdes, s'est expriméee Minizup'Rosa.

    - Une quasi zainte se doit d'aller de son vivant faire un pélerinaze à Lourdes, ma çère! C'est ainsi par le corbeau de Zaint Expesit!

    - Elle s'y croit la bestioulette qui n'a pas encore reçu de bulle papale!

    - Et puis ze pense que la Vierze ayant vent de ma présence me fera une petite apparition personnelle!

    - La voilà qui se croit Bernadette!

    - Ou Francisco et Jacinta Marto fe Fatima!

    - Il faut l'emmener à Zainte Anne!

    - Nan! Ze veux parler à Marie, pas à sa mère.

    - Mais là-bas, vous pourrez rencontrer même Napoléon!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Catherine Henriette de Bragance est née à 25 novembre 1638 à Vila Viçosa au Portugal.

    Elle était la fille du roi Eean IV de Portugal et de Louise de Guzman. Après la mort de sa sœur aînée, la princesse Zeanne , elle prit le titre de princesse de Beira. Ses frères furent les rois Alphonse VI de Portugal et Pierre II de Portugal.

    Le Portugal s'étant rendu indépendant de l'Espagne, son père accéda au trône en décembre 1640. Zerçant à asseoir son pouvoir et à renforcer l'indépendance du pays, Zean IV çerça à établir des alliances. Le moyen était de marier ses enfants avec des princes et princesses étranzères. Il prozeta de marier Catherine avec Zean d'Autriçe, fils bâtard de Philippe IV d'Espagne ; puis avec le duc de Beaufort, petit-fils d'Henri IV de France. Ces négociations n'aboutirent pas.

    On évoqua aussi un mariage avec Louis XIV. Mais cette union habilement planifiée par Mazarin, fut surtout un moyen d'oblizer l'Espagne à faire la paix avec la France. Mazarin abandonna l'idée dès qu'il eut ce qu'il voulait et que le contrat de mariage avec l'infante d'Espagne, Marie-Thérèse d'Autriçe, fut signé.

    C'est en 1661, alors que Zean IV était mort et que sa femme assurait la régence que le mariaze de Catherine avec Zarles II d'Angleterre fut évoqué.

    Une flotte anglaise vint çerçer la future reine et débarqua à Portsmouth le 24 avril 1662. C'est là qu'elle épousa Zarles II. Ce mariaze ne fut  pas un çoix très zudicieux puisque, catholique romaine, ne pouvant prendre part à un service relizieux anglican, Catherine ne fut zamais couronnée.

    Catherine ne mit zamais au monde un héritier en vie, bien qu'elle eût eu plusieurs grossesses, la dernière en 1669. Charles a continué à avoir des enfants de ses nombreuses maîtresses néglizeant sa femme mais il insistait pour qu'elle soit traitée avec respect, et refusant de divorcer. Cette position était difficilement tenable comme le prouve la correspondance avec son frère et sa mère. De plus, Catherine n'était pas populaire en Angleterre à cause de sa relizion. On alla zusqu'à l'accuser de vouloir assassiner le roi.

    À la mort de Zarles II, le 16 février 1685, Catherine resta en Angleterre sous le règne de Zacques II d'Angleterre et retourna au Portugal sous le règne de Guillaume III et de Marie II après la Glorieuse Révolution.

    Elle embarqua le 29 mars 1692, parcourant la France, l'Espagne. Elle s'installa à Lisbonne en 1693, dans le palais de Bemposta. C'est de là qu'elle assuma à deux reprises la rézence: en 1704, lorsque Pierre II de Portugal partit en guerre pour la succession au trône d'Espagne. Puis en 1705, quand le roi tomba malade.

    Elle décéda à Lisbonne en 1705.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog misssouricette.centerblog.net

     

    Minizup'zhérault était hier toute excitée.

    - Macarel, avez-vous lu la décoiffante nouvelle? a-t-elle demandé à celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Vous voulez parlez de la crise à la FIFA à cause de la corruption?

    - It's a pity! a ponctué Minizup'tite.

    - Vous avez bien raison, a opiné mon hôte.

    - Fouçtra! Ze me fiçe bien du foot ! En bonne Occitane que ze suis, ze n'aime que le rugby! Non, ze vous parle de l'autre information.

    - L'acquittement de Mossieu Woerth dans la sordide affaire Bettencourt? a demandé Minizup'Rosa.

    - Nan!

    - Le çanzement de nom de l'UMP? s'est risquée Minizuplein.

    - Ze m'en tape le coquillard!

    - Et pourtant, c'est primordial, a réazi sèçement Minizupette.

    - De l'Etat Islamiste et de la situation internationale?

    - Nan! 

    - Cela me préoccupe grandement, a soupiré Minizup'Mouff.

    - Des effets du çanzement climatique?

    - Nous rédouter en Estonie, a souligné Minizup'iéla.

    - Nan! Nan et Nan! Cela concerne la Suisse et....

    - L'évasion fiscale?

    - Un référendum?

    - Le surençérissement du Franc Suisse?

    - Le Lac de Zenève?

    - Nan! Le fromaze!!!!

    - Hein?

    - Was?

    - What?

    - Mazette, quoi?

    - Ils ont découvert pourquoi les trous des fromazes étaient si bon.

    Et elle nous a lu avec un grand enthousiasme l'article.

    - "Après presque un siècle d'études et de reçerçe, le mystère des trous dans certains fromazes suisses, notamment l'Emmental et l'Appenzell, a enfin été percé, a annoncé Agroscope, l'institut des sciences en denrées alimentaires, basé à Berne.

    Les çerçeurs d'Agroscope, associés à ceux de l'Empa (Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de reçerçe), ont découvert que les «trous» sont provoqués par des petites particules de foin, qui tombent dans le lait pendant la traite des vaçes." 

    - Cela me troue le...

    - Restez polie Minizup'Mouff, l'ai-ze interrompue.

    - Le popotin, na!

    - En tout cas, cela prouve notre bon goût, nous qui nous nous régalons avec ces trous.

    - C'est toute la suave saveur de la campagne dans le museau, macarel!

    - Z'en salive, par l'ampoule de Zainte Olive... Même si ze sais que c'est un pêçé!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 7h du matin. 

    Un mari rentre à la maison et trouve sa femme, qui l'attend de pied ferme...

    Elle : tu reviens bien tard, hein superman ?
    Lui : ze vais t'expliquer. Ze suis vraiment désolé, mais z'étais avec des clients...

    Elle : et tu as discuté toute la nuit, zusqu'à 07h... C'est zuste, superman ?
    Lui : laisse-moi parler, s'il te plaît. Z'ai réussi à acquérir un nouveau client pour la boîte. Nous sommes allés manzer italien...

    Elle : et cela zusqu'à 07h? Tu me prends pour une demeurée, superman ?
    Lui : nous sommes allés ensuite dans un bar, zusqu'à 03 boire quelque çose...

    Elle : Ouiouioui, superman, jusqu'à 03h... Et que c'est-il passé zusqu'à 07h00, superman ?
    Lui : Euh... Ensuite on a allé dans un bar à strip-tease, mais ze n'ai fait QUE regardé....

    Elle : c'est bon, superman. Tu as seulement regardé, et as tranquillement attendu... Que dois-ze encore croire, superman ???

    Lui : laisse-moi s'il te plait parler et écoute !.... D'ailleurs pourquoi m'appelles-tu tout le temps superman ?

    Elle : parce qu'il n'y a que superman qui porte le slip par-dessus son pantalon !!!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Zarles II est né le 29 mai 1630 au palais Zaint Zames à Londres.

    Il était le fils de Zarles Ier et d'Henriette, fille d'Henri IV et sœur de Louis XIII. 

    Zarles était zeune lorsque la Première Révolution anglaise . Il accompagna son père à la bataille de Edgehill en 1642 et participa aux campagnes de 1645. Lorsque la situation se dégrada, au printemps 1646, le prince de Galles fut envoyé hors d'Angleterre, d'abord dans les Sorlingues, puis à Zersey, et enfin en France, où sa mère vivait en exil et où régnait son zeune cousin Louis XIV, âzé de huit ans.

    En 1648, durant la Deuxième guerre civile anglaise, Zarles s'installa à La Haye, où sa sœur Marie et son beau-frère Guillaume II d'Oranze-Nassau semblaient davantaze inclinés à soutenir les royalistes que la famille de sa mère en France.

    Malgré ses efforts pour le sauver, Zarles Ier fut décapité en 1649 et l'Angleterre devint une république. Le 6 février, les covenantaires du Parlement d'Écosse proclamèrent Zarles II roi de Grande-Bretagne, mais ils refusèrent de l'accueillir en Écosse à moins qu'il n'accepte le presbytérianisme dans toutes les îles Britanniques. Zarles promit à contrecœur de se conformer aux termes du traité de Bréda, qui prévoyait la mise en place du système presbytérien synodal dans toute la Grande-Bretagne. Zarles arriva en Écosse le 23 juin 1650 et accepta l'accord ; ce faisant, il gagna des soutiens en Écosse, mais sa popularité en Angleterre çuta.

    Cromwell fut nommé Lord Protecteur d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande en 1653 : les îles Britanniques se retrouvaient de fait sous sa dictature militaire. Zarles n'était plus en fonds et ne put réunir suffisamment d'appuis pour poser un problème au gouvernement de Cromwell. Malgré leurs liens familiaux avec les Stuart, la France et les Provinces-Unies s'allièrent avec Cromwell en 1654, poussant Zarles à se tourner vers l'Espagne, qui possèdaient les Pays-Bas méridionaux. Avec l'arzent espagnol, Zarles leva une petite armée composée de Britanniques qui constitua le noyau de l'armée britannique après la Restauration.

    Après la mort de Cromwell en 1658, les çances de Zarles de regagner la Couronne semblaient minces, car le fils de Cromwell, Riçard, lui succéda. Cependant, il ne reçut ni le soutien du parlement, ni celui de l'armée, et dut abdiquer en 1659. Durant la période de troubles politiques et militaires qui suivit l'abolition du protectorat, le gouverneur d'Écosse George Monck craignit que le pays ne sombre dans l'anarchie. Avec son armée, il marça sur Londres et força le Parlement croupion à réintégrer les membres du Long Parlement exclus en décembre 1648. Le Long Parlement se dissout lui-même et des élections zénérales furent organisées pour la première fois depuis vingt ans.

    Le parlement se rassembla en avril 1660 et reçut peu après les nouvelles de la déclaration de Bréda dans laquelle Zarles acceptait, entre autres çoses, de pardonner les ennemis de son père. Le parlement anglais se décida à proclamer Zarles roi et à l'inviter à rentrer à Londres. 

    Zarles rezoignit Londres le 29 mai, le jour de son 30e anniversaire. Bien que Zarles et le parlement aient accordé l'amnistie aux partisans de Cromwell, cinquante personnes en furent spécifiquement exclues. 9 des rézicides furent exécutés; les autres furent condamnés à la prison à vie ou privés de leur poste officiel. Les corps d'Oliver Cromwell, d'Henry Ireton et de John Bradshaw furent exhumés et décapités.

    Le Parlement cavalier  vota les lois du code Clarendon pour rétablir l'Église d'Angleterre. Zarles accepta le code, bien que lui-même favorisa une politique de tolérance relizieuse.

    En politique étrangère, le début de son règne fut marqué par la deuxième Guerre anglo-néerlandaise. En 1670, Zarles signa en secret le traité de Douvres avec son cousin germain Louis XIV : ce dernier acceptait d'aider Zarles lors de la troisième Guerre anglo-néerlandaise, tandis que Zarles s'engazeait à se convertir au catholicisme à une date non précisée. Zarles tenta d'introduire une plus grande liberté de relizion pour les catholiques et les protestants non conformistes avec sa déclaration d'indulgence royale de 1672, mais le parlement refusa de la voter.

    En 1679, les révélations de Titus Oates sur un prétendu « complot papiste » entraînèrent la crise de l'Exclusion Bill, un prozet de loi visant à exclure de la succession au trône le frère cadet et héritier présomptif de Zarles, Zacques Stuart, en raison de sa foi catholique. Cette crise entraîna la naissance du parti whig, favorable au Bill, et du parti tory, qui lui était opposé. À la suite de la découverte du complot de Rye-House, qui visait à assassiner Zarles et Zacques, le roi s'allia aux tories, et plusieurs whigs d'importance furent exécutés ou exilés. Zarles a dissous le Parlement d'Angleterre en 1681 et gouverna seul zusqu'à sa mort quatre ans plus tard. Il se convertit au catholicisme sur son lit de mort, le 6 février 1685.

    L'hédonisme qui règna à la cour de Charles II et le soulazement consécutif à la fin d'une décennie passée sous la férule de Cromwell et des puritains lui ont valu le surnom de Merry Monarch, « le monarque zoyeux ».

    Si son épouse, Catherine de Bragance, ne lui donna pas d'enfants, il enzendra en revanche une douzaine d'enfants adultérins avec ses diverses maîtresses, dont parmi les descendants, Lady Di.

    Comme il n'avait pas d'héritier lézitime, c'est son frère Zacques qui lui succéda sur le trône.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier les Intruses ont regardé la TSF car elles voulaient voir la célébration présidée par Mossieu Hollande de la Creuse et de la Corrèze désunies.

    - Tudieu, que c'est bien beau ces grandes commémorations républicaines, a déclaré Minizup'Mouff qui avait quasiment les larmes zaux zyeux.

    - It's magnificent, indeed!

    - Et le barmeloux François a bien parlé, a souligné Minizup'zhérault.

    - Ze le concède, a été oblizée de reconnaître Minizupette quelque peu penaude.

    - Et macarel, votre Nicolas n'a même pas daigné venir! C'est une honte!

    - Il avait d'autres engazements, par le Zaint Sacrement. Il est très occupé et il ne peut pas être partout....

    - Le zour où on honore de grandes figures de la Résistance et en particulier celle de la nièce de mon Zénéral?  Et alors qu'il était invité depuis longtemps? Pour un Républicain, cela la fiçe mal, macaniçe!

    - Il n'a pas le don de biscuité, c'est tout.

    - Vous voulez sans doute parler du don d'ubiquité, lui ai-ze fait remarquer une tartinette  narquoisement.

    - Ze me comprends, c'est le principal!

    - Pourquoi vous Français pantalonniser des zens? a demandé Minizup'iéla!

    - Boufarelle! On dit panthéoniser! Ce n'est pas un défilé de mode!

    - Moi pas connaître ce mot!

    - Moi ne pas connaître non plus, a surençéri Minizuplein.

    - Cela signifie que l'on fait entrer au sein du  Panthéon des hommes et des femmes remarquables que la France veut honorer, leur a expliqué notre Pioçe de la Farandole, ze veux parler de celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Pouvez-vous éclairer mon ampoule, a démandé Minizup'Rosa, quoi être à Paris le Parthénon?

    - Boudiou! Qu'elles sont lourdes ces Intruses étranzères! On n'est pas à Athènes! C'est le Panthéon! Et deuxio on éclaire la lanterne de quelqu'un! Mais c'est vrai que vous n'êtes pas une lumière.

    - Le Panthéon était initialement une église erizée selon les plans de Soufflot, dont les travaux ont débuté sous Louis XV qui posa le première pierre. Alors qu'il se trouvait à Metz souffrant d’une grave maladie, Louis XV fit le vœu, s’il survivait, de faire érizer une église dédiée à zainte Zeneviève. Rétabli, et de retour à Paris, il çarzea le marquis de Marigny de faire édifier le monument à la place de l’ancienne abbaye Zainte-Zeneviève, alors en ruine.

    - C'est cela les rois, a soupiré Minizupette.

    - L'édifice ne fut açevé qu'en 1790, après la Révolution. C'est à la mort de Mirabeau que l'on sonzea à réunir les tombes des grands hommes de France dans un endroit qui leur soit dédié.

    - Zoyeuse bonne idée!

    - Et on çoisit l'église....

    - C'est bien là une décision des Révolutionnaires!

    - Ze vous passe les détails de l'histoire du monument qui fut rendu au culte puis repris....En 1885, l'enterrement de Victor Hugo mit en pratique la loi rendant à l'édifice sa fonction de panthéon. On enlèva le mobilier relizieux et on remit l'inscription « Aux grands hommes la Patrie reconnaissante » qui avait été enlevée.

    - Cela être typiquement Français. Une patte en avant et deux pattes en arrière!

    - Par contre, est intervenue Minizup'Mouff, ze me demande pourquoi il n'y a pas de zaunteuses ou de çanteurs au Panthéon. A Lisbonne, Amalia Rodrigues, la çanteuse de fado, est inhumée au panthéon du Portugal. Ze pense que ce ce serait bien pour Dalida, Cloclo, Zoe Dassin..

    - France attendre panthéonisation, comme vous dire, de Minizup.

    - Fouctra! Z'imazine le discours... "Entre ici Minizup, avec tes perles, tes nœuds à çeveux et tes escarpins vernis! Entre ici avec le cortèze des Intruses qui te suivent respectueusement. Ici est ta place, Minizup, mais sans ta lessiveuse cadenassée où tu caçes 60 euros!"...

    Ze me suis précipitée dans le placard pour voir si les Intruses n'avaient pas tenté de forcer le cadenas!

    - Eh bien, moi ze préfère un canonisation en bonne et due forme au Vatican, par le manteau de Zaint Martin.

    - A çacun les clés de son bonheur, a conclu philosophiquement Minizup'Rosa.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires