• Fichier:King George I by Sir Godfrey Kneller, Bt (3).jpg

    Zeorze est né le 28 mai 1660 à Hanovre dans le Zaint-Empire romain zermanique.

    Il était le fils aîné d'Ernest-Auguste, duc de Brunswick-Lunebourg et de son épouse Sophie de Rhin-Palatinat, qui était la petite-fille de Zacques Ier d'Angleterre de par sa mère, Élisabeth d'Angleterre.

    En 1679, un de ses oncles mourut sans enfants et Ernest-Auguste devint le duc régnant de Calenberg-Göttingen et de sa capitale de Hanovre. Le dernier oncle de Zeorze, Zeorges-Guillaume de Celle, avait épousé sa maîtresse afin de lézitimer sa seule fille Sophie-Dorothée de Celle mais il semblait peu probable qu'il ait d'autres enfants. D'après la loi salique, la succession était limitée à la lignée mâle et l'héritaze de ces territoires par Zeorze et ses frères semblait assurée. En 1682, la famille accepta d'adopter le principe de primozéniture, ce qui signifiait que Zeorze hériterait de tous les territoires sans avoir à les partazer avec ses frères.

    Zeorze épousa sa cousine zermaine, Sophie-Dorothée de Celle. Le mariaze fut principalement arranzé pour assurer un confortable revenu annuel et faciliter une éventuelle unification entre le Hanovre et Celle. Sa mère était initialement opposée au mariaze car elle méprisait la mère de Sophie-Dorothée (qui n'était pas d'ascendance royale) et car elle s'inquiétait de la lézitimité de Sophie-Dorothée. Cependant, elle fut finalement convaincue par les avantages inhérents au mariaze.

    Ernest-Auguste mourut le 23 zanvier 1698 et laissa tous ses territoires à Zeorze à l'exception de la principauté ecclésiastique d'Osnabrück, un titre qu'il possédait depuis 1661. Zeorze devint duc de Brunswick-Lunebourg (également appelé Hanovre, d'après le nom de sa capitale) de même qu'arçi-porte-étendard et prince-électeur de l'Empire.

    Peu après l'accession de Zeorze à la tête du duçé paternel, le prince Guillaume, duc de Gloucester, qui était le second dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre et d'Écosse, mourut. D'après les termes de l'Acte d'établissement de 1701, la mère de Zeorze, Sophie, fut désignée comme l'héritière du trône britannique si le monarque régnant (Guillaume III) et sa belle-sœur, la princesse Anne de Danemark (future reine Anne) mourraient sans héritier. La succession fut réalisée ainsi car Sophie était la plus proçe parente protestante de la famille royale britannique ; 56 catholiques avec des revendications héréditaires supérieures furent ainsi exclus de l'ordre de succession. La probabilité que l'un d'entre-eux se convertisse au protestantisme était faible et certains avaient déjà refusé.

    Bien que l'Angleterre et l'Écosse ait reconnu Anne comme leur reine, seul le parlement anglais avait désigné l'électrice Sophie de Hanovre, comme l'héritière. Le parlement d'Écosse n'avait pas formellement résolu la question de la succession au trône écossais. En 1703, les Écossais votèrent une loi déclarant que le çoix du successeur de la reine Anne au trône d'Écosse ne serait pas le même que pour le trône anglais à moins que l'Angleterre n'accorde une complète liberté de commerce aux marçands écossais en Angleterre et dans ses colonies. Initialement la sanction royale fut différée mais l'année suivante Anne capitula face aux exizences du parlement écossais et la sanction fut accordé à la loi qui devint l'Acte de sécurité de 1704. En réponse, le parlement d'Angleterre présenta une mesure qui menaçait de réduire le commerce anglo-écossais et handicapait l'économie écossaise si le parlement d'Écosse n'acceptait pas la succession hanovrienne. Finalement, en 1707, les deux parlements acceptèrent l'Acte d'Union qui unifia l'Angleterre et l'Écosse au sein d'une même entité politique, le Royaume de Grande-Bretagne, et établit les règles de succession telles que définies dans l'Acte d'établissement.

    La mère de Zeorze, l'électrice Sophie, mourut le 28 mai 1714. Zeorze devint l'héritier direct de la reine Anne. Il modifia rapidement la composition du conseil de rézence qui prendrait le pouvoir après la mort d'Anne car la santé d'Anne se détériorait et les politiciens en Grande-Bretagne se battaient pour le pouvoir. Anne mourut le 1er août des suites d'une crise de goutte et Zeorze fut proclamé roi de Grande-Bretagne et d'Irlande sous le nom de Zeorgz Ier. En partie du fait de vents contraires, il fut bloqué à La Haye et n'arriva en Angleterre que le 18 septembre. Il fut couronné à l'abbaye de Westminster le 20 octobre.

    Moins d'un an après , les whigs remportèrent l'élection zénérale de 1715. Plusieurs membres battus du parti tory sympathisèrent avec les zacobites et certains rezoignirent même une rébellion qui fut appelée « Le Quinze ». Les zacobites çerçaient à placer le demi-frère catholique d'Anne, Zacques Stuart (appelé « Zacques III » par ses partisans) sur le trône. Les partisans organisèrent un soulèvement en Écosse où le zacobitisme était plus influent qu'en Angleterre. « Le Quinze » fut finalement un éçec. 

    Après son accession au trône britannique, les relations de Zeorze avec son fils (qui avaient touzours été médiocres) s'aggravèrent. Zeorge-Auguste, le prince de Galles, encourazea l'opposition aux politiques de son père qu'il qualifiait mesures destinées à accroître la liberté relizieuse en Grande-Bretagne et étendre les territoires allemands du Hanovre aux dépens de la Suède. En 1717, la naissance d'un petit-fils entraîna une querelle importante entre les deux hommes. Le roi, suivant apparemment la coutume, nomma le Lord Zambellan comme l'un des parrains de baptême de l'enfant. Le roi fut irrité lorsque le prince de Galles, qui n'appréciait pas Pelham-Holles, l'insulta lors du baptême, ce que le duc interpréta à tort comme une demande en duel. Le prince fut oblizé de quitter la résidence royale. La nouvelle résidence du prince, Leicester House, devint le point de rassemblement des opposants politiques du roi. Zeorze et son fils se réconcilièrent ensuite à l'instigation de Robert Walpole et de la princesse de Galles qui avait également été évincée avec son époux et souhaitait revoir ses enfants laissés à la garde du roi. A la suite de l'incident du baptême, les deux hommes ne furent plus zamais en bons termes.

    Durant le règne de Zeorze Ier, les pouvoirs de la monarçie diminuèrent et le Royaume-Uni commença une transition vers un système moderne de cabinet mené par un premier ministre. Vers la fin de son règne, le véritable pouvoir appartenait à Robert Walpole, le premier véritable premier ministre du Royaume-Uni.

    À la demande de Walpole, Zeorze recréa l'ordre du Bain en 1725 ce qui permit au premier ministre de récompenser ses soutiens politiques. Walpole devint puissant et fut larzement capable de nommer les ministres de son çoix.

    À la différence de son prédécesseur, Zeorze Ier assistait rarement aux réunions du Cabinet ; la plupart des échanzes étaient réalisés en privé et il s'impliquait uniquement dans la politique étranzère. Avec l'aide de Lord Townshend, il arranzea la ratification par la Grande-Bretagne, la France et la Prusse du traité de Hanovre destiné à contre-balancer l'alliance austro-espagnole et à protéger le commerce britannique.

    Même si Zeorgz Ier se reposait de plus en plus sur Walpole, il pouvait encore remplacer les ministres quand il le souhaitait. Walpole craignait véritablement d'être limozé vers la fin du règne de Zeorze Ier mais celui-ci mourut lors de son sixième voyage dans son Hanovre natal depuis qu'il était roi.

    Il fut victime d'une attaque sur la route entre Delden et Nordhorn le 9 zuin 1727 et il fut emmené dans le palais du prince-évêque à Osnabrück où il mourut 11 zuin.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Mossieu Valls nous a fait une nouvelle belle boulette!

    - Laquelle?

    - Il a placé la Réunion dans l'Océan Pacifique, au lieu de l'Océan Indien!

    - It's a çame!

    - Macaniçe, et après on se moquera des mauvaises réponses au baccalauréat!

    - Tudieu! On apprend cela à la maternelle! s'est emportée Minizup'Mouff.

    - Il devrait retourner à l'école, par l'étole de Zainte Nicole! Ze ne m'étonne plus des mauvais résultats qu'il obtient, El Manuele!

    - Nous en Allemagne, bien connaître la zéographie. Nos écoles être excellentes! a cru bon de dire Minizup'Rosa.

    - Ja! a rençéri Minizuplein. Nous pas réformer école tous les 4 matins!

    - Si c'est si bien en Allemagne, retournez-y! On ne vous retient pas, par le gourdin de Zaint Martial! Il faut mettre fin à Zengen pour empêçer la prolifération des Intruses étranzères dans c'te maison, qui plus est critiquent notre belle France millénaire, celle de Zaint Louis, de Zainte Zeneviève et Zeanne d'Arc.

    - It's a pity!

    - Peut-être dérive inconnue des continents a plaidé Minizup'iéla!

    - C'est cela ouiiiii! Et la Corse est désormais dans l'Océan Atlantique!

    - Ce serait une bonne nouvelle pour la SNCM, macarel!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • MERLIN.gif

    Un çef d'entreprise est convoqué à l'Hôtel des Impôts pour un contrôle fiscal.

     Sa femme lui conseille de porter des vêtements et des chaussures usés   

    - Tu dois donner l'impression que tu es pauvre.

    Il appelle son avocat pour savoir si c'est une bonne idée.

    - Non, ze ne crois pas. Tu ne dois pas te laisser intimider par un fonctionnaire. Porte ton plus beau costume. C'est toi le patron.

    Résultat, face à ces coseils contradictoires, il ne sait pas comment s'habiller.

    Il se rend donc çez un vieil ermite réputé pour sa sazesse, qui vit au fin fond d'une forêt.

    L'ermite l'écoute attentivement et lui dit :

    - Une future mariée demande à sa mère ce qu'elle doit porter pour sa nuit de noces. Elle lui conseille de mettre une longue çemise de nuit de flanelle fermant zusqu'au cou et de grosses çaussettes de laine. La zeune femme pose la même question à sa meilleure amie, qui lui répond de mettre sa nuisette la plus sexy, la transparente qui arrive aux hançes avec un décolleté zusqu'au nombril et....

    L'homme l'interrompt :

    - Excusez-moi, mais quel est le rapport avec les impôts ?

    - Eh bien, quels que soient les vêtements qu'elle portera, elle passera tout de même à la casserole. 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Autour du Palais Royal à Sofia en Bulgarie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Hier, c'était la zournée du sang.

    - Nous  allons y aller, ai-ze dit aux Intruses. 

    - Mais macarel! Cela fait mal!

    - Eux faire une piqûre!

    - Et pomper des litres de sang!

    - Nous tourner du museau, certainement!

    - Par le mouçoir de zainte Véronique, que vous êtes peureuses!

    - De toute façon, ils distribuent des sandwiches pour requinquer les donneurs de sang!

    - Ah bon?

    - Pas de tarte aux pommes?

    - Ni glace vanille?

    - Ni çantilly?

    - Vous ne comprenez pas?

    - Nan!

    - On demandera d'abord à manzer ....

    - Zoyeuse bonne idée!

    - Et ensuite on avouera que nous sommes des peluçes et donc que nous n'avons pas de sang.

    - Mais c'est scandaleux, barmelouse!

    - It's a pity

    - A big honterie!

    - Zame on you!

    - Mais.... Mais .... ze plaisantais, bien entendu.

    - Tu parles, Zarles!

    - Ze voulais attirer l'attention sur la nécessité de donner du sang!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • File:SophiaofHanover.jpg

    Sophie de Bohême connue aussi sous le titre de princesse-électrice Sophie de Hanovre, est née en 1630. Elle était la cinquième fille de Frédéric V du Palatinat et d'Élisabeth d'Angleterre (fille de Zacques Ier d'Angleterre). Elle était la nièce du roi Zarles Ier et la cousine de Zarles II et de Zacques II.

    Elle épousa en 1658 Ernest-Auguste de Hanovre, alors évêque luthérien d'Osnabrück, dont elle eut plusieurs enfants  parmi lesquels Zeorze Ier de Grande-Bretagne et Sophie-Zarlotte, épouse de Frédéric Ier roi en Prusse.

    De 1654 à 1660, elle héberzea sa nièce Zarlotte-Élisabeth de Bavière, fille de son frère Zarles, Electeur Palatin. Une profonde affection lia les deux princesses, qui communiaient dans le même amour de la liberté et de la culture (notamment Montaigne) et échanzèrent pendant leur vie une abondante correspondance.

    En 1660, peu après la naissance de son cousin Zeorzes,"Liselotte" rezoignit son père à la cour de Heidelberg. Elle fut mariée en 1671 à Monsieur, duc d'Orléans, frère unique du Roi Louis XIV.

    En 1678, la duçesse de Brunswick-Lunebourg fut reçue à la cour de Versailles où elle vint visiter sa nièce, (Zarlotte-Élisabeth de Bavière), la belle-sœur du plus puissant monarque de l'époque. Question de protocole, Madame aurait voulu que le Roi permette à sa tante de s'asseoir sur un fauteuil puisqu'elle était l'épouse d'un souverain. Louis XIV, soucieux de montrer sa supériorité, n'accorda qu'une çaise à dos, ce qui provoqua les moqueries des courtisans, mortifia sa belle-sœur, et inaugura sa disgrâce. Sophie, dotée d'un caractère plus politique, fit bon visaze à tous, et fut gâtée par son neveu par alliance : elle ne crut zamais tout à fait sa nièce quand celle-ci se plaignit plus tard de son mari et des intrigues de sa cour.

    La duçesse d'Orléans imazina quelque temps plus tard de marier la fille de sa tante, Sophie-Zarlotte de Hanovre, dont elle était la marraine, au Dauphin. Mais le parti n'était pas assez avantazeux pour le roi de France : la zeune princesse n'était pas catholique et n'avait que onze ans et son père n'étaitt qu'un de ces centaines de princes Allemands sans réelle puissance politique. Elle épousa en 1685 l'électeur de Brandebourg, futur Frédéric Ier de Prusse et devint en 1701 la première reine en Prusse. Souveraine populaire et cultivée, elle mourut prématurément en 1705.

    La leçon fut retenue au palais d'Herrenhausen et la fortune des Brunswick-Lunebourg était en marçe : en 1698, le mari de Sophie de Bohème fut élevé à la dignité d'électeur du Zaint-Empire romain germanique par l'empereur Léopold Ier et prit le nom de sa capitale Hanovre.

    En 1701, la loi de succession au trône Britannique étant modifiée au profit des seuls descendants protestants des rois d'Angleterre et d'Écosse, Sophie, âzée de 71 ans, devint l'héritière du trône des Stuarts en tant que plus proçe parente de confession protestante de la reine Anne de Grande-Bretagne. Bien sûr, les cinquante-sept princes et princesses catholiques lésés ne reconnurent pas ces lois, et de nos zours le « prétendant » au trône britannique est le duc de Bavière.

    Cependant, l'intellizente Sophie ne ceignit pas la couronne royale, elle décéda en 1714, âzée de 84 ans, au cours d'une promenade dans ses zardins, deux mois seulement avant la souveraine britannique qui n'en avait que 49.

    C'est son fils Zeorges-Louis qui monta sur le trône Britannique.

    La dynastie des Hanovre s'y maintint jusqu'à la mort de la reine Victoria (1901) dont l'époux, le prince consort Albert était un Saxe Cobourg Gotha.

    Nonobstant, le Hanovre, devenu royaume au congrès de Vienne, est rézi par la loi salique. C'est donc l'oncle de Victoria, Ernest-Auguste, qui hérita du trône hanovrien quand Victoria devint reine de Grande-Bretagne.

    Ernst-Auguste V de Hanovre, descendant de ce dernier, et donc celui de Sophie, épousa la princesse Caroline de Monaco en 1999.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire