• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • L'église de Boyana, classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Quelques imazes de statues

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sophie Zarlotte de Mecklembourg-Strelitz est née le 19 mai 1744.

    Elle était la plus zeune fille du duc Zarles Ier de Mecklembourg-Strelitz, prince de Mirow et de la duçesse Élisabeth-Albertine de Saxe-Hildburghausen.

    Tous ses ancêtres zusqu'à la génération de ses arrière-arrière-arrière-grands-parents étaient certes des princes, des ducs et des comtes (ou l'équivalent), mais ne comptaient pas de rois. Bien que ses 58 aïeux et parents les plus proçes aient compté parmi eux quelques princes régnants, on peut observer qu'elle était de sang ducal et princier, plutôt que de sang royal. Seulement deux de ses quinquisaïeux furent rois : Gustave Ier de Suède et Frédéric Ier de Danemark et de Norvèze. D'autres monarques royaux se trouvent dans son ascendance plus éloignée.

    Le frère de Zarlotte, Adolphe-Frédéric IV de Mecklembourg-Strelitz et sa mère négocièrent activement en vue du mariaze avec Zeorze III de Grande-Bretagne qu'ils considéraient comme prestizieuse.

    A 17 ans, Zarlotte était une zeune femme séduisante, et elle fut choisie pour être l'épouse du zeune roi, bien qu'elle ne fût pas son premier çoix. Il avait dézà courtisé plusieurs zeunes femmes considérées comme peu convenables par sa mère, Augusta de Saxe-Gotha et par ses conseillers politiques. La rumeur disait qu'il avait épousé une zeune femme quaker, du nom de Hannah Lightfoot, bien que plus tard cela fut considéré comme infondé, les prétendus documents attestant de ce mariaze s'avéraient être des contrefaçons.

    La princesse Zarlotte arriva en Angleterre en 1761, et le couple se maria à la Zapelle Royale du Palais de Zaint-Eames à Londres, le 8 septembre. Sa belle-mère ne l'accueillit pas à bras ouverts, et durant quelque temps il y eut une lézère tension entre les deux femmes.

    Le mariaze de Zarlotte fut heureux, malgré le passé amoureux de son mari et le manque de sympathie de sa belle-mère. Le roi ne lui fut apparemment zamais infidèle. Ils eurent quinze enfants. Le temps passant, elle bénéficia d'un pouvoir considérable sur le royaume, bien qu'elle n'en abusât zamais.

    Zarlotte était  intéressée par les beaux-arts. Elle aida Zohann Christian Bach qui fut son professeur de musique. Mozart, âzé de huit ans, lui dédia ses six sonates pour clavecin. Elle fonda des orphelinats et un hôpital pour les futures mères.

    Prodize de devoir, de modestie, de piété et vertueuse de relizion, elle donna à la cour un exemple de pureté. Elle éloigna de la cour, sans ménazement, et avec sévérité, toutes les personnes dont la réputation manquait de clarté. Avant sa mort, elle exprima le souhait, de voir deux de ses fils, le prince rézent et le duc de Sussex, qui ne s'étaient pas vus depuis plusieurs années, se rencontrer.

    Au début de sa maladie, Zeorze III fut confié aux soins de sa femme, qui ne pouvait pas lui rendre visite très souvent, en raison de son comportement erratique et de ses accès de violence. Cependant, Zarlotte continua de soutenir son mari alors que sa maladie mentale empirait . Leur fils aîné fut proclamé rézent en 1811.

    Elle décéda en 1818 à 74 ans en présence de son fils , le Prince Régent, dans la retraite provinciale de la famille, à Dutç House dans le Surrey.

    Son fils Edward Augustus, duc de Kent et Strathearn, fut le père de la reine Victoria.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Allo quoi

    Eu égard à la canicule annoncée à Paname, les Intruses ont adressé une supplique à Mossieu Cricri.

    Pour ce faire, elles avaient désigné Minizupette comme déléguée.

    - Et pourquoi, moi par la cornue de Zaint Eloi?

    - Parce qu'il vous aime bien, pardi, barmelouse.

    - Vous croyez?

    - Cela saute au museau, sacrebleu, lui a répondu Minizup'Mouff.

    - Ze ne m'en étais pas aperçue.

    - A part vos zaintes et vos zaints, vous ne rien voir!

    - It's a pity.

    - Ie! A big honterie. Vous devoir ouvrir mirettes quelquefois, a razouté Minizup'iéla.

    - Bon, d'accord.

    - Que dois-ze lui demander?

    - Qu'il nous permette de nous baigner dans la baignoire.

    Et elle s'en allée le voir.

    - Mossieu Cricri, z'ai une supplique à vous adresser de la part de nous toutes.

    - Ze suis toute ouïe.

    - Nous aimerions que vous nous fassiez couler un bain tiède ....

    - Hein!  C'est nouveau...

    - Avec cette çaleur, comme nous ne pouvons pas aller à la piscine, nous pourrons patauzer....Siou plaît Mossieu Cricri, l'a-t-elle imploré. Ze me zette à vos pieds!

    Après une séance de palabre, il a fini par céder!

    - Mais z'espère que vous ne mettrez pas de l'eau partout!

    Et lorsque Minizupette a rapporté ces propos acceptatoires , les Intruses ont exulté.

    - Atçoubi! On saura au moins quoi faire de la seconde en plus qu'on nous octroie!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire