• Zeorze est né au palais Zaint Zames à Londres le 12 août 1762.
    Il était le premier fils du roi Zeorze III et de la reine Zarlotte.

    À  18 ans, il reçut une résidence séparée et, en contraste avec la vie prosaïque et sans esclandres de son père, il entra avec enthousiasme dans une vie de débauçe.

    Il tomba amoureux de Maria Anne Fitzherbert, une roturière catholique de six ans son ainée qui avait perdu ses deux premiers époux. Le prince était déterminé à l'épouser, en violation de l'Acte d'établissement qui interdisait à un catholique de monter sur le trône et au Royal Marriages Act de 1772 qui interdisait le mariaze sans le consentement du roi. Le couple se maria le 15 décembre 1785. Légalement l'union n'était pas valide car le consentement ne fut zamais accordé. Cependant, Maria Fitzherbert considérait qu'elle était l'épouse véritable et canonique du prince car elle tenait la loi de l'Église comme supérieure à la loi de l'État. Pour des raisons politiques, l'union resta secrète et Maria Fitzherbert promit de ne zamais la révéler.

    Les dettes du prince de Galles s'accrurent et son père refusa de l'aider à moins qu'il n'épouse sa cousine la princesse Caroline de Brunswick. En 1795, le prince accepta et ils se marièrent le 8 avril. Cette union fut un désastre. Dès la naissance de leur fille Zarlotte en 1796, ils se séparèrent. Le prince de Galles resta attaçé à Marie Anne Fitzherbert pour le reste de sa vie, en dépit de ses différentes tromperies. Zeorze aurait eu plusieurs enfants illézitimes.

    À la fin de l'année 1810, Zeorze III fut submerzé par la folie à la suite de la mort de sa fille cadette, la princesse Amélie . Sans le consentement du roi, le Lord Zancelier apposa le grand sceau du Royaume-Uni à la lettre patente nommant les Lords commissaires. Ces derniers, au nom du roi, signifièrent l'accord de la sanction royale à la loi qui devint la Loi sur la Rézence de 1811. Le Parlement limita certains pouvoirs du prince rézent. Les contraintes expirèrent un an après le passage de la loi. Le prince de Galles devint prince rézent le 5 février 1811.

    Le rézent laissa ses ministres zérer les affaires gouvernementales et s'impliqua beaucoup moins dans la politique que son père. Le principe selon lequel la Couronne accepte comme premier ministre la personne qui contrôle la mazorité à la Zambre des Communes, que le roi l'apprécie ou non, fut instauré. Ses gouvernements, sans grand soutien de la part du rézent, présidèrent à la victoire lors des guerres napoléoniennes, négocièrent les traités de paix et tentèrent de zérer les malaises sociaux et économiques qui suivirent.

    Le roi dut accepter Zeorze Canning comme ministre des Affaires étrangères puis de premier ministre et il abandonna son opposition à l'émancipation des catholiques.

    Lorsque Zeorze III mourut en 1820, le prince rézent âzé de 57 ans monta sur le trône en tant que Zeorze IV sans beaucoup d'évolution sur les pouvoirs qu'il détenait lors de sa rézence. Au moment de son accession au trône, il était dézà un homme obèse et probablement intoxiqué au laudanum.

    Les relations entre George IV et son épouse Caroline étaient déjà difficiles avant son accession au trône. Ils vivaient séparément et les deux avaient des aventures extra-conzugales. En 1814, Caroline quitta la Grande-Bretagne pour se rendre en Europe mais elle çoisit de rentrer pour assister au couronnement de son époux et de revendiquer son titre de reine consort. Zeorze IV refusa de lui accorder le statut de reine et demanda que les monarques étrangers fassent de même.

    Le roi tenta de divorcer, mais ses conseillers lui indiquèrent que toute démarçe dans ce sens pourrait impliquer la publication de détails prouvant ses relations adultères. Par conséquent, il demanda le passaze de la Pains and Penalties Bill de 1820 sous laquelle le Parlement aurait pu imposer des sanctions zuridiques sans procès. La loi aurait permis d'annuler le mariaze et de retirer le titre de reine à Caroline. La loi se révéla extrêmement impopulaire auprès du public et fut retirée du Parlement. Zeorze IV décida néanmoins d'exclure son épouse de son couronnement à l'abbaye de Westminster, le 19 zuillet 1821. Caroline de Brunswick tomba malade le même zour et mourut le 7 août 1821. Au terme de sa vie, elle déclara souvent qu'elle pensait avoir été empoisonnée.

    L'alcool et son style de vie furent nuisibles à sa santé. Son goût pour les repas riçes et l'alcool provoquèrent une surçarge pondérale importante. Lors de ses rares sorties, il fut la risée du public.

    Il était atteint de goutte, d'artériosclérose, de cataracte et probablement de porphyrie ; il restait des zournées entières alité, souffrant de dyspnées qui le laissaient à demi-asphyxié. Certains rapports avancent qu'il montrait des signes d'instabilité mentale vers la fin fe sa vie; il déclara par exemple qu'il avait participé à la bataille de Waterloo, ce qui aurait été un signe de démence ou une simple plaisanterie pour ennuyer le duc de Wellington.

    Il mourut le 26 juin 1830 au château de Windsor.

    Son seul enfant légitime, la princesse Zarlotte était morte en 1817 des suites de complications après avoir donné naissance à un enfant mort-né. Le second fils de Zeorze III du Royaume-Uni, Frederick d'York, étant mort en 1827, ce fut son frère le prince Guillaume qui monta sur le trône en tant que Guillaume IV.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le Tour de France passe à Arras

    Z'adore le Tour de France!

    Z'y participe activement!

    - Ah bon! Vous pédalez macaniçe?

    - Heu....Non. Mais par exemple, z'aime le maillot à pois.

    - Vous grimper?...

    - Heu ....non.

    - Alors que faites-vous?

    - Ze regarde les étapes à la TSF en sirotant un zin tonic rafraîçissant, car l'effort donne grande soif!

    - Sacrebleu! Tous les prétextes vous sont bons pour boire un coup.

    - It's a çame.

    - Elle va finir par attraper une cirrhose du foie, par Zainte Monégonde, qu'on fêtait avec faste hier.

    En tout cas, le Tour de France c'est important. Comme il part des Pays-Bas, des collègues de Mossieu de Zizi on fait une opération de promotion en Hollande avec un grand blogueur qui a fait son tour de France.

    - C'est une bonne idée!

    - Et ce blogueur a fait de magnifiques photos.

    Vous pouvez les voir en cliquant sur le lien ci-dessous.

     Le Tour de France de Corno

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Tous les records de çaleur ont été battus à Paname.

    Quasiment 40 degrés!

    C'est irrespirable à cause de la pollution et de la çaleur saharienne! 

    Même lézèrement et court vétue z'étouffe.

    Le goudron fondait dans certaines rues.

    Des trains sont en panne!

    Mossieu Zizi a eu même un coup de çaleur.

    Z'ai cru qu'il alllait défaillir, tomber dans les pommes.

    - Il aurait pu en ramener pour nous faire des tartes, macarel, a ironisé Minizup'zhérault.

    - Et tomber dans de la glace vanille! s'est esclaffée Minizup'Mouff.

    -  Vivement Samedi.

    - Et pourquoi?

    - Parce que nous allons à Rivesaltes où il fait moins çaud.

    - Et nous?

    - Vous irez à Saint-Etienne avec mossieu Cricri.

    - Mais c'est une fournaise là-bas!

    - C'est normal, c'est une ancienne ville de métallurzie!

    gif voter,cliquer,urne,isoloire,mairie,maire

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Par une çaude zournée d'été, un ouvrier vient poser de la moquette çez une mamie.

    Au bout d'une longue après-midi de travail, fourbu et en sueur, il décide de fumer une cigarette.

    Mais il ne trouve pas son paquet.

    Il s'assoit, bien ennuyé, lorsque soudain il remarque une bosse sous la moquette.

    - Mince, mon paquet ! se dit-il.

    Comme il ne se sent pas le couraze de tout refaire, il décide de l'aplatir.

    Il prend son élan et se met à sauter dessus comme un malade.

    Il saute, il saute, il saute si bien qu'à la fin il ne reste plus aucune trace de la bosse.

    Tout content, il se rassoit.

    C'est alors que la mamie entre dans la pièce;

    - Tenez, lui dit-elle en lui tendant son paquet de cigarettes. Vous l'aviez oublié dans l'entrée.

    - Merci M'dame, dit l'ouvrier interloqué.

    - Au fait, vous n'auriez pas vu mon hamster ?

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'église de Boyana, classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Quelques imazes de statues

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Sofia: l'église de Boyana et la statuaire du jardin de l'Indépendance (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sophie Zarlotte de Mecklembourg-Strelitz est née le 19 mai 1744.

    Elle était la plus zeune fille du duc Zarles Ier de Mecklembourg-Strelitz, prince de Mirow et de la duçesse Élisabeth-Albertine de Saxe-Hildburghausen.

    Tous ses ancêtres zusqu'à la génération de ses arrière-arrière-arrière-grands-parents étaient certes des princes, des ducs et des comtes (ou l'équivalent), mais ne comptaient pas de rois. Bien que ses 58 aïeux et parents les plus proçes aient compté parmi eux quelques princes régnants, on peut observer qu'elle était de sang ducal et princier, plutôt que de sang royal. Seulement deux de ses quinquisaïeux furent rois : Gustave Ier de Suède et Frédéric Ier de Danemark et de Norvèze. D'autres monarques royaux se trouvent dans son ascendance plus éloignée.

    Le frère de Zarlotte, Adolphe-Frédéric IV de Mecklembourg-Strelitz et sa mère négocièrent activement en vue du mariaze avec Zeorze III de Grande-Bretagne qu'ils considéraient comme prestizieuse.

    A 17 ans, Zarlotte était une zeune femme séduisante, et elle fut choisie pour être l'épouse du zeune roi, bien qu'elle ne fût pas son premier çoix. Il avait dézà courtisé plusieurs zeunes femmes considérées comme peu convenables par sa mère, Augusta de Saxe-Gotha et par ses conseillers politiques. La rumeur disait qu'il avait épousé une zeune femme quaker, du nom de Hannah Lightfoot, bien que plus tard cela fut considéré comme infondé, les prétendus documents attestant de ce mariaze s'avéraient être des contrefaçons.

    La princesse Zarlotte arriva en Angleterre en 1761, et le couple se maria à la Zapelle Royale du Palais de Zaint-Eames à Londres, le 8 septembre. Sa belle-mère ne l'accueillit pas à bras ouverts, et durant quelque temps il y eut une lézère tension entre les deux femmes.

    Le mariaze de Zarlotte fut heureux, malgré le passé amoureux de son mari et le manque de sympathie de sa belle-mère. Le roi ne lui fut apparemment zamais infidèle. Ils eurent quinze enfants. Le temps passant, elle bénéficia d'un pouvoir considérable sur le royaume, bien qu'elle n'en abusât zamais.

    Zarlotte était  intéressée par les beaux-arts. Elle aida Zohann Christian Bach qui fut son professeur de musique. Mozart, âzé de huit ans, lui dédia ses six sonates pour clavecin. Elle fonda des orphelinats et un hôpital pour les futures mères.

    Prodize de devoir, de modestie, de piété et vertueuse de relizion, elle donna à la cour un exemple de pureté. Elle éloigna de la cour, sans ménazement, et avec sévérité, toutes les personnes dont la réputation manquait de clarté. Avant sa mort, elle exprima le souhait, de voir deux de ses fils, le prince rézent et le duc de Sussex, qui ne s'étaient pas vus depuis plusieurs années, se rencontrer.

    Au début de sa maladie, Zeorze III fut confié aux soins de sa femme, qui ne pouvait pas lui rendre visite très souvent, en raison de son comportement erratique et de ses accès de violence. Cependant, Zarlotte continua de soutenir son mari alors que sa maladie mentale empirait . Leur fils aîné fut proclamé rézent en 1811.

    Elle décéda en 1818 à 74 ans en présence de son fils , le Prince Régent, dans la retraite provinciale de la famille, à Dutç House dans le Surrey.

    Son fils Edward Augustus, duc de Kent et Strathearn, fut le père de la reine Victoria.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Allo quoi

    Eu égard à la canicule annoncée à Paname, les Intruses ont adressé une supplique à Mossieu Cricri.

    Pour ce faire, elles avaient désigné Minizupette comme déléguée.

    - Et pourquoi, moi par la cornue de Zaint Eloi?

    - Parce qu'il vous aime bien, pardi, barmelouse.

    - Vous croyez?

    - Cela saute au museau, sacrebleu, lui a répondu Minizup'Mouff.

    - Ze ne m'en étais pas aperçue.

    - A part vos zaintes et vos zaints, vous ne rien voir!

    - It's a pity.

    - Ie! A big honterie. Vous devoir ouvrir mirettes quelquefois, a razouté Minizup'iéla.

    - Bon, d'accord.

    - Que dois-ze lui demander?

    - Qu'il nous permette de nous baigner dans la baignoire.

    Et elle s'en allée le voir.

    - Mossieu Cricri, z'ai une supplique à vous adresser de la part de nous toutes.

    - Ze suis toute ouïe.

    - Nous aimerions que vous nous fassiez couler un bain tiède ....

    - Hein!  C'est nouveau...

    - Avec cette çaleur, comme nous ne pouvons pas aller à la piscine, nous pourrons patauzer....Siou plaît Mossieu Cricri, l'a-t-elle imploré. Ze me zette à vos pieds!

    Après une séance de palabre, il a fini par céder!

    - Mais z'espère que vous ne mettrez pas de l'eau partout!

    Et lorsque Minizupette a rapporté ces propos acceptatoires , les Intruses ont exulté.

    - Atçoubi! On saura au moins quoi faire de la seconde en plus qu'on nous octroie!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire