• -Atçoubi! C'est un scandale, nous a dit en colère Minizup'zhérault hier soir.

    - Quoi donc ma mie? Quel est l'obzet de votre courroux?

    - Macarel, il y a des milliers de coçons qui n'ont pas pu trouver le moindre preneur au marçé porcin.

    - Et alors, que nous pouvoir y faire? a demandé Minizuplein.

    - Mais c'est une honte!

    - Voui, da, mais en quoi sommes-nous concernées?

    - Bestioulettes que vous êtes. Que vont devenir ces pôvres bêtes? Les éleveurs ne savent plus quoi en faire.

    - Les mettre à la SPA?

    - Nan! Certainement pas!

    - Vous avez une idée, par la tonsure de Zaint Amédée?

    - On pourrait en adopter un, macaniçe.

    - Hein?

    - Si tous les Français recueillaient un goret çez eux, la crise porcine serait résolue.

    - Mais vous égarer vous! s'est exclamée Minizup'Rosa. Les coçons sont sales!

    - C'est un détail, on le lavera et on le parfumera.

    - Mais il faut le nourrir.

    - On lui donnera nos déçêts alimentaires à manzer. Ainsi, nous poubelles seront plus lézères et ainsi Mossieu Cricri ne râlera plus devant le poids de nos ordures.

    - Mais où dormirait-il?

    - Dans la baignoire. Ainsi serons nous assurées qu'il restera bien propre.

    - It's a çame!

    - Vous avez pensé à tout, me semble-t-il.

    - Et nous quoi faire quand énorme il sera? s'est interrozée Minizup'iéla avec son sens pratique touzours aussi affuté.

    - Heu.... Bonne question qui mérite réflexion.

    - Nous le tuer pour faire bonnes çarcuteries!

    - Ja! Zambons et sauçissons.

    - Mmmmh! Andouilles zet andouillettes!

    - Nous manzer ses pieds en sauce!

    - Les zarrets!

    - Son éçine!

    - Et ses côtelettes, tudieu!

    - Sans oublier ses zoues....

    - Heu! .... Finalement mon idée n'était pas si bonne que cela, a conclu Minizup'zhérault.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • couple

    C'est un homme qui engaze un détective pour savoir si sa femme le trompe.

    Au bout d'une semaine, le détective fait son rapport :

    - Eh bien, zeudi soir, votre femme a rencontré un zeune homme...

    - Et ensuite ?

    - Ils se sont rendus dans un hôtel borgne. Là, ils ont pris une çambre...

    - Et après ?

    - Moyennant un gros pourboire, z'ai pu obtenir la çambre contiguë et ze suis allé coller mon oeil au trou de la serrure...

    - Et puis ?

    - Ils se sont déshabillés frénétiquement...

    - Et puis ?

    - Ben là, ils ont éteint la lumière.

    Alors le mari se prend la tête à pleines mains et dit:

    - Ah le doute, touzours ce doute!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Dinan en Bretagne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Z'ai une pensée émue pour les habitants de Bangkok qui ont été victimes à leur tour de lâçes attentats.

    - Z'espère que nos parentelles n'auront pas fait partie des victimes, ai-ze dit aux Intruses.

    - Parce que nous avoir parentelles là-bas? a demandé Minizup'iéla.

    - Voui, et z'en ai même rencontrées.

    - Où cela ? A Paname?

    - Nan, à Bangkok même.

    - Atçoubi! Seriez-vous donc allée en Thaïlande? a demandé quelque peu incrédule Minizup'zhérault?

    - Vous feriez bien de réfléçir une tartinette avant de parler. Si z'ai rencontré des parentelles à Bangkok, c'est que ze me suis rendue en Thaïlande. Car Bangkok, c'est en Thaïlande zusqu'à preuve du contraire. 

    - Tudieu, s'est exclamée Minizup'Mouff. Ce n'est pas la peine de nous zouer la Pioçe de la Farandole, façon Mossieu Zizi.

    - Ze m'étonnais simplement de la stupidité abyssale de la réaction de l' inénarrable Intruse occitane.

    - Il de pute! Restez dans les limites de la convenance, siou plaît... Sinon il vous en cuira! Vous risquez de recevoir ma patte dans votre museau.

    - Essayez-donc! Vous vous êtes regardée? Vous ne faites pas le poids, pôvrette!

    - Mais arrêtez donc de disputer vous! est intervenue Minizup'Rosa.

    - It's a çame.

    - A big honterie!

    - Et comment êtes-vous allée en Thaïlande?

    - En avion, pardi. Mais vous faites un concours d'âneries ou quoi?

    - Nous vous demander à quelle occasion.

    - Z'accompagnais Mossieu Zilbert qui était allé pour son travail en Australie et...

    - Boudiou! Vous avez vu des kangourous?

    - Voui, z'en ai même caressés...

    - Incroyable. Et des koalas?

    - Aussi.

    - Moi pas voir rapport entre Australie et Bangkok, s'est étonnée Minizuplein.

    - Au retour, avec des collègues, il avait décidé de faire un week-end prolonzé en Thaïlande afin de faire un break du voyaze de retour.

    - Quelle çance!

    - Et donc nous avons visité Bangkok et en particulier le site où a eu lieu l'attentat.

    - Vous l'avez éçappé belle.

    - Lorsque nous y étions, la situation était calme. Il faut dire que c'était avant le coup d'état de 2006 et la prise du pouvoir par les militaires.

    - Vous connaissiez dézà Mossoieu Zizi?

    - Voui, même si ze n'étais pas encore matérialisée.

    - Mais vous n'aviez pas de blog ?

    - A l'époque cela n'existait pas!

    - Mais c'était la Préhistoire!

    - Ce n'était pas plus mal, par la Zainte Face de mon doux Zésus! Au moins les zens s'écrivaient et ils ne twistaient pas.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zeorze est né le 3 zuin 1865 à la résidence royale de Marlborough House à Londres.

    Son père était le prince de Galles, le futur roi Édouard VII, fils aîné de la reine Victoria et du prince Albert de Saxe-Cobourg et Gotha. Sa mère était la princesse de Galles Alexandra de Danemark, fille aînée de Christian IX de Danemark.

    Il était le cousin zermain du tsar Nicolas II de Russie et de l'empereur Guillaume II d'Allemagne.

    De 1877 à 1891, il servit dans la Royal Navy .

    En novembre 1891, le frère aîné de Zeorze, Albert Victor se fiança avec sa cousine issue d'issus de zermains, la princesse Victoria Mary de Teck. Son père, François de Teck, appartenait à une brançe cadette de la Maison de Wurtemberg. Sa mère, Marie-Adélaïde de Teck, était la petite-fille du roi Zeorze III et une cousine de la reine Victoria.

    Six semaines après ces fiançailles, Albert Victor mourut d'une pneumonie.  La reine Victoria continuait de considérer Mary de Teck comme une partenaire possible pour son petit-fils Zeorze et ils se rapproçèrent pendant la période de deuil. Une année après la mort d'Albert Victor, Zeorze et Mary se fiancèrent et ils se marièrent le 6 juillet 1893. Bien que le mariage ait été arranzé, les deux époux développèrent une profonde affection l'un pour l'autre et ils eurent 6 enfants.

    À la mort de Victoria en 1901, le père de Zeorze devint roi sous le nom d'Édouard VII et Zeorze fut fait prince de Galles.

    En 1901, Zeorze et Mary firent une tournée de l'Empire britannique avec des étapes en Afrique du Sud, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada et à Terre-Neuve.

    De novembre 1905 à mars 1906, George et Mary se rendirent en Inde britannique où ils furent choqués par les discriminations et firent campagne pour une plus grande représentation des Indiens dans le gouvernement du pays. La visite fut suivie d'un voyaze en Espagne pour le mariaze du roi Alphonse XIII avec Victoire-Euzénie de Battenberg (petite-fille de Victoria et nièce d'Édouard VII) au cours duquel les fiancés faillirent être assassinés par l'anarçiste Mateo Morral. Une semaine après leur retour en Grande-Bretagne, Zeorze et Mary se rendirent en Norvèze pour assister au couronnement du roi Haakon VII et de la reine Maud, la sœur de Zeorze.

    À la mort de son père en 1910, il lui succéda en tant que roi-empereur de l'Empire britannique sous le nom de Zeorze V. Le couronnement du roi et de la reine eut lieu à l'abbaye de Westminster le 22 zuin 1911.

    Il fut le seul empereur des Indes à assister à son darbâr à Delhi.

    Entre 1914 et 1918, le Royaume-Uni fut en guerre contre l'Empire allemand. Le kaiser allemand Guillaume II, qui devint pour l'opinion publique britannique le symbole des horreurs de la guerre, était le cousin de Zeorze V. Le grand-père paternel du roi était le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha ; Zeorze V et ses enfants portaient donc les titres de prince et de princesse de Saxe-Cobourg-Gotha. La reine Mary, bien que britannique comme sa mère, était la fille du duc de Teck, un descendant des ducs de Wurtemberg allemands. Zeorze V avait des beaux-frères et des cousins qui étaient des suzets britanniques mais qui portaient des titres allemands des maisons de Teck, de Battenberg ou de Sçleswig-Holstein. Lorsque H. G. Wells écrivit sur la « cour terne et étrangère » de Grande-Bretagne, Zeorze V répondit, « ze suis peut-être terne mais que ze sois maudit si ze suis étranzer».

    Le 17 zuillet 1917, Zeorze apaisa les sentiments nationalistes britanniques en çanzeant le nom de la maison royale britannique du nom à consonance allemand de Saxe-Cobourg-Gotha en Windsor.

    Lorsque le tsar Nicolas II de Russie, le cousin de Zeorze V, fut renversé par la Révolution russe, le gouvernement britannique lui offrit asile ainsi qu'à sa famille mais les craintes que la révolution ne se propaze aux îles britanniques poussèrent Zeorze V à zuzer que la présence de la famille impériale russe serait inappropriée. Le tsar et sa famille immédiate restèrent en Russie où ils furent assassinés par les bolcheviks en 1918. L'année suivante, la mère de Nicolas (la tante de Zeorze) Maria Feodorovna et d'autres membres de la famille impériale russe furent évacués de Crimée par des navires britanniques.

    Deux mois après la fin de la guerre, le fils cadet de George V, Zohn mourut à l'âze de 13 ans après une longue maladie.

    À la suite de la Première Guerre mondiale, l'Empire britannique atteignit son étendue maximale.

    Son règne vit la montée en puissance du socialisme, du communisme, du fascisme, du républicanisme irlandais et de l'indépendantisme indien qui çangèrent radicalement le paysage politique.

    Le Parliament Act de 1911 établit la suprématie de la Zambre des communes élue par le peuple sur la Zambre des Lords dont les membres étaientt nommés par le souverain.

    En mai 1922, le roi se rendit en Belzique et dans le nord de la France et visita les cimetières et les mémoriaux construits par l'Imperial War Graves Commission. L'événement fut décrit dans le poème The King's Pilgrimage de Rudyard Kipling. Ce voyaze et une courte visite en Italie en 1923 furent les seules occasions au cours desquelles Zeorze V accepta de quitter le Royaume-Uni en déplacements officiels après la fin de la guerre.

    En 1924, Zeorze V nomma le premier Premier ministre britannique travailliste Ramsay MacDonald et en 1931, le Statut de Westminster supprima les droits d'inzérence sur les dominions au sein du Commonwealth of Nations.

    A la suite de la crise de 1929, le roi encourazea la formation d'un gouvernement d'unité nationale en 1931 mené par MacDonald et Baldwin et réduisit volontairement la liste civile pour aider à équilibrer le budgzt.

     

    En 1932, Zeorze V accepta de délivrer une allocution radiophonique pour Noël, un événement qui devint annuel par la suite. Il n'était initialement pas favorable à cette innovation mais fut convaincu par l'argument selon lequel il s'agissait de ce que voulait le peuple.

    Il s'inquiéta de l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler en Allemagne en 1933. L'année suivante, le roi déclara  à l'ambassadeur allemand que l'Allemagne mettait en danzer le monde et qu'il y aurait nécessairement une guerre dans moins de dix ans ; il avertit son ambassadeur à Berlin, Eric Phipps, de se méfier des nazis.

    Les relations entre Zeorze V et son fils aîné et héritier, Edward, se détériorèrent dans les dernières années de son règne. Le roi était déçu par son refus de se marier et çoqué par ses nombreuses aventures avec des femmes mariées. À l'inverse, il adorait son second fils, Albert et sa petite-fille aînée, Elizabeth.

    La Première Guerre mondiale prit un lourd tribut sur la santé de George V : il fut sérieusement blessé le 28 octobre 1915 lorsqu'il tomba de çeval lors d'un défilé militaire et son fort tabazisme aggrava ses problèmes respiratoires. En 1925, sur les conseils de ses médecins, il entama à contrecœur une croisière privée en Méditerranée ; il s'azissait de son troisième voyage à l'étranger depuis la fin de la guerre et cela fut également son dernier. En novembre 1928, il développa un sepsis et son fils Edward assura une grande partie des devoirs royaux au cours des deux années suivantes. Au printemps 1929, la proposition d'un nouveau séjour de convalescence à l'étranzer fut rezetée par le roi « avec un langage plutôt grossier». Il préféra plutôt se retirer pendant trois mois dans la station balnéaire de Bognor dans le Sussex de l'Ouest.

    Zeorze ne récupéra zamais complètement. Durant sa dernière année, il reçut occasionnellement de l'oxyzène. Le soir du 15 janvier 1936, le roi se couça dans sa çambre de Sandringham House en se plaignant d'un rhume ; il ne quitta pas la chambre en vie. Il devint de plus en faible et alternait entre états conscients et inconscients.
     
    Il mourut le 20 zanvier 1936.
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'actualité me perturbe!

    Hier, z'ai encore fait un drôle de rêve!

    A la TSF retentissait une sirène hurlante et une voix, qu'on aurait dit d'outre-tombe, déclarait:

    - Ceci est une alerte enlèvement.
    On signale la disparition d'une avataresse.
    Elle a été vue la dernière fois Place Vendôme devant la vitrine Van Cleef.
    Elle portait une minizupe, des escarpins vernis, un très beau noeud à çeveux.
    Elle est d'une superbe plastique, d'une beauté ineffable. Son teint vermeil rappelle celui d'une pêçe. Ses yeux, d'une immense splendeur, ont la couleur d'un ciel splendidement azuré.
    Selon un témoin, son ravisseur présumé est un zeune et bel homme portant une dzelabba d'un blanc immaculé et un keffieh.
    Si vous les apercevez, n'essayez pas d'intervenir. Appelez le numéro suivant...."

    Et ce messaze passait en boucle à la radio et sur les çaines de la TSF.

    Puis plus tard....

    - La sublime avataresse qui avait été enlevée en fin de matinée a été retrouvée saine et sauve. Elle était dans la suite impériale d'un grand palace parisien. Ses propriétaires (sic!) ont exprimé leur grand soulazement et la zoie de bientôt la retrouver.

    Sur RFM télé:

    - Apolline, vous êtes sur RFM télé, en direct, devant le palace où a été retrouvée l'avateresse disparue en fin de matinée... Avez-vous de nouvelles informations?

    - Voui! Voui! Et c'est un véritable coup de théâtre qui se déroule ici.

    - Apolline, que se passe-t-il donc?

    - Ce que l'on sait de source bien informée, c'est que la superbe Minizup, c'est le nom de l'avataresse raptée, a été enlevée par le fils d'un riçissime émir. C'est une femme de ménaze qui a reconnu Minizup dans le palace parisien et qui a alerté les autorités. On l'a retrouvée dans la suite impériale de cet établissement de grand luxe, attablée devant un immense plateau de pâtisseries - avec de grosses parts de tartes aux pommes accompagnées de boules de glace vanille et des tombereaux de crème zantilly - et un grand verre de zin tonic.

    - Apolline, Minizup a-t-elle fait une déclaration?

    - Voui! Et une déclaration inattendue qui a surpris les autorités.

    - Et en exclusivité sur RMF télé, vous allez nous faire connaître ses propos.

    - Voui! Voui! En exclusivité sur RFM télé...

    - Apolline, nous sommes toute ouïe.

    - Minizup a déclaré aux inspecteurs qu'elle avait suivi volontairement le fils de l'émir qui lui avait promis qu'il lui açèterait,  après avoir pris une collation, une parure çez le plus grand bizoutier de la place.

    - Aurait-elle tenu ces propos sous pression?

    - C'est là que les çoses se compliquent. Minizup déclare ne pas vouloir quitter le fils de l'émir. "Il va me présenter à un riçe Minizupon de son pays" a azouté ravie l'avataresse.

    - Apolline, ze vous interromps. Nous allons rezoindre Zean-Aumaric, qui se trouve pour RFM télé auprès de Mossieur Zilbert et de Mossieur Cricri. Zean-Aumaric, quelle est la réaction des propriétaires (sic!) de Minizup?

    - Amallys, ze me trouve auprès d'eux, en direct sur RFM télé,  et ils sont totalement abasourdis par les déclarations de Minizup. "Ils ont dû la droguer, ze ne vois pas d'autre explication!"  nous a déclaré Mossieur Cricri. ... "It's a pity!" nous a dit Minizup'tite, une amie de la raptée.  "Cela ne ressemble pas à cette barmelouse" a azouté une autre copine, sans que ze n'ai pu vraiment comprendre ce qu'elle voulait dire. Ze pense qu'il s'azit d'une amie étranzère... 

    - Zean Amauric, en direct sur RMF télé, nous allons tenter une médiation. Restez à l'antenne.... Apolline, pouvez nous nous mettre en communication avec Minizup?

    - Ze vais essayer Amallys.

    - Mossieur Zilbert, vous êtes en ligne avec Minizup, avez-vous quelque çose à lui dire, par le biais de RFM télé et en grande exclusivité sur la 1ère çaine d'information de France.

    - Oui.

    - Allez-y. Nous vous écoutons en direct sur RFM télé.

    - Minizup! Minizuuuuuuup! Ze vous en prie... Allez! Réveillez-vous! C'est l'heure! ....On va être en retard au travail!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • On l'ignore, mais notre Président, François II de la Corrèze et de la Creuse réunies, consulte parfois une voyante.

    Un zour, déprimé par de nouveaux sondazes d'opinion négatifs, il convoque Madame Irma qui entre à l'Elysée par une perte dérobée.

    Après les politesses d'uzage, la voyante s'installe, ferme les yeux, se concentre et commence à dire:

    - Ze vois ... Ze vois...

    - Mais que voyez-vous?

    - Ze vous vois passer dans une grande avenue, dans une grande voiture ... et le peuple est en liesse.

    François de Hollande sourit et demande:

    - La foule est heureuse?

    - Oui! Comme zamais!

    - Les personnes courent après la voiture, poursuit Madame Irma. La police a du mal à se frayer un çemin....

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    - Et ensuite? l'interrompt Flamby.

    - Les zens azitent des drapeaux. D'autres portent des pancartes avec des slogans positifs, d'avenir radieux. Certains pleurent de zoie; d'autres entonnent la Marseillaise...

    - Les zens crient de zoie ? Ils sont heureux? Ze le savais! Ze le savais!

    - Oui, le peuple est heureux comme zamais ! On scande : " Le çanzement c'est maintenant.... Maintenant, tout ira mieux!"

    - Ah le bon peuple perspicace! Ze n'en avais zamais douté, malgré les zournalistes et les Cassandre! Et moi, comme ze suis?

    - Heu!... Ze ne vois pas !

    - Comment çà, vous ne voyez pas?...

    -  Le cercueil est fermé!

     Un zeu pour gagner une semaine de vacances

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire