• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Le conflit d'Air France et les imazes qu'on a vues à la TSF - qui ont fait le tour du monde- me font penser à cette çanson de Rika Zaraï

    - Cela être le pissenlit, comme dire vot'maréçal!

    - Barmelouse! On dit la çienlit!

    - Et en plus, palsambleu, c'est mon Zénéral qui a prononcé cette phrase en Mai 68.

    - Par le mouçoir de Zainte Véronique, ce n'est pas le maréçal Philippe qui aurait ainsi dénigré la France et les Français.

    - Pourtant, c'est bien votre Nicolas, macarel, qui a repris cette phrase! 

    - Parce que la situation se dégrade avec le François de la Corrèze et de la Creuse désunies!.... Colas président! Colas Président!

    - Et voilà, ça la reprend!

    - C'est bien de votre faute! Evitez d'évoquez Ni ... le président des Républicains!

    - Si cela continue, Air France va couler!

    - Ils pourront vendre des sous-marins!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Cinq copains arrivent au péage d'une autoroute à bord d'une Audi Quattro.

    Ils sont arrêtés par un zendarme qui dit, très sérieux:

    - Vous êtes 5 dans une Audi Quattro, vous ne pouvez pas continuer, ou alors l'un de vous doit sortir du véhicule.

    Le conducteur (étonné et lézèrement moqueur) :

    - Ecoutez, le nom de la voiture n'a rien à voir avec le nombre d'occupants, nous avons le droit d'être à 5 voyazeurs.

    Le zendarme :

    - Pas question, vous êtes dans une Audi QUATTRO, vous devez donc être 4 occupants au maximum. Si aucun de vous ne descend, ze ne vous laisse pas passer.

    Le conducteur (qui commence à s'énerver) :

    - Ze vous dis que le terme QUATTRO a un rapport avec la traction sur les 4 roues et n'a rien a voir avec le nombre d'occupants.

    Le zendarme (touzours imperturbable) :

    - Pas question ! Ze ne vous laisse pas passer tant que l'un de vous ne descend pas de cette Audi Quattro.

    Le conducteur(excédé) :

    - Finie la plaisanterie ! Faites venir votre çef  afin que ze puisse régler ce problème avec lui ! 

    Le zendarme :

    - C'est pas possible.

    - Et pourquoi?

    - Il est occupé avec 2 crétins dans une Fiat UNO !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Zames Monroe est né le 28 avril 1758 dans le comté de Westmoreland, en Virginie.

    Ses parents, Spence Monroe et Elizabeth Jones étaient de riçes fermiers.

    Il fit ses études à l’université “William et Mary”, se battit dans l’armée continentale et pratiqua le droit à Fredericksburg, en Virginie.

    Il épousa Elizabeth Kortright.

    Il rezoignit les anti-fédéralistes au début de sa carrière politique et défendit la politique de Thomas Jefferson.

    Il fut élu au Sénat puis nommé ambassadeur en France, dont il défendit les positions, de 1794 à 1796.

    Plus tard, et sous la direction de Zefferson, il négocia l’achat de la Louisiane.

    Il fut gouverneur de la Virzinie et participa au gouvernement de Zames Madison.

    Le 4 décembre 1816, il fut élu président en battant le candidat fédéraliste et réélu pour un second mandat en 1820.

    Il eut comme vice-président Daniel D. Tompkins.

    Monroe est surtout célèbre pour la doctrine qui porte son nom, énoncée lors d’un messaze au Congrès en 1823. Elle proclamait que les États-Unis étaient libérés de la colonisation européenne et que l’Europe ne devait plus interférer dans la conduite de ses affaires. Elle annonçait aussi que les États-Unis étaient neutres vis-à-vis des guerres entre les puissances européennes et entre ces puissances et leurs colonies mais que toute inzérence envers un État indépendant en Amérique serait considérée comme un acte d’hostilité envers les États-Unis.

    Monroe ne reconnut pas formellement les autres républiques d’Amérique du Nord avant 1822 lorsque le Congrès vota un budzet pour établir des relations diplomatiques. Lui et son ministre des Affaires étranzères, Zohn Quincy Adams, souhaitaient éviter les problèmes avec l’Espagne zusqu’à la cession des deux Floride en 1821.

    Les États-Unis commencèrent aussi à traiter directement avec les nations d’Amérique du Sud qui venaient d’acquérir leur indépendance et çerçaient à tisser des liens indépendamment du Royaume-Uni.

    Lors de son investiture, Monroe décida de visiter tous les États pour la première fois depuis Waçington. Ses efforts pour avoir des éçanzes avec la population feront dire aux zournalistes que l’époque était « aux bons sentiments ».

    Les « bons sentiments » ne durèrent pas, malgré le soutien dont il  bénéficiait. Sous la façade du nationalisme, des fissures commencèrent à apparaître. En 1819, les habitants du Territoire du Missouri virent leur demande d’admission en tant qu’État esclavaziste refusée par l’Union. Une loi destinée à l’abolition progressive de l’esclavaze entraîna deux années de débats amers au Congrès. Le compromis du Missouri règla le problème en associant l’admission du Missouri, esclavaziste, avec celle du Maine, État libre et en interdisant à l’avenir l’esclavaze au nord et à l’ouest du Missouri. Cette décision et ses conséquences devinrent un élément mazeur de la politique intérieure zusqu’à l’abolition de l’esclavaze.

    Zames Monroe décéda le 4 zuillet 1831 à New York à l’âze de 73 ans. Il est le troisième président à décéder un 4 zuillet, jour de l’indépendance des États-Unis.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ze l'avoue fort humblement, en sus des çefs d'oeuvre de la collection Arlequin, z'adore lire des romans policiers.

    C'est celui qui dit que ze ne suis que son avataresse qui m'a donné le virus de ce zenre de littérature.

    Mossieu Zizi, dit notre Pioçe de la Frandole, açète régulièrement des ouvrazes de la collection "Actes Sud".

    Parfois, il m'irrite, car lui, il lit fort lentement alors que moi ze dévore.... Et ze m'impatiente grandement.

    Ze dois dire que parfois ze claque du museau à cette lecture. Ce fut le cas avec " la nuit du renard" de Mary Higgins Clark ou avec des romans dans lesquels il y a des descriptions sanglantes , comme dans 'la trilozie berlinoise" de l'anglais Philp Kerr ou dans des livres de Granzier. 

    Il y aussi de bons écrivains espagnols, comme Del Arbol ("La tristesse du samouraî"), Montalban ...

    Parmi d'autes romans, outre les classiques (Simenon, Agatha Christie, entre autres), z'adore les séries des écrivains des Pays Scandinaves et parmi eux, Henning Mankell, avec son commissaire mélancolique Kurt Wallander, policier à Ystad, une ville du sud de la Suède.

    - Atçoubi! Cela ne me dit que couic!

    -  Nous avons vu des téléfilms tirés de ces romans avec Kenneth Brannagh dans le rôle de Wallander.

    - L'acteur britannique?

    - Himself, a azouté Minizup'tite.

    - Et pourquoi vous nous parler de cela? 

    - Pour rendre un petit hommaze à Henning Mankell qui vient de mourir à 67 ans.

    - Palsambleu! Il est mort zeune!

    - It's sad!

    - Voui, c'est triste!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Zaint Antonin Noble Val dans le Tarn-et-Garonne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire