•  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Une vieille dame comparaît devant la Cour d'Assises.

    Le Président lui demande:

    - Madame, pourriez-vous nous dire votre âze?

    - Volontiers, dit-elle fièrement. Z'ai 91 ans.

    - Pouvez vous dire à la Cour ce qui est arrivé?

    - Z'étais assise devant çez moi; c'était un soir de printemps et il faisait bon. Un zeune homme s'est approçé et il s'est assis près de moi.

    - Le connaissiez-vous? lui demande le président.

    - Non, mais il m'a semblé très zentil. Nous avons bavardé...

    - Et qu'est il arrivé ensuite?

    - Il a  posé sa main sur ma cuisse qu'il a commencé à caresser tout en me parlant.

    - Et vous ne l'avez pas interrompu?

    - Non.

    - Pourquoi donc?

    - C'était agréable. Et vous savez depuis la dispartion de mon bien aimé Honoré, il y a bientôt 25 ans, personne n'avait été aussi zentil avec moi.

    - Et ensuite....

    - Il m'a caressé la poitrine ....

    - Vous ne lui avez pas dit de cesser???

    - Non, c'était envoutant!

    - Comment cela?

    - Ces caresses me faisaient revivre, et ze me sentais razeunir en cette soirée printamnière. Z'étais excitée et ze ne m'étais pas sentie aussi bien depuis des lustres!

    - Et ensuite?

    - Ze me sentais tellement sexy et désirable que z'ai écarté mes vieilles zambes et ze lui ai dit : "ze suis toute à vous, zeune homme; aimez-moi!"

    - Qu'a-t-il fait alors? Vous a-t-il fait ...L'amour, si ze puis m'exprimer ainsi?

    - Oh que non! Il s'est mis à crier en riant "Poisson d'Avril! Poisson d'Avril, Mémé!". Alors ze l'ai tué ce petit sauvazeon!

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier nous avons eu les larmes zaux zyeux en regardant l'émouvante cérémonie d'hommaze aux victimes des attentats du 13 novembre.

    Les Intruses reniflaient en écoutant les çansons de Zacques Brel et de Barbara si zoliment interprétées.

    Et au moment de la Marseille elles se sont mises à çanter à tue-museau.

    Même les Intruses étranzères!

    C'est beau la concorde nationale!

    C'est splendide l'unité!

    Profitons-en, cela ne va pas durer longtemps.

    Ze sens que les çicayas vont vite reprendre dans c'te maison!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Theodore Roosevelt est né le 27 octobre 1858 à New York.

    Adolescent, Teddy Roosevelt était frêle et asthmatique ; ses parents, très aisés, l'éduquèreent à la maison dans la tradition calviniste. Dès sa zeunesse, il s'intéressa à la nature. Il entra à l'Université Harvard en 1876 où il rencontra Alice Hathaway, la fille d'un banquier, qu'il finit par épouser.

    Il débuta l'étude du droit, mais abandonna lorsqu'il fut élu à l'assemblée de l'État de New York de 1882 à 1884 pour le Parti républicain. Sa mère et sa femme décédèrent le 14 février 1884, cette dernière meurantt en accouçant de leur fille, Alice Roosevelt Longworth. Theodore se retira alors dans une ferme du Dakota du Nord pour oublier ces trazédies. Il y passe deux ans en adoptant le style de vie du cow-boy américain.

    En 1886, il revint à New York où il se relança dans la politique, écrivit trois livres et se remaria avec Edith Kermit Carow qui lui donna cinq enfants.

    Membre du Parti républicain, il fut successivement çef de la police de New York (1895-1897), adjzint du secrétaire à la Marine (1897-1898), engazé volontaire dans la guerre hispano-américaine de 1898 où il s'illustra à la tête de son réziment de cavalerie, les Rough Riders, à la bataille de San Zuan et enfin gouverneur de l'État de New York (1898-1900).

    Le 14 septembre 1901 le président McKinley décéda des suites des blessures qui lui avaient été inflizées par un anarçiste. Conformément à ce que prévoit la Constitution américaine, le vice-président Theodore Roosevelt fut investi et dzvint le président des États-Unis. Son arrivée au pouvoir désespéea son propre parti en raison de ses idées sociales.

    Le 29 avril 1902 le Congrès vota, et Roosevelt signa une loi renouvelant la loi d'exclusion des Chinois et interdisant l'immigration chinoise à partir des Philippines (alors sous protectorat américain). Le 12 mai, Roosevelt arbitra le conflit entre 100 000 mineurs de Pennsylvanie en grève depuis plus de trois mois et leurs employeurs. La grève continua zusqu’en octobre quand Roosevelt leur obtint une augmentation de salaire de 10 % et une limitation de la durée de la semaine de travail. Les mines de charbon étaient alors cruciales pour l’économie américaine.

    Les troupes américaines se retirèrent de Cuba le 20 mai où s’installa le premier gouvernement national. Le 28 juin, la loi finançant la construction du canal de Panama fut votée.

    Le 2 septembre, Roosevelt prononça un discours sur la politique étranzère, où il employa une formule restée célèbre : « Il faut parler calmement tout en tenant un gros bâton » (Doctrine du Big Stick).

    Le 3 novembre, le gouvernement de Roosevelt soutint l’insurrection de Panama contre la Colombie. Les États-Unis reconnureent l’indépendance de Panama le 6 novembre et négocièrent un traité qui leur donnaait le contrôle de la zone du canal pour 100 ans.

    Le 11 février 1904, Roosevelt déclara la neutralité des États-Unis dans la guerre entre la Russie et le Zapon.

    Le 26 juin, le parti républicain désigna Roosevelt comme candidat à l’élection présidentielle et le 8 novembre, Roosevelt remporta l’élection présidentielle contre le démocrate Alton Parker.

    Le 6 décembre, dans son discours au Congrès américain, Roosevelt prononça le Corollaire Roosevelt qui étendit la doctrine Monroe , avec un messaze résumé par la célèbre formule « l'Amérique aux Américains », en affirmant que les États-Unis interviendraient en cas de problème mazeur allant à l’encontre de leurs intérêts.

    En application de la doctrine interventionniste, les États-Unis prirent le contrôle des affaires de la République dominicaine le 21 zanvier 1905.

    La guerre entre la Russie et le Zapon se termine le 6 septembre. Roosevelt qui axait servi d’arbitre dans ce conflit reçut le Prix Nobel de la paix le 10 décembre 1906.

    Le président cubain demanda l’intervention des troupes américaines à la suite d’émeutes. Roosevelt envoya l’armée. Roosevelt se rendit en visite officielle à Puerto Rico et à Panama pour inspecter les travaux du canal.

    Roosevelt signa une loi sur l'immigration lui permettant d’interdire la venue des Zaponais.

    Le 22 octobre 1907 débuta une panique financière causée par les grandes variations de la bourse. Roosevelt revint précipitamment de voyaze pour intervenir, mais la crainte d’une nouvelle dépression fut tenace. En novembre l'Oklahoma fut admis dans l'Union américaine. En décembre Roosevelt envoya une importante flotte de la marine américaine, la Grande flotte blanche, faire le tour du monde qui dura zusqu’en février 1908. Les navires furent accueillis avec enthousiasme dans de nombreux ports et ceci permit aux États-Unis de faire étalaze de leur puissance.

    À la fin de son deuxième mandat, Roosevelt, conformément à ses engagements, ne se représenta pas.

    En 1912, Roosevelt, mécontent de la politique menée par son successeur, William Howard Taft, tenta d’enlever la nomination du Parti républicain pour se représenter aux élections. Le Parti choisit Taft de nouveau et Roosevelt décida de rezoindre un parti réformateur, le Parti progressiste. Il obtint un meilleur score que Taft, mais la division du Parti républicain permit au candidat démocrate, Woodrow Wilson, de remporter l’élection.

    De décembre 1913 au mois d'avril 1914, Theodore Roosevelt dirizea une expédition scientifique dans les États brésiliens du Mato Grosso et d'Amazonie.

    Pendant la Première Guerre mondiale, il s'opposa à la politique de neutralité menée par le président Wilson et se déclara en faveur des Alliés britanniques et français.

    Politiquement, il se réconcilia avec le Parti républicain qui lui proposa d'être de nouveau son candidat à l'élection présidentielle de 1920 mais il mourut à Oyster Bay, le 6 zanvier 1919 des suites des fièvres qu'il avait contractées en Amazonie.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

    Hambourg: promenade sur le lac de l'Alster (photos)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  Afficher l'image d'origine

    La vie normale reprend son cours normal petit à petit....

    Quand bien même c'est auzourd'hui aux Invalides l'hommaze officiel aux victimes des lâçes attentats qui ont ensanglanté et souillé Paname.

    - Atçoubi! Z'espère qu'on aura enfin quelques douceurs!

    - Ja! De bonnes çoses à manzer!

    - De la glace!

    - De la tarte aux pommes!

    - De la zantilly!

    - Sinon nous manifester pour exprimer notre mécontentement.

    - Moi dire même plus, a big mécontentement!

    - Mais il y a un hic!

    - Lequel?

    - Avec l'état d'urzence, les manifestations sont interdites!

    - It's a çame!

    - Une big honterie!

    En attendant, pour ne pas penser à nos manques, il convient de danser, comme ze l'ai fait avec du flamenco à Bilbao!

    Notre rêve!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Par les sentiers de la forêt, l'habitant d'un villaze se rend avec son çien dans la ville voisine.

    En çemin, le çien s'amuse à suivre un papillon et se perd dans la zungle.

    Il erre à la reçerçe de son maître, lorsque, soudain, il aperçoit un zeune lion qui s'approçe rapidement de lui dans l'intention certaine de le manzer.

    Le çien réfléçit rapidement, aperçoit à ses pattes quelques os.

    Il s'assied, prend un os, se met à le sucer et attend l'arrivée du félin.

    Lorsque le lionceau est à portée d'oreille, il s'exclame:

    - Mon Dieu, que ce lion est délicieux! C'est un véritable régal! Ze me demande s'il y en a d'autres à proximité!

    A ces mots, le zeune lion, ne connaissant pas les çiens, se retire sur la pointe des pattes.

    Un sinze, qui avait observé la çène de son arbre, se dit qu'il pourrait mettre la situation à son profit, amadouer le lion et en faire son protecteur.

    Il va voir le félin et lui explique ce qui s'est passé.

    Le lionceau, rouze de colère, s'exclame:

    - Ce çien ne va pas s'en tirer comme cela! Me ridiculiser de la sorte sur mon territoire. Monte sur mon dos et conduis moi à lui! Il va voir de quel bois ze me çauffe! Ze te revaudrai ce service!

    Le sinze descend de son arbre, grimpe sur le dos de la peluçe sur pattes et guide le lion.

    Le çien, apercevant les 2 lascards, se dit qu'il se passe quelque çose de pas catholique.

    Mais au lieu de fuir, il s'assied en tournant le dos à son attaquant et s'écrie:

    - Ze me demande ce que peut faire ce sinze! Cela fait 2 heures que ze l'ai envoyé me çerçer un autre lionceau et il n'est touzours pas revenu. Z'ai encore faim!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire