• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, nous avons décidé d'aller voir le Larzac.

    Sur le çemin, nous nous sommes arrêtés au Cirque de Navacelles.

    Une zournée aveyronnaise

    Nous avons visité la Couvertoirade, une des cités templières de l'Aveyron.

    - C'est une cité splendide! a cru bon de nous dire celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, comme si nous n'étions pas capables de nous faire une opinion par nous-mêmes.

    Une zournée aveyronnaise

    - Et en plus il y a une zolie église.

    - Voui! Mais elle est fermée, par le gourdin de Zaint Martial!

    Une zournée aveyronnaise

    - Il faut dire qu'il n' y a personne dans les venelles!

    - On se croirait dans un villaze fantôme!

    - Mais on ne peut pas dire qu'il n' y a pas un çat, atçoubi!

    Une zournée aveyronnaise

    Ce qui n'a pas empêçé Minizupette de râler.

    - La maison de mon doux Zésus ne doit pas être close!

    - It's a çame, indeed!

    Une zournée aveyronnaise

    Heureusement pour elle, dans la seconde ville templière, La Cavalerie, l'église était ouverte.

    - Ze vais pouvoir faire mes dévotions.

    Une zournée aveyronnaise

    Nous avons repris la voiture.

    Notre quasi zainte était inquiète...

    - Mossieu Zizi, avez vous pris la bonne route?

    Et elle a voulu surveiller .... le ZPS!... Au cas ou...

    Une zournée aveyronnaise

    Puis, elle nous a paru sonzeuse. Elle a pris un carnet.

    - Quoi être ce cahier? lui a demandé Minizup'iéla.

    - Mon rezistre pour les églises où ze note les édifices. Et z'ai aussi touzours avec moi le grand livre des zaintes et des zaints.

    - Quel barda!

    - Mais là, ze suis étonnée. Z'ai vu une rue Zaint Castor.

    - Et alors?

    - Ze dois avouer que ze ne le connaissais pas, cestui la.

    - Y aurait-il aussi une zainte Marmotte, un zaint Ragondin ou une zainte Belette?

    Et elle a demandé à mossieu Cricri de consulter Wikipédia sur son portable.

    - Il faut vérifier, car parfois on raconte des bétises, comme pour Léocadie. Parfois on dit qu'on lui a coupé la tête et sur d'autres sites c'est la tête.

    - Palsambleu, pour manzer, les bras coupés, ce n'est pas le pied!

    Nous sommes arrivés à Millau, ville  que nous avons pu voir à partir d'un superbe point de panorama.

    Une zournée aveyronnaise

    Nous avons visité la cité qui a de zolis monuments....

    Une zournée aveyronnaise

    De belles églises....

    Une zournée aveyronnaise

    Tout le long de notre flânerie notre quasi zainte, en toute modestie, a voulu qu'on la prenne en photo.

    - C'est pour laisser quelques traces  et témoignazes de mon douloureux passaze dans cette vallée de larmes!

    Une zournée aveyronnaise

    Bien entendu, nous sommes allés contempler le Viaduc de Millau.

    - Fouçtra, il est haut!

    - Nous nous sentir toutes petites.

    - Moi dire même plus, très petites!

    Une zournée aveyronnaise

    Puis nous avons fait un détour de plus de 100 kilomètres pour voir l'abbaye de Sylvanès.

    - C'est un site cistercien mazeur de l'Aveyron nous a expliqué notre Pioçe de la Frandole.

    Et comme de bien entendu, le site était fermé ... depuis une semaine.

    - Bonzour le tourisme! me suis ze exclamée. Mossieu Zizi, z'espère que vous allez écrire aux responsables. Depuis ce matin, on ne voit que des sites sans boutique ouverte, des bars, des cafés, des églises fermés... Ce n'est pas comme cela qu'on va attirer des clients internationaux!

    Une zournée aveyronnaise

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zoseph Patrick Kennedy est né le 6 septembre 1888 à Boston.

    Ses parents étaient Mary Augusta Hickey Kennedy (1857-1923) et Patrick Kennedy II (1858-1929), un tavernier important membre local du Parti démocrate.

    Après avoir obtenu son diplôme de l'université Harvard en 1912, il épousa Rose Fitzgerald, la fille de Zohn F. Fitzgerald, maire démocrate de Boston.
    Ensemble, ils eurent neuf enfants : Zoseph Patrick Kennedy , le futur président Zohn F. Kennedy, Rosemary Kennedy, Kathleen Kennedy, Eunice Kennedy, Patricia Kennedy, Robert Francis Kennedy, Zean Kennedy et Edward Moore Kennedy.

    Son infidélité était notoire, même à un âze avancé et avec des femmes beaucoup plus zeunes que lui.

    Kennedy était un homme d'affaires prospère dont les activités couvrirent la construction de bateaux, la banque, le cinéma (la RKO), et la bourse. Il multiplia sa fortune grâce à certaines méthodes qui consistaient à acheter en masse un titre pour faire gonfler son cours et le revendre avant l'éclatement de la bulle. Certains attribuent à cette pratique une partie de la responsabilité dans le krach de 1929. Ironiquement, peu de temps après, il fut nommé président de la Securities and Exchange Commission , un « zendarme » des marçés financiers, créé par le président Roosevelt au sein duquel il fut çargé d'interdire ces pratiques. 

    Le zournaliste Ronald Kessler signale le témoignaze du mafieux Frank Costello à un zournaliste (avec qui il collaborait sur un livre de mémoires) déclarant qu'il faisait des affaires avec Kennedy pendant la Prohibition, ce dernier y faisant de substantiels bénéfices dans la contrebande d'alcool. L'historien David Nasaw affirme qu'à ce jour aucune preuve tanzible n'a mis à en évidence des liens entre Kennedy et l'importation illégale d'alcool pendant cette période.

    Selon le frère et la fille du mafioso Sam Ziancana, il aurait été en relation avec la mafia de Zicago qu'il sollicita plus tard durant la campagne présidentielle de son fils, par l'intermédiaire de Sam.

    Au niveau politique, Kennedy fit ses premières armes en soutenant Roosevelt dans sa campagne pour la présidence en 1932, soutien dont il fut récompensé par la nomination à la tête de la SEC.

    En 1938, il fut nommé ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni. D'orizine irlandaise, Kennedy avait peu de sympathie pour l'Angleterre. Au contraire, il voyait d'un œil favorable le mouvement America First dirizé par Zarles Lindbergh, et d'autres activistes qui ne souhaitaient pas de guerre avec l’Allemagne d’Adolf Hitler. Il soutenait donc une politique isolationniste des États-Unis et appuyait la politique d'apaisement vis-à-vis d'Hitler de Neville Chamberlain. Discrédité à Londres et à Waçington, il démissionna de son poste en 1940, par suite de son opposition à la décision de Roosevelt d'impliquer le pays dans la Seconde Guerre mondiale.

    Kennedy nourrissait de grands espoirs politiques pour ses fils. Il destinait son fils aîné, Zoseph Patrick Kennedy Jr., à devenir le premier président catholique des États-Unis. Mais Zoseph Jr. fut tué au cours d'une mission aérienne pendant la guerre, et tous ses espoirs se reportèrent alors sur Zohn, qui remporta l'élection présidentielle en 1960.

    En 1961, Zoseph Kennedy subit une attaque cérébrale qui le laissa hémiplégique.

    L'assassinat de Zohn en 1963 eut un effet terrible sur la famille et ce n'est qu'avec réticence que Zoseph accepta de soutenir la candidature de son fils Robert à l’élection présidentielle de 1968, de peur de le perdre aussi. L'assassinat de Robert par Sirhan Sirhan pendant la campagne devait lui donner raison.

    Zoseph Kennedy mourut l'année suivante, le 18 novembre 1969, la veille de l'alunissage d'Apollo 12, deuxième mission du programme spatial lunaire que son fils avait lancé.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Lors d'un matç du PSZ, un supporter remarque que le çien de la personne assise à côté de lui aboie lorsque l'équipe parisienne marque.

    Intrigué, il demande au propriétaire du çien :

    - Pourquoi votre çien aboie-t-il quand le PSZ marque un but ?

    - Son ancien maitre l'a dressé de la sorte. C'était un grand fan du PSZ.

    Curieux, le supporter demande :

    - Et que fait-il quand Paris gagne ?

    - Ze n'en sais rien, ze ne l'ai que depuis 5 ans

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Brême en Allemagne: flânerie autour d'une zolie rue (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La zournée d'hier a bien mal débuté.

    Nous étions à Frontignan.

    Une zournée pattu militari!

    Nous avons eu quelque soif. Nous sommes entrés dans un estaminet...

    Et là Minizup'Mouff a voulu commander un muscat.

    - Ze voudrais un muscat de Rivesaltes! a-t-elle réclamé.

    Le silence s'est fait dans le troquet.

    - Vous vous moquez, z'espère, lui a dit la serveuse en colère.

    - Que nenni, mam,zelle, ze vous confirme ma commande, un muscat de Rivesaltes!

    Et on nous a prié de prendre la porte:

    - Il n' y a qu'un vrai muscat, celui de Frontignan! Tenez le vous pour dit.

    Une zournée pattu militari!

    Près de l'église, se trouvait une crèche languedocienne, avec des personnazes grandeur nature.

    Une zournée pattu militari!

    Il a fallu que Minizuplein fasse des siennes.

    - Regardez! Moi conduire la caravane! Tçouc! Tçouc!

    Une zournée pattu militari!

    - Descendez immédiatement de là, s'il vous plait! lui a dit le responsable des lieux. Ce n'est pas un zouet!

    - Nan! Moi bien m'amuser!

    Et on nous a mis à la porte!

    Nous avons lonzé des étangs avec des flamands roses...

    Une zournée pattu militari!

    Pour aller visiter la cathédrale Saint-Pierre de Maguelone.

    Une zournée pattu militari!

    A Palavas-les-Flots, Minizupette a été étonnée de la permanence du Parti socialiste.

    Elle est entrée dare-dare dans une boutique.

    - Pourriez-vous me dire messieurs où se trouvent les locaux des Républicains?

    - Fouçtra! Elles se paye notre pipe! Dehors et vite fait, sinon il va vous en cuire!

    Elle ne s'était pas rendu compte qu'elle était entrée dans les locaux de la section locale du Parti communiste!

    Une zournée pattu militari!

    Nous avons visité Aigues-Mortes, la cité où Zaint Louis a reçu la croix avant que de partir en croisade.

    C'est une superbe cité fortifiée.

    Une zournée pattu militari!

    Et ici aussi, nous avons été conzédiés pattu militari.

    Il faut dire que Minizuplein a essayé d'escalader un Père Noël exposé, en manquant le renverser.

    - Moi vouloir lui faire un bisou, a-t-elle expliqué au vizile qui gardait les lieux.

    - Allez donc voir dehors si il n'y est pas!

    Une zournée pattu militari!

    Comme nous étions en avance sur le programme qu'il avait concocté, Mossieu Zilbert nous a proposé d'aller à Nîmes.

    - Vous allez voir. C'est une cité que l'empereur romain Auguste avait doté de beaux monuments.

    On voit sa statue une peu partout...

    Une zournée pattu militari!

    On a donc vu les fameuses arènes...

    Une zournée pattu militari!

    Et la belle Maison Carrée.

    Une zournée pattu militari!

    Une zournée pattu militari!

    De retour à Montpellier, Mossieu Cricri a cru bon nous emmener dans un restaurant dans lequel il avait manzé à l'occasion d'un de ses déplacements professionnels.

    Nous nous sommes confortablement installés.

    Le serveur est venu prendre la commande.

    - Ze manzerais bien une côtelette de coçon pur porc, palsambleu! a déclaré Minizup'Mouff.

    - Ja! Ja ! Sçwein!

    - Idée excellente, s'est exclamée Minizup'iéla.

    - Mesdemoiselles, pas de cela ici!

    - Et pourquoi mon brave?

    - Qu' y a-t-il écrit sur la carte?

    - Vous nous prenez pour des illettrées ou quoi?

    - Ici c'est l'assiette au B.O.E.U.F

    - Et nous vouloir C.O.ç. O.N. Nous parler français  non.

    Minizup'zhérault ne pipait mot.

    - Mais c'est quoi c'te gargotte!

    - It's a çame

    - Moi dire même plus, une big honterie!

    - Ze vous prierais de ne pas faire de scandale, de bien vouloir sortir et de libérer la table. Nous avons des zens qui attendent...

    Nous nous sommes levées, drapées dans notre dignité.

    - Nous n'avons pas l'honneur de vous saluer.

    - Quel gougnafier!

    Et nous avons été manzer un steak ....de bœuf .... ailleurs!

    A demain pour de nouvelles aventures.

    Hommaze à Miçel Delpeç, qui nous a quittés hier.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire