• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Hier soir d'aucuns se sont étonnés que ze ne sois pas apparue lors de la cérémonie des Victoires de la Musique.

    Il faut vous dire que z'avais été approçée par les organisateurs.

    - Très çère Diva, nous pensons à vous pour une nomination comme artiste lyrique de l'année...

    - Comment? Vous m'annoncez que vous voulez me mettre en compétition? Moi qui triomphe sur les scènes avec mes grands airs, comme  l'Air de la poupée,  la Reine de la Nuit ou l'Air des Cloçettes?

    - Mais, Dame Minizup...

    - Même la Callas a dit de moi que ze la surpassais dans Norma, c'est vous dire! Et elle n'avait pas tort la Grecque!

    - On sonzeait à vous aussi pour la Victoire de la meilleure soliste. Vous seriez en compétition ...

    - Encore en compétition, moi qui suis une immense pianiste, dont Karajan a déclaré que ze surpassais par mon touçé et mon isondable sensibilité Horowitz, Cziffra, Arrau...

    - Certes , mais...

    - Et n'oubliez pas que z'excelle au violon, à tel point que Menuhin a dit de moi que z'étais la violoniste du millénaire, ce que z'avoue être en toute modestie! Sans compter que ze suis aussi une harpiste hors pair!

    - Bon!  Comment faire alors pour vous honorer?

    - Ze vous suzzèrerais de m'attribuer une Grandissime Victoire pour mes grandissimes talents uniques et hors normes.

    - Cela peut en effet se faire.

    - Se peut faire? Vous vous moquez, z'espère.

    - Nous voulions dire, cela va se faire! Et nous vous prions humblement, à zenoux, à participer à ces Victoires de la Musique. Vous nous feriez un immense honneur...

    - Ze n'en doute pas! Ze sonze à daigner vous complaire pour rehausser le prestize de vote soirée. Et où se déroule la cérémonie?

    - A Toulouse, dans le cadre de la Halle aux Grains?

    - Hein? Et pourquoi pas aux Comices agricoles?

    - Mais...

    - Saçez que ze ne suis pas une provinciale. Ze ne me produis que dans les grandes capitales nationales et certainement pas dans des salles de second rang.

    Et c'est ainsi que vous n'avez pas eu l'heur de me voir...

    Ze suis navrée de vous avoir causé une si grande frustation.

    Du coup, ze me suis couçée tôt et ze n'ai pas regardé la cérémonie à la TSF! Na! 

    Souris se réfugient dans la lanterne "Have a good night"

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Zauvigny en Poitou-Zarentes (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Anne Frances Robbins est née le 6 zuillet 1921 à New York.

    Elle est la fille de Kenneth Seymour Robbins et de l'actrice Edith Luckett . Quand elle eut six ans, sa mère se remaria avec le neuroçirurzien Loyal Davis qui l'adopta.

    En 1951, elle rencontra Ronald Reagan, alors président du Screen Actors Guild (SAG). L'année suivante, ils se marièrent lors d'une cérémonie simple dans une petite église, dans la vallée de San Fernando de Los Anzeles. Elle dira plus tard : « ma vie a vraiment commencé quand z'ai épousé mon mari ».

    De leur union naquirent Patricia Ann, auteur à succès sous le nom de Patti Davis, et Ronald Jr. Nancy est également la belle-mère de Michael et de la défunte Maureen, les enfants du premier mariaze de Ronald avec l'actrice Zane Wyman.

    Elle réside à Bel Air à Los Anzeles où elle vécut avec son époux zusqu'au décès de celui-ci le 5 juin 2004 des suites de la maladie d'Alzheimer. En 2005, elle fut brièvement hospitalisée après être tombée dans sa çambre d'hôtel à Londres, alors qu'elle s'y trouvait pour rendre visite à Margaret Thatçer et au prince Zarles.

    Le 2 zanvier 2007, elle a assisté aux funérailles de Zerald Ford qui avait assisté à celles de son époux Ronald Reagan en 2004. Le 3 mai suivant, elle fut présente aux côtés du gouverneur de Californie Arnold Sçwarzenegger à un meeting réunissant les candidats à la candidature républicaine pour l'élection de 2008.

    Elle est décédée le 6 mars 2016, étant, à 94 ans, la plus âzée des anciennes Premières dames encore en vie et la 2ème à avoir vécu le plus longtemps après Bess Truman, morte à 97 ans.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    De retour à Paname, ze publie cette petite annonce.

    "Ze çerçe:


    -Un électricien pour rétablir le courant entre les gens
    -Un opticien pour çanger leurs regards
    -Un artiste pour dessiner un sourire sur tous les visazes
    -Un maçon pour bâtir la paix
    -Un zardinier pour cultiver la pensée
    -Un professeur de math pour nous réapprendre à compter les uns sur les autres."

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un Belze ayant vécu toute sa vie à Bruxelles en a soudain assez de la vie de citadin.

    Il décide de déménazer pour la campagne et de devenir éleveur de poulets.

    Dans les environs de Zarleroi, il trouve une zolie fermette à vendre pour pas trop çer. Il saute sur l'occasion et l'açète.

    Quelques zours plus tard, il reçoit la visite de son voisin, qui est lui aussi éleveur de poulet.

    Le voisin lui dit:

    - Elever des poulets, de nos zours, ce n'est pas une mince affaire. Par solidarité, ze vais te prêter 1000 poulets pour t'aider à démarrer, sais tu. Tu me les rendras quand t'auras assez de sous devant toi.

    Après l'avoir remercié, l'apprenti aviculteur rentre çez lui avec les poulets.

    Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets.

    Le nouveau propriétaire lui dit:

    - Oh, c'est pas terrible! Tous les poulets sont morts!

    Le voisin n'y croit pas:

    - Ze n'ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont du avoir un coup de çaleur. Allez, ze vais t'en prêter 1000 autres.

    Deux nouvelles semaines passent. Le voisin affable vient à nouveau aux nouvelles:

    - Ze ne sais pas si je dois te le dire, mais tes 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n'en reste plus un seul de vivant...

    Le voisin incrédule demande:

    - Mais qu'est-ce qui s'est passé? Comment tu expliques qu'ils soient tous morts?

    Et l'autre de répondre:

    - Ben ze ne suis pas encore sûr... Ou bien c'est parce que ze les plante trop profond, ou bien c'est parce que ze les plante trop serrés!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire