•  Afficher l'image d'origine

    Z'ai été vraiment profondément attristée par l'annonce de la disparition de Nikolaus Harnoncourt ce week-end.

    - Moi pas connaître! 

    - Zamais entendu parler de cet illustre inconnu.

    - Zohann Nikolaus comte de La Fontaine et d’Harnoncourt-Unverzagt est un musicien autriçien...

    - De Rattenberg? Du villaze de ma Gross Mutti et de mon Oppa? s'est exclamée Minizupette.

    - Non! Et cessez de m'interrompre mal à propos, ze vous prie, l'a gourmandée celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, notre Pioçe de la Farandole.

    - Par le mouçoir de Zainte Véronique. Dès que z'entends parler de l'Autriçe, cela me fait penser à...

    - Votre parentelle qui vous traite de folle lorsque vous essayez de téléphoner à Rattenberg, et cela fait des années que cela dure.

    - Il a relancé la musique baroque interprétée avec des instruments d'époque, ce qui a constitué une véritable révolution pour l'écoute et la perception de cette musique.

    - Ze n'y comprends que couic, fouçtra.

    - Pour moi, cela êter du çarabia. La musique être de la musique simplement.

    - Moi aussi, ze fais la promotion d'une certaine forme de musique, ai ze fait remarquer.

    - Ah bon?

    - En ce moment ze m'intéresse plus particulièrement à la musique zamaïcaine avec Minizup'rasta et Minizup'tarpé.

    - C'est la musique qui plait à Mossieu Noah!

    - Le problème avec elles, c'est qu'elles fument beaucoup... Et ze sens la fumette... Ze vais prendre une douçe de cette patte!

     

    Afficher l'image d'origine

    Et dans la salle de bains, ce fut l'horreur.

    Ma belle savonnette vézétale aux senteurs de fleurs de zasmin et aux zodorantes plantes de Provence avait disparu!

    - Qui a touçé à mes produits de bains? me suis ze exclamée.

    - Atçoubi! Votre savonnette ne valait  guère tripette. A peine a-t-on voulu se laver les pattes qu'elle s'est cassée en deux!

    - Mais ... Mais, c'est un traitement pour le corps , pour avoir une peau de pêçe, et pas pour vos immondes pattes!

    - Ce n'est pas la peine de vous mettre dans de tels états, fouçtra! Vous n'avez qu'à vous laver avec un bon gros savon de Marseille comme tout le monde!

    - Minizup'Mouff avoir raison!

    - Moi dire même plus, elle avoir bien raison!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Après les USA, la Russie.

    Igor Ier de Kiev, est un prince de la Rus' de Kiev (Grand-duc de Kiev) de la dynastie des Riourikides (né vers 878 et mort en 945 à Iskorosten).

    En 882, Igor fut placé comme prince de Kiev par son beau-père Oleg le Saze.

    Celui-ci lui confia la rézence de son royaume quand il dut aller guerroyer, et il ne fit nul doute qu'Igor serait son héritier.

    Lorsqu' Oleg décèda, il prit les titres de prince de Novgorod et de Kiev.

    Igor reprit la politique d'Oleg et il tenta d'agrandir les limites de la Russie kiévienne. Il organisa des expéditions guerrières contre les tribus de la mer Caspienne où, çargé de butin après des pillazes, il fut vaincu par les Khazars.

    Le problème petçenègue apparut sur la steppe russe . Ces guerriers turcs à cheval prenaient la steppe et adoptaient une politique de brigandaze et de pillaze contre leurs voisins. S'assurant une paix avec eux (945), Igor reprit  ses expéditions.

    Il décida de s'en prendre à Byzance attiré par les riçesses de cette cité. Mais la flotte russe était attendue par les navires grecs, ces derniers détenant une arme nouvelle et mystérieuse, le feu gréeeois ; les guerriers de la Rus furent repoussés.

    Il se retourna contre les peuples de la Caspienne, puis revint vers Byzance. l'Empereur, désireux de conclure la paix, envoyaa une ambassade à sa rencontre sur le Danube. La paix fut signée. Ce traité conserva pour les kiéviens des avantazes commerciaux. En contrepartie, Kiev promit d'appuyer Byzance pour la défense de ses colonies en Crimée.

    Dès 945, à peine sa dernière campagne terminée, Igor repartit prélever tribut sur les Drevlianes établis à Iskorosten. Il en prélèva un second, puis à outrance, un troisième. Une fois de trop cette fois. Les Drevlianes irrités par cet abus, sortirent en armes de leur cité et le tuèrent, lui et sa troupe.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Ze suis un remarquable modèle international qui dépasse de loin les frontières de notre Hexagone.

    - Ze vous le dis, tout est simplement une question de style. Et en la matière, ze suis le reine des élégances!

    - Macarel, la barmelouse a les pattes qui enflent!

    - Its a pity!

    - Elle nous faire beaucoup rire par ses propos!

    - Fouçtra! Ze n'en crois pas mes zoreilles.

    - Mais regardez donc ces deux photos!

    Afficher l'image d'origine

    - C'est bien la preuve indéniable que ze suis copiée.

    - Qui être cette vieille... heu... cette personne âzée?

    - Vous avez bien raison de vous reprendre.

    - Il nous faut rester politiquement correctes, par la pipe de Zaint Claude!

    - Mais c'est Iris Afpel.

    - Elle être une pomme? (Apfel, c'est la traduction de "pomme" en Allemand, note de l'auteure).

    - Elle être un peu fanée l'Iris.

    - Diable, elle a 94 ans!

    - Et c'est une icône de la mode.

    - Elle se proclame la "starlette zériartrique"

    - C'est elle qui faire la publicité pour la DS?

    - Voui! Et elle a été certainement grassement payée pour ce faire, palsambleu. 

    - Et vous, Minizup, quand vous verra-t-on dans une publicité?

    - Contrairement à Iris, ze ne saurais vendre ma sublimissime imaze pour du pauvre et misérable mercantilisme capitalistique!

    - Pourquoi non?

    - Zai ma dignité, moâ!

    Mais ze n'ai influencé que peu la First Lady Nacy Reagan, la veuve de Ronald, qui vient de mourir à 94 ans.... A part peut-être le nœud, mais qu'elle ne portait pas sur la tête.

    Afficher l'image d'origine

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Thouars dans les Deux-Sèvres (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Cela me trotte dans la tête, que z'ai bien faite, comme de bien entendu!

    Ze sonze à reprendre des études, de droit, pour devenir avocate!

    Minizup défenderèçe de la veuve et de l'orphelin!

    Ze me vois dézà au tribunal, en minizupe noire avec des noeuds à ceveux qui éblouiront la Cour et les zurés (car ze plaiderai aussi à la Cour d'Assises) tout autant que ma grande éloquence!

    Minizup, la future Maître Floriot!

    Et ze ponctuerais mes plaidoiries de citations latines!

    Si, Si! Ze vous donne des exemples!

    - Monsieur le zuge, ze vous le dis et ze le répèterai zusqu'à plus soif, "mater semper certa est" et donc ce zeune homme est bien le fils de sa mère,  c'est sûr, puisque ze vous le dis! Et pour le pèe me demanderz-vous? Et pourle père? Mais c'est simplissime, votre honneur, pater is est quem justæ nuptiæ demonstrant ("est présumé père, le mari de la mère" )... Comment? ....  Elle ne serait pas mariée? Tant pis pour elle, Mossieur le Commissaire de la République! Puunto basta!On ne vas pas y passer le réveillon!

    Pour défendre, des sanglots dans la voix, le noeud à ceveux en berne (pour faire plus d'effet!), une pauvre orpheline qui vit dans la misère:

    - Mon zuze, mesdames et messieurs les zurés, ze le sais, ze connais mes classiques: "Nemo auditur propriam turpitudinem allegans et Nemo censitur ignorare legem ". Non! Ze n'invoque pas Zules Verne et le capitaine Némo! Ze plaide l'état de nécessité! ("nul ne peut invoquer sa propre turpitude; nul n'est censé ignorer la loi") et z'azoute "æquum est ut cujus participavit lucrum, participet et damnun" ("il est zuste que celui qui a participé au gain participe aussi à la perte"). Non mais, des fois!... Un peu de zustice ne saurait nuire dans c'te pays.

    - Votre honneur, ze vous implore, pour ce bien immeuble, laissez ma cliente victime d'un pater familias, zouir en paix! Elle a le fructus, l'abusus, l'usus, mais elle ne saurait l'avoir dans l'anus à cause de ce gouzat!

    - Et ze vous le répète, Messieurs de la cour, "accusare nemo se debet nisi coram deo" ("personne n’est obligé de s’accuser lui-même si ce n’est en face de Dieu"), qu'on se le dise dans c'te tribunal! Ze n'aimerais pas à avoir à vous le redire! Ou ze le proclamerai à tue-museau zusqu'à plus soif!

    Cela mérite bien un bon zin tonic et une liçette de vin rouze, n'est ce pas!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire