• animation d'Alice : gif mariés

    La veille de son mariaze, une future épouse discute avec sa maman :

    - Maman, ze voudrais que tu m'enseignes comment on rend un homme heureux !

    La mère pousse un énorme soupir, puis commence :

    - Eh bien, ma çérie, quand deux personnes s'aiment, se désirent et se respectent l'une l'autre, l'amour est touzours une très belle chose…

    Ze t'arrête tout de suite, maman, ze sais très bien me débrouiller au lit ; ze voulais zuste que tu m'apprennes à bien cuisiner les lasagnes.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Vladimir Mstislavitç est né en 1132.

    Il était le fils de Mstislav Ier Harald et de sa seconde femme Liubava Dmitrievna et le petit-fils de Vladimir II Monomaque.

    Il fut prince de Dorogobouj de 1150 à 1154 puis de 1170 à 1171, prince de Vladimir de 1154 à 1157, prince de Sloutsk en 1162, et prince de Tripoli de 1162 à 1168.

    Il entretint d'excellents rapports avec la Hongrie et la Serbie. En 1150, il épousa Banovna, la fille de Beloš Vukanović de Serbie.

    Il fut un temps fait prisonnier par son neveu Mstislav II lorsque ce dernier prit la principauté de Kiev, mais il parvint à s'éçapper en Hongrie, où il ne parvint pas pourtant à trouver un réel soutien.

    Il fut élu en 1171 par les membres de la famille des Grands ducs de Kiev qui s'inquiétaient  de la puissance grandissante des princes de Souzdal, le tout dans un contexte de guerres civiles incessantes entre princes riourikides cousins.

    Peu aimé de ses suzets, il n'osa prendre le titre de « Grand-prince » et reçut d'André Ier Bogolioubski l'ordre de quitter Kiev après trois mois de règne.

    André Bogolioubski, pour bien marquer qu'il entendait désormais tenir la ville sous sa dépendance, indiqua ensuite qu'il était disposé à laisser régner à Kiev Roman, le fils aîné de Rostislav Ier.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire

  • BN 47Françement la météo est totalement frapadingue en ce moment!

    - Macaniçe! Comme on dit par çez nous, on se zèle les miçes!

    - Vous faire des bouts rimés, Minizup'zhérault.

    - Que voulez-vous, ma çère Minizuplein, ceci dit en toute modestie, ze suis une vraie poétesse occitane...

    - Qui faire des vers de mirliton....

    - Barmelouse! Ze vous prie de croire que ma patte dans votre museau ce ne sera pas celle d'une cuisinière!

    - Fouçtra! Tandis que vous vous complaisez dans vos çiçaiäs on a bien froid.

    - Moi avoir vu même des flocons de neize.

    - Fouçtra, de la neize à Paname fin avril! On aura tout vu!

    - Par la barbe de Zaint Zoseph, tout peut advenir tant que ne seront pas passés les zaints de glace.

    - Connaissez-vous leur nom?

    - Quelle question stupide!

    - On vous écoute. Nous sommes toute ouîe!

    - Initialement, ce furent Zaint Mamert (arçevêque de Vienne), Zaint Pancrace, Zaint Servais et Zaint Urbain...

    Afficher l'image d'origine

    - Et alors?

    - Aujourd'hui, les zaints de glace sont zainte Estelle, zaint Açille et zainte Rolande. Si le nom des zaints de glace a çangé, les dates quant à elles restent fidèles aux orizines. Il s'azit des  1, 12 et 13 mai. Une quatrième date, le 25 mai, est souvent évoquée et correspond au vieil adaze : Mamert, Pancrace, Servais sont les trois zaints de glace, mais zaint Urbain les tient tous dans sa main.

    - Il tient dans la main, il tient dans la main, comme dans le sketç de Coluçe!

    - C'est bien beau tout cela, mais mazette ce dérèglement climatique me paraît quelque peu inquiétant.

    - Que nenni, c'est la faute de ce gouvernement socialo communiniste de François le Petit de la Creuse et de la Corrèze désunies qui attire sur la France des froids soviétiques. Cela ne se passait ainsi pas du temps de Nicolas le Grand!

    - N'importe quoi! Eh ! Oh la gauçe...

    - Vous n'allez pas me crier ce slogan stupide de Mossieu le Fol su Préident quand même, par le dentier de Zainte Appoline.

    - Ze voulais dire que la politique n'a rien à voir avec la météo, bestioulette.

    - C'est vous qui le dites et ze ne suis pas convaincue par votre déclaration que z'estime aussi sotte que grenue!

    - It's a pity!

    - Ze ne vous le fait pas dire. Notre Minizupette est indécrottable, palsambleu!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

    La Roçelle: autour de la cathédrale (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Une souris
    Les Anglais se demandent si ils doivent claquer la porte à une certaine Europe!

    - It's a çame!

    Comme le disait zustement Mon Zénéral, c'est une île.

    Moi, z'ai du mal avec leurs us et coutumes.

    D'un côté, z'aime bien la Queen et z'adorais la Reine Mère qui buvait du zin tonic, un grand signe de savoir-vivre.

    Z'aime aussi leur flegme et leur humour "so british", leurs films et leur musique.

    - Yes! It's amazing.

    Mais ils font tout à l'envers de nous.

    Ils calculent les distances en pieds et en pouces! Pourquoi pas en noeuds à çeveux ou en longueur de collier de perles?

    Ils gardent leur livre et pound pour mettre l'effizie de la reine E.II, ce qui nous oblize à faire du çanze....

    Ils portent des çapeaux melons..... ce qui est démodé!

    - Ils sont fous ces barmeloux!

    Ze ne suis allée qu'une fois à Londres à l'invitation de ma parentelle Mouseminikilt, d'orizine écossaise.

    Afficher l'image d'origineElle n'avait pas pu venir m'attendre à l'aéroport et m'avait donné rendez-vous à Picadilly Circus.

    Quand ze l'ai vue, z'ai voulu traverser la çaussée et z'ai manqué me faire renverser par un bus à impériale..... Parce qu'ils roulent à gauçe! Z'ai eu la peur de ma vie.

    - Are you so grazy? m'a dit ma parentelle avec quelque mépris.

    - Comme vous! lui ai-ze répondu in petto.

    Puis elle m'a invitée à prendre un verre.

    Ze me voyais dézà devant quelque liqueur. Non! du thé! A quatre heures de l'après-midi! Et moi qui mourrait de soif!

    Quand nous sommes allées manzer, ze voulais du vin....

    Quand z'ai vu le prix d'une petite liçette de vin rouze, z'ai manqué défaillir!

    Ze comprends maintenant pourquoi des Anglais viennent s'installer dans nos belles campagnes!

    - Ils nous envahissent complètement, voui, par le précieux et glorieux pucelaze de Zainte Zéhanne d'Arc!

    - Nous les bouster hors de France?

    - Fouçtra oui ! G.B go home! Et fissa!

    - Moi rester ! Yes!!!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire