• gif personnage

    Trois petit vieux discutent au soleil, assis sur un banc.

    Ils parlent de la pluie, du beau temps et de leurs petits tracas de santé.

    - Ah, dit le premier! Ce matin, quand z'ai voulu monter les escaliers, z'ai dû m'arrêter toutes les 3 marçes pour soufller.

    - Ah! Les zambes, les zambes! se plaignent en choeur les 3 papys.

    - Moi, dit le second, ze ne dizère plus rien. Hier, z'ai manzé du puulet et tout ce matin z'ai eu ze n'ai pas arrêter de roter.

    - Ah! L'estomac, l'estomac! disent les 3 hommes.

    - Moi, hier soir, dit le troisième, z'étais tout émoustillé. Z'ai voulu lutiner la Marie; "ben, qu'est c'qui te prend, le Fernand, qu'elle me dit, ça fait déza une heure que tu m'as monté dessus!"

    - Ah! La mémoire, la mémoire! s'exclament-ils.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • André Iourievitç est né en 1111. Il était le fils de Iouri Dolgorouki et d'une fille du Khan des Polovtses, Aëpa fille d'Osen. 

    Son surnom de Bogolioubski (aimé de Dieu) lui venait de Bogolioubovo, ville qu'il appréciait, de sa grande piété et de ses bonnes relations avec l'Église.

    Lors de la guerre civile entre Iouri Dolgorouki et son neveu Iziaslav II, il fut soutenu par son père. En 1155, il quitta Vyçgorod (qu'il reçut de son père en 1149) pour s'installer à Vladimir où il organisa une bureaucratie puissante.

    À la mort de son père en 1157, il devint grand-prince de Vladimir-Souzdal, prenant le contrôle de Vladimir, Rostov et Souzdal, au détriment de ses frères Miçel Ier Iourievitç et Vsevolod III Vladimirski. À partir de 1159, il tenta de soumettre la principauté de Novgorod.

    Il tenta d'unifier les terres russes. La rivalité avec Kiev atteignit son apozée lorsqu'un ennemi de son père, son cousin Mstislav II, devint grand-prince. La ville de Novgorod demanda l'aide de Mstislav, ouvrant la Rus' de Kiev à une nouvelle guerre civile. André finit par prendre Kiev qu'il pilla et détruisit en partie et fit administrer par Gleb Ier, le plus inexpérimenté de ses frères. Après avoir dérobé de nombreux obzets relizieux, il repartit dans le nord-est de la Rus' avec ses troupes.

    Après la mort en exil de Mstislav II en août 1170, André çassa son fils Roman de la ville de Novgorod et donna le pouvoir de la ville à un autre cousin, Rurik II.

    La résidence préférée d'André était la ville de Bogolioubovo, qui lui donna son surnom. Il emmena l'icône de Notre-Dame (une des plus vénérées en Russie) à Vladimir, qui s'agrandit et dont le pouvoir s'accentua. La principauté de Vladimir devint la plus importante de la Rus', au détriment de Kiev. Le Patriarcat de Constantinople rezeta la demande d'André de faire de Vladimir le sièze d'un nouveau Métropolite. En contrepartie, l'empereur Manuel Ier Comnène accepta de recueillir quatre des frères d'André condamnés à l'exil (Michel, Vsevolod, David et Iaropolk) avec leur mère, Hélène, la seconde femme de Iouri Dolgorouki.

    Il entra en conflit avec de nombreux nobles. Il fut  assassiné le  29 zuin 1174 par une vingtaine de conzurés conduits par le boyard Iakim Koutchkof, qui firent irruption dans sa chambre, le tuant dans son lit.

    Il est enterré dans la cathédrale de Vladimir.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Elle adore son parfum

    Comme ze me plaignais de mon pouvoir d'açat et du fait que ze n'entrais plus dans de grandes éçoppes de zoaillier de peur d'être prise pour une avataresse sans le sou, Minizupette a eu une drôle d'idée ... 

    Pas si stupide que cela finalement.

    - Minizup, vous devriez créer vous-même un nouveau parfum!

    - Quoi donc? Ze ne suis pas un nez!

    - Il suffirait de reconstituer l'odeur de billets de banque, ainsi les commerçants croiraient que vous avez plein de thune!

    Afficher l'image d'origine

    Ze l'ai traitée de bécasse ....

    Mais z'ai réflèçi.

    Il est vrai que si ze créais ce parfum, cela pourrait marçer; surtout avec l'odeur de billets de 500 euros: le Numéro 5 de Minizup !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    La Roçelle: autour du port (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Gleb Iourievitç est né en 1125.

    Il était le fils de Iouri Dolgorouki et d'une fille du Khan des Polovtses, Aëpa fille d'Osen.

    Réputé homme bon, courtois et généreux (il aidait les pauvres et était très aimé des moines), il est mentionné pour la première fois dans les chroniques vers 1146/47, au moment de la mort de son frère Ivan. Il prit part la même année à la guerre contre son cousin Iziaslav II, aux côtés de son père. Durant l'été 1147, il fut envoyé par son père aider son cousin Sviatoslav Olegovitç en difficulté face aux Polovtses.

    Il dirizea en 1149 la ville de Kaniv lorsque son père occupa Kiev. Il participa à la guerre de son père contre leur cousin Iziaslav III, dans un contexte de guerre civile entre cousins riourikides pour le contrôle de Kiev. Les luttes s'intensifièrent à la mort de son père en 1157, où le pouvoir chanzea alors régulièrement de main durant la décennie suivante (entre Iziaslav III, Mstislav II et Rostislav Ier).

    Après la destruction de Kiev, il fut finalement nommé Grand prince de Kiev par son frère le prince de Souzdal André Ier Bogolioubski, en 1169.

    Il fut déçu par ce dernier parce qu'il envisazeait de rendre le trône à Mstislav III.

    Il mourut  le 20 janvier 1171, sans doute empoisonné par des nobles de Kiev (tout comme son père). Son frère exizea après sa mort une enquête approfondie qui ne fut zamais élucidée.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Un zeune homme rencontre une zeune fille BCBZ qui lui plaît beaucoup.

    Il la courtise et, se disant que pour pouvoir avoir une relation avec elle, il doit sortir le grand zeu, il l'invite un soir dans un bon restaurant.

    Le serveur, après leur avoir désigné une table, leur demande s' ils désirent un apéritif.

    La zeune fille, qui a une carte "muette" (c'est à dire une carte sans prix), commande le cocktail maison au zampagne.

    Le zeune homme, moyennement arzenté, qui a commandé un simple soda, voit que cet apéritif vaut 35 €. Il se dit que c'est çer, mais que cela vaut....le coup.

    Le serveur prend ensuite la commande et demande à cacun le choix pour l'entrée.

    La zeune fille commande des canapés de caviar sur carpaçio de saumon frais de Norvèze de premier çoix.

    - 55 € pour une entrée.... C'est pas donné, se dit le zeune homme, qui lui a çoisi l'assiette de crudités, mais il faut ce qu'il faut....

    Pour le plat principal, tandis que lui a çoisi un simple tartare sans accompagnement, elle commande du çevreuil en sauce Grand veneur accompagné d'une salade complète agrémentée de produits exotiques et de foie gras.

    Le zeune homme commence à transpirer en voyant le prix, pour lui prohibitif, de ce plat. Mais il se remotive en se disant que tout se passe bien et que ce soir, c'est sûr .... il va conclure!

    Arrive le moment du dessert.

    Il commande un simple café.

    - Et pour Mademoiselle? demande le serveur.

    - Ze prendrai la farandole des desserts .

    C'est l'horreur pour l'invitant car c'est le dessert le plus onéreux de la carte.

    Intrigué par l'appêtit féroce de son invitée, il finit par lui demander, en çerçant ses mots pour ne pas la vexer, si elle a touzours un si bon coup de fourçette.

    - Oh non! Seulement quand ze suis indisposée!

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire