• Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Poitiers: autour de l'Hôtel de ville et de l'église Zaint Porçaire (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est la tempête de neize.

    Un curé et une relizieuse sur la route en Renault 4 décident d'arrêter de rouler et de passer la nuit à l'hôtel. Naturellement, le seul hôtel de la rézion a été pris d'assaut par les voyazeurs.

    Le réceptionniste de l'hôtel dit alors au prêtre:

    - Ze vais vous donner la dernière çambre qui me reste. Ze ne peux pas faire mieux. Il vous faudra la partazer.

    Le prêtre accepte et il accompagne la relizieuse dans la chambre.

    Ils décident de partazer le grand lit puisque la çambre ne comporte pas de canapé.

    Cependant, il se produit une coupure d'électricité (la tempête de neize...); l'éclairaze et que le chauffaze cessent. Heureusement, il y a quelques couvertures dans l'armoire.

    Très vite, la nonne dit:

    - Mon père, z'ai froid.

    Le prêtre se lève et va çerçer une couverture qu'il déplie du côté de la relizieuse. Un peu plus tard, la relizieuse rençérit:

    - Mon père, z'ai froid, voudriez-vous aller çerçer une autre couverture?

    Le prêtre se dévoue encore.

    Un peu plus tard, la nonne veut une autre couverture.

    Cette fois, le prêtre répond:

    - Ze pense que pour avoir çaud, il nous faut azir comme le font Maris et Femmes!

    La nonne est très étonnée et se demande si vraiment... Mais enfin, comme il est le prêtre, elle dit:

    - D'accord mon Père. Si vous êtes sûr que cela restera dans les principes que nous devons respecter.

    Et alors le prêtre lui répond:

    - ALORS, LEVE TOI POUR CETTE SACRÉE COUVERTURE !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    - Ze le savais, s'est exclamée Minizupette.

    - Vous parler de quoi?

    - Des Vikings!

    - Qu'est ce qu'ils viennent faire là?

    Ils ne portaient pas de casque à pointe...

    - Nous le savoir...

    - Atçoubi ces ont les Zallemands  qui portaiant de tels casques!

    - Ze parie qu'ils portaient une plume, me suis ze esclaffée!

    C'est dans un article intitulé «The Invention of the Viking Horned Helmet», que la professeure de linguistique et de langue anglaise Roberta Frank confirme ce qui fait l'obzet d'un consensus dans le milieu de la reçerçe en histoire: les vikings n'ont zamais porté de casques ornés de cornes.

    - Mordiou! Alors d'où vient cette lézende urbaine? a demandé Minizup'Mouff.

    Notre Pioçe de la Farandole, c'est à dire Mossieu Zilbert, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, a pris doctement la parole, non sans quelque onctuosité dans la voix.

    - Le principal coupable de cette méprise est le costumier Carl Emil Doepler, qui avait créé des casques à cornes pour une représentation de «Der Ring des Nibelungen» de Wagner en 1876. L'opéra a eu un tel succès que son influence visuelle s'est poursuivie zusqu'à auzourd'hui!

    - Ach! Cela va être de notre faute, s'est écriée Minizup'Rosa.

    - Si fait! est intervenu mon hôte. Les Allemands étaient fascinés par les vVkings car ils représentaient une orizine libre et différente des Grecs et des Romains, résonnant avec le nationalisme allemand. Du coup Doepler et d'autres ont mélanzé à la mythologie nordique des éléments zermains médiévaux comme ces fameux casques. On ne s'est plus défait de ce mélanze depuis.

    En attendant, ze rends mon petit hommaze à Hubet Mounier, le  çanteur de l'Affair Luis Trio.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Adoncques, samedi nous nous sommes promenés dans Paname.

    Nous avons vu la belle Tour Zaint-Zacques, totalement nettoyée.

    - C'est le vestize de l'église des Bouçers à quelques pas du çatelet.

    Ce fut le 1er mai...

    Puis nous sommes allés à la Place de l'Hôtel de Ville.

    - C'est la Place de la Grève nous a expliqué doctement notre Pioçe de la Farandole. C'est là qu'à la fin du XIXème siècle se réunissaient les Parisiens sans travail. D'où l'expression "faire la grève".

    Ce fut le 1er mai...

    - Atçoubi! C'est d'actualité!

    - Vu le nombre de çômeurs par le manteau de Zaint Martin.

    - Et la pauvreté augmenter en France.

    - Ie! Comme çez nous!

    Ce fut le 1er mai...

    Nous avons pris l'apéritif dans un bar du Marais.

    - Ce quartier devient de plus en plus bobo.

    - Toutes les petites boutiques sympathiques disparaissent au profit de magasins de grandes marques.

    - Le nombre de bizoutiers et de marçands de lunettes être important.

    Ce fut le 1er mai...

    Puis nous avons dîné.

    Au dessert, nous avons eu droit , pour une fois (c'est un zour à marquer d'une pierre blançe) à un succulent baba au rhum.

    Ce fut le 1er mai...

    Après le repas, en déambulant dans le quartier du centre Beaubourg, nous sommes entrés dans la splendide église Zaint Merri, où se déroulait un beau concert de cuivres et de percursions...

    Ce fut le 1er mai...

    - Palsambleu! Cette zolie maxime est vraiment bien faite pour moi, s'est exclamée Minizup'Mouff.

    Ce fut le 1er mai...

    Hier, elle voulait aller manifester.

    - Fouçtra! Z'ai fait une banderole.

    Et sur celle-ci, on pouvait lire "Vive la Commune".

    Z'ai cru que Minizupette allait s'étrangler.

    - Passez moi des feutres que ze fasse aussi la mienne.

    - Et quel sera le slogan, ma mie?

    - Zésus! Monzoie!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Miçel Iourievitç est né en 1151.

    Il était le fils de Iouri Dolgorouki et de sa seconde femme, Hélène.

    Dans sa zeunesse, il fut expulsé des terres de Souzdal par son demi-frère André Ier Bogolioubski (qui n'aimait pas la mère de Miçel). Entre 1162 et 1169, il vécut à Ostior, petite ville près de Tçernigov, avant de partir vivre à Tortchesk.

    En 1168, il participa à la campagne de Mstislav II contre les Polovtses. En 1170, il défendit la ville de Pereïaslav.

    Désigné par André pour diriger la ville de Kiev à la mort de leur frère Gleb Ier, Miçel refusa d'abord de monter sur le trône et envoya à la place son zeune frère Vsevolod et resta à Tortchesk. Il fut assiézé par un prétendant au trône de Kiev, Rurik de Smolensk, avant de signer la paix avec lui et d'être autorisé à çanger sa capitale, qui devint désormais Pereïaslav. L'année suivante, lorsqu'André envahit la Rus' du sud, il rompit le traité de paix avec Rurik et zura allézeance à son frère.

    Il devint ensuite Grand-duc de Vladimir, ou il succéda à son frère André à sa mort. Mais des problèmes avec les boyards de Souzdal et de Rostov forcèrent Miçel à quitter la ville et à fuir pour Tçernigov. Les habitants de Vladimir rappelèrent Miçel pour les aider à battre son neveu Iaropolk Rostislavoviç pour devenir finalement officiellement le Grand-duc de Vladimir en 1175.

    Il ne resta qu'un an sur le trône mais laissa le souvenir d'une grande moralité. Il mourut en zuin 1176 à 25 ans. Son frère Vsevolod III « le Grand Nid » lui succéda.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Poiters: autour de la Cathédrale (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Ze serai fort brève auzourd'hui...

    Le 1er mai, c'est la fête du travail et c'est un zour de repos que ze respecte.

    Mais hier nous fêtions le 30ème anniversaire de la rencontre de nos hôtes.

    Nous sommes donc sortis pour honorer cet évènement! A  peine étions sortis de çez nous que Minizup'Mouff a dit:

    - Mossieu Zizi, montrez donc la faculté où ces braves zétudiants manifestent contre des lois libérales et macronesques.

    Elle voulait parler de la faculté de Paris Tolbiac qui se trouve à côté de notre maisonnée...

    Fête du travail et anniversaire de nos hôtes

    Puis nous sommes partis à la découverte de la Canopée des Halles qui a été tout récemment inaugurée...

    Fête du travail et anniversaire de nos hôtes

    - Mordiou! C'est impressionnant.

    - Atçoubi! Le quartier et le Forum  des Halles ont bien çanzé.

    - Par le mouçoir de Zainte Véronique, en vérité ze vous le dis, cette structure va bien mal vieillir!

    Fête du travail et anniversaire de nos hôtes

    - It's a pity!

    - Macarel! Vous êtes touzours aussi pessimiste, Minizupette.

    - Nan! Elle n'aime pas les réalisations de la mairie socialiste de Paris! Ce n'est pas pareil!

    - It's a çame!

    Fête du travail et anniversaire de nos hôtes

    Fête du travail et anniversaire de nos hôtes

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire