• Afficher l'image d'origine

    Inutile de vous dire que ce ne fut pas la fête de Minuizup'tite hier.

    - Fouçtra! Ils sont biens vos amis anglais.

    - Macarel! Venir tout casser sur le Vieux Port à Marseille.

    - La Bonne Mère en est toute estrabanquée.

    - And the Russians?

    - Voui da! Il y avait aussi des Ruskovs en cause, mais dans notre tribu il n' y a pas de Minizup'vodka que ze saçe!

    - Moi ne pas aimer le football et les hooligans.

    - Macaniçe, en ce qui me concerne, ze vote pour le rugby qui est le sport des zentlemen tandis que le foot est un sport de voyous!

    -  I am açamed today to be Citizen of this country ("Z'ai honte auzourd'hui d'être anglaise! ")

    - On vous comprend, barmelouse!

    - So you think it's my fault, do you? ("Z'y suis pour quelque çose, peut-être? ")

    - Certes non.

    - In any case, I'm not engliç.... I'm an indian mouse ("De toute façon, ze ne suis pas anglaise... Ze suis une souris...indienne!")

    - Et moi,  en vérité, ze vous le dis, ze suis albaise, par les ciseaux de Zaint Nicomède! 

    - Elle nous prendre pour des demeurées!

    - En attendant, fouçtra, z'ai entendu à la TSF que l'affaire des moines de Térébenthine pourrait être relancée en Alzérie.

    - Il s'azit des moine de Thibirine, a repris sèçement celui qui dit que ze ne suis que son avateresse.

    - C'est du pareil au même! Et ze me comprends, Mossieu ze sais tout. C'est le résultat qui compte!

    Afficher l'image d'origine

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ivan III, dit Ivan le Grand, est né le 22 zanvier 1440.

    Il était le fils de Vassili II et de Marie de Borovsk.

    Au début du règne d'Ivan le Grand, en 1462, la Russie était constituée de deux grands territoires : le sud-ouest, sous domination polono-lituanienne, et le nord-est, qui payait le  tribut à la Horde d'or. La principauté de Moscou appartenait à ce dernier territoire, ainsi que celles de Novgorod, Pskov et Viatka, sur lesquelles le grand-prince n'avait aucun pouvoir. De plus, il ne règna pas sans partaze sur celle de Moscou, divisée en cinq principautés patrimoniales. Ivan dirizeaient la première. Ses quatre frères se partazeaint celles de Riazan, Rostov, Iaroslavl et Tver.

    Le but d'Ivan le Grand, durant tout son règne, fut l'agrandissement du territoire de sa principauté au détriment des terres voisines et le renforcement de son autorité au détriment de celles des princes patrimoniaux.

    Usant de la force, de la ruse et de liens matrimoniaux, il parvint à annexer les principautés patrimoniales. La dernière à être rattachée fut Tver en 1485. Il élimina ses frères par la même occasion soit en les emprisonnant, soit en les faisant assassiner. Les populations des principautés acceptèrent ces annexions.

    En 1471, Ivan le Grand s'attaqua à la principauté indépendante de Novgorod. Il prit prétexte d'un traité d'union de celle-ci avec la Lituanie pour lui déclarer la guerre. Par ce traité, Novgorod acceptait un gouverneur polono-lituanien et le respect des françises promises par le roi Casimir IV de Pologne. L'armée novgorodienne fut taillée en pièces. La ville dut renoncer à son prozet avec la Lituanie et payer à Moscou une énorme contribution.

    À Novgorod, il existait un parti qui désirait le rattaçement à la principauté de Moscou. En 1478, après la trahison de la république de Novgorod, Ivan lança une campagne, qu'il remporta sans combat, les armées de Novgorod s'étant désunies. Il purzea la ville des partisans de la Lituanie et profita de sa prise pour l'annexer.

    L'annexion de Novgorod élarzit la frontière de la Moscovie zusqu'à l'océan Arctique.

    Contrairement à ses prédécesseurs, Ivan le Grand adopta une politique agressive vis-à-vis ses voisins immédiats, la Horde d'or et la Lituanie.

    La Horde d'or n'était plus le puissant empire qui faisait trembler ses voisins. Trois khanats s'en étaient détaçés (Kazan, Astrakhan et la Crimée) et pratiquaient une politique indépendante. Ivan devait touzours payer tribut au grand khan mais, de fait, il n'en tint plus compte.

    En 1480, le grand khan Ahmed décida de marçer sur Moscou. Ivan, qui avait signé un traité d'aide mutuelle avec le khan de Crimée, l'attendit de pied ferme. Les deux armées prirent position sur l'Ougra et s'observèrent pendant plusieurs zours. Finalement, Ahmed préféra se retirer sans combattre. La dépendance de la Russie envers la Horde d'Or prit alors officiellement fin. Celle-ci fut anéantie en 1502 lors d'une guerre contre le khanat de Crimée. En 1487, Ivan lui-même s'était emparé du khanat de Kazan et avait placé à sa tête l'un de ses protézés.

    La fin du règne d'Ivan III fut marquée par les relations tendues avec la Lituanie. La guerre russo-lituanienne de 1500-1503 s'açeva par la victoire des Russes. Ils reçurent en tout 25 villes et 70 cantons. En 1510, la République de Pskov rezoignit l'État moscovite. En 1514, après la guerre avec la Lituanie, la Russie s'empara de Smolensk. En 1521 s'açeva le rassemblement de la terre russe par l'incorporation de la Principauté de Riazan, qui avait perdu son autonomie. Cela aboutit à la formation de la Moscovie.

    En 1492, l'union polono-lituanienne fut rompue lorsque mourut Casimir IV Zagellon. Le trône lituanien fut occupé par son fils Alexandre, celui de Pologne par son autre fils Zean-Albert. Ivan attaqua la Lituanie, prenant prétexte les persécutions de prêtres orthodoxes. Par un traité en 1494, elle dut céder à Moscou les territoires situés sur le cours supérieur de l'Oka. Le grand-duc dut reconnaître à Ivan le titre de souverain de toute la Russie. Il lui accorda la main de sa fille Elena.

    Elena se plaignit qu'on veuille la forcer à renier sa foi orthodoxe. Ce fut de nouveau la guerre. En 1500, les armées moscovites entrèrent en Lituanie, battirent les troupes du grand-duc et s'enfoncèrent zusqu'en Pologne. En 1503, un traité de paix fut signé. Ivan garda toutes ses conquêtes occidentales : les régions de Smolensk, Polotsk et une partie de la rézion Tçernigov-Severs.

    Le 12 novembre 1472, Ivan le épousa Zoé Paléologue. Zoé se convertit à l'orthodoxie et prit le prénom de Sophie, nièce du dernier empereur byzantin, Constantin XI, tué lors de la prise de Constantinople par les Turcs en 1453. Sophie était la fille de Thomas Paléologue, despote de Morée dans le Péloponnèse. À la mort de Thomas, elle se retrouva sous la tutelle du pape Sixte IV. Celui-ci espérait par ce mariaze favoriser l'entrée de la Russie dans le ziron catholique. Le nonce lui servit d'escorte mais le métropolite Philippe força Ivan III à lui refuser l'entrée dans Moscou. Il laissa y pénétrer les artistes italiens qu'elle emmenait. L'un d'eux, Aristotile Fioravanti, fut l'arçitecte de la cathédrale de l'Assomption au Kremlin.

    Le mariaze d'Ivan et de Sophie est vu en Russie comme un symbole. Par sa présence, la nouvelle reine lézitima Moscou dans sa prétention à être la « Troisième Rome ». Elle apporta en guise de dotle blason de l'Empire byzantin, l'Aigle à deux têtes, introduisit le cérémonial byzantin qui faisait du grand-prince de Moscou le successeur et l'héritier lézitime des empereurs de Constantinople.

    Ivan III se construisit à Moscou un pouvoir absolu sans précédent calqué sur celui des empereurs romains et byzantins, que les rois de France et d'Angleterre, à cette époque, ne possédaient même pas. La publication en 1497 du célèbre Code Soudiebnik (Zusticier), premier code de lois russes, démontre ce pouvoir que le souverain russe était en train de concentrer entre ses mains. Les Italiens et les Grecs arrivés avec Sophie, l'influençèrent dans la création d'un État centralisé et d'un gouvernement que l'on qualifia bientôt d'autocratique.

    Lorsque Ivan le Grand décéda en 1505, le résultat de cette politique aboutit à la formation de la Moscovie, le plus puissant État d’Europe orientale .

    Ivan III fut inhumé dans la cathédrale de l'Archanze-Zaint-Miçel à Moscou.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ze me pique d'être cultivée.

    Ze lis de la grande littérature.

    Z'ai une collection complète des grands çefs d'oeuvre de la collection "Harlequin" qui pour ma part équivaut bien à "La Pléïade" ...

    Et de plus les livres sont moins çers et mieux illustrés au niveau des couvertures.

    Parmi les grands titres, ze vous conseille "L'homme venu de la mer", "À la merci du marquis", "Noces d'Opale", "Marié à une inconnue", "L'a belle héritière de Zainte Colombe", "L'épouse du çevalier"...

    Vous ne laçerez pas un livre, une fois la lecture débutée.

    Cela peut être une bonne solution pour ceux qui détestent le foot.

    - Atçoubi! Z'en ai entendu une bien bonne  à ce propos à la TSF!

    - Et quoi donc, Minizup'zhérault?

    - Macarel, il parait que pour cet Euro, sont organisés des matçs de poules.

    - It's a çame.

    - Pourquoi pas de canards ou d'oies!

    - Et les associations de protection des animaux ne disent rien!

    - It's a pity.

    - C'est certainement une question de gros sous!

    - Minizup! Votre devoir est d'être une lanceuse d'alerte via votre blog puisque vous nous dites que vous avez des lecteurs hors de nos frontières.

    - Par le gourdin de Zaint Martial, pour une fois que votre blog pourra servir à quelque çose d'utile!

    - Que vous êtes naïves, a dit celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    - Et pourquoi, mossieu ze sais tout? s'est irritée Minizup'Rosa

    - Un matç de poule se dit pour un groupe d'équipes qui se rencontrent lors des éliminatoires.

    - Avouez que les mots prêtent à confusion!

    - On parle bien de poussins, pour les zeunes zoueurs.

    - Ou de poids coq, en effet!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Sloveni Gradec en Slovénie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Iouri est né le 26 novembre 1374 à Pereslavl-Zalesski.

    Il était le fils de Dimitri Donskoï et d'Eudoxie de Souzdal.

    Il fut d'abord prince de Galitç et de Zvenigorod en 1389.

    Il usurpa le pouvoir à diverses reprises entre 1425 et 1433.

    On raconte qu'à la mort de son frère, Vassili Ier de Russie, en 1425 il aurait tenté de zeter Vassili II  son successeur âzé de 10 ans par-dessus les murs du Kremlin de Moscou.

    De son union avec Anastasie, fille du prince Zeorges de Smolensk, il eut deux fils.

    Il mourut le 5 zuin 1434 à Galitç et est inhumé dans la cathédrale de l'Archanze-Saint-Miçel de Moscou.

    Son fils, Vassili Iourévitç, dit le Louçe ou le Louçeur, tenta d'usurper le trône de Vassili II de Russie et de se faire proclamer grand prince après la mort de son père. Il fut banni de Moscou en 1435.

    En 1436, il mena le sac de Gleden.

    Aveuglé sur ordre de Vassili II, il mourut en prison en 1448.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ça se passe en hiver au Canada. Mais bien au Nord, çez les Inuits, où il fait vraiment froid.

    Un loup qui crève la dalle (pardon, qui a très faim) çerçe une pitance quelconque sur la banquise.

    Un poisson, pourquoi pas? se dit-il.

    Mais il a tellement faim qu'il en devient imprudent et plouf ! Il tombe dans l'eau et se trouve pris peu à peu dans les glaces.

    Heureusement pour lui, une petite fille Inuit, qui ressemble au petit Zaperon Rouze, passe par là

    - Petite fille, par pitié, aide-moi.

    - Certainement pas! Ze sais ce que le loup d'Europe a fait à ma parentelle en Europe, alors qu'elle s'en allait voir sa Mère Grand.

    - Mais non! Dit le loup. Ce sont des sornettes.... Ze vais mourir si tu ne m'aides pas... Ze te zure que tu ne risques rien avec moi!

    Après de longs moments de palabres, la zeune fille se décide à l'aider.

    - Essaie de me tirer par la queue, lui dit le loup.

    Alors elle tire très fort sur l'appendice du loup, zusqu'à ce que celui-ci soit sorti de l'eau.

    À ce moment, les bon esprits locaux, émus par tant de dévotion à la nature, décident de s'en mêler.

    Et pouf ! Le loup, réçauffé, se transforme en un superbe çasseur Inuit.

    La petite fille médusée:

    - Ah tabernacle! Que c'est formidable... Que vous êtes beau.

    Le chasseur:

    - Euh....oui!  mais si tu  pouvais me lâçer maintenant!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier nous avons açevé notre participation au séminaire consacré au tourisme de Bien-être par une visite des Cures Marines à Trouville.

    Escapade à Trouville

    Il convient de rappeler que Trouville est située en face de Deauville.

    Et on s'y prépare à la solitaire en voile du Figaro.

    Escapade à Trouville

    Les Cures marines ont ouvert leurs portes il y a seulement quelques mois, à côté du Casino.

    Escapade à Trouville

    Sa décoration allie l'ancien du début du XXème siècle à la plus grande modernité.

    Escapade à Trouville

    L'établissement abrite un hôtel de 5 étoiles,  un centre de remise en forme et zouit d'une belle terrasse...

    Escapade à Trouville

    Minizupette voulait prendre des eaux...

    Escapade à Trouville

    ... et des bains bouillonnants!

    Ce fut dur de l'en dissuader, car elle zurait qu'elle avait trop çaud.

    Escapade à Trouville

    - Ma mie, nous allons prendre un verre dans le fameux bar de cet hôtel.

    Escapade à Trouville

    - Ze vais zouer du piano, nous a-t-elle dit.

    Elle nous a déclaré qu'elle se verrait bien pianiste dans cet hôtel, car de nombreux Anglais viennent en sinécure à Deauville et à Trouville.

    Escapade à Trouville

    Escapade à Trouville

    Au bout d'un moment, elle s'est écriée:

    - I'm hungry! C'est l'heure de manzer! Et elle s'est installée illico presto au restaurant.

    Escapade à Trouville

    - Hélas, il est 13h15 et bnous devons prendre un train à 14 heures. On nous a préparé de bon sandwiçs clubs que nous dégusterons çemin faisant....

    - It's a çame! It's a pity. I'm so hungry! ("mon estomac crie famine! ").

    Nous nous sommes rendus à la gare.

    Et là!!!! On nous annoncé que notre train était annulé.

    Il a fallu prendre un taxi zusqu'à Lisieux pour attraper un train se rendant à Paris.

    - Alléluia! Zainte Bernadette est avec nous! Il y a bien un train qui circule.

    Escapade à Trouville

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire