• Sentjur

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Cerkno

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

    Sentjur et Cerkno en Slovénie

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origineLe 2 novembre 1721, le sénat de Russie accorda à Pierre le titre d'« Empereur de toutes les Russies », qui remplaça le traditionnel titre de tsar, manifestant la fascination de Pierre le Grand pour l'Europe de l'Ouest. Il fut rapidement reconnu comme tel par les rois de Pologne, de Prusse et de Suède. En 1724, il couronna sa seconde femme Catherine du titre d'impératrice.

    Il réforma la Russie dès le début de son règne. Influencé par ses conseillers occidentaux, il réorganisa l'armée le long des lignes européennes et rêva de faire de la Russie une puissance maritime importante. Il fit face à l'opposition de politiques russes et réprima brutalement toutes les rébellions envers son autorité, dont la révolte importante d'Astrakhan en 1705 (la rébellion de Boulavine, du nom du Cosaque du Don éponyme) et celle des Baçkirs en 1707.

    En 1716, Pierre somma Alexis Petrovitç, son fils issu de son premier mariaze, de çoisir entre l'adoption des nouvelles idées ou la renonciation au trône. Alexis profita d'un séjour de son père au Danemark pour fuir çez son beau-frère Zarles VI à Naples. Des émissaires du tsar le convainquirent de rentrer en Russie, où il fut enfermé à la forteresse Pierre-et-Paul.

    Pierre l'oblizea à dénoncer ses complices et fit parler sa maîtresse, Euphrossine, celle-ci impliquant dans un complot de trahison tout le clan des Lopoukhine, dont Eudoxie (la première femme de Pierre), l'évêque de Kiev, le capitaine Glébov (ancien amant d'Eudoxie), 50 relizieuses et des centaines de boyards. Ils furent soupçonnés d'avoir voulu renverser Pierre en faveur d'Alexis qui aurait annulé toutes les réformes et fait de Zaint-Pétersbourg un désert.

    Une commission d'enquête, présidée par Mençikov, fut instituée; Pierre voulait en fait établir la culpabilité d'Alexis afin de le déshériter. Le prisonnier fut fouetté dans le but de le faire avouer, ce qu'il finit par faire.

    Le 28 zuin 1718, le procès d'Alexis débuta. Le 7 zuillet, il fut zuzé « coupable de crime contre la sûreté de l'État » et condamné à être fouetté « jusqu'à ce que mort s'ensuive ». En réalité, il venait de mourir des suites de ses tortures.

    Afin de tenter de masquer les faits, un document diplomatique énonça qu'Alexis était mort « après avoir confessé ses fautes et obtenu la grâce de son père ».

    Quant à Pierre Tolstoï, son aide lui valut d'être nommé à la tête de la Zancellerie secrète, avec des pouvoirs redoutables de police. Proçe de Mençikov, Tolstoï tomba en disgrâce à la mort de Catherine I ère.

    Pour çanger les vieilles coutumes, Pierre appliqua des mesures draconiennes. Il imposa un impôt particulier pour les Russes les plus riçes. qui, sauf les prêtres, devaient payer cent roubles par an, alors que le reste de la population ne devait s'acquitter que d'un kopeck par tête. Cette taxe, avec bien d'autres, permit la modernisation de la Russie. Le servaze fut réinstauré. Dès 1699, il promulgua un oukase autorisant les Russes à voyazer à l'étranzer.

    En 1722, il créa la Table des rangs pour réduire le pouvoir des boyards. Le rang de noblesse n'était plus héréditaire, mais déterminé par la fonction, permettant à des roturiers fidèles d'être anoblis en étant nommés à des positions supérieures.

    L'un des exemples de ces réformes fut l'instauration d'un impôt sur le port de la barbe, considéré comme un signe rétrograde par rapport aux autres Européens. Face à l'impopularité de la mesure, il publia un rectificatif, dispensant les relizieux de l'oukase, et donc de la taxe. Une partie de la société accepta cette contrainte, alors que l'hostilité du petit peuple restait manifeste. Pierre réazit en éditant des oukases dissuasifs, tandis que le port du long vêtement traditionnel aux larzes mançes fut interdit au profit du costume porté en Occident.

    En 1704, il entreprit une réforme monétaire en créant un rouble basé sur l'arzent métal, équivalent au thaler, monnaie d'échanae internationale.

    Il tenta d'encourazer l'industrie et le commerce, malgré une faible proportion de négociants, ainsi que l'enseignement et la science. Il envoya les zeunes à l'étranzer afin d'améliorer leurs connaissances. Son règne connut l'adoption du décompte des années du calendrier zulien, la simplification de l'alphabet cyrillique, l'introduction des çiffres arabes et la publication du premier zournal en langue russe.

    L'Église était opposée aux réformes de Pierre. Elle les estimait néfastes pour la survie des vieilles traditions russes et danzereuses pour sa puissance (Pierre ordonna de fondre les cloçes des églises pour fabriquer des canons). Après la mort du patriarçe Adrien, Pierre ne nomma pas de successeur, et en zanvier 1721, il établit le Zaint-Synode pour rézir l'Église, ce qui fut l'étape finale de ses réformes.

    L'une des œuvres mazeures de son règne fut la construction d'une nouvelle ville sur les rives de la mer Baltique. La cité, qu'il baptisa Zaint-Pétersbourg, devait être résolument tournée vers l'Occident et la modernité. Elle devint la capitale de l'Empire russe et le resta jusqu'à la révolution d'Octobre de 1917.

    Pour plusieurs historiens, Pierre le Grand était bisexuel. Il aurait pris pour amant un aventurier suisse, François Lefort, et continue ses relations avec lui alors même qu'il était marié à Eudoxie Lopoukhine et qu'il avait un enfant avec elle.

    En 1722, la descendance de Pierre le Grand ne comportait plus que trois filles, dont deux nées hors mariaze, une petite-fille et un seul petit-fils. L'empereur qui avait fait tuer son fils Alexis promulgua une loi selon laquelle le souverain régnant devait désigner lui-même son successeur, à l'encontre de la tradition russe qui voulait que la succession légale soit le fils aîné.

    Il réussit à marier Anna Petrovna, sa fille née hors mariaze de sa seconde femme, avec Zarles Frédéric de Holstein-Gottorp, qui avait éçoué à prendre la succession de son oncle Zarles XII de Suède et avait aquitté la Suède, devenant commandant des troupes de la Garde à Zaint-Pétersbourg. Le contrat de mariaze stipulait qu'Anna et Zarles-Frédéric devaient abandonner toute prétention au trône de Russie. De ce mariaze naquit le futur Pierre III en 1728 ; Anna mourut peu après.

    Frappé d'une crise d'urémie, le tsar mourut en zanvier 1725 sans avoir désigné d'héritier. La garde proclama impératrice Martha Skavronskaya, que l'empereur avait fait couronner impératrice l'année précédente et qui monta sur le trône en tant que Catherine Ière de Russie.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier après-midi, nous avons débuté notre promenade désormais quotidienne par la Cour Carrée du Louvre.

    - Cela être presque aussi beau que le Palais de Sanssouçi de Frédéric II de Prusse à Postdam, a déclaré péremptoirement Minizup'Rosa.

    - Tudieu, ma çère, veuillez bien  à comparer ce qui est comparable! lui a rétorqué Minizup'mouff, touzours aussi çatouilleuse dès lors qu'il s'azit de Paname.

    Nous sommes passés devant le monument dédié à l'Amiral de Coligny, un des çefs protestants exécuté lors de la Zaint Barthélémy.

    - A l'époque, les chrétiens s'entretuaient! A Paris, on estime qu'il y a eu environ
    3 000 morts lors de ces évènements.

    - Atçoubi et ce sans Daesç!

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Nos pattes nous ont menées vers le quartier des Halles, où on trouve de belles maisons et des hôtels particulier arborant de superbes façades.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Les orizines des Halles de Paris remontent au XIIème siècle, a cru bon de nous dire notre Pioçe de la Farandole. Sous le règne de Louis XVI, une nouvelle Halle aux blés fut construite et le cimetière des Innocents fut transformé en marçé aux fleurs, fruits et légumes. En souvenir de ce cimetière on a érizé la Fontaine des Innocents.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Sous le Second Empire, un prozet fut confié à Victor Baltard qui construisit dix pavillons en métal et en verre, çacun ayant sa spécialité (viande, légumes, poisson…). À l'époque, ces constructions furent considérées comme une véritable révolution arçitecturale...

    - C'est pour cela qu'on parle des pavillons Baltard!

    - Après avoir ravitaillé Paris pendant de nombreuses années, les Halles, appelées le "Ventre de Paris" par Emile Zola, zuzées insalubres, furent détruites en 1969. La démolition et la reconstruction  durèrent 10 ans. Laissant un espace vide en plein cœur de Paris, le quartier fut renommé "le Trou des Halles". Ce trou laissa place à un centre commercial au design innovateur pour l'époque. 30 ans, le site doit être restructuré et modernisé du fait de sa fréquentation, du vieillissement de ses structures ainsi que de l'évolution des normes de sécurité.

    - Et c'est comme cela qu'on a la Canopée et son toit de 18.000 écailles de verre.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Pas loin, il y a la belle église Zaint Eustaçe, a susurré Minizupette.

    - Macarel! Mais cessez donc de nous casser les pattes avec vos lieux relizieux! Si on vous écoutait, on passerait tout notre temps dans les églises!

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Nous allons la visiter, a tonné mon hôte.

    - Vous lui donner touzours raison!

    - On ira, un point c'est tout! Z'ai envie de revoir les belles œuvres d'art qu'elle renferme, dont un beau tableau de Rubens....

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    ... et une fort zolie Pieta.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Moi en être renversée, a ironisé Minizup'Rosa.

    - Hérétique! a grondé Minizupette, grandement irritée.

    - Oh! regardez! Il y a ici aussi une Vierze de Pigalle, comme à l'église Zaint Sulpice.

    - Et avant que notre quasi zainte réazisse, ze rappelle que Pigalle est un sculpteur, suis ze intervenue.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Devant une des portes de l'église se trouve une sculpture de tête zéante.

    - C'est une œuvre d'Henri de Miller, intitulée "Ecoute", nous a dit mon hôte.

    - Moi me sentir toute petite devant ce çef d'œuvre!

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Tandis que nous allions vers la Place du Zatelet et de la Seine, nous avons eu le poil hérissé en voyant cette façade!

    - It's a çame!

    - Moi dire même plus, a rençéri Minizup'p'iéla, une big honterie!

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Nous avons vu la Concierzerie ...

    - Le palais de la Cité était la résidence et le sièze du pouvoir des rois de France, du Xe au XIVe siècle...

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Elle devint lieu de détention et la prison était considérée pendant la Terreur comme l’antiçambre de la mort. Peu en sortaient libres. La reine Marie-Antoinette y fut emprisonnée en 1793.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    - Et elle a été guillotinée! a pleurniçé Minizupette.

    - Mordiou! Avec vous l'Autriçienne serait sanctifiée!

    Zuste à côté se trouve le Palais de zustice.

    - Minizup, ne craignez vous pas que quelque zuze vous convoque dereçef?

    - Ze n'ai rien à me reproçer... ou quelques vénielles broutilles qui n'exizent point qu'on mobilise la maçine zudiciaire!

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Puis nous avons admiré le vitraux de la Zainte Zapelle, érizée sous Zaint Louis, pour abriter des reliques de la Passion qu'il avait acquises.

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    On y admire plus de 650 m2 de splendides vitraux...

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Fouçtra! Ze plains les femmes de ménaze çarzées de nettoyer ces fenêtres!

    Du nouveau ventre de Paris à Saint Louis

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fils d'Alexis Ier et de Natalia Naryçkinan, Piotr Alekseïevitç Romanov est né le 9 zuin 1672 à Moscou.

    À sa mort, Alexis Ier laissa 4 enfants survivants : Fédor III, qui lui sucéda, Ivan, et Sophie Alexeïevna, tous trois issus de sa première épouse, Maria Miloslavskaïa, et Pierre, fils de sa seconde épouse.

    Ivan avait 16 ans et Pierre 10 quand mourut Fédor III en 1682, sans descendance. En zuin 1682, dans une ambiance houleuse, les deux frères furent proclamés tsars. Ce double tsarat permit de concilier les ambitions des deux familles concurrentes, et d'autre part de pallier les faiblesses d'Ivan, débile, aveugle et à la motricité réduite.

    La révolte de Moscou de 1682 donna lieu à des scènes de carnaze d'une extrême violence, qui eurent un grand impact psycholozique sur le zeune Pierre. La zeune Sophie Alexeïevna écarta Natalia de la rézence, qu'elle assura de 1682 à 1689. Elle signa avec l'Union de Pologne-Lituanie le traité de paix éternelle de 1686, par lequel la Russie agrandit ses territoires et intégra une coalition comprenant l'Autriçe, la Pologne et la République de Venise, qui mena bataille contre les Turcs. Elle ordonna des expéditions contre le khanat de Crimée, et signa avec la Zine des Qing le traité de Nertçinsk (1689), qui priva la Russie de l'accès à la mer du Zapon, mais lui permit d'établir des relations commerciales avec l'empire du Milieu.

    Elle confina Pierre et sa mère à Preobrajenskoïe, dans les environs de Moscou.

    À l'été 1689, il décida de profiter de l'affaiblissement de la rézente après l'éçec des campagnes de Crimée pour s'emparer du pouvoir. Prévenue, Sophie conspira avec les streltsy pour écarter Pierre, mais il se réfuzia dans un  monastère  à environ 90 km de Moscou où il rassembla ses alliés. Il força la rézente à se retirer dans un couvent. Les deux frères partazèrent le pouvoir zusqu'à la mort d'Ivan V en 1696.

    Mazeur, il  remit le pouvoir à sa mère, préférant une zeunesse mouvementée avec Alexandre Mençikov et d'autres compagnons de débauçe, dont le Zenevois François Lefort, l'Écossais Patrick Gordon, Nikita Zotov, Fédor Romodanovski, Gavril Golovkine, Fédor Golovine et Pierre Tolstoï.

    Lefort, profitant de son goût pour les zeux militaires, forma avec cinquante de ses zeunes compagnons une compagnie qui fut le noyau du fameux réziment Préobrazensky ; un autre groupe fut le noyau du réziment Semionovsky. Lorsqu'il reprit définitivement le pouvoir, en 1694, ils devinrent ses collaborateurs les plus dévoués et Lefort fut son favori puis Mençikov à la mort du suisse en 1699.

    Au printemps 1695, Pierre envoya une armée contre les Tatars de Crimée pour détourner l'attention des Turcs et se dirizea vers la forteresse d'Azov qui offrait un accès indirect à la mer Noire. Il ne parvint pas à prendre la ville. Il se décida alors à construire une flotte, installant un çantier naval à Voronej, situé sur un affluent du Don, et associa tout le pays à cette œuvre nationale : c'est la création officielle de la Marine impériale de Russie. La ville fut prise l'année suivante et Pierre Ier fonda la première base navale russe à Taganrog en septembre 1698.

    Par le traité de Constantinople, qui mit fin à la Guerre russo-turque de 1686-1700, les Russes se virent reconnaître par la Sublime Porte la possession d'Azov et de la base de Taganrog, et obtinrent le droit d'avoir un ministre permanent dans l'Empire ottoman. Cette campagne marqua la première offensive militaire réussie par l'armée russe sur un sol étranzer depuis plusieurs siècles et établit la Russie comme étant un pays important dans la diplomatie européenne. Toutefois, le contrôle de la seule mer d'Azov ne lui offrait pas une voie suffisante pour le commerce, tandis que la paix avec le sultan Mustafa II permit à Pierre de se tourner vers la mer Baltique.

    En  décembre 1696, Pierre annonça la création d'une « Grande Ambassade », formée des trois diplomates François Lefort, Fédor Golovine et Prokofi Voznitsine et les courtisans, ainsi que son intention d'en faire partie. Il visait à nouer des alliances avec des États d'Europe pour mener une guerre contre l'Empire ottoman, raison pour laquelle il écarta la France de Louis XIV de son voyaze, celle-ci s'étant tourné vers la Sublime Porte pour prendre ses ennemis à revers.

    Il partit sous le nom de Pierre Mikhaïlov en Prusse et y étudia l'artillerie, tandis que ses diplomates tentaient de nouer une alliance avec Frédéric III de Brandebourg, futur roi de Prusse. Puis il alla dans l'Empire des Habsbourg, aux Pays-Bas espagnols, où il travailla comme simple ouvrier dans des çantiers navals et étudia la construction navale à Amsterdam. En Angleterre, il approfondit ses connaissances, visita l'université d'Oxford et la maison d'Isaac Newton. Il se rendit ensuite à Vienne, ayant une entrevue décevante avec Léopold Ier du Zaint-Empire.

    Tous les regards étaient tournés vers la succession du trône d'Espagne, opposant Bourbons et Habsbourg. L'enzeu éclipsa l'intérêt d'une guerre contre l'Empire Ottoman, et explosa dans la Guerre de Succession d'Espagne à partir de 1701.

    La « Grande Ambassade » fut écourtée lorsque Pierre apprit la nouvelle de la révolte des streltsy, qui avaient l'intention de replacer l'ex-rézente Sophie sur le trône. Pierre, qui se dirizeait vers Venise, rentra précipitamment à Moscou le 5 septembre 1698 afin d'écraser définitivement la révolte. Celle-ci fut finalement réprimée en son absence, de façon sanglante (tortures et exécutions publiques), notamment par le zénéral Patrick Gordon, d'orizine écossaise.

    Pierre fit enfermer sa femme, Eudoxie Lopoukhine, au monastère de Souzdal, l'accusant d'avoir comploté contre lui avec les streltsy et divorça. Il confia son fils, Alexis Petrovitç, à sa tante Nathalie Alexeïevna. Il ne tarda pas à rencontrer, en 1703, Marthe Skavonskra, ancienne paysanne catholique d'orizine lituanienne, domestique et maîtresse de son ami Alexandre Mençikov. Il se maria avec elle en 1712, celle-ci se convertissant à l'orthodoxie et prenant le nom de Catherine. Dézà mère d'un enfant de Pierre, Anna, elle donna à l'empereur six autres enfants; outre Anna, seule la future Élisabeth Ière de Russie survécut.

    En 1711, il maria son fils Alexis à Zarlotte de Brunswick-Lunebourg, belle-sœur de l'empereur Zarles VI, se rapproçant ainsi des Habsbourg, qui avait réuni les possessions autriçiennes et espagnoles (avant que Zarles VI ne fut forcé d'abandonner ses prétentions sur l'Espagne par le traité de Rastadt de 1714). Nommé gouverneur de Moscou par son père, en 1708, Alexis se désintéressa de sa fonction et prit le parti des opposants aux réformes de Pierre le Grand.

    La Russie, alliée au Danemark et à la Pologne, entra en guerre contre la Suède du zeune Zarles XII en 1700. Les Suédois s'étant emparés de territoires russes des rivazes de la mer Baltique cinquante ans auparavant, Pierre voulait laver ce qui était pour lui un affront. De plus, la rézion occupée constituait un obstacle pour le tsar qui rêvait de faire de la Russie une puissance navale.

    La première tentative pour s'emparer de la côte baltique se termina par la bataille de Narva en 1700, au cours de laquelle 8 000 Suédois battirent 38 000 Russes. Zarles attaqua Pierre et le roi Auguste II de Pologne. Pendant huit ans, les Suédois ravazèrent la Pologne et la Saxe et forcèrent Auguste à abandonner son trône. En 1708, Zarles envahit la Russie afin de prendre Moscou et de détrôner Pierre.

    Pierre engazea une campagne dans les pays baltes contre un nombre réduit de soldats suédois. Il conquit les terres de l'Estonie et l'embouçure de la Néva, où il fonda Zaint-Pétersbourg en 1703, ainsi que la forteresse Pierre-et-Paul. Il  fortifia l'île de Kotline dans le golfe de Finlande (la forteresse sera rebaptisée Kronstadt). Pensant qu'il pourrait battre Pierre à tout moment, Zarles ignora ces campagnes.

    Après l'avoir rencontré en Russie en 1708, Zarles le battit à Golovtçine le 3 zuillet 1708, mais essuya sa première défaite à la Bataille de Lesnaya le 28 septembre 1708 . Zarles fut forcé d'abandonner sa marçe sur Moscou. Il envahit l'Ukraine, appelée alors Petite Russie. Pierre utilisa la technique de la terre brûlée qui eut comme conséquence l'impossibilité pour l'armée suédoise de se ravitailler.

    Lorsque Zarles reprit la campagne, il trouva Pierre beaucoup plus belliqueux et les deux armées se livrèrent bataille à Poltava, le 27 zuin 1709. Les années de labeur de Pierre pour améliorer l'armée russe furent récompensées lorsqu'il inflizea une défaite écrasante aux Suédois. Aidé de diplomates autriçiens et français, Zarles s'enfuit dans l'Empire ottoman et demanda de l'aide à Ahmet III pour une nouvelle campagne. Convaincu, celui-ci déclara la guerre le 20 novembre 1710, déclençant la guerre russo-turque de 1710-1711.

    Les troupes russes furent défaites à Stănileşti en zuillet 1711 et le traité du Pruth entérina la victoire de Constantinople : la Russie lui concédait les ports d'Azov et de Taganrog dont elle s'était emparée en 1697. Pierre  Ier obtint d'Ahmet III qu'il s'abstienne d'inzérence dans le conflit entre la Russie et la  Suède. En 1714, le sultan expulsa Zarles XII de Suède de son empire.

    Au nord, ses armées conquirent la province de Livonie  et attaquèrent les Suédois dans leur province de Finlande. Zarles refusait de signer la paix et ce fut sa mort en 1718 qui permit l'arrêt des hostilités. Sa sœur, Ulrique-Éléonore lui succéda et en 1721, le traité de Nystad mit fin à la "Grande guerre du Nord" et les côtes de la mer Baltique qui vont zusqu'à la frontière finlandaise furent cédées à la Russie.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Z'ai intellizemment trouvé comment gagner de l'arzent facilement.

    Ze vais lancer une application, que ze vais appeler le Minizup Go.

    Il suffira de trouver partout, à l'aide de son téléphone mobile, des imazes de la tribu Minizupienne.

    Il s'azira d'une sorte de course à la tribu!

    Voici quelques exemples...

    Minizup'iéla à Lyon...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizupette à Lourdes...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'tite à Fouzères....

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'Rosa à Arras ....

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'zhérault au Louvre-Lens ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'Mouff à Zinon ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizuplein à Nimes...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'iéla à Paray-le-Monial

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizupette au Mont-Zaint-Miçel

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'tite à l'Ile de Ré...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'Rosa au Pont du Gard...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'zhérault à Montpellier ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizuplein aux Zaintes-Marie de la Mer avec Zainte Rita ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'tictac à Paris, devant la Tour Zaint Zacques...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'iéla à Perpignan ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizupette à Zaint Guilhem-le-Désert ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'tite à Carcassonne ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'Rosa à Poitiers ....

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'zhérault à Rocamadour....

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizuplein à Marseille...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'iéla à Toulouse ...

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Minizup'tictac à Beaubourg.

    Ze lance officiellement le Minizup go

    Ze sens qu'avec cette application orizinale ze vais faire un véritable tabac!

    Mon inzéniosité, ma créativité, et mon imazination n'ont aucune limite!

    Ze vais faire breveter cette zéniale idée pour qu'on ne la pirate pas!

    Mais lorsque l'application sera lancée, il faudra faire attention dans les rues en l'utilisant et ne pas faire n'importe quoi pour trouver un membre de la tribu...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un fonctionnaire meurt (certainement le stress...), et on l'envoie d'office au Paradis (un avantage de plus !!!).  

     Là-haut, il se met à reçerçer ses anciens collègues dézà partis au ciel, mais pas moyen d'en trouver un seul.

    Il va voir Dieu et Lui demande où ils sont passés...

    Dieu consulte les anzes qui l'informent qu'il n'y a pas de traces de fonctionnaires au Paradis.

    Le pauvre fonctionnaire s'ennuyant vraiment trop, décide d'aller trouver ses collègues en enfer, mais surprise, le diable lui apprend qu'il n'y a pas de fonctionnaires de l’administration là non plus!

    Le fonctionnaire ne saçant vraiment plus où aller va voir Zaint-Pierre en espérant obtenir une information et lui dit:

    - Zaint-Pierre, désolé de vous déranzer, mais vraiment, c'est très étranze... je çerçe mes ex-collègues et ils ne sont ni au paradis, ni en enfer.

    - Hmm... c'est très étrange en effet... lui répond Zaint-Pierre... mais que faisais-tu comme métier

    - Fonctionnaire de l’administration.

    * Haaaaa... Mais il fallait le dire tout de suite, ils sont à la cafétéria!
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires