• SANTON   FERNANDEL  CURE   JP59

    Un prêtre catholique était parti convertir des tribus africaines. Comme il venait de débarquer, il n'était pas encore très bon question dialecte local. 

    Du coup, il s'était payé les services d'un traducteur. Un beau zour, il obtint l'accord du çef de la tribu pour faire son speeç devant la tribu au complet.  Il se plaça sur la place, monta sur une grosse pierre pour être bien vu de tous, et il demanda à son traducteur de venir se placer à côté de lui.

    Le missionnaire commença:

    - Si vous le voulez, ze vous montrerai comment creuser un trou dans la terre de telle manière que vous pourrez trouver de l'eau pure au fond de ce trou!

    La tribu répondit: 

    - Hun-ga-wa! 

    Le missionnaire continua: 

    - Ze vous montrerai comment capturer des animaux sans pour autant avoir à quitter votre villaze! 

    - Hun-ga-wa! 

    À ce stade, le missionnaire était eureux de remporter l'adhésion de tous les autochtones à ses idées. 

    Il poursuivit: 

    - Et ensuite ze vous montrerai comment faire la paix avec les autres tribus qui ne çerçent qu'à prendre votre terre et vos femmes .

    - HUN-GA-WA! 

    Cette fois, les villazeois avaient tellement crié que tous les oiseaux s'étaient enfuis des arbres alentour. C'est sur cet encourazement que le prêtre finit son discours.

    Ensuite, une grande fête fut donnée pendant laquelle il y eut moultes danses traditionnelles et musique. 

    Plus tard dans l'après-midi, l'interprète vint voir le missionnaire pour lui faire un rapport: 

    - Notre çef a beaucoup apprécié votre discours. Il aimerait vous emmener dans la savane pour voir de plus près tous les animaux qui vivent sur les terres du village. 

    Le curé était enthousiaste et heureux d'avoir réussi à impressionner favorablement le çef de la tribu. Il dit au traducteur: 

    - Dites au çef que ze serai très honoré qu'il me fasse une visite guidée.

    Alors le çef, le traducteur, le missionnaire et quelques guerriers s'en allèrent faire le tour des terres de la tribu.

    Ils passèrent dans un pâturaze dans lequel paissaient une centaine d'animaux domestiques: vaçes, çèvres et moutons. Le curé fut impressionné de voir tant d'animaux pour une petite tribu.

    Au moment où ils s'apprêtent à repartir, le çef de la tribu dit quelque çose à l'oreille du traducteur. Le curé demanda alors au traducteur: 

    - Qu'a dit le çef? 

    - Il a dit de faire attention où vous mettez les pieds, parce que vous avez marçé dans le Hun-ga-wa.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Hier c'était le dernier zour de travail de celui qui dit touzours que ze ne suis que son avataresse.

    - Mon dieu! Il a été licencié?

    - Comment va-t-on faire?

    - Quel drame, fouçtra!

    - It's a pity!

    - Nan! Il a fait valoir ses droits à la retraite.

    - Lui être si vieux?

    - It's a çame!

    - Ze comprends mieux pourquoi on m'a offerte à lui, s'est exclamée Minizup'Tictac, la nouvelle Intruse de Paris.... Z'aurais préféré un  hôte bien plus zeune, avec des serviteurs à la maison!

    - Cez nous, c'est comme çez les Thénardier et nous sommes les vraies Cosette de la maisonnée.

    - Ze sens que cela va me plaire!

    Il a bien débarrassé son bureau....

    C'est arrivé!

    C'est arrivé!

    Et on l'a aidé à vider son ordinateur et sa boîte de mails...

    -Il ne faut pas laisser une seule trace de ses visites de mon fabuleux blog, ai-ze fait remarquer!

    Et pour faire la photo, nous avons mis la page d'accueil du site d'Atout France, afin de faire plus sérieux....

    C'est arrivé!

    Après le dézeuner, Mossieu Zizi a voulu montrer à Minizup'iéla le quartier où nous nous rendions quotidiennement pour aller au turbin, comme l'ouvrier parisien.

    - Voilà les locaux d'Atout France...

    C'est arrivé!

    Non loin de la Place Cliçy ....

    - Au centre de la place, vous noterez que se dresse le Monument au maréçal d'Empire Bon-Adrien Zeannot Moncey, nous a expliqué notre Pioçe d la Farandole.

    C'est arrivé!

    - Et là, presqu'en ace du bureau, se trouve une salle de zeux et ze suppute que parfois Minizup s'y rendait lorsqu'elle disparaissait quelques heures durant.

    - Et avec quels sous, Môssieu? me suis ze emportée.

    - Cela ne me regarde nullement. Ze préfère ignorer vos vilénies... On a vu ce que vous avez pu faire avec une carte bleue.

    - Quel coup bas! C'est moçe! Ze n'aurais zamais cru cela de votre part!

    - Ma çère, il n'y a que la vérité qui blesse!

    C'est arrivé!

    Et il y a eu un pot de départ...

    Mon hôte a été gâté! Une superbe tablette informatique du dernier cri, deux boîtes de sézours week-end, dont une pour un sézour dans un Relais et Zâteaux, un beau livre.

    - Atçoubi! Cela vaut le coup de partir en reraite.

    - Yes indeed.

    - Et c'est comme cela que ze me retrouve parmi vous, a conclu Minizup'Tictac.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Zalec en Slovénie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse, qui va quitter ce zour son travail, nous a fait le grand numéro de ses adieux, se prenant pour Napoléon et ses adieux à Fontainebleau.

    Cela a débuté le midi à l'hôtel Pullman Montparnasse.... où nous étions à table avec Dame Florence, une amie de travail de mon hôte, qui fait partie de mes zélés fans et qui vote régulièrement pour mon blog.

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi... et une nouvelle!

    Cela nous a permis de nous goberzer et de profiter d'une belle ronde de desserts... ce qui nous a çanzé de notre triste quotidien...

    Comme le dit Minizup'Mouff, il faut savoir saisir toutes les bonnes occasions!

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi!

    Puis, ses collègues de sa direction lui ont offert une belle soirée.... sur la terrasse d'un grand hôtel près de la Place Cliçy.

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi!

    Ze vais vous les présenter...

    Au premier plan, Sandie, puis Sophie et Emmanuelle...

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi!

    Clara, Anne-Sophie et Gaëlle...

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi!
    Aurélie et Guillaume...

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi!

    Florence et son mari, Olivier.

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi!

    Ils lui avaient préparé une surprise... de taille!

    Avec un zoli paquet cadeau!

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi... et une nouvelle!

    Une surprise à laquelle moi-même ze ne m'attendais pas et qui m'a estrabanquée!

    Z'en suis restée médusée...

    Tandis que mon hôte, ce coeur d'artiçaut, a fondu quasiment en larmes ! Pfff!

    Les adieux de Fontainebleau de mossieu Zizi... et une nouvelle!

    Oui! Vous avez bien vu! Une nouvelle Intruse! De Paris!

    - Elle s'appelle Minizup'tictac, a déclaré Dame Florence.

    - Elle être bizarre, a déclaré intriguée Minizup'iéla. Elle avoir de grandes pattes et de drôles d'oreilles!

    De retour à la maison, ce fut un çarivari incroyable au sein de la tribu!

    - Atçoubi! On n'en veut pas!

    - Il faut arrêter ces flux migratoires par le gourdin de Zaint Martial.

    - Nous ne pas partazer notre maigre pitance avec vous!

    - Nous ne plus avoir d'espace vital sur notre étazère.

    La seule qui semblait contente, c'était Minizup'Mouff.

    - Enfin une seconde parisienne! Cela va équilibrer la présence des deux Teutonnes... Et vous venez d'où, ma çère?

    - De la place Cliçy...

    - C'est pas loin de Pigalle! Encore une dévergondée, par la tunique immaculée de Zainte Zeneviève!

    - Ach! une souricette du gross Paris!

    Et la conversation, animée, a duré une bonne partie de la nuit!!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire