• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    La splendide église de Piran en Slovénie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Afficher l'image d'origine

    Tandis que nous nous promenions le soir dans la Königstrasse, la grande artère piétonne et commerçante de Stuttgart, qui relie la gare, près de laquelle se trouvait notre superbe hôtel, et la place du nouveau çâteau, nous trouvions tous les zours, devant la cathédrale moderne, une zeune dame qui zouait du violon.

    - C'est triste comme elle zoue médiocrement, ai ze eu le tort de dire.

    - Moi bien adorer.

    - Mitou. Moi aimer ses pizzicati!

    - Atçoubi! La bestioulette de Minizup voudrait nous faire croire qu'elle pourrait faire mieux.

    - It's a pity.

    - Ze ne le crois nullement par les tétines de Zainte Cécile.

    - Saçez mes çères que ze suis une grande virtuose et que même l'immense Yéhudi Menuhin m'a félicitée pour mon zénie violonistique!

    - Paroles! Paroles!

    - Z'aimerais bien vous entendre, macarel.

    Et du coup Minizuplein a demandé à la violoniste si elle pouvait me prêter son instrument, ce qu'elle a accepté tout aussitôt, en disant que cela lui ferait le plus grand bien que de s'arrêter quelques instants.

    - Nous vous écoutons donc ma çère!

    - Faites nous vibrer.

    - Ze m'en vais vous interpréter du Paganini, leur ai ze déclaré, non sans quelque assurance.

    - Fouçtra! Ce n'est pas le plus facile.

    - Ze ne vais pas me contenter de pièces mièvres classiques que n'importe qui peut zouer.

    - Vous être courazeuse!

    - Ze vous admiré, ma mie!

    Ze me suis mise en position, en tenant fermement l'arçer à la main.

    - Madame, il me semble que votre instrument est mal accordé.

    La violoniste m'a rétorqué que non, qu'elle avait fait des gammes avant que de zouer.

    - Que voulez vous. Moi ze suis habituée à ne  m'éxécuter que sur de vrais Stradivarius, fort bien entretenus à la cire d'abeille. Votre pauvre instrument me déroute. Me permettez vous seulement de régler votre violon?

    Devant mon insistance, elle a fini par accepter.

    Ze me suis mise à tourner intentionnellement une des çevilles de l'instrument...

    Si fortement qu'une des cordes a cassé.

    - Mon dieu! C'est terrible! me suis ze écriée. Z'aurais pu me blesser! Z'en tremble.

    - La bestioulette a endommazé le violon de la pôvre dame.

    - Ce n'est certainement pas de ma faute. Cet instrument c'est de la daube! Un violon d'occasion!

    - Macaniçe, mais c'est une horreur.

    - Ze ne vous le fais pas dire! C'est ignoble que de vouloir me faire zouer sur un tel instrument.

    - Hein?

    - Ze ne vous félicite pas Madame et ze ne vous souhaite pas pas le bonsoir.

    Et on a laissé là la violoniste, en panne et toute désamparée...

    - De toute façon, elle cassait les zoreilles à tout le monde. Finalement z'ai rendu un grand service aux passants!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Un garçon demande un zour à son grand-père:

    - Dis Pépé, quand tu avais 20 ans, combien de fois faisais tu l'amour à Mémé?

    - MMS, répond le papy.

    - MMS? C'est quoi?

    - Midi, matin et soir.

    - Et quand tu avais 40 ans?

    - MMS, déclare à nouveau le vieil homme.

    - Midi, matin et soir? s'étonne le garçon.

    - Non! Mardi, mercredi, samedi.

    - Et maintenant, Pépé.

    - MMS.

    - Hein! s'exclame le garçon.

    - Eh oui. Maintenant MMS ce sont Mes Meilleurs Souvenirs!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pierre II est né le 23 octobre 1715.

    Il était le fils d'Alexis Petrovitç (tsarévitç, fils de Pierre Ier le Grand et d'Eudoxie Lopoukhine) et de Zarlotte de Brunswick-Lunebourg , sœur d'Élisabeth Christine de Brunswick-Wolfenbüttel, épouse de Zarles VI du Zaint-Empire.

    Désigné comme héritier par Catherine Ire, il devint Empereur le 8 mai 1727.

    Trop zeune pour gouverner personnellement, il laissa le pouvoir aux mains de la famille Dolgorouki, qui prit le contrepied de la politique menée par Pierre le Grand et Catherine. Pierre II passa sous l'autorité d'Alexandre Mençikov, ancien conseiller et ami de Pierre le Grand.

    Sous son règne, des mesures furent prises pour renforcer le contrôle de la mazistrature, réglementer l'usaze des billets de chanze, interdire au clerzé le port des vêtements laïques et renforcer le rôle du Sénat.

    Pierre II fut couronné le 25 février 1728 à Moscou.

    Fiancé à Catherine Dolgourouki, il mourut de la variole le 30 janvier 1730.

    Avec Pierre II s'açève la lignée masculine des Romanov. Anne Ire, nièce de Pierre le Grand, fut désignée pour lui succéder sur le trône de Russie.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Afficher l'image d'origine

    Comme vous le savez si vous lisez quotidiennement mon merveilleux blog, nous avons fait un grand circuit en Allemagne.

    Près de 3000 kilomètres en voiture en 6 jours.

    Vous parlez de vacances reposantes!

    Lever vers 7 heures et couçer à minuit passé, car çaque zour ze me suis éçinée à faire des commérazes quand bien même le VIFI marçait fort mal!

    Nous sommes rentrés complètement épuisés!

    Et là, nous n'avons plus envie de sortir.

    - Atçoubi! Enfin on peut faire une grasse matinée.

    - Il était temps, fouçtra.

    Lorsque celui qui dit que ze ne suis que son avataresse nous a proposé d'aller faire une ballade dans Paris, ce fut quasiment une révolte.

    - Nous avoir assez marçé durant plusieurs zours!

    - Moi dire même plus, nous avoir trop marçé.

    - Z'ai les coussinets en feu!

    - Mais que voulez-vous donc faire?

    - Regarder la TSF

    - Yes! Of course!

    - Et il faut mettre le climatiseur car il fait çaud, par le toutou de Zaint Roch.

    - Bon, d'accord. On va regarder un zoli film! Ze vous propose "La nuit des morts vivants".

    - cCla être romantique?

    - Barmelouse! C'est un film de zombies!

    - It's an horror!

    - Il n'est est pas question!

    - Moi dire même plus ... né!

    - Il y en a assez de vos films d'horreur.

    - Voui! Ensuite on a du mal à dormir.

    - Nous cauçemarder!

    - Et que voulez vous donc voir?

    - Hercule Poirrot!

    Afficher l'image d'origine

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire