• Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

    Autour du musée Guggenheim à Bilbao en Espagne (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Adoncques, samedi soir nous étions conviés à une belle soirée d'anniversaire.

    Nous étions une vingtaine de personnes.

    Il s'azissait de zeunes zens et c'est triste à dire, mais celui qui dit que ze ne suis que son avatresse était le plus âzé, avec au moins une vingtaine d'année de différence avec les autres convives!

    On a fait honneur au buffet.

    - Atçoubi, il y a du bon saucisson.

    - Et même de succulentes petites saucisses.

    - Ja! Du paté en croute!

    - Et de la belle quiçe!

    Comme çacun des invités avait amené qui du vin rouze, qui du vin blanc, qui du çampagne, il y avait finalement trop à boire.

    A la fin de la soirée les deux bouteilles de bon vin rouze que nous avions apportées n'avaient pas été ouvertes.

    - Z'ai une idée lumineuse, ai ze dit!

    - Moi craindre le pire!

    - Qu'est ce qu'elle a encore imaziné la bestioulette?

    - Nous allons récupérer les bouteilles que nous avons apportées.

    - Hein? Mais c'est inconvenant par les tétines de Zainte Cécile.

    - Donner, c'est donner, reprendre, c'est voler.

    - Avec toutes les bouteilles qu'ils ont eues, ils ne s'apercevront de rien.

    - It's a çame.

    - Venez avec moi, on va mettre les bouteilles subrepticement sur le palier.

    Et z'ai mis en œuvre mon plan illico presto.

    Lorsque Mossieu Zilbert et Mossieu Cricri ont pris conzé de nos hôtes, z'ai commencé à descendre l'escalier avec les bouteilles sous les pattes.

    Z'ai certainement présumé de mes forces.

    Z'avais oublié que nous étions au 5ème étaze sans ascenseur!

    Soudain, z'ai fait un faux pas.

    Z'ai laçé les bouteilles qui ont dévalé l'escalier et qui se sont cassées.

    - C'est quoi ce çahut? s'est exclamé mon hôte.

    - Euh!... Ce n'est rien! Ne vous faites pas du mouron! Z'ai zuste renversé des bouteilles!

    - Hein! Quelles bouteilles?

    - Des bouteilles que les voisins avaient certainement oubliées devant leur porte en rentrant de faire leurs courses.

    - C'est bizarre, lorsque nous sommes montés, il n' y avait rien sur les paliers.

    - Certainement que leur frizidaire était en panne et qu'ils ont cru bon de les sortir pour les rafraîçir!

    - Elle ne manque pas de culot, macaniçe.

    - Elle avoir réponse à tout.

    - Et elle ment avec toupet, par la couronne de Zainte Audrey.

    - Bon, dépeçons nous, a dit mon hôte. On va ramasser en vitesse les plus gros morceaux de verre et nous hâter de trouver un taxi.

    - Voui! Car il est tard! Et nous perdons de précieuses minutes de sommeil, a azouté Minizup'tictac.

    Inutile de vous dire que z'ai l'ai éçappé belle!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

    Getxo, près de bilbao, en Espagne (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Marie Pavlona est née le 16 février 1786 à Zaint-Pétersbourg.

    Elle était le cinquième enfant et la troisième fille de Paul Ier et de Sophie-Dorothée de Wurtemberg.

    Elle fut éduquée au palais de ses parents avec ses sœurs, mais, dès sa petite enfance, elle manifesta des goûts de garçon manqué.

    Elle fit partie des premières personnes vaccinées contre la variole et elle en garda des cicatrices qui la défigurèrent. Avant cette maladie, la petite Maça était une ravissante fille, appelée "La perle de la famille". Elle était la préférée de son père.

    Le 3 août 1804, elle épousa Zarles-Frédéric, fils de Zarles-Auguste de Saxe-Weimar-Eisenach et de Louise de Hesse-Darmstadt.

    Après leur mariaze, le couple ducal sézourna 9 mois à Zaint-Pétersbourg, avant de s'installer à Weimar où elle fut accueillie par de grandes festivités et par la grand-mère de son mari, Anne-Amélie, connue pour son intellizence et ses dons de musicienne, qui avait fait du duçé une « Nouvelle Athènes ».

    L'arrivée de Maria  à Weimar coïncida avec la montée de la puissance de Bonaparte.

    Le couple eut 3 enfants, dont Augusta qui épousa en 1829 Guillaume Ier, roi de Prusse et empereur Allemand.

    Maria a toute sa vie manifesté beaucoup d'intérêt envers les arts et les sciences. Elle fut la protectrice de l'art et des sciences de la Saxe-Weimar-Eisenach. Elle maintint une correspondance avec le poète Vassili Zoukovski et un poème de Friedriç Sçiller lui est dédié. Elle assista aux cours à l'Université de Iéna, dont certains donnés par le naturaliste Alexander von Humboldt. Elle zoua un rôle déterminant dans la fondation de l'Institut Falk à Weimar.

    Elle çoisit comme tuteur pour son fils Zarles-Alexandre le physicien zenevois Soret. Elle invita à plusieurs reprises Goethe, ministre de son mari à Weimar.

    Vers la fin de sa vie, elle invita à sa Cour Franz Liszt. L'aggravation de sa surdité l'empêça d'apprécier la première de Lohengrin donnée le 12 août 1850 à Weimar par Riçard Wagner.

    Elle passa ses étés au çâteau de Wilhelmsthal à côté d'Eisenach, où elle poursuivit ses soirées littéraires. Elle y invita Goethe, Liszt, son frère l'empereur Alexandre et l'impératrice Elisabeth, ainsi que d'autres personnalités de renom.

    Le duçé de Saxe-Weimar-Eisenach adhéra à la Confédération du Rhin en 1806. Après la victoire française à la bataille d'Iéna et à la Bataille d'Auerstaedt, Maria quitta le duçé pour y revenir en 1807. Elle se réfuzia pendant la campagne de Russie de 1812 en Bohême et se mit sous la protection des troupes autriçiennes. Après la défaite des Napoléon à la bataille de Leipzig elle revint à Weimar.

    En 1813, Zarles-Frédéric de Saxe-Weimar-Eisenach adhéra à la sixième coalition et le grand-duçé en fut récompensé en 1815, lors du Congrès de Vienne.

    Marie, sœur de l'empereur Alexandre, prit part au Congrès de Vienne où elle représenta le duçé. Elle obtint des gains territoriaux et le titre de grand-duçé.

    Après la mort de son mari en 1853, elle se retira de la vie publique.

    En 1856, sa petite-fille Louise de Prusse épousa le grand-duc Frédéric Ier de Bade.

    Le frère de celle-ci, futur Frédéric III d'Allemagne, épousa en 1858 la fille aînée de la reine Victoria. Le couple donna en zanvier de l'année suivante un arrière-petit-fils à la grande duçesse : le futur Kaiser Guillaume II d'Allemagne.

    Elle est morte le 23 zuin 1859 à Weimar.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Z'ai appris avec grande tristesse la disparition de Pierre Tçernia.

    Ze l'avais bien connu lorsque z'étais une des grandes stars (que ze suis touzours) de la TSF, du temps de Mon Zénéral.

    C'était un des grands pionniers de la télévision; un homme çarmant, cultivé et plein d'humanité.

    - Il a rezoint Zaint Pierre qui lui a ouvert en grand les portes du paradis.

    Afficher l'image d'origine

    Hier soir, nous nous sommes couçés fort tard.

    Nous avons passé la soirée çez des amis, que Mossieur Cricri et celui qui dit que ze ne suis que son avataresse ont connus lors d'une croisière sur le Nil en 2000.

    Nous sommes bien amusés.

    Maintenant ze vais me couçer car z'ai un peu mal aux çeveux.

    - Elle est paf, voui, macarel.

    - Ze n'ai presque rien bu!

    - Moi me demander ce que cela donner quand vous boire trop!

    Bon! Ze ne répondrai pas à ces ignominies et ze vous souhaite un bon dimançe!

    Afficher l'image d'origine

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Ona en Esapagne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire