• Hier nous avons pris le bus pour aller dans le 2ème arrondissement.

    Zournée de retrouvailles

    Celui qui dit que ze ne suis que son avataresse avait rendez-vous avec un de ses amis qui travaille dans le tourisme et qu'il avait connu quand il était un azent actif dans le cadre de Maison de la France (devenue Atout France)

    - Parce que maintenant il n'est plus actif, Mossieu Zizi?

    - C'est un retraité, si vous ne l'aviez pas remarqué.

    Comme nous étions quelque peu en avance, nous avons pris un café à la terrasse d'un bistroquet ...

    Zournée de retrouvailles

    Nous avons dézeuné dans la sympathique rue Montorgueil.

    Comme nous étions invités, ze ne me suis pas privée...

    Mais comme aucun des deux ne buvaient, nous n'avons eu droit qu'à de l'eau minérale.

    - Voui, mais de l'eau pétillante, mazette!

    - Cela être bien tristounet!

    Zournée de retrouvailles

    Durant le repas, ils ont évoqué des souvenirs d'anciens combattants.

    Ze ne me suis pas même pas mêlée à la conversation.

    - On se demande comment vous avez pu faire, ma çère.

    - Ze regardais ce qui se passait dans la rue piétonne!

    Zournée de retrouvailles

    Au bout de deux longues heures passées à table, z'ai mis fin pattu militari à ces retrouvailles, invoquant un pseudo rendez-vous urzent.

    - Mais vous êtes infernale.

    - Ze n'y peux rien, ze finissais par m'ennuyer.

    - Vous êtes une drôle de barmelouse. Et Mossieu Zizi n'a rien dit?

    - Il me connait suffisamment pour ne pas me contrarier!

    Nous nous sommes promenés dans cette rue piétonne bordée de boutiques et de restaurants dont certains sont très anciens.

    Zournée de retrouvailles

    - Balzac parle de celui-ci dans un des livres de la Comédie humaine.

    - Ze ne comprends pas que votre ami ne nous ait pas emmener dézeuner ici!

    - Pourquoi donc, a rétorqué mon hôte, manzeâtes vous mal?

    - Nan! Mais le cadre est plus beau ici!

    On y trouve aussi une des plus anciennes pâtisserie de Paris, la pâtisserie Stohrer, fondée en 1720. À l’origine du baba au rhum, cette ancienne pâtisserie, célèbre à la fin du 19ème siècle, possède de superbes panneaux décoratifs qui sont classés monuments historiques.

    - Nicolas Stohrer, un franco-polonais, était le pâtissier attitré de Marie Leszczyńska, l'épouse du roi Louis XV.

    Zournée de retrouvailles

    Puis nous nous sommes rendus dans le quartier de Bonne Nouvelle, après avoir traversé une grande avenue.

    Zournée de retrouvailles

    Minizuplein voulut entrer dans une librairie.

    - Cessez de zouer à l'intellectuelle, barmelouse.

    - Vous savez à peine parler français, mazette, et vous pensez pouvoir lire des ouvrazes spécialisés.

    - Il vous faut plutôt des livres avec des imazes, macarel.

    - Ié! Des livres à colorier!

    L'Intruse teutonne n'a pas eu l'heur de goûter ces remarques et elle s'est mise à bouder.

    Zournée de retrouvailles

    - Non loin d'ici, si ze ne m'abuse, se trouve une belle église, par la belle barbe de Zaint Zoseph.

    - Vous avez raison, Minizupette, il s'azit de l'église Notre-Dame de Bonne Nouvelle.

    Zournée de retrouvailles

    Et comme de bien entendu, pour complaire une fois encore à notre quasi zainte, nous l'avons visitée!

    Zournée de retrouvailles

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire