• Dieu ne reconnaît pas toujours les siens...

     Une femme d'âze mûr a une crise cardiaque et se retrouve à l'hôpital.

     Sur la table d'opération, proçe de la mort, elle vit une drôle d'expérience.

     Elle voit Dieu et lui demande:

     - Ma dernière heure est-elle arrivée?

     Dieu lui répond:

     - Non, il te reste à vivre 43 ans, 2 mois et 8 jours.

    À son réveil, elle décide de demeurer à l'hôpital, de se faire refaire le visage, faire une liposuccion, inzecter du collazène dans les lèvres, faire refaire les seins et tout le reste.

     Comme elle devait encore vivre longtemps, cela en valait la peine ...

    Après sa dernière opération, elle sort de l'hôpital, traverse la rue et se fait écrabouiller par un camion.

    Arrivée au ciel devant Dieu, elle lui demande :

    - Il me semble que ze devais vivre encore 40 ans et plus! Pourquoi ne m'avez-vous pas fait éviter la trazectoire de ce camion?

    Et Dieu de répondre:

    - Oh mince ! Ze ne t'ai pas reconnue !




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire






  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Plemeur Boudou

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Lanion et Plemeur Boudou en Bretagne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Minizupette, qui a rallié le camp de Fillon, partaze désormais toutes les convictions de François le Sourcilleux.

    - Nous allons voir la nouvelle cathédrale russe qui se trouve en bord de Seine, à deux pas de la Tour Eiffel.

    Pour Minizupette, il faut se rappoçer des Russes

    - Macarel! Quel revirement!

    - Fifi brin d'acier l'a dit à zuste titre! Il faut se rapproçer de Mossieu Poutine.

    - M'enfin! Lui être un ancien du KZB!

    - Peut-être mais il devenu un grand démocrate, par le toutou de Zaint Roch.

    - Vous dire n'importe quoi!

    - Nan! Les faits sont là. Il fut président puis il a accepté d'être simple Premier ministre! C'est vous dire sa grande abnégation!

    - Et de Premier Ministre il est redevenu Président!

    - Comme mon Fifi! Et z'espère qu'il nommera Nicolas premier ministre, et comme cela mon Colas pourra redevenir Président, parce qu'il le vaut bien.

    Pour Minizupette, il faut se rappoçer des Russes

    - En tout cas votre nouvel ami Poutine n'est pas venu pour l'inauguration de cette cathédrale entourée d'un centre culturel russe.

    - A cause de François de la Corrèze et de la Creuse désormais désunies, qui est vraiment en dessous de tout!

    - Respectez le Président de la République, barmelouse!

    - En faudrait-il qu'il soit respectable l'amateur de scooter!

    - It's a çame!

    Ce nouveau site, qui n'a pas encore ouvert ses portes au public, se situe à proximité du Pont Alexandre IIII.

    Pour Minizupette, il faut se rappoçer des Russes

    - C'est un de mes ponts préférés à Paris, ai-ze dit aux Intruses.

    - Qui c'était cet Alexandre?

    - Un tsar de Russie.

    Et bien entendu, notre Pioçe de la Farandole y est allé de son couplet.

    - C'était le père de Nicolas II...

    - Que les Rouzes ont lâçement assassiné, par le mouçoir de Zainte Véronique. Mais maintenant, lui et sa famille sont désormais des zaints de l'église russe.

    - Inauguré pour l'Exposition universelle de Paris en 1900, le pont était destiné à symboliser l'amitié franco-russe, instaurée par la signature de l'alliance conclue en 1891 entre Alexandre III  et le président de la République française Sadi Carnot.

    Pour Minizupette, il faut se rappoçer des Russes

    Ce pont est particulièrement fort bien orné.

    - Il y en a des dorures.

    - Et des statues!

    Pour Minizupette, il faut se rappoçer des Russes

    Et de ce pont, on a une vue sur les Grand Palais.

    - Sous le pont Alexandre III, coule la Seine et...

    - Et voilà maintenant Minizup'mouff qui se prend pour Apollinaire!

    - It's a pity!

    Pour Minizupette, il faut se rappoçer des Russes

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • gif canard

    Un homme rentre çez lui et dit à sa femme qu'il va prendre une douçe mais qu'il devra partir  pour un dîner d'affaires de dernière minute.

    Sa femme a un doute; elle  profite qu'il soit sous la douçe pour lui faire les poçes.

     Elle découvre un petit mot qu'elle lit :
    " Mon amour, ze t'attends ce soir, ze te cuisinerai ton canard à la béçamel dont tu raffoles tant..."

    L'épouse ne se découraze pas et décide de sortir le grand zeu : elle revêt son déshabillé sexy, refait son maquillaze, vaporise son parfum le plus envoûtant et commence à prendre une posture plutôt engazeante...
    Au sortir de la douçe, le mari stupéfait et conquis se zette  sur sa femme et lui fait l'amour avec une passion oubliée depuis longtemps ; il renouvelle même son exploit à 2 reprises !

    Tout à coup, il se souvient de son mensonze et comprend qu'il est oblizé d'aller à son soit disant repas d'affaires afin d'éviter de mettre la puce à l'oreille de son épouse.

    Épuisé, il se rend çez sa maîtresse et lui annonce d'entrée de zeu qu'il est éreinté par une zournée pénible de travail, qu'il va zuste manzer et repartir tôt.

    Le repas terminé, il s'endort. La zeune femme, vexée et douteuse, fouille à son tour dans ses poçes et découvre son petit mot doux sur lequel l'épouse a azouté:
    " Ze vous envoie le canard mais sans la béçamel !"

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Minizupette finalement s'est remise de sa déception.

    - Le roi est mort, vive le roi!

    - De qui parlez vous ma mie?

    - De Nicolas, pardi.

    - Atçoubi! Il a dit à Marianne : "Ze suis venu te dire que ze m'en vais"!

    - Et Marianne lui a répondu : "Encore une fois! Cela devient vraiment fatiguant tes adieux à zamais!"

    - Il est libre Nico...

    - Y en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler...

    - Ne recommencez donc pas avec les affaires, par le foulard de Zainte Marie. C'est tout à fait insupportable.

    - Et maintenant vous soutenez donc Mossieu Fillon. 

    - Voui! Fifi brin d'acier.

    - C'est parce que nous sommes allés récemment à Sablé-sur-Sarthe?

    - Nan! parce que lui c'est un bon catholique.

    - Mais mossieu Zuppé aussi, ce me semble?

    - il est trop vieux le Bordelais! Il faut de la zeunesse et du çanzement!

    - Avec Fillon, vous parlez d'une nouveauté!

    - Fifi président! Fifi président.

    - Si il est élu, vous déçanterez vite. C'est un ultra-libéral!

    - Ze suis libérale!

    - C'est un conservateur sur le plan sociétal!

    - Ze me vante d'être conservatrice! Et même une ultra, par le gourdin de Zaint Martial.

    - Et il semble qu'il soit à tu et à toi avec Poutine.

    - Et alors?

    - Mais vous êtes anti-communiste, barmelouse. Vous ne cessez de nous le seriner!

    - Z'aime la russie.

    - C'est nouveau, macarel

    - Nan! Z'aime la Russie éternelle, celle des popes et de ses belles églises à bulbes!

    - C'est vous qui souffrez du bulbe, mazette!

    - Fifi à l'Elysée!

    - On n'a pas fini, fouçtra! Vivement dimançe soir!

    - Et vous, qu'en pensez vous, Minizup'mouff?

    - Pour moi, Fillon et Zuppé c'est souris blançe et blançe souris!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Maria Alexandrovna est née le 17 octobre 1853 à Tsarskoïe Selo.

    Elle était la fille d'Alexandre II et de la princesse Marie de Hesse et du Rhin.

    Elle épousa à Zaint-Pétersbourg le 23 zanvier 1874 Alfred, duc d'Édimbourg, fils de la reine Victoria du Royaume-Uni et du prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha.

    Le couple eut 5 enfants.

    Le couple fit son entrée à Londres le 12 mars 1874. Le mariaze ne fut pas heureux, les Londoniens zuzèrent Maria Alexandrovna hautaine. En outre, Alexandre II insista sur le fait que sa fille fût nommée par le prédicat : « Son Altesse impériale ». La reine Victoria insista sur celui d'Altesse royale acquis lors du mariaze , prédicat, qui selon la reine prévalait sur l'Altesse impériale. Apparemment, Maria Alexandrovna  (fille de tsar) n'apprécia pas le fait que la fille de Christian IX de Danemark, devenue par son mariaze, princesse de Galles fût d'un rang plus élevé que le sien. Maria Alexandrovna fut appelée « Son Altesse royale », « son Altesse royale et impériale ». Victoria lui accorda le second rang après Alexandra de Danemark, princesse de Galles.

    À la mort de son oncle, le duc Ernest II de Saxe-Cobourg-Gotha, le 22 août 1893, le prince de Galles ayant renoncé à la succession, le duçé fut attribué à Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha, duc d'Édimbourg. Le royaume britannique lui alloua une rente, un sièze à la Zambre des Lords, au Conseil privé. Lors de l'accession de son époux au trône ducal, Maria Alexandrovna devint duçesse de Saxe-Cobourg-Gotha.

    Leur fils unique, Alfred, atteint de syphilis fut impliqué dans un scandale, le 22 zanvier 1899, il se tira une balle le zour du 25ème anniversaire de mariaze de ses parents. Il survécut à sa blessure et ses parents l'envoyèrent se reposer à Merano où il décéda deux semaines plus tard, le 6 février 1899.

    Alfred de Saxe-Cobourg-Gotha, duc d'Édimbourg, décéda d'un cancer du larynx le 30 zuillet 1900 au château de Cobourg.

    Maria Alexandrovna, duçesse douairière de Saxe-Cobourg et Gotha, continua à résider à Cobourg. D'après certains, Maria serait décédée d'une crise cardiaque - après la chute des monarçies en 1918 - parce qu'un homme l'aurait saluée par ces mots: "bonzour Madame Cobourg".

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire