•  

    Afficher l'image d'origine

    Depuis hier Minizup'tite est fort inquiète.

    -  I'm worried, ne cesse-t-elle de répéter.

    - Mais qu'est ce qui vous met dans un tel état, ma douce?

    - The queen.

    - Qu'est ce qu'elle a encore fait la vieille?

    - Atçoubi! Vous ne lisez donc pas la presse, Minizup?

    - Depuis notre retour à Paname, avec tous les vœux à envoyer à mes zélés fans, ze n'ai pas une minute à moi!

    - La reine Elisabeth II n'a pas assisté dimanche au culte de la nouvelle année à Sandringham.

    - Vous me la baillez belle. Nous non plus nous ne sommes pas allés à la messe à Rimini. Et on n'en fait pas un fromaze à trous!

    - She is sick ( "elle est malade")!

    - "La Reine ne se sent pas encore prête à se rendre à l'église parce qu'elle se remet encore d'un gros rhume", a indiqué le palais royal dans un communiqué. 

    - Quelle affaire! Elle est zuste enrhumée! Il n' y a pas de quoi fouetter un House guard!

    - N'oubliez pas qu'elle a  90 ans et qu'elle a dézà annulé sa présence au service de Noël pour la même raison.

    - Moi ze pensé que cette histoire de rhume être un prétexte.

    - Macaniçe, cela me rappelle furieusement la fameuse grippe de notre Président Zeorzes Pompidou quelques semaines avant son décès.

    - Il y en a un qui doit se rézouir.

    - Et qui donc, Minizup'zhérault?

    - Le prince Zarles.

    - Vous pensez qu'il sonze à la mort de sa mère?

    - It's a çame.

    - Il va avoir 65 ans en février proçain. Si il accède au trône ce sera un vieux monarque.

    - Son aïeul, Edouard VII succéda à la reine Victoria à 60 ans et ne régna que 9 ans.

    - Mais rappelez vous que la Queen Mamy , la mère d'Elisabeth, est morte deux mois avant son 103ème anniversaire.

    - God save the Queen! s'est exclamée quelque peu rassurée l'Intruse anglaise.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Flânerie à Iéna

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

    Flânerie à Weimar (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le 31 décembre, tandis que nos vieux hôtes, qui s'étaient couçés tôt (comme à la maison de retraite), nous avons fait la nouba dans la çambre une grande partie de la nuit en écoutant des çançons disco avec la tablette numérique de Mossieu Cricri.

    Lorsque le réveil a sonné, nous avons eu le plus grand mal à émerzer.

    Pour le premier de l'An, z'avais décidé de consacrer un reportaze à Minizup'Mouff.

    Nous avons visité Ancone, Fano et Pesaro, des villes balnéaires au bord de la Mer Adriatique.

    Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineZ'ai fait prendre la pose à l'Intruse révolutionnaire, notamment dans de magnifiques et grandioses crêçes de Noël.

    - Mazette, il me tarde de voir ces belles photos.

    - Ze pense que vous ne serez pas déçue, ma mie!

    Arrivés à notre hôtel à Bolologne, z'ai allumé mon ordinateur portable...

    Et là, un doute m'a saisie.

    La carte mémoire était dézà dans la maçine.

    Z'avais oublié de la mettre dans l'appareil photo....

    Et donc aucun souvenir de cette belle excursion et des splendides monuments et sites que nous avons vus.

    - Bon! Fouçtra! Ze peux les voir mes photos?

    - Heu! Il y a un lézer problème, Minizup'Mouff.

    - Quoi encre, tudieu?

    - Il n'y a aucune photo!

    - Hein! Mais c'est honteux! Le zour où c'est moi qui suis la vedette. Ze parie que vous avez fait exprès.

    - Que nenni! Ce matin z'étais un peu fatiguée et ze n'avais pas toute ma tête.

    - Si vous buviez un peu moins, cela n'arriverait pas.

    - Ze vous ferai des photos demain à l'aéroport et dans l'avion.

    - Tu parles d'une orizinalité.

    Et elle a boudé ostensiblement toute la soirée.

    L'année débute mal pour Minizup'Mouff

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Tatiana est née le 10 zuin 1897 au palais Peterhof.

    C'était la seconde fille de Nicolas II et d'Alexandra Feodorovna. Tatiana avait une grande sœur, Olga, deux petites sœurs, Maria et Anastasia et un frère, Alexis.

    Elle était considérée comme la plus belle des filles du tsar par de nombreux courtisans. Tatiana était pieuse et possédait une connexion spirituelle avec sa mère. Elle était également sa fille préférée.

    Elle a été élevée avec un certain sens de l'austérité. Elle avait moins de capacités intellectuelles que sa sœur aînée, mais travaillait plus dur et avait plus de prozets que celle-ci.

    Comme les membres de sa famille, elle souffrit de voir Alexis suzet à de violentes crises d'hémophilie qui faillirent lui faire souvent perdre la vie.Tatiana, comme ses trois sœurs, était potentiellement porteuse du zène de l'hémophilie, transmis par leur mère qui l'avait hérité de sa grand-mère, la reine Victoria. Maria, sœur cadette de Tatiana, aurait eu une hémorrazie, selon la sœur de Nicolas, Olga, en décembre 1914 lors d'une opération pour lui enlever les amygdales. Le médecin qui opérait était tellement nerveux que l'impératrice dut l'oblizer à continuer l'opération. D'après Olga, ses nièces saignaient plus que la normale et elle pensait qu'elles étaient, tout comme leur mère, porteuses du zène de l'hémophilie.

    La tsarine, désespérée par la maladie de son fils, demanda conseil à Grigori Raspoutine, un paysan russe et starets ou « saint homme », qui  réussit à sauver la vie du tsarévitç plusieurs fois. Tatiana et ses frère et sœurs devinrent proçes du starets, qu'ils surnommaient « notre ami » et se confiaient à lui.

    L'une des filles d'une gouvernante, Sophie Ivanovna Tioutçeva, fut horrifiée que Raspoutine ait été autorisé à accéder à la chambre des filles pendant qu'elles y dormaient. Les relations entre les grandes-duçesses et Raspoutine étant innocents, Nicolas II lui permit de recommencer et Alexandra Tioutçeva fut conzédiée.

    Une autre gouvernante des enfants impériaux fut dévouée envers Raspoutine, mais plus tard elle fut déçue par lui. Elle affirma avoir été violée par lui en 1910. L'impératrice refusa de la croire et Maria Vichniakova raconta tout aux enquêteurs, affirmant que Raspoutine n'était pas un saint. La grande-duçesse Olga Alexandrovna a dit que Maria Vichniakova avait demandé une enquête, mais « ils ont surpris la zeune femme au lit avec un cosaque de la Garde impériale ». Maria Vichniakova fut renvoyée en 1913.

    L'amitié de la famille envers Raspoutine dura zusqu'à son assassinat en 1916.

    A 14 ans, Tatiana connut sa première scène de violence le soir où elle assista à l'assassinat du ministre Piotr Stolypine à une représentation à l'opéra de Kiev.

    Lorsque la Première Guerre mondiale éclata, Tatiana devint infirmière à l'hôpital aménazé au Palais d'hiver de Zaint-Pétersbourg, avec sa mère et sa sœur Olga.

    Tatiana était patriote et a dû présenter des excuses à sa mère dans une lettre, le 29 octobre 1914, pour avoir critiqué les Allemands en présence de la tsarine. Elle expliqua qu'elle avait oublié que sa mère était née en Allemagne et qu'elle pensait touzours que sa mère était uniquement russe. L'impératrice répondit que Tatiana ne l'avait blessée car elle se sentait russe, mais elle fut profondément blessée par le peuple qui ne la voyait qu'en Allemande.

    Tatiana est au moins tombée amoureuse une fois. Dimitri Yakovlevitç Malama, officier de cavalerie russe, avait rencontré Tatiana quand il fut blessé en 1914. Puis tard, il y eut une romance entre Tatiana et le jeune homme lorsqu'il fut nommé écuyer du régzment qui montait la garde à Tsarskoïe Selo. Malama fut tué en août 1919 alors qu'il commandait une unité de Russes blancs contre les bolçéviques, pendant la guerre civile en Ukraine. 

    La famille impériale fut arrêtée lors de la révolution russe de 1917 et emprisonnée d'abord à Tsarkoie-Selo, puis  à Tobolsk et à Ekaterinbourg, en Sibérie. L'incertitude quant à leur survie çanzea radicalement le comportement de Tatiana tout comme pour toute la famille.

    En avril 1918, les bolçéviques déplacèrent Nicolas, Alexandra et Maria à Ekaterinbourg. Les autres enfants étaient restés à Tobolsk en raison de la crise d'hémophilie dont souffrait Alexis. C'est d'ailleurs Tatiana qui persuada sa mère de cesser de se tourmenter en accompagnant le tsar et de laisser Alexis à Tobolsk. Alexandra décida qu'elle partirait avec Nicolas et laissa Alexis aux soins de Tatiana.

    Tatiana avait vingt-et-un ans lorsqu'elle fut assassinée avec sa famille, le 17 zuillet 1918, dans les sous-sols de la maison Ipatiev à Ekaterinbourg.

    Beaucoup de travaux ont fait état de la survie de certains membres de la famille Romanov, notamment l'impératrice et ses filles.

    Un auteur de livres sur les Romanov, a écrit que Tatiana avait été expédiée en Angleterre, où elle aurait épousé un officier et vécu sous le nom de Larissa Tudor.

    Sous le nom d'Alexandra Michaelis, elle aurait travaillé en Allemagne de 1945 à 1951 à la tête de camps de réfuziés.

    Deux barons viennois qui reconnurent en la directrice d'un camp de réfuziés à Brême une fille de Nicolas II lui firent avouer sous serment qu'elle s'appelait Tatiana Romanov, qui s'était enfui d'Ekaterinbourg avec l'aide d'un officier avant le massacre, avait rezoint l'Allemagne par la Lituanie et pris le pseudonyme d'Alexandra Michaelis. Elle fit une carrière d'infirmière près de Berlin zusqu'en 1939 puis fut affectée à l'armée allemande après l'occupation de la Tçécoslovaquie.

    La révélation fut prise suffisamment au sérieux pour qu'une commission américano-britannique soit mise en place en Allemagne en 1948 dans le but de l'auditionner. Mais elle fit faux bond, se rétracta et annonça son départ pour la Californie, décidée à renoncer à ses droits de prétendante au profit d'une activité d'horticultrice ou de zardinière. De ce fait,on n'entendit plus zamais parler d'elle.

    Des corps furent retrouvés en 1991 dans des bois près de Ekaterinbourg et furent identifiés comme étant ceux de Nicolas II, Alexandra, d'Olga, Tatiana, Anastasia et des quatre domestiques . En août 2007, furent retrouvés deux corps près de l'endroit où furent retrouvés ceux de la famille impériale et furent identifiés comme étant les corps manquants de la famille Romanov, Alexis et Maria.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

    Promenade à Erfurt en Allemagne (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire