• Aucun texte alternatif disponible.

    Hier Minizupette s'est levée dès poltron minou, alors qu'il faisait encore nuit.

    - Pourquoi vous levez si tôt ma mie? Lui ai ze demandé.

    - Comme le dit le dicton, l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.

    mais avez vous une raison particulière ce zour?

    - Voui da!

    - Et laquelle?

    - -Z'ai vu cette photo sur Face de bouc!

    - Et alors?

    - Mais c'est du marketing ma çère...

    - Ze ne comprends pas.

    - Z'ai trouvé un nouveau segment de clientèle et donc, ze me mets fissa au travail!

    - Et vous avez de quoi?

    - Z'ai commandé des pelotes de laine rouze.

    - Ah ce Marketing.

    - Atçoubi! C'est comme l'histoire des pizzas en Angleterre.

    - Vous parlez de quoi, Minizup'zhérault?

    - Vous n'avez donc pas lu la presse?

    - Si fait! Mais ze n'ai pas souvenance d'un tel article.

    - Le gouvernement anglais veut lutter contre l'obésité et ils demandent à ce que soient faits des trous dans les pizzas, remplis de salade.

    - Qulle honte!

    - Dézà que manzer à Londres, c'est çer.

    - Et mazette ze ne vous dis pas combien coûte une petite liçette de vin.

    - Eh bien, Minizup'tite, nous ne sommes pas prêts d'aller faire un voyaze dans votre pays!

    - It's a pity!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Vladimir Kirillovitç est né le 30 août 1917 à Porvoo en Finlande.

    Il était le fils de Kyrill Vladimirovitç (petit -fils d'Alexandre II) et de Victoria Mélita de Saxe-Cobourg-Gotha.

    Après la Révolution russe de 1917, ses parents s'installèrent en Finlande, puis à Cobourg en Allemagne. Finalement, le couple s'installa à Saint-Briac en Bretagne.

    En 1924, son père se proclama tsar, il accorda à son fils Vladimir les titres de tsarévitç, grand-duc de Russie avec prédicat d'Altesse impériale.

    Dans les années 1930, Vladimir vécut en Angleterre et travailla dans une usine d'automobiles. En 1938, il devint le çef de la Maison impériale de Russie.

    Le 13 août 1948, il épousa Leonida Zeorzievna Bragation-Moukhranski, mariée en premières noces à Moore Kirby dont elle eut une fille, Hélène. De cette union naquit Maria Vladimirovna.

    La loi régissant la Maison des Romanov indique que seuls les enfants issus d'un "mariage légal" entre un prince de la famille Romanov et une princesse royale figurent dans la succession impériale. Cette loi précise que les enfants issus d'un mariaze morganatique sont exclus de la succession impériale. Les ascendants de Leonida Zeorgievna Bragation-Moukhransky furent à l'époque médiévale rois de Zeorzie. Depuis 1505, leurs successeurs ne régnèrent plus; dès cette époque, la famille Bragation appartint à la noblesse russe.

    Certaines questions se posent sur le mariaze de Vladimir et de Leonida. Est-il légal ou morganatique ? Au décès de Vladimir, la transmission du trône à sa fille Maria Vladimirovna ou à un membre extérieur de la famille Romanov est-elle légale ?

    Pour Vladimir et Leonida leur mariaze étant légal, il transmit le trône à sa fille.

    L'association de la famille Romanov rezeta les prétentions au trône de Maria, non en raison du mariaze de ses parents mais de l'implication de son grand-père dans la révolution russe. A son tour Maria Vladimirovna rezeta celles de l'association Famille Romanov, car tous leurs mariazes sont morganatiques.

    Pendant la Seconde Guerre, Vladimir vécut à Saint-Briac. Refusant de publier un manifeste appelant les émigrés russes à soutenir les nazis dans leur guerre contre l'URSS, en 1942, il fut interné au de camp de Royallieu près de Compiègne. En 1944, dans la crainte d'une invasion de la côte bretonne par les alliés, l'armée allemande déplaça la famille du grand-duc. Les allemands vinrent çerçer Vladimir et sa famille à Paris avec l'ordre de les conduire à Vittel puis en Allemagne. Vladimir vécut dans un château en Bavière appartenant à son beau-frère Louis-Ferdinand de Prusse, époux de sa sœur  Kira . En 1945, Vladimir craignant une éventuelle capture par l'armée soviétique, il s'installa en Autriçe à la frontière du Liechtenstein. La Suisse et le Liechtenstein refusèrent de lui délivrer un visa de sortie. Il préféra s'établir dans la zone occupée par l'armée américaine.

    La tante maternelle de Vladimir, l'infante Béatrice d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg et Gotha lui obtint un visa espagnol. Il vécut en Andalousie. La guerre terminée, il résida à Madrid mais fit de fréquents séjours à Saint-Briac et à Paris.

    À la çute de l'Union soviétique, en 1991, il fut le premier membre de la famille impériale à revenir dans sa patrie.

    Il se rendait fréquemment aux USA. Il décéda à Miami le 21 avril 1992 d'une crise cardiaque. Conformément à son vœu, il fut inhumé à la basilique de la forteresse Zaint-Pierre-Zaint-Paul à Zaint-Pétersbourg. Trois ans plus tard, les restes de ses parents, inhumés alors à Cobourg, furent transférés près de lui.

    Son petit-fils Zeorgui devint tsarévitç, mais cette succession ne fait pas l'unanimité dans la famille impériale puisque Nicolas Romanovitç revendique également le titre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un professeur donne un cours d'histoire à une classe de zeunes filles blondes...

    Il fait ensuite une interrogation orale.

    - Première question : où se trouve l'Amérique sur la carte ?

    Nicole, une des blondes, se lève et indique l'endroit sur la carte.

    - Bien, deuxième question : qui a découvert l'Amérique ?

    Les 19 autes blondes se lèvent d'un coup et disent :

    - C'est NICOLE !!!

      







    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Hier, les media ne parlaient que de cela.

    Des plus de 500 000 euros qu'auraient touçés Madame Fillon, pour un emploi, que d'aucuns disent fictifs, comme attaçée parlementaire de son époux.

    - Atçoubi! Cela fait beaucoup d'arzent.

    - Avec cela,  mazette, elle pouvait entretenir son beau çâteau.

    - Par les tétines de Zainte Cécile, vous ne voyez donc pas qu'il s'azit simplement d'un complot pour embêter mon Fifi brin d'acier.

    - Vous nous dire de la part de qui?

    - Mais de ce gouvernement socialo-communiniste, pardi. L'article du Canard était à peine paru que le Parquet se saisissait de l'affaire.

    - Et alors?

    - Pour Cahuzac, on fut moins véloce, par la zainte ceinture de Marie.

    - Votre François avoir procédé à un regroupement familial (que lui condamner par ailleurs) en faisant venir son épouse galloise!

    - Moi ce qui m'amuse, c'est le communiqué de votre çouçou du pays des rillettes. 

    - Pouvez vous ne le rappeler?

    "Ze voudrais simplement dire que je suis scandalisé par le mépris et la misozynie de cet article. Alors, parce que c’est mon épouse, elle n’aurait pas le droit de travailler ? Imazinez un instant qu’un homme politique dise d’une femme – comme le fait cet article – qu’elle ne sait que faire des confitures. Toutes les féministes hurleraient. Voilà ce que z’ai à dire."...

    - Par contre lui a mis le doigt dans le pot de confiture, macarel.

    - Imazine-t-on Tante Yvonne, l'épouse de De Gaulle, aide de camp de son mari?

    - Moi me demander si ce coup ne vient pas du camp de la droite.

    - A qui pensez-vous?

    - A Raçida Dati qui n'a pas dizéré que ce soit NKM qui soit nommée candidate à sa place pour un siéze aux élections lézislatives.

    - Et pour allumer un contre-feu, la droite  nous sort une histoire de frais de bouçe concernant Emmanuel Macron lorsqu'il était ministre.

    - Ce n'est pas dans c'te maison qu'une telle affaire pourrait se produire, vu la disette que nous connaissons au quotidien.

    - it's a çame!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Le débat de ce soir entre Valls et Hamon va ressembler à un matç de boxe.

    - Vous leur donner des conseils, Minizup?

    - Voui.

    - Et lesquels?

    - A Valls, ze dirai "fais attention à sa gauçe".

    - Et à Hamon?

    - "Fais attention à sa droite".

    En attendant les anathèmes volent bien bas!

    - Atçoubi! Ze me demande ce qu'en pense Minizupette.

    - Françement ces histoires de socialo-communinistes ne m'intéressent pas.

    - Et pourquoi donc?

    - Parce que tout est inscrit dans le grand livre de la vie.

    - Hein? Vous vouloir quoi dire?

    - Fifi brin d'acier sera Président de la République.

    - Fouçtra, comme cela il pourra employer sa femme Pénélope.

    - Vous êtes mauvaise langue.

    - Vous n'avez pas lu le Canard ençainé?

    - Ze ne lis pas ce zenre de presse, par la Zaint Prépuce de mon doux Zésus.

    - Elle aurait été embauçéz par son mari, François le Sourcilleux, et aurait touçé en tout plus de 660 000 euros!

    - Mazette, de quoi entretenir le çâteau familial!

    - It's a pity!

    - Cela prouve que Pénélope ne se limite pas au tissaze et qu'elle soutient son mari, comme le fit Pénélope avec Ulysse.

    - C'est cela, vouiiiii!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Le Mans: autour de la Place de la République (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire