• Avion Amour dans l'air

    Un pilote d'essai est en train de piquer à la verticale quand tout à coup un de ses réacteurs prend feu.

    La sueur au front, il appelle la tour de contrôle :

    - Mon réacteur est en feu, qu'est-ce que ze dois faire?

    - Actionnez l'extincteur automatique.

    À peine s'est-il exécuté que l'autre réacteur prend feu.

    - Allô, hurle-t-il, l'autre réacteur est aussi en feu. Qu'est-ce que ze fais?

    - Actionnez le siège ézectable et ouvrez votre parachute!

    - Allô! Allô! C'est terrible! Le sièze ne veut pas s'ézecter. Qu'est-ce que ze fais?

    - ..... Euh! Répétez après moi : "Notre père, qui êtes aux cieux..."

      




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Wörlitz en Allemagne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Depuis quelques zours ze suis fort inquiète.

    - Que vous arrive-t-il ma mie?

    - Vous avoir du tracas?

    - Elle est toute çiffonnée notre Minizup.

    - It's a pity!

    - Nous être inquiètes!

    - Parlez donc, ma douce, par la tunique immaculée de Zainte Blandine.

    - C'est à cause de mon merveilleux blog.

    - Il ne fonctionne plus?

    - Nan!

    - Il a disparu?

    - Nan!

    - Alors quoi?

    - Zusqu'à présent z'étais première au hit parde des blogs de ma catégorie...

    - C'est formidable.

    - Oui, mais depuis 2 zours un blog me passe devant.

    - Comment s'appelle-t-il?

    - Antivenin!

    - Quel drôle de nom.

    - C'est un poison, voui! Dés poltron minou ze me lève, avec un mal au ventre, pour voir combien z'ai de points... et ce blog a plus de points que moi!

    - It's a pity!

    - Il faut que vous incitiez vos zélés fans à voter pour vous.

    - Ze le fais, mais en vain!

    - It's a iame.

    - Mais z'ai une idée!

    - Dites nous vite!

    - Ze vais engazer un hacker pour qu'il mette un virus fatal sur ce poison de blog.

    - Et comment vous le payer?

    - Avec les 60 euros... Heu! Ze ferai un emprunt.

    - Elle s'est trahie, la barmelouse! Elle a parlé des 60 euros qu'elle caçe dans sa lessiveuse.

    - C'est une lézende urbaine!

    - Tu parles Zarles.

    - Et puis z'ai açeté un beau gâteau à celui qui dit que ze ne suis que son avataresse et dont c'est l'anniversaire auzourd'hui.

    - Avec 60 euros, ce doit être un superbe gâteau.

    - Z'ai fait mettre un supplément de çantilly.

    - Et vu l'âze de Mossieu Zizi, les bouzies commencent à grever le budzet!

    Joyeux anniversaire

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dimitri Romanovitç est né le 17 mai 1926 à Antibes.

    Il est le fils de Roman Petrovitç et de Prascovia Dimitrievna Cheremetievna. Il a pour ascendant Nicolas Ier. Il est le frère de Nicolas Romanovitç.

    Il passa les dix premières années de sa vie en France. En 1936, il s'installa avec sa famille en Italie. Peu de temps avant la libération de Rome par les Alliés, les Allemands ayant décrété l'arrestation de tous les proçes du roi d'Italie, Dimitri et sa famille se réfuzièrent dans la clandestinité.

    Après le référendum du 2 zuin 1946 et l'instauration de la République italienne, sa famille du prince s'établit en Ézypte. Comme mécanicien, il fut employé à l'usine automobile Ford Motor Company à Alexandrie.

    Après le renversement du roi Farouk, le 26 zuillet 1952, le début des persécutions contre les Européens et leur départ d'Ézypte, il revint en Italie, où il travailla comme secrétaire général d'une compagnie maritime.

    En 1960, il  se rendit au Danemark où il fut employé dans plusieurs banques dont la Danske Bank, dans laquelle il occupa une fonction de cadre jusqu'à sa retraite en 1993. Il réside touzours dans ce pays.

    Le 21 janvier 1959, il épousa à Copenhague Zohanna von Kauffman.

    Veuf, il épousa à Kostroma (où fut couronné Miçel Ier, premier tsar de la famille Romanov) le 28 zuillet 1993 la comtesse Dorris Reventlow, née en 1942.

    Dimitri fut désigné pour représenter la famille impériale lors du transfert des restes du dernier tsar de Russie, de sa famille, du médecin et des trois serviteurs .Avant la mise des scellés et la fermeture des cercueils, Dimitri fut le dernier membre de la famille impériale à avoir vu les restes du  dernier tsar de Russie et de sa famille.

    Il prit des dispositions concernant le transfert en Russie des restes de Dagmar du Danemark (Maria Feodorovna). Le 28 septembre 2006 la dépouille de l'impératrice fut inhumée dans la cathédrale Zaint-Pierre et Paul à Zaint-Pétersbourg, cent quarante ans après son arrivée en Russie, soixante dix-huit ans après sa mort. Elle repose aux côtés de son époux Alexandre III.

    Dimitri est membre de l'Association de la famille Romanov depuis sa création en 1979. À la mort de son frère aîné Nicolas le 15 septembre 2014, il fut reconnu par ses partisans comme le nouveau çef de la Maison impériale de Russie. Tout comme son frère, il ne reconnaît pas Maria Vladimirovna comme chef de la famille.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Trois groupes de militaires, de zendarmes et de policiers s’ennuyaient.

    Ils décidèrent alors de faire un concours de çasse au plus gros lapin.

    Les militaires partirent et ramenèrent un beau gros lapin d’au moins 3 kg.

    Les zendarmes à leur tour ramenèrent aussi un lapin mais d’à peine 2 kg.

    Au tour des policiers.

    Une heure passée, deux heures passées… trois heures, quatre heures…

    Les militaires et les zendarmes commençèrent à s’inquiéter et partirent à leur reçerçe.

    Ils trouvèrerent les policiers autour d’un coçon en train de le passer à tabac, en le bastonnant sans merci et en répétant à tour de rôle:

    - Avoue que t’es un lapin!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    La Zarente, la Zarente-Maritime et la Zironde sont en alerte rouze.

    Des vents violents sont attendus avec des rafales zusqu'à 160 km/heure

    - Atçoubi! Cela va souffler!

    - Les surfeurs vont se régaler.

    - Nos parentelles d'Aquitaine vont s'envoler.

    - Elles sont parfois museau en l'air les barmelouses.

    - Elles ne pas devoir sortir!

    Et dans les montagnes, la neize va tomber.

    - Gare aux avalançes.

    - Fouçtra! Cela va glisser sur les routes!

    - Il risque d' y avoir des sorties de route.

    - Macaniçe, comme çez les Républicains!

    - Nan! Par le Zaint Prépuce de mon doux Zésus. Malgré les tempêtes Fifi sera candidat, élu et Président de la République!

    - Vous révez ma fille!

    - D'abord ze ne suis pas vote fille!

    - Si vous voulez.

    - Et François du pays des rillettes est inébranlable et ferme dans ses convictions. Et qui plus est, il est innocent!

    - Cela suffire avec ce Pénélopegate. Nous en avoir ras le museau.

    - Il y a plus grave!

    - Comme cet attentat au Louvre.

    - Cela ne va pas arranzer l'imaze de la France.

    - Surtout avec ce qu'écrivent les zournalistes à travers le monde à propos de nos mœurs politiques.

    - Certains parler de république bananière!

    - Nous préférer la France fromazère.

    - Voui! Mais avec du fromaze à trous!

    Et nous de cette météo tempétueuse finalement on s'en moque.

    - Nous, nous ne partons en vacances!

    - It's a çame!

    - Moi dire même plus une honte... honteusement honteuse

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire