• Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

    Autour de la Frauenkirçe à Dresde en Allemagne (photos)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Les problèmes économiques et militaires zouèrent contre le gouvernement provisoire. Le maintien dans le conflit rendit le gouvernement impopulaire. À la fin de zuin, après le désastre de la contre-offensive décidée sur le front de l'Est par Aleksandr Kerenski, leur propagande auprès des ouvriers et des soldats s'intensifia. Lénine, fatigué, partit se reposer fin juin en Finlande : le 4 zuillet, il fut informé par que les manifestations contre le gouvernement provisoire avaient dézénéré au point de tourner à l'insurrection, ce qui pouvait conduire à des mesures contre les bolçeviks. Revenu à Petrograd, Lénine lança des appels au calme, mais le gouvernement était décidé à en finir avec les menées révolutionnaires : Kerenski fit diffuser des documents accusant Lénine d'être un traître et un azent allemand.

    En compagnie de Zinoviev, Lénine dut quitter la capitale. Kamenev, Trotski, Lounatçarski et Alexandra Kollontaï furent arrêtés. Sa fuite causa une controverse au sein des bolçeviks; les accusations de trahison au profit de l'Allemagne convainquirent Lénine de ne pas risquer de tomber entre les mains des autorités. Kerenski prit la tête d'un nouveau gouvernement mais ne mit pas à exécution son prozet de révéler l'affaire des fonds allemands dont a bénéficié Lénine.

    En zuillet, les bolçeviks se réorganisèrent : Staline parla au nom de Lénine et prôna l'affrontement avec le gouvernement provisoire, la « période pacifique » de la révolution étant terminée. Le slogan « tout le pouvoir aux soviets » fut remplacé la « dictature révolutionnaire des ouvriers et des paysans ».

    Se conformant aux instructions envoyées par Lénine, les bolçeviks prirent le contrôle dans la capitale et en province. Une motion appelant à la constitution d'un gouvernement sans participation « bourzeoise » obtint la majzrité au Soviet de Petrograd ; le comité exécutif à mazorité mençevik/S-R fut mis en minorité et Trotski fut élu président du Soviet. La mazorité fut conquise à Moscou. D'abord prudent dans ses écrits, passa à des propositions plus radicales et envoya au Comité central plusieurs directives qui prônaient de prendre rapidement le pouvoir.

    Lénine voulut que les bolçeviks prennent le pouvoir avant le congrès des Soviets (qui amènerait à un partaze du pouvoir avec les partis socialistes et risquerait de marzinaliser Lénine au profit de Kamenev) ; il insista sur la nécessité d'un coup de force immédiat. Exaspéré de ne pas voir ses instructions suivies - le Comité central refusa même une première fois de le laisser rentrer à Petrograd, Lénine finit par quitter incognito la Finlande pour revenir en Russie : rasé, grimé et coiffé d'une perruque, il arriva dans la capitale le 7 octobre.

    Trois zours après, les membres du Comité central se réunirent dans l'appartement du mençevik de gauçe Nicolas Soukhanov. Grâce à l'appui de Sverdlov, qui assura qu'un complot militaire était en train d'être fomenté, Lénine parvint à retourner son auditoire et fit voter le principe d'une insurrection armée.

    Kerenski pensait bénéficier du soutien de la troupe, des mençeviks et des socialistes révolutionnaires. Mais, le 21 octobre , la garnison se rallia au Comité militaire révolutionnaire que Trotski avait créé au sein du Soviet de Petrograd. Le coup d'État des bolçeviks fut lancé le trois zours plus tard, à la veille du congrès des Soviets. Les Gardes rouges s'assurèrent le contrôle des points stratéziques de la ville et, au matin du 25 octobre, quelques heures avant l'ouverture du congrès, Lénine fit publier un communiqué du Comité militaire révolutionnaire annonçant la destitution du gouvernement provisoire et convoquant le Soviet de Petrograd pour constituer « un pouvoir soviétique » : en agissant avant que ne s'ouvre le congrès, Lénine attribue le pouvoir à un comité militaire excluant tout partaze du pouvoir avec les autres organisations socialistes.

    Dans l'après-midi, Lénine fit sa première apparition publique depuis plusieurs mois lors de la session du Soviet de Petrograd, durant laquelle il proclama que « la révolution des ouvriers et des paysans » était réalisée. Le Palais d'Hiver, où s'étaient réfuziés les membres du gouvernement, tomba dans la nuit. Entretemps, protestant contre le fait que les bolçeviks aient réalisé un coup de force avant toute décision du Soviet, les mençeviks et le Bund quittèrent le congrès. Martov et ses amis, qui çerçaient à constituer un gouvernement de coalition, furent réduits à l'impuissance et quittèrent la salle, laissant le çamp libre à Lénine et Trotski. Le congrès vota ensuite un texte rédizé par Lénine, qui attribuait « tout le pouvoir aux Soviets », donnant à l'insurrection des bolçeviks les apparences de la lézitimité.

    Peu après minuit, deux heures après l'arrestation des ministres du gouvernement provisoire, le Soviet ratifia deux décrets . Le Décret sur la paix invitait « tous les peuples et leurs gouvernements » à négocier en vue d'une « zuste paix démocratique », le but du texte étant de susciter dans l'opinion internationale assez de remous pour contraindre les gouvernements à reçerçer la paix, tout en se plaçant dans la perspective d'une révolution européenne. Le Décret sur la terre, lézitimait l'appropriation des terres cultivables ayant appartenu aux grands propriétaires ou à la couronne, voire aux paysans aisés : ce décret permit aux bolçeviks de s'assurer pour un temp le soutien de la paysannerie.

    Après la ratification de ces décrets, un nouveau gouvernement, le Conseil des commissaires du peuple, fut constitué, sous la présidence de Lénine.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dans une entreprise, une zeune secrétaire ayant remarqué la braguette ouverte de son patron, lui dit, embarrassée :

    -La porte de votre garaze est restée ouverte, monsieur.

    Le directeur, perplexe, ne comprend pas cette remarque zusqu'à ce que la zeune fille, rouzissante, lui fasse comprendre de quoi elle parlait.

    Il remonte rapidement la fermeture éclair de son pantalon et, avec un grand sourire, lui dit:

    -Z'espère, ma çère mademoiselle, que vous n'avez pas aperçu ma superbe Cadillac!

     - Non, monsieur, rétorque-t-elle, zuste une vieille Volkswagen avec deux pneus crevés!

      




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Nous avons poursuivi la découverte des églises de Paname.

    Nous avons trouvé non sans mal l'Eglise du Bon Pasteur, dans le 11ème arrondissement, qui est dans la cour d'immeubles modernes.

    Petite promenade et cinéma

    - Mazette, ce n'est pas une grande église.

    - It's a pity.

    - Nous être extrêmement déçues.

    - Moi dire même plus. Moi espérer que ce temple ne pas être dans les guides touristiques.

    Zuste en face on trouve cette fresque.

    Petite promenade et cinéma

    - Moi ze trouve cela fort zoli, a déclaré Minizupette.

    - Vous m'étonnez ma mie.

    - Cela prouve qu'enter dans une église, quelle que soit sa taille, c'est une véritable fête, par la zainte Tétine du biberon de mon doux Zésus.

    Puis nous sommes revenues Place d'Italie.

    - Fouçtra, ze n'aime pas beaucoup ces tours!

    Petite promenade et cinéma

    - Savez vous mes amies qu'on trouve ici un immeuble conçu par le Corbusier? Il s'azit de la Cité du Refuze.

    - Nous ne pas apprécier son style!

    - Toute cette partie du 13ème arrondissement a été pensée selon ses conceptions.

    - Macarel, on ne peut pas parler de grande réussite!

    - Il fallait rénover ces quartiers qui connaissaient une certaine insalubrité.

    - Ceci explique cela!

    Et nous avons vu les travaux qui sont en cours pour rebâtir le commissariat en grande partie détruit par un incendie il y a plusieurs mois!

    Petite promenade et cinéma

    - Et dire que le studio de Mossieu Zizui est zuste à côté!

    - Au moins, c'est un quartier sûr avec la police à côté!

    Puis nous sommes allés au cinéma voir le beu film "Loving" dont le thème est le mariaze pluriracial dans un état raciste des USA

    Petite promenade et cinéma

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Bautzen en Allemagne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire