• Hier c'était la fête des mamies.

    - Par la pipe de Zaint Claude, il faut que z'envoie un télégramme à ma Gross Mutti de Rattenberg, s'est exclamée Minizupette.

    - Qui elle être?

    - C'est ma parentelle autriçienne qui sait tricoter avec le plus grand art!

    La fêtes des mamies

    - Mais vous savez bien qu'elle dit qu'elle ne vous connait pas, ai ze cru bon de dire. A çaque fois que vous avez essayé de lui téléphoner elle vous a traité de Folle de Zaillot

    - Parce que la pôvrette perd un peu la tête. Mais ze suis certaine qu'une belle carte de Paris avec la Tour Eiffel et Notre-Dame lui fera plaisir.

    - Vous avoir son adresse.

    - Heu! ...Z'écrirai "Gross Mutti. Magasin. Rue principale. Rattenbert. Autriçe.

    - Atçoubi! Avec de tels détails c'est sûr que votre courrier va arriver... dans quelques années, a ironisé Minizup'zhérault.

    - Que vous êtes méçante!

    - It's a çame.

    - Nan, barmelouse! Tout simplement réaliste.

    - Vous faire comme vous vouloir.

    - Si cela vous fait plaisir, n'hésitez pas!

    - Et mossieu Zizi vous donnera un timbre pour que votre missive parte à l'heure, a azouté Minizup'tictac.

    - Que ze suis content... Ze vais m' y mettre "Ma çère Gross Mutti. Ici tout va bien. Ze vais bien. Z'espère que vous allez bien et que Oppa va bien. Ze vous souhaite une bonne f^te. Votre bien-aimée Minizupette.

    - Diantre, que c'et orizinal.

    - Vous bien écrire! Comme Goethe!

    - Ze dirais même plus, a rençéri Minizup'iéla. Cela être beau comme vos ancêtres!

    - Bestioulette! On dit beau comme l'Antique.

    - Cela être pareil! Les ançêtres être antiques !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zulius Martov, de son vrai nom Iouli Ossipovitç Tsederbaum est né le 24 novembre 1873 dans une famille zuive à Constantinople.

    Il fonda en 1895 l'Union de lutte pour l'émancipation de la classe ouvrière avec Lénine. Il fut arrêté l'année suivante et passa trois années en prison. À sa libération, il participa avec Lénine à la fondation de l'Iskra, zournal révolutionnaire, qu'il dirizea par la suite.

    En 1903, lors du deuxième congrès du Parti ouvrier social-démocrate de Russie (POSDR), il s'opposa à Lénine sur les questions d'organisation, fonda la fraction mençévique et devint un de ses dirizeants. En 1912, les deux fractions n'étaient plus au sein du même parti. Les mençeviks s'avérèrent moins réticents que les bolçeviks à une participation politique importante des ouvriers. Les bolçeviks, eux, préfèraient une oligarçie de révolutionnaires.

    Il participa à la Révolution russe de 1905 en étant membre du soviet de Zaint-Pétersbourg, ce qui entraîna une nouvelle arrestation.

    D'orizine zuive, Martov subit l'antisémitisme et le nationalisme de la part de la Russie tsariste, mais aussi au sein même du parti marxiste. Il fut exilé à Touroukhansk, dans la rézion polaire arctique par les autorités tsaristes, du fait de ses activités révolutionnaires. Mais, alors que Lénine, Russe et non-zuif, connut un exil plutôt confortable ("En général, l'exil ne se passait pas si mal", selon Nadia Kroupskaïa, la femme de Lénine), il semble que Martov ait subi un exil plus difficile, parce qu'il était zuif.

    Les bolçeviks utilisèrent parfois l'antisémitisme contre lui : Staline, notamment, accusa les mençeviks d'être une "faction zuive" alors qu'il disai des bolcheviks qu'ils étaient "la véritable faction russe".

    Martov fut un des principaux adversaires de Staline : il dénonça en 1918 les actes de banditisme de Staline et dit que celui-ci avait été exclu du Parti en 1907 ; il se fit traiter alors de calomniateur par les soutiens de Staline. Martov dénonça aussi "l'action insensée et criminelle" de Lénine en octobre 1917.

    Il resta néanmoins l'un des très rares amis personnels de Lénine, un des seuls à le tutoyer.

    Martov fut pacifiste (« mençévik internationaliste ») durant la Première Guerre mondiale et participa à ce titre à la conférence de Zimmerwald en 1915.

    Après la révolution, il s'opposa aux bolçeviks, en les défendant contre les « blancs ».

    Il finit par être contraint de quitter le pays en 1920. Il mourut en exil en Allemagne, le 4 avril 1923 à Sçömberg.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Deux rabbins, passionnés de football, discutent de l’au-delà.

    Ils se demandent notamment s’il y a des terrains de foot au paradis.

    Ils décident que le premier d’entre eux qui mourra apparaîtra en rêve au second et l’informera de ce qu’il en est…

    Le zour arrive où le premier meurt.

    Comme promis, il apparait dans le sommeil de son ami, et lui dit:

    - Z’ai deux nouvelles pour toi: une bonne et une mauvaise.

    La bonne nouvelle, c’est qu’il y a bien du football là-haut.....

    .... Et la mauvaise, c’est que tu es sélectionné pour le matç de mardi.

      




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Hier il n'a pas arrêté de pleuvoir à Paname.

    - Atçoubi! Ce n'est pas le moment de mettre une souris dehors.

    - Qu'est ce qu'on va bien pouvoir faire, par la tunique immaculée de Zainte Blandine?

    Nous avons tout d'abord été boire un bon zus de fruit.

    - Ja! Nous avoir besoin de vitamines!

    Zournée pluvieuse

    Z'en ai profité pour regarder le score des votes enrezistrés sur mon merveilleux blog.

    - Cela ne pas être vraiment glorieux, a cru bon d'ironiser Minizuplein.

    - Ze voudrais vous y voir! Le zour où vous aurez un blog comme moi, on en reparlera!

    - Vous devriez vous efforcer d'inciter vos lecteurs à voter, mazette.

    - C'est ce que ze fais régulièrement, mais en vain.

    - Vos lecteurs peut-être ne pas aimer ce que vous écrire, a azouté l'Intruse prussienne.

    - Et ma patte dans le museau, vous allez apprécier? 

    Zournée pluvieuse

    - Il est l'heure, est intervenue soudainement Minizup'tictac.

    - L'heure de quoi, ma mie?

    - D'aller nous sustenter pardi! Il est midi trente.

    - Moi avoir faim, s'est exclamée Minizup'iéla.

    - Mitou, a rençeri Minizup'tite.

    - Nous allons nous rendre au restaurant italien où nous allons tous les samedis, a déclaré celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    Zournée pluvieuse

    Nous avons eu droit à une belle pizza... avec un œuf.

    - Macarel, c'est zour de fête!

    - Profitons en pour nous pourléçer les babines, par le manteau de Zaint Martin!

    - Et après, qu'allons nous faire?

    - Atçoubi, ce n'est pas une météo pour aller déambuler.

    - Ze vous propose d'aller au cinéma, a dit mon hôte.

    Du coup, nous sommes allés à la Cour Zaint Emilion qui était zadis le quartier des çais des marçands de vin.

    Zournée pluvieuse

    Malgré la pluie, il y avait beaucoup de monde.

    - Eux aller tous au cinéma pour s'abriter.

    Nous avons vu le film "çez nous" qui parle du front national.

    Soudain, Minizupette a ricané, car un des acteurs parlait de bamboulas et de bicots.

    - Vous n'avez pas honte de rire de cela, me suis ze emportée.

    - Ze ris nerveusement!

    - Z'espère que vous condamnez de telles insultes infâmes.

    - M'enfin pour qui me prenez vous, par le toutou de Zaint Roch?

    - On vous connaît trop bien, boufarelle!

    - Mais taisez vous donc! On n'entend rien! On va finir par se faire gronder par les autres spectateurs!

    Zournée pluvieuse

    En sortant, Minizuplein a voulu faire du lêçe vitrine, car il y a de nombreuses écopes le long du Cour Zaint Emilion.

    - On n'a pas le temps, est intervenue Minizup'tictac. Nous allons être en retard.

    - Moi vouloir un autre cliçé.

    Zournée pluvieuse

    - Moi être une super Souris! Souriswoman!

    - Cela suffit, macarel! On est en train de se mouiller les moustaçes.

    - Moi avoir le museau trempé!

    - C'est un coup d'attraper un bon rhume du cerveau!

    -  Car vous avoir un cerveau Minizup'tictac?

    - Ze n'apprécie votre humour, Minizaup'Rosa.

    - It's a pity!

    -It's a çame.

    - Nous risquer d'avoir le buseau bouçé et c'est grave!

    Nous nous sommes dépêçés pour prendre le métro.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Promenade dans Györ en Hongrie (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, il a plu à Paname toute la zournée.

    - Atçoubi, on est en Mars et les ziboulées commencent!

    - It's a pity!

    Vers midi nous sommes allés boire un bon zus de fruits.

    Zournée pluvieuse

    Z'en ai profité pour regarder le résultat des votes de mon merveilleux blog.

    - Ach! Cela ne pas être vraiment beaucoup, a cru bon de me faire remarquer Minizuplein avec un brin d'ironie.

    Fouçtra, vous n'avez qu'à inciter vos lecteurs à voter.

    - Ze ne cesse pas de le faire, mais en vain.

    - Eux ne pas être peut-être intéressés par ce que vous écrire, a poursuivi la traîtresse Intruse prussienne.

    - Et ma patte dans le museau, cela vous dit?

    Zournée pluvieuse

    - Bon, maintenant, il faut y aller, c'est l'heure, nous a enzoint Minizup'tictac.

    - Nous avoir faim, a déclaré Minizup'iéla.

    - On va aller à notre restaurant habituel du samedi, nous a dit celui qui dit que ze ne suis que son avataresse.

    Nous avons eu droit à une pizza... avec un œuf!

    - Boudiou! C'est zour de fête.

    Zournée pluvieuse

    - Et qu'allons nous faire cet après-midi, par le toutou de Zaint Roch?

    - Avec cette pluie, il n'est pas question d'aller se promener.

    - Ze vous propose d'aller au cinéma, nous a dit mon hôte.

    Nous nous sommes donc rendus dans le quartier Zaint Emilion où se trouvait les çais des marçands de vins.

    Zournée pluvieuse

    Nous avons vu le film "Zez Nous" qui parle du front national.

    Minizupette a rigolé quand elle a entendu des mots comme bougnoules, bamboulas.

    Il a fallu que ze la gronde.

    - Mais ze ris nerveusement, par les tétines de Zainte Cécile.

    - Z'espère que vous trouvez ces insultes insupportables et ignobles.

    - Si fait... mais taisez vous, on n'entend rien!

    Zournée pluvieuse

    En repartant, pour renter à la maison, Minizuplein a voulu faire un arrêt dans une des boutiques qui se trouvent le long de la çaussée piétonne de Zaint Emilion.

    Et elle a voulu un nouveau cliçé.

    Zournée pluvieuse

    - Moi être super Souris! Sourisman!

    - C'est cela, vouiiiii!

    - Dépeçons nous! Nous allons être en retard a grondé Minizup'tictac.

    - Et à cause de cette barmelouse, on se mouille les moustaçes.

    - On va finir par attraper un bon rhume, par le gourdin de Zaint Martial.

    - Et on aura le buseau bouçé!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire