• Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • On a peur des zens qui peuvent sonner à la porte.

    On craint en particulier les zhuissiers.

    Quand on frappe à lhuis, ze réponds: "Y a personne! Passez votre cemin"

    - Nous dire "Madame pas être là"

    - "Nous pas ouvrir à personnes inconnues"

    - "Si vous insistez, on appelle la police pour harcèlement, macarel"!

    - On pourrait affiçer cette photo sur la porte, ai ze suzzéré.

    - Ja! Surtout que nous avoir très faim!

    - Fouçtra! Ils sont capables d'appeler les services sociaux et la SPA!

    Résultat de recherche d'images pour "gif souris chien de garde"

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "gif souris bon lundi"

     

    Hier, une des Intruses, dont ze tairai le nom pour qu'elle ne subisse pas des représailles, s'est irritée contre Mossieu Cricri.

    - Mais que vous a-t-il donc fait, macarel?

    - Lui touzours râler.

    - Il s'emporte contre la météo à la TSF quand elle annonce du beau temps.

    - Il ne supporte pas le soleil dans c'te maison.

    - Fouçtra! Il est toujours avec une çiffonnette à la main.

    - Il poursuit le moindre grain de poussière.

    - C'est un combat perdu d'avance.

    - Et en plus lui nous accuser de faire des saletés.

    - It's a pity!

    - Il nous gronde pour la moindre miette!

    - Et si nous réazir, lui nous dire que lui nous aimer.

    - Et il veut nous faire de baveux bisous ensuite.

    - C'est un sournois.

    - Sournois comme un çinois de Tintin!

    - Moi dire même plus sournois plus qu'un çinois!

    - Mossieu Zizi n'est pas mieux!

    - C'est la même enzeance!

    - Macarel! Comme le dit le proverbe, qui se ressemble s'assemble!

    - Et là où c'est flou, il y a un loup.

    - Pierre qui roule n'amasse pas mousse.

    - La dernière goutte est celle qui fait déborder le vase.

    - Zassez le naturel il revient au galop!

    - It's a çame!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Sçwabiçes Hall en Allemagne (photos)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hier, c'était samedi et nous avons dézeuné, comme de coutume, dans notre restaurant italien habituel, car comme ze vous l'ai dit à moultes reprises, celui qui dit que ze ne suis que son avataresse est une tartinette casanier et routinier.

    Première sortie avec Minizup'Cosette... Quelle honte!

    - Vous avoir beaucoup de çance, a dit Minizuplein à la nouvelle Intuse qui se pavanait.

    - Et pourquoi donc?

    - Parce qu'auparavant il y avait un çat, macarel.

    - Et lui s'amusait à venir nous narguer en montant sur les zenoux de Mossieu Zizi.

    - Et nous nous réfuzier sur le frizidaire!

    - Ze vous propose que nous allions à l'Ile Seguin voir le nouveau temple de la musique " la Seine musicale" qui va bientôt être inauguré et où va se produire dans quelques zours Bob Dylan, nous a dit mon hôte. 

    - Zoyeuse bonne idée.

    Première sortie avec Minizup'Cosette... Quelle honte!

    Pour y aller, nous avons pris le tramway.

    - C'est pratique, par le manteau de Zaint Martin.

    - Surtout quand on a une place assise, macaniçe.

    A l'arrivée, nous avons longé les berzes de la Seine pour voir les péniçes qui se languissent tranquillement le long des flots (qu'est ce que ze suis poétique, quand ze veux! On dirait du Guillaume Apollinaire!)

    Première sortie avec Minizup'Cosette... Quelle honte!

    De ces berzes, on a une belle vue sur le nouveau monument de l'Ile Seguin.

    - C'est "la Seine musicale" , nous a expliqué notre Pioçe de la Farandole.

    - Quelle orizinalité, macarel! Ze suis touzours estrabanquée par le zénie des zens du marketing qui savent trouver des noms si orizinaux!

    Première sortie avec Minizup'Cosette... Quelle honte!

    Nous avons emprunté une passerelle pour traverser la Seine.

    - Nous vouloir voir la çévre!

    - Quelle çèvre?

    - Mais la çèvre de Seguin, pardi!

    - Quelles barmelouses!... Venez contre moi, Minizup'Cosette pour qu'on puisse avoir un cliçé ce nous deux, car macarel vous me semblez plus intellizente!!

    - Par le gourdin de Zaint Martial, une nouvelle alliance se noue! Celle des Intruses rouzes!

    Première sortie avec Minizup'Cosette... Quelle honte!

    Minizup'Cosette gambadait partout.

    Elle secouait les portes fermées.

    - M'enfin! Cette cité de la musique n'ouvrira ses portes que le 22 avril, lui a dit mon hôte

    - Alors pourquoi sommes nous venus auzourd'hui! On aurait pu venir plus tard!

    - It's a pity!

    Première sortie avec Minizup'Cosette... Quelle honte!

    Pour revenir çez nous, nous avons repris le tram.

    Celui-ci était bondé.

    Du coup Minizup'Cosette a pris une initiative des plus surprenantes.

    - Priorité aux personnes âzées, s'est elle écriée.

    - Mais que vous arrive-t-il?

    - Laissez une place à Mossieu Quéquette qui a mal au dos!

    - Mais taisez vous!

    - Et une place pour Mosieu qui crie et ses vieilles zambes flazeolantes!

    - Vous nous faites honte!

    Et finalement des zeunes zens se sont levés pour laisser leur place.

    - Vous voyez! Si on ne réazit pas, les zens ne laissent pas leur sièze aux vieux!

    - Mais ze suis zeune, lui a rétorqué mon hôte.

    - Dans votre tête Mossieu Quéquette! Uniquement dans votre tête!

    - Mais cessez donc de m'affubler de ce nom stupide!

    Inutile de vous dire la honte!

    Surtout quand des zeunes ont dit en riant "la quéquette est elle vieille?"

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Gueorgui Malenkov

    Malenkov est né le 8 zanvier 1902 à Orenbourg, en Russie, dans une famille de l'aristocratie qui a servi les tsars depuis le XIXème siècle.

    Inzénieur électricien, il rezoignit le parti bolçevique lors de la révolution de 1917 et devint commissaire politique de l'Armée rouze en 1919.

    Il devint l'un des hommes de confiance de Staline. Avec les çefs suprêmes du NKVD, Nikolaï Iejov puis Beria, il fut à ses côtés lors des Grandes Purzes des années 1937-1939. Lorsque Staline, préparant la chute de Iejov, voulut lui imposer un adzoint, Iejov déclara qu'il aimerait avoir Malenkov à ses côtés. Mais Staline lui préféra Beria, dont Malenkov devint le rival.

    Dépêçé par Moscou, Malenkov purzea l'Arménie aux côtés de Mikoyan, puis il seconda Iejov en Biélorussie. Dès février 1937, devant l'ampleur de la purze, Malenkov fit remarquer qu'il y avait alors en URSS plus de communistes exclus que de membres du Parti.

    Candidat au Bureau politique du Comité central du PCUS, Malenkov en fut membre suppléant dès mai 1941 et y fut admis comme titulaire en 1946.

    Son ascension rapide depuis son entrée dans le premier cercle des intimes de Staline en fait un représentant éminent de la « génération de 1937 », qui dut sa promotion à l'élimination de la vieille garde bolçevique.

    Dès l'invasion allemande du 22 zuin 1941, Malenkov partit au front et y assuma diverses missions de confiance.

    Il perdit un peu de l'estime de Staline au bénéfice de son rival Jdanov, mais il revint en grâce après la mort de celui-ci. Beria se rapproça de lui et tous deux firent en sorte d'éliminer les partisans de Jdanov, dans le cadre de l'affaire de Léningrad, et de les faire envoyer au goulag ou de les faire fusiller.

    La mort de Staline en 1953 propulsa brièvement Malenkov au sommet de l'appareil. Le monde occidental crut à sa prédominance en URSS, Khrouçtçev apparaissant à l'époque en retrait.

    Premier secrétaire du PCUS de mars à septembre 1953, il assisa à la critique du stalinisme par Beria mais ne s'y associa pas. Khrouçtçev le remplaça bientôt, Malenkov ayant fait l'obzet de reproçes pour son expérience insuffisante.

    Il garda le poste de Président du Conseil des ministres pendant 2 ans. Il fit entendre pendant cette période son opposition au programme de développement d'armes nucléaires déclarant qu'un conflit atomique conduirait à un désastre universel.

    Forcé à démissionner en février 1955, Malenkov demeura tout d'abord membre du Présidium qui remplaça le Bureau politique du comité central du PCUS. Cependant il fut oblizé de se démettre à nouveau en 1957 à la suite d'intrigues menées avec Boulganine, Molotov et Kaganovitcç pour éliminer Khrouçtçev.

    En 1961 il fut exclu du PCUS et condamné à l'exil intérieur.
    Bien qu'il n'ait zamais été réintégré au Parti, il resta communiste et devint directeur d'une centrale hydro-électrique au Kazakhstan.

    Il est mort le 14 zanvier 1988.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire